France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 05 août 2021
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


D46, en évitant la Méran, et Massimiliano Romi par Mazettov le  [Aller à la fin] | Ouvertures |
(Pour ne pas tout embrouiller avec l'article précédent qui démarrait sur Rubinstein, s'est prolongé par des considérations historico-philologiques intéressantes et menace maintenant de dériver dangereusement vers le Gambit de Budapest, je me propose de retenter une dernière fois ma chance à propos de Massimiliano Romi.)

Massimiliano Romi.

Un petit maître comparé à Rubinstein. Je crois qu'il a vécu un temps en France (années 30?). Il y a quand même une variante qui porte son nom : 1.d4 d5 2.c4 c6 3.Cf3 Cf6 4.Cc3 e6 5.e3 Cbd7 6.Fd3, et pour éviter les arcanes de la Méran, les Noirs jouent 6...Fb4.

(si je ne me trompe pas, historiquement,après 6...dxc4 7.Fxc4 b5 8.Fd3 a6 9.e4(!) c5, on a mis longtemps avant de débrouiller les mystères de 10.e5 et de 10.d5, et la position a pu paraître sinon perdante, en tout cas difficile pour les Noirs pendant de longues années)

6...Fb4 est aujourd'hui considéré comme inférieur, mais avait au moins le mérite de la simplicité (l'immédiat e3-e4 est radicalement empêché), et a été déjà joué par Marshall contre Vidmar en 1911. Dieu sait pourquoi, les taxonomistes ont décidé de la baptiser "Variante Romi". Massimiliano Romi l'avait effectivement jouée trois fois, au tournoi de San Remo, 1930 avec 0,5/3. Peu encourageant, comme début.

Rétrospectivement, elle aurait peut-être mérité un autre nom, car des joueurs plus connus l'ont pratiquée (occasionnellement) : Pachman, Tal, Taimanov... Elle fut toutefois réellement à la mode au sortir de la 2eme guerre mondiale, et mériterait probablement encore davantage de porter le nom de Van Scheltinga, qui était alors le secondant d'Euwe. Mais j'ai deux articles théoriques là-dessus (2 parties commentées, plutôt) en français datant de 1947 et 1948, et tous les deux parlent de la variante Romi.

Van Scheltinga convainquit apparemment son patron, et Euwe la joua 2 fois lors du tournoi des candidats de 1948 (ou peut-être faut-il parler de championnat du monde, puisqu'on sait ce qu'il advint d'Alekhine), avec deux bulles à la clé, et la variante commencera lentement à s'effacer du paysage au fil des années 50 et 60...

Première question : j'ai volontairement commis et répété la même faute d'orthographe, tout au long de ce post. Pouvez-vous trouver laquelle, si possible sans tricher avec Wikipedia? :-)


Orouet, le
pour la faute d'orthographe, facile : il n'y a qu'1 T à Mazetov !
(et j'suis même pas allé sur wikimachin)


Chemtov, le
Mazel Tov, Mazettov ! Pour tous ces posts ! Mais calui-là, sans moi. D'abord, je n'ai guère d'avis sur Max Romi ( mais je connaissais déjà son vrai nom ). Ensuite, je n'aime pas cette variante ( que je ne comprends pas vraiment ). Tout jeune, j'ai admiré la spectaculaire partie Petrosian-Taimanov dans ''Petrosian_L'intuition à l'affut'', chapitre intitulé ''La tour folle''. Dur pour les noirs...
Et de toute façon, perso, cela ne me dérange pas que les blancs rejouent e4 dans la Slave puisque je joue la Caro-Kann.

Celle-là est marrante : Lautier,J (2656) - Roos,D (2410) [D46]
FRA-chT Top 16 GpB France (7.3), 02.05.2007

1.d4 d5 2.c4 c6 3.Nf3 Nf6 4.Nc3 e6 5.e3 Nbd7 6.Bd3 Be7 7.0–0 0–0 8.b3 b6 9.e4. Et là je pouvais gagner une pièce par Fb4 ! Comme quoi, il vaut mieux le garder en réserve ce Fou de Romi !

Mais personne ne la vu pendant la partie ! Celle-ci est alors revenue vers une position type de la Caro-Kann Cd7 :

9...dxe4 10.Nxe4 Bb7 11.Ng3 Qc7 12.Bb2 Rad8 13.Qe2 Rfe8 14.Rad1 c5 15.Rfe1 cxd4 16.Nxd4 Bb4 17.Rf1 Ne5 18.Bb1 Ng6 19.Ne4 Nxe4 20.Bxe4 a6 21.g3 Rd7 22.Bxb7 Qxb7 23.h4 Be7 24.h5 Nf8 25.h6 Bf6 26.Nf3 Bxb2 27.Qxb2 f6 28.hxg7 Kxg7 29.Rxd7+ Qxd7 30.Re1 Rd8 31.Ng5 h6 32.Nf3 a5 33.Qc1 Qd3 34.Kg2 Rd6 35.Rh1 Qg6 36.Qe3 Nd7 37.Rh4 e5 38.Rh1 Rd3 39.Qe2 Nc5 40.Rh4 Ne6 41.Kf1 Qf5 42.Kg2 Qg6 43.Kf1 Qf5 44.Kg2 ½–½


sigloxx, le
Je n'arrive pas à trouver la faute d'orthographe, ni dans ce post ni dans celui de l'autre fil :/.

