France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mercredi 12 mai 2021
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Blancs jouent et font nulle par sigloxx le  [Aller à la fin] | Etudes |
J'avais fait une belle intro sur cette idée il y a une quinzaine d'années avant de m'apercevoir que l'idée finale avait déjà été illustrée dans d'autres études, mais je l'ai égarée. Donc la revoilà avec une petite intro un peu plus basique.



Chemtov, le
OK.... C'est pour faire le lien avec cette autre étude ? Où à la fin il faut aller du bon côté avec le roi ? ( pas en e6 ). Cela marche aussi avec le pion en g4 (Mikhailov, M. 1954, je crois )




sigloxx, le
Bah non puisque ma version ci-dessus n'illustre pas les possibilités qu'ont les noirs de couper le roi du cavalier (contrairement à mon ancienne version qui les montrait toutes il me semble). Ca s'arrête à l'arrivée du cavalier là où il doit aller.
J'apporte rien de nouveau, juste ma propre petite intro, comme dit dans mon message de départ, mais c'est pour ça que je la poste ici, ça fait un bon petit exercice. J'aurais d'ailleurs préféré que tu ne postes pas cette version de Mikhailov , où l'idée est un peu plus visible (et qui était aussi anticipée, la première étude avec cette idée est de W.Leick, Münchner Neueste Nachrichten, 1927).


Chemtov, le
Désolé. Au contraire, je pensais que c'était bien de proposer cette autre étude car l'idée finale me semble autrement tellement difficile à imaginer, à partir de votre position d'origine (intro).


sigloxx, le
Oui, au fond sans doute pas plus mal de donner des indices en plus, en effet :). Même si pour une fois j'ai pris une ligne principale assez simple et linéaire de part et d'autre où les autres coups se rejettent assez facilement. J'aimerais vraiment réussir à récupérer mon ancienne version (en partie par curiosité, voir si elle était aussi bien que dans mon souvenir), mais je crois bien que le seul endroit où je l'avais était sur un vieil ordi qui a rendu l'âme et que je n'ai pas conservé) et je l'avais il me semble partagée par email avec Alain Pallier mais les emails de l époque étaient conservé sur mon ordi au lieu des serveurs de Free :/.
Amusant sinon de voir le nombre de versions différentes avec quasiment aucun apport qui ont été publiées. La dernière par D.Gurgenidze lui-même en version étude de gain (où le RN est en e3 et la dame promue le coupe en c5), mais cooked. La version de Mikhailov s'avère une correction de versions quasi identiques d'un autre compositeur (même passage du C par c6-e5, cette fois face à un pion g ou un pion h) mais qui avaient un dual (pas accès à ma base, je donnerai la source plus tard).
Mes préférées étant les deux où le pion b est mobile avec un b6+ (ou g6+). Je crois vaguement me souvenir que j avais aussi un pion b mobile mais que le roi noir était en a8 et n'en bougeait pas dans ma version.. je me souviens juste que l'intro était très longue et, il me semble, débutait dans le coin supérieur opposé.


sigloxx, le
J.Hasek, La stratégie, 1928. Mais duals au premier et second coup.




sigloxx, le
Alors après la clé 1.e5 les noirs vont faire dame en premier mais ne pourront pas empêcher la promotion du pion e blanc. Du coup autant prendre un maximum de pions, pour rester avec deux pions passés que les blancs auront du mal à stopper :

1.e5 gxf2 2.e6 f1D 3.e7 Dxd3 4.e8=D+ Dd8
(diagramme)

Ici après par exemple 5.DxD+ RxD, les blancs ne peuvent pas stopper les pions c et f : 5.Rf7 f3 6.Cc4 f2 7.Ce3(ou d2) c5 et le roi blanc n'est pas dans le carré du pion c, donc un des deux pions va aller à dame.

Comment les blancs obtiennent-ils la nulle après ce 4...Dd8?




sigloxx, le
5.Cc4 Dxe8+ forcé
6.Rxe8 f3
7.Cd6+ Rb8
8.Ce4

Le pion f est stoppé en f3 cette fois mais le pion c est toujours libre d'avancer et de finir par détourner le CB du contrôle de f2, le roi blanc étant trop loin.

8...c5 (diagramme)

9.Cxc5! f2 (9...Rc8 Ce4 revient stopper le pion f et donc nulle tranquille)
10.Rd8! f1=D
11.Cd7+ =

Après 11...Ra8 la position blanche est une forteresse, le C défend b6 et confine le roi noir en a8 tandis que le roi blanc pourra rester à la défense de ce cavalier, la dame noire seule ne pouvant pas ici couper le roi si les blancs ne se trompent pas (il faut éviter par exemple 12.Re7 Df4 13.Re8?? Dh4!-+ ou 13.Re6?? Db4!-+, mais 13.Rd8=).




sigloxx, le
J'ai oublié de préciser qu'au premier coup les blancs ne peuvent pas jouer 1.fxg3 pour forcer la promotion du pion noir en g1 et conserver leur pion d3, parce qu'alors avec la disparition des pions f2 et f4, le pion e blanc ne pourra pas être promu : 1.fxg3 fxg3 2.e5 f2 3.e6 f1=D 4.e7 Df2+ ou 4...Df1+ ou 4...Dc5 empêche la promotion et gagne.

Alors qu'après 1.e5 g2 2.e6 g1=D 3.e7, aucun de ces 3 coups stoppant la promotion n'est jouable, les noirs doivent jouer 3...Dg6 pour échanger leur D contre le pion e et les blancs ont conservé leur pion d3).


Julo62, le
L'étude est très belle, et c'est très plaisant d'avoir sa solution commentée de la sorte.
Merci




© 2000-2021 - France Echecs - Politique de confidentialité