Je note tout au plus l'oubli d'un espace après une virgule ("historiquement,après"). Sinon il y a des virgules avant des "et" mais elles sont totalement justifiées puisqu'il ne s'agit pas de "et" d'énumérations. Je ne vois vraiment pas.. J'imagine qu'il y a une astuce :).


bzh92, le
La Stratégie écrivait ROMIH à l'époque.


Fox, le
L'espace manquant avant le point d'interrogation ?


Meran (de la ville italienne de Merano) prend -il un accent ?


La réponse (avant que je ne prépare une deuxième question plus pointue qui s'adressera aux spécialistes. Et cette question-là, je n'en connais pas la réponse) est simple et a été suggérée par bzh92. Si vous allez vérifier sur un site anglophone, on vous parle immédiatement de the Romih Variation.

Romih... Vous en connaissez beaucoup, des mots italiens terminés par -ih, vous?

J'ai toute suite trouvé la solution, parce qu'une partie de mes racines se trouve là-bas. J'ai baptisé cette région la "Terre des Confins". Il y a de nombreux émigrés qui sont venus travailler chez nous, et vous les reconnaîtrez à leur patronyme avec une consonne "bizarre" en fin de nom : Primosig (Primosic, ça ferait yougoslave, mais pourquoi cette terminaison en -ig?), Romih, Chiuch, Gariup...

Vous êtes dans ce qui était l'Empire Austro-Hongrois jusqu'en 1914, et a basculé d'un côté ou de l'autre au gré des ajustements géopolitiques de 1918, 1945, et 1991-1992. En gros, vous êtes dans le Frioul italien ou la Slovénie voisine.

J'espère que Chemtov ne me contredira pas, mais autant la frontière entre le monde roman et le monde germanique est "taillée à la hache" et n'a guère bougé au cours des siècles (hormis intervention volontaire d'un pouvoir centralisateur fort, naturellement : cas typique des habitants de Rijsel devenus Lillois, ou des compatriotes du vice-amiral Ronarc'h), autant la frontière entre le monde slave et les régions plus à l'Ouest est floue, poreuse, et n'a cessé de varier au cours des siècles. Si vous allez vers le Nord, sur les rivages de l'ex-DDR, on y parlait jadis polonais (mais vraiment jadis...). Et donc vers le Sud, la "ligne de démarcation" entre Italie et monde slave est également complètement floutée, quelque part au milieu des Alpes Carniques.

Je reviens dans quelques heures pour ma deuxième question, et nous nous pencherons vraiment sur D46^^.


Chemtov, le
''Romih, Chiuch, Gariup''

Skorup était aussi un joueur ''yougoslave'' qui vivait et jouait en France dans les années 60/70 : http://tpgbesancon.com/blog/tag/jadis/page/4

Bon... sur la macédoine de peuples vivant en Europe, c'est un sujet trop vaste.
Par exemple, un de mes prédecesseurs ( comme président du club ) ( et bon 2200 ) était originaire d'une communauté de colons allemands installée au 18ème siècle dans un territoire où l'on parlait le hongrois, dans une province de Roumanie, antérieurement sous administration autrichienne ( et précédemment turque ! ). Lui-même parlait couramment le français, l'allemand, le hongrois, le roumain, le turc, l'anglais et ... l'espéranto !


Fox, le
Sinon on peut également préciser (à toutes fins utiles) qu'il ne faut pas mettre d'espace après une parenthèse ouvrante ni avant une parenthèse fermante.


Chemtov, le
Oui, j'avais déjà lu cette remarque. Mais pour mon confort de (re-) lecture personnelle ( oui, j'adore me relire moi-même ! ), j'aère systématiquement, un maximum. Et j'envoie mes articles à mon canard local de la même manière ( après... ils mettent en page comme ils veulent...)


...Un jour, je me balade dans une salle des archives. Pas a priori une "bibliothèque à échecs".
Je suis à la recherches de documents généalogiques, et après avoir trouvé (ou pas, je ne m'en rappelle plus) ce qui m'intéressait, je jette un œil aux fichiers manuels, à la lettre E, comme échecs.

Et il y a une revue mentionnée. Je sais immédiatement qu'elle n'est pas si courante ("aussi rare que le plein emploi", me précisera plus tard un spécialiste), et que j'ai un peu connu un des auteurs. Nous avons joué ensemble 2 parties, j'avais 21 ans, et lui allait sur ses 80 ans. Une revue d'amateurs, donc mais avec de l'ambition. Un mensuel, dans mon souvenir, avec un format de quotidien.

Ca a duré environ deux ans (1947-1948) puis ils se sont lassés. Perte de temps (peut-être) et d'argent (sans doute), j'imagine. J'ai passé 2 heures agréables à relire tout : ils font des pronostics sur le tournoi des candidats de 1948, trouvent Euwe dangereusement hors forme (ils ne se trompaient guère), etc.

La période des années 40 a toujours été l'époque qui m'intéresse le moins. J'ai franchement du mal avec les parties de Klaus Junge dans son "bel" uniforme... Bref, je ne m'y retrouvais pas trop, et me suis contenté de prendre en photos 3 parties tournant autour de la Variante Romih, qui m'intéressait déjà un peu.

Rentré chez moi, je découvre qu'une des photos est franchement floue, et qu'il me faudra une patience d'ange pour tout déchiffrer. On fera ça demain. Une autre année, plutôt.

L'année dernière, je décide que, entre regarder les infos quotidiennement ou étudier la semi-slave dont je ne connaissais pas les lignes principales, Méran et Botvinnik seraient certainement plus sains que suivre l'évolution des courbes de mortalité. Et un jour, je ressors mes trois parties. Et deux n'apparaissent dans aucune base de données. Deux gentilles parties de trois gentils maîtres, je ne suis pas non plus en train de vous parler d'un match secret entre Keres et Alekhine organisé en 42 à Berchtesgaden!

N'empêche que je ne sais pas comment faire. Je comprends très bien comment la base de données de 2019 s'incrémente avec les parties de 2020, puis avec les parties de 2021, mais deux parties des années 40, il est possible de les "remettre dans le circuit"?

Je connaissais le site de Winter qui a fermé boutique. Y paraissaient parfois des "oldies" méconnues, je pense, mais je ne sais pas non plus si leur apparition chez Winter suffisait à les "remettre dans le circuit".

Vous vous adresseriez à qui, vous?


Chemtov, le
Déjà, montrez nous ces parties ! Peut-être sont elles déjà ''dans le circuit''. Mes bases ''hongroises'' ( qui ne sont pas qu'à moi ! ) et mes bases par correspondance ( aussi publiques ) ont des parties qui ne sont pas dans ma bigbase de Chessbase.


- O'Kelly - Dunkelblum, Bruxelles, 1948 (1/2, 32 c.)
- O'Kelly - Van Scheltinga, Anvers, 1947 (1-0, 38 c.)

Désolè de la naïveté peut-être déconcertante pour vous avec laquelle j'aborde le sujet, mais je n'y connais absolument rien. Je joue dans un minuscule club (qui n'existe d'ailleurs peut-être plus au moment où j'écris ces lignes), et parler de Portisch avec mes partenaires revient à peu près pour eux à évoquer les iguanodons...

Donc remonter plus haut ne servirait à rien qu'à passer pour le marginal de service, et je préfère la fermer (contrairement aux apparences, je suis très doué pour cela) et boire ma bière en paix.

Il n'y aurait pas ce virus qui nous emm... tous, j'aurais tourné le bouton après mes considérations philologiques sur Romih, et je serais passé à Rotlewi. Mais je demande juste comment partager ces parties avec le plus grand nombre, pas juste avec les happy few charmants que je trouve ici, et je ne sais pas si passer par un forum est la meilleure solution.

Disons que je poste ici les deux parties. Qu'est-ce qui prouvera que je ne suis pas un mythomane obsédé par Romih, et que je n'ai pas créé de toute pièce ces 2 parties? Je suis allé voir votre partie contre Lautier; j'ai appris des choses, et je vous en remercie; par pure fainéantise, je n'ai pas déplié mon échiquier; j'ai ouvert votre partie dans la Huge Base (je n'ai jamais eu Chess Base, mais Chess Assistant) et je sais donc qu'elle existe. Si je ne l'avais pas trouvée, j'aurais reposté un message en vous demandant si ceux qui étaient censés encoder les parties du championnat de France 2007 étaient tous tombés amoureux ce jour-là...

Disons que je poste ces 2 parties. Je ne connais rien non plus aux copyrights. S'il y a quelqu'un quelque part qui travaille à une biographie d'O'Kelly (après tout, il a été champion du monde par correspondance. Avant les ordis, ce qui augmente son mérite) ou à l'histoire des échecs néerlandais après guerre (un sujet encore plus vaste) et qu'il estime que je lui vole 0,1% de son travail, il se passe quoi?

J'imagine que ces doutes peuvent vous paraître farfelus, mais je le répète, je n'y connais rien et j'évolue dans le monde des échecs en quasi-autarcie...


Chemtov, le
Ne vous complexez pas ! Ni sur le niveau ( assez bon quand même... probablement au-dessus de la moyenne du forum ) ni sur la ''naïveté'' !
En tous les cas, merci pour ces sujets variés.

Concernant ces deux parties, effectivement, elles semblent inconnues aux bataillons des bases. Mais j'ai un doute sur l'une des deux car il existe aussi une D46/Romih entre O'Kelly et Van Scheltinga à Beverwijk en 1946. Ne serait-ce pas la même ?

Alors, non, aucun copyright sur les parties d'échecs ! Pas de ''propriété intellectuelle'' dans ce domaine. Quant aux bases, elles reflètent seulement un tout petit peu la réalité de la pratique des Echecs dans le monde et à travers le temps. Mais il existe parallèlement des dizaines de milliers de parties non répertoriées. Rien que pour les opens, chaque organisateur possède des dizaines de paquets de feuilles de parties inexploitées. On doit en avoir plusieurs caisses chez nous !

Quant à ma partie contre Lautier, oui c'est un bon exemple de déficience de Chessbase qui ne peut contrôler ce que les organisateurs saisissent ( vous aurez noté, dans ce cas, le grand n'importe quoi de la saisie, 16 coups seulement et pièce en prise au dernier coup )

Donc pour les deux parties, faites comme vous voulez. mais je crains qu'elles ne gagneront rien à rester dans l'obscurité ( sauf si vous préférez les savourer, dans votre musée personnel, comme un richissime amateur d'art qui achèterait un chef d'oeuvre rien que pour son plaisir personnel). Ne craignez vous pas qu'elles sombrent définitivement dans l'oubli ?

Et autrement, je ne sais pas trop comment Chessbase récupère les parties. Si quelques ''collecteurs'' se font un peu d'argent avec ça. J'ai entendu que oui... mais je n'en sais pas plus.


Fox, le
@Chemtov : je sais bien ; mais vous pourriez respecter vos millions de lecteurs quotidiens, qui sont incommodés et souffrent en silence, pudiquement (mot obsolète dont vous trouverez le sens dans votre dictionnaire).


Oimsi, le
Tiens, on a le droit d'avoir deux pseudos pour une seule et même personne ?


Chemtov, le
Allez... J'auto-censure mes réponses ( aux millions de lecteurs ! ) pour garder sa sérénité à ce charmant fil de Mazettov.


Voici
(J'ai gardé les commentaires originaux de Dunkelblum, et j'ai ajouté les miens précédés d'un * (pour recontextualiser l'ouverture, ou pour corriger une erreur d'analyse - pas pour faire mon malin, c'est quelque chose qui j'ai fait l'an dernier)

[Site "Bruxelles"]
[Date "1948.??.??"]
[White "O'Kelly"]
[Black "Dunkelblum "]
[Result "1/2-1/2"]
[ECO "D46"]
[Annotator "Dunkelblum "]

1.d4 d5 2.c4 c6 3.Nc3 Nf6 4.e3 e6 5.Nf3 Nbd7 6.Bd3 Bb4 {la variante Romi, étudiée spécialement par Van Scheltinga}
7.O-O ( {*L'ordre de coups des deux parties célèbres de 1948 fut}
7.a3 Ba5 8.Qc2 Qe7 9.Bd2 dxc4 10.Bxc4 e5 11.O-O O-O
{et Euwe plia les deux fois : Reshevsky joua 12.d5, et après 12...c5, il poussa
d5-d6. Botvinnik joua 12.Rae1, puis 13.Ne4, ce qui lui permit, après 13...Nxe4
14.Qxe4, d'amener sa Dame vers l'aile-Roi pour l'attaque.} )
O-O 8.Qc2 Qe7 9.a3 Ba5 10.Bd2 dxc4 11.Bxc4 e5
{*et on rejoint la position de Reshevsky-Euwe et Botvinnik-Euwe. Commentaire de
Dunkelblum : par cette poussée thématique, les Noirs libérent leur jeu.
Jusqu'ici, celui-ci se développait pareillement aux parties Botvinnik - Euwe et
Reshevsky - Euwe, 1948 (...) Quoique les Blancs gagnèrent les deux parties,
l'analyse ultérieure démontra que le Hollandais n'avait pas saisi toutes les
ressources de la défense. Le coup suivant des Blancs leur donne l'avantage, d'après O'Kelly}
12.Ba2 {!} Bc7 ( {*} 12...Bb6 13.Rae1 g6 14.Kh1 a5 15.e4 {...1-0, Najdorf - Pilnik , 1948}
) ( 12...h6 13.Nh4 Bc7 14.Ng6 {N} $16 $16 ( 14.Nf5 {...1-0, Rohde 2555 - Shibut 2161 , 1990}
) ) 13.Nb5 {!} Bb6 14.Bb4 c5 15.dxc5 Bxc5 16.Bxc5 Nxc5 17.Rac1
{Il est probable que la poussée immédiate b2-b4 soit plus indiquée. Le jeu de
combinaisons auquel donnent lieu les prochains coups semble toutefois être avantageux pour les Blancs}
( {*} 17.Rfc1 Nce4 ( 17...b6 18.b4 Na6 19.Nc7 Rb8 20.Nxa6 Bxa6
21.Qc7 Rbe8 22.Rc2 Bb7 23.Rac1 Bd5 24.Bxd5 Nxd5 25.Qxe7 Rxe7
26.Rd1 Nf6 $14 {...1-0, Foltys - Donner , 1950 (apparemment dans le même tournoi)}
) 18.Qc7 Re8 19.Nxe5 Qxe5 20.Bxf7+ Kh8 21.Bxe8 Qxe8 22.Nd6 Nxd6
23.Qxd6 Bd7 {est plus ou moins égal} 24.Qd4 Bc6 25.f3 Rd8 26.Qxa7
Rd2 27.Rd1 Rxb2 28.Qd4 Re2 29.Re1 Bxf3 {!} 30.Rxe2
( 30.gxf3 Qg6+ {et les Noirs gagnent sur le champ} ) Bxe2 31.e4
Qxe4 32.Qxe4 Nxe4 33.Re1 Bd3 34.Re3 Bc2 35.Re2 Bd3 {1/2-1/2, O'Kelly - Foltys , 1950}
) b6 18.b4 Ba6 {!} 19.Bc4 Nce4 20.Nc7 {! ce joi truc permet de gagner un pion, du moins temporairement.}
Bxc4 21.Qxc4 Rad8 {! Dans des positions critiques, Dunkelblum ne perd jamais le nord.}
( 21...Rac8 {?} 22.Nd5 {et les Blancs gagnent} ) 22.Qa6 Rd7 23.Qxa7
Ne8 {le coup du texte semble gagner le Cavalier, mais O'Kelly l'avait prévu.}
( {*} 23...Ng4 {!?} 24.Qxb6 Nexf2 25.Rxf2 e4 26.Nd4 Nxf2 27.Kxf2
Rc8 28.Nce6 Qh4+ 29.Ke2 Qg4+ {avec échec perpétuel} )
( 23...Rc8 {? ne marche toujours pas à cause de} 24.Nd5 ) 24.Qa8
{!} Nxf2 {! nous assistons aux tours de passe-passe animés des deux côtés!}
25.Nxe8 Rxe8 26.Rc8 Rxc8 27.Qxc8+ Rd8 28.Qc4 {coupe la retraite au Cavalier noir}
( {*} 28.Qc6 e4 29.Nd4 Ng4 30.Qxb6 Ra8 31.Qc5 Qxc5 32.bxc5 Nxe3
33.Rb1 g6 34.c6 {avec un net avantage blanc -Houdini-} ) e4 {!}
( 28...Nd1 {?!} 29.Qb3 {avec les menaces Rxd1 et Nxe5. Mais les Noirs continuent à jouer avec précision}
) 29.Nd4 {?} ( 29.Rxf2 exf3 {aurait assuré la nulle plus facilement après}
30.Rxf3 ( 30.gxf3 Qg5+ ) Rd1+ ) Ng4 30.Nc2 Qb7 31.a4 Rc8 32.Qe2
h5 {! dernière finesse, et nulle.} ( 32...Nxh2 {ne va pas à cause de}
33.Rf2 {suivi de Kxh2, peut-être précédé de Qh5.} ( 33.Kxh2 {?}
Qc7+ {et Qxc2} ) {* Les Noirs peuvent quand même jouer} Qc7 34.Qh5
Rd8 {! et c'est loin d'être clair après} 35.Ne1 ( 35.Nd4 g6 36.Qh3
( 36.Qxh2 {?} Qc1+ 37.Rf1 Qxe3+ {et gain noir} ) ( 36.Qe2 h5
{est aussi à l'avantage des Noirs} ) Ng4 {!?} ( 36...h5 {à cause de}
37.Rc2 ) 37.Qxg4 Qc1+ 38.Kh2 Qxe3 {et c'est bien embrouillé} )
( 35.Qxh2 {??} Rd1+ 36.Rf1 Rxf1+ 37.Kxf1 Qxh2 {et gain noir} )
Nf3+ 36.gxf3 Rd1 37.Kf1 Qc3 ) {Les Noirs menacent ...Qc7 et la seule solution est}
33.h3 Rxc2 34.Qxc2 Nxe3 {les Noirs gagnent un pion. Mais après}
35.Qa2 {!} Nxf1 36.Kxf1 Qa6+ 37.Ke1 Qd3 38.a5
{la position était quand même nulle, je pense. Mais j'étais à court de temps (8
minutes pour 10 coups), et j'ai accepté l'offre de nullité d'O'Kelly.}
1/2-1/2


Revoici.
Contrairement à ce que je pensais hier, les deux parties se terminent par la nulle
Même principe que pour la précédente. Le commentateur, Devos, fut 6 fois champion de Belgique (notamment pendant la seconde guerre mondiale, qui ne devait pas être des plus motivante pour les joueurs)

[Site "Anvers"]
[Date "1947.??.??"]
[White "O'Kelly"]
[Black "Van Scheltinga"]
[Result "1/2-1/2"]
[ECO "D46"]
[Annotator "Devos P."]


1.d4 d5 2.c4 e6 3.Nc3 c6 4.e3 Nf6 5.Nf3 Nbd7 6.Bd3
( {*} 6.Qc2 Bb4 7.a3 Ba5 8.Bd3 O-O 9.O-O Bc7 10.b3 dxc4 11.bxc4
e5 12.Bb2 Qe7 13.Rae1 Re8 14.Ne4 Nxe4 15.Bxe4 g6 16.Qc3 Qd8 17.Rd1
Ba5 18.Qc1 exd4 19.Bb1 dxe3 20.fxe3 Qe7 21.e4 f6 22.Qf4 Ne5 23.Kh1
Bc7 24.c5 Ng4 25.Ba2+ Kg7 26.e5 fxe5 27.Qc1 Bf5 28.h3 Nf6 29.Rde1
Bd3 30.Nxe5 Bxf1 31.Ng4 Be5 32.Rxe5 Qxe5 33.Bxe5 Rxe5 34.Qh6+
Kh8 35.Nxe5 {1-0, O'Kelly - Van Scheltinga , Beverwijk 1946} )
Bb4 {Ce coup, dont la paternité doit être attribuée, selon Dr. Euwe, au maître
italien Romi, est joué par Van Scheltinga chaque fois que l'occasion se présente.}
7.O-O O-O 8.Qc2 ( 8.a3 Ba5 {ne fait que chasser le Fou sur une meilleure case :}
( 8...Bxc3 {?} 9.bxc3 Re8 10.cxd5 exd5 11.c4 {...1-0, Bernstein - Chigorin , 1905}
) 9.b4 Bc7 {, les Noirs vont pouvoir libérer leur jeu par ...dxc4 et ...e5}
) ( 8.Ne5 {est mentionné par Devos, mais c'est vraiment un coup rare. *Voici une autre partie de Van Scheltinga :}
Nxe5 9.dxe5 Nd7 10.f4 Nc5 11.Be2 dxc4 12.Bxc4 b5 13.Be2 Qb6 14.Qc2
a5 15.Bd2 Bb7 16.Rad1 Rad8 17.Bf3 Na6 {=} 18.Bc1 c5 19.Ne4 c4
20.Ng5 g6 21.Bxb7 Qxb7 22.Ne4 Be7 23.Nf6+ Kg7 24.a4 Nc5 25.axb5
Qxb5 26.Qf2 Rxd1 27.Rxd1 Qb3 {avec avantage noir ...0-1, Been - Van Scheltinga , 1946}
) Qc7 {les Noirs menacent d'obtenir une très bonne partie avec dxc4 suivi de ...e5}
( 8...Qe7 9.Ne5 {empêchant ...e5 ...1-0, Stoltz - Van Scheltinga , 1946}
) 9.a3 dxc4 {! coup intermédiaire important, pour ramener le B en d6, sans craindre c4-c5.}
10.Bxc4 ( 10.Bxh7+ {N} Nxh7 11.axb4 {ne ferait que donner un bon jeu aux Noirs. *Houdini n'est pas réellement convaincu.}
) Bd6 11.Ne4 {! le coup joué est fort, parce qu'il force l'échange des Cavaliers et amène la Dame dans le jeu}
( 11.e4 e5 {! et les Noirs sont bien, comme dans la partie Davidson - Alekhine qui amena une position à peu près semblable}
) Nxe4 12.Qxe4 e5 {N} ( {*} 12...c5 13.Bd3 Nf6 14.Qh4 e5 15.dxe5
Bxe5 16.h3 b6 17.Ng5 {?} h6 18.f4 hxg5 19.Qxg5 ( 19.fxg5 Bg3
{est peut-être le détail qui avait échappé à l'Italien} ) Bd6
{et ce fut la défense qui l'emporta ...0-1, Castaldi - Van Scheltinga , 1947}
) ( 12...Re8 {suivi de ...Nf8 et ...b6 est suggéré par Devos.} )
13.dxe5 Nxe5 14.Ng5 {les Blancs commencent l'attaque de l'aile-Roi noire, qui est dégarnie}
g6 {? Ce coup nous semble douteux, parce qu'il crée trop de faiblesses sur cases
noires. Vraisemblablement, les Noirs ne voulaient pas abandonner leur attaque sur le Bc4}
( 14...Ng6 {suivi de ...Qe7} ) 15.Qh4 h5 16.Ba2 Kg7 17.f4 Ng4
18.h3 {les Blancs ont l'intention de placer leur Fou en b2, et chassent donc le Cavalier faisant pression sur e3}
( 18.e4 {mais d'après Houdini, c'est O'Kelly qui a raison} )
Nh6 19.b4 f6 20.Bb2 a5 {une contre-attaque rendue possible par b2-b4}
21.Kh1 {pour éviter la menace d'un échec sur la diagonale a7-g1}
( 21.e4 axb4 22.e5 {? n'est pas possible à cause de} Bc5+ 23.Kh2
fxg5 $19 ) ( {*Le mieux est en fait} 21.Ne4 Be7 ( 21...Nf5 {?}
22.Bxf6+ ) 22.Ng3 Nf5 23.Nxf5+ Bxf5 {et la paire de B des Blancs fait belle impression, ce qui se matérialise dans une ligne comme le sacrifice de pion}
24.e4 Bxe4 25.Rae1 {, avec initiative blanche.} ) Nf5 22.Qe1
h4 {les Noirs ont l'initiative et menacent de gagner le pion b4 (ainsi que la fourchette en g3)}
23.Rf3 axb4 24.axb4 Qe7 ( 24...Qb6 {était aussi à considérer} )
25.e4 {nécessaire pour continuer l'attaque et donner de bonnes chances aux Blancs à cause de l'affaiblissement du Roi noir}
Bxb4 26.Qc1 Ng3+ 27.Kh2 Kh6 {les Noirs gagnent le Cavalier, mais leur Roi reste fort exposé.}
( {*} 27...Rxa2 28.Rxa2 Kh6 {est rejeté par Devos à cause de}
29.Ne6 {?} ( 29.Ra4 {, avec une position compliquée} ) Bxe6 30.f5+
{mais les Noirs sont en fait très bien après} g5 31.fxe6 Nxe4 )
28.Nf7+ ( 28.Ne6 {est moins bon après} Bxe6 29.f5+ g5 30.fxe6
Nxe4 {et les Blancs n'ont pas de compensation pour leurs deux pions manquants}
) Rxf7 ( 28...Kh7 {est moins bon à cause de} 29.f5 g5 30.Bxf6
{!} ( 30.Nxg5+ fxg5 31.f6 {qui est en fait en passe d'échouer après}
Qc5 ) Qxf6 31.e5 {! suivi de f6 et de Bb1+ ou de Qxg5, selon la case que choisira la Dame}
) 29.Bxf7 Rxa1 30.Qxa1 Qxf7 31.Bxf6
{les Noirs gagnent encore le pion h4, ce qui leur donne une compensation
suffisante, d'autant que les pièces noires manquent de cohésion.}
Nxe4 32.Bxh4 {les Blancs menacent Dh8} Kh7 {?} ( {*} 32...Qg7
33.Qb1 Qd4 {avec avantage noir, mais vu la position précaire de leur Roi, tout peut encore arriver...}
) 33.Qd4 {! regagnant la pièce} Be7 ( 33...Nd2 34.Qxb4 Nxf3+
35.gxf3 {=} ) 34.Bxe7 Qxe7 35.Re3 {les Blancs forcent la sortie du Fou sur f5, où il pourra être attaqué}
Bf5 36.g4 Qc7 ( 36...Qh4 {forçait} 37.Rxe4 Bxe4 38.Qxe4 Qf2+
{=} ) 37.Rxe4 ( 37.Qe5 {(?) aurait donné des chances de gain aux Blancs si}
Qxe5 38.fxe5 {d'après Devos. *Mais l'ordinateur montre le seul bon coup noir :}
Nd2 {! avec la fourchette en f1, et si} 39.Re2 Nf3+ 40.Kg3 Nd4
41.Rd2 Nb3 {,les Noirs vont réussir à garder leurs 2 pièces} )
Bxe4 38.Qxe4 {et nulle.} 1/2-1/2


Chemtov, le
@Mazettov : Par charité ( non chrétienne ) pour les lecteurs ( les millions de Fox qui souffrent de nos parenthèses aérées... là ils sont gâtés ! ) qui ne souhaiteraient pas tout suivre au coup par coup avec toutes les analyses, j'ai essayé de récupérer, extraire, les deux parties en ''brut''.
Sont-elles justes ainsi ? ( elles paraissent logiques en tous les cas... )

O'Kelly,A - Van Scheltinga,T [D46] Anvers, 1947

1.d4 d5 2.c4 e6 3.Nc3 c6 4.e3 Nf6 5.Nf3 Nbd7 6.Bd3 Bb4 7.0-0 0-0 8.Qc2 Qc7 9.a3 dxc4 10.Bxc4 Bd6 11.Ne4 Nxe4 12.Qxe4 e5 13.dxe5 Nxe5 14.Ng5 g6 15.Qh4 h5 16.Ba2 Kg7 17.f4 Ng4 18.h3 Nh6 19.b4 f6 20.Bb2 a5 21.Kh1 Nf5 22.Qe1 h4 23.Rf3 axb4 24.axb4 Qe7 25.e4 Bxb4 26.Qc1 Ng3+ 27.Kh2 Kh6 28.Nf7+ Rxf7 29.Bxf7 Rxa1 30.Qxa1 Qxf7 31.Bxf6 Nxe4 32.Bxh4 Kh7 33.Qd4 Be7 34.Bxe7 Qxe7 35.Re3 Bf5 36.g4 Qc7 37.Rxe4 Bxe4 38.Qxe4 ½-½

O'Kelly,A - Dunkelblum,A [D46]Bruxelles, 1948

1.d4 d5 2.c4 c6 3.Nc3 Nf6 4.e3 e6 5.Nf3 Nbd7 6.Bd3 Bb4 7.0-0 0-0 8.Qc2 Qe7 9.a3 Ba5 10.Bd2 dxc4 11.Bxc4 e5 12.Ba2 Bc7 13.Nb5 Bb6 14.Bb4 c5 15.dxc5 Bxc5 16.Bxc5 Nxc5 17.Rac1 b6 18.b4 Ba6 19.Bc4 Nce4 20.Nc7 Bxc4 21.Qxc4 Rad8 22.Qa6 Rd7 23.Qxa7 Ne8 24.Qa8 Nxf2 25.Nxe8 Rxe8 26.Rc8 Rxc8 27.Qxc8+ Rd8 28.Qc4 e4 29.Nd4 Ng4 30.Nc2 Qb7 31.a4 Rc8 32.Qe2 h5 33.h3 Rxc2 34.Qxc2 Nxe3 35.Qa2 Nxf1 36.Kxf1 Qa6+ 37.Ke1 Qd3 38.a5 ½-½

Ce n'est pas que je n'aime pas vos analyses. Mais dans un premier temps, c'est probablement mieux de les voir sans commentaires et après, seulement, avec références et explications.


On peut retrouver la partie de 1947 et dérouler les coups ici :
www.belgianchesshistory.be/tournament/match-belgium-vs-netherlands-antwerp/


En revanche, le même site n'a pas la seconde partie
(jouée selon toute vraisemblance au tournoi de maîtres en fin d'année 1948 - avec 4 joueurs, Devos,van Seters et les 2 déjà mentionnés)


Chemtov, le
Merci ! Super site ! Voilà donc encore un paquet de parties intéressantes qui ne sont pas dans Chessbase. On devrait pouvoir retrouver aussi les matchs France-Belgique.

Wow ! J'ai trouvé des parties de mon papa ! Je ne savais pas qu'il avait joué au 1er échiquier de l'Equipe de France : http://www.belgianchesshistory.be/tournament/belgium-vs-france-kortrijk/


@chemtov : Elles sont correctes ainsi, sauf qu'il faut couper la deuxième après 32...h5, puisque c'est à ce moment-là que la nulle a été conclue.

Puisque vous parlez de votre papa... J'ai joué il y a un paquet d'années contre Louise Roos. A La Bresse si mes souvenirs sont exacts. Votre fille, votre nièce, ou aucune parenté?


Chemtov, le
Loulou ! C'est ma nièce. La plus âgée maintenant de cette autre génération qui a joué un peu moins.


Je repose une question antérieure. Imaginons que je suis un fan inconditionnel d'O'Kelly et que je tienne absolument à ce que la partie O'Kelly-Dunkelblum finisse par figurer dans les bases de données standard. Je fais comment?

J'ai juste à la poster ici et à attendre que quelqu'un (qui? - en tout cas, il aura une patience d'ange...) vienne nous lire, la recopie, et l'envoie au Président de la FIDE?

Je me suis retrouvé pendant deux jours dans la Bibliothèque Royale de la Haye. Quelque chose comme la Mecque du fan de vieilles revues échiquéennes. J'ai vu qu'il existe - ou qu'il a existé - des revues hyper-pointues qui accueilleraient - ou auraient accueilli - bien volontiers ce genre de partie. Pas pris note des références, naturellement.

En fouinant un peu, je suis tombé sur un titre de revue (Quarterly for Chess History). Vous introduisez ce nom dans Google et vous tombez sur un site intitulé "Moravian-chess". Totalement opaque. La seule chose qu'il est possible de faire, c'est de sortir sa carte de crédit et d'acheter la revue ou un livre. J'avoue que je ne comprends pas bien cet univers. Il me semble que si j'étais l'éditeur d'une revue pareille, je créerais à côté un blog, ou un forum, pour que les amateurs du sujet puissent échanger. Tout ce que j'ai pu faire, c'est m'inscrire pour recevoir la Newsletter, et on verra bien si je reçois un jour quelque chose et s'il y a davantage d'infos là-dedans. Quelqu'un dispose-t-il d'infos sur cette revue?


Oui, ce n'est pas une revue à proprement parler mais de gros volumes bien lourds, dans les 400-500 pages. Parution irrégulière.


Et à mon goût, bien trop centré sur le XIXème siècle, mais bon, rien de rédhibitoire (j'y écris les articles sur la composition, je ne vais pas débiner la publication non plus, Winter s'en est déjà bien chargé, pour d'autres raisons !)


Chemtov, le
Je ne sais pas à qui il faut s'adresser, à Chessbase ( par exemple ).

bzh92 ( qui écrivait le 10/04/2021 12:36 ) ne le saurait pas ? Il me semble qu'il collectait des parties à une époque pour Chessbase ? Non ? Ou peut-être je me trompe de personne... ( s'il nous lit, nous entend...)


@Ulysse62
Pouvons-nous correspondre en privé? (j'ignore comment on s'y prend. Faut-il passer par le Webmaster qui met en contact les deux joueurs?)

J'aimerais collaborer à cette revue. Très temporairement. J'ai de la matière pour entre 1 et 4 articles, selon ce ce qu'ils recherchent. Et plutôt que d'acheter 10 tomes pour me faire une idée, ça doit être plus économique d'en discuter d'abord avec vous.


Dans ce cas, il faut écrire directement au rédacteur en chef Vlastimil Fiala (son email figure sur le site de Moravian Chess). Il est possible de se "faire une idée" à partir de la table des matières (succincte) sur ce même site ou plus précisément en cherchant un peu sur des sites de revendeurs, par exemple, pour le numéro 17, sur chessware.de
https://www.chessware.de/Vlastimil-Fiala-Quarterly-for-Chess-History-17


@Ulysse62
Merci pour l'info. Je suis ravi d'avoir affaire à un spécialiste. J'envoie ce soir un mail à Vl. Fiala. La table des matières du numéro 17 me met l'eau à la bouche. Ecrire un article à propos de Louisa Matilda Ballard Fagan, c'est tout à fait mon genre! (si je ne me trompe pas, elle est une des toutes premières à avoir testé le Gambit Chatard. Après Chatard (Café de la Régence, deuxième moitié du XIXeme?) et Albin, mais bien avant Alekhine.

Deux sous-questions, néanmoins :
-Existe-t-il d'autres revues concurrentes sur ce créneau hyper pointu?
-J'aimerais renouveler ma proposition de correspondre entre nous pour avoir davantage d'infos sans polluer ce fil. Comprendre plus précisément dans quoi je mets les pieds m'aiderait un peu. Etes-vous d'accord? (et je répète : j'ignore comment on s'y prend. Faut-il passer par le Webmaster qui pourrait nous mettre en contact dès lors qu'il recueillerait notre assentiment mutuel?) Et je comprendrais parfaitement que vous décliniez ma propositon.

Et déjà merci pour les infos en ma possession!


Je ne pense pas (réponse à la première question)
Pour la seconde : vous êtes joueur ? Oui, donc, allez sur le site de la revue Phénix, consacrée à la composition, puis allez chercher la liste des collaborateurs dans Contacts (sous Informations). Après je donnerai un indice.


J'ai trouvé la page demandée (http://phenix-echecs.fr/general/contact.php), et vous habitez dans le Sud de la France.
Mon premier tournoi d'échecs "à l'extérieur" fut à Orange. Je dormais entre Alberto David, Berend et Degraeve. Bref, je suis la honte de la chambrée! Et j'ai aussi randonné dans les Baronnies.
En somme, je connais mal votre région, je me posais toujours un peu plus au Nord. Puis-je vous contacter à l'adresse figurant à côté de votre nom?


Même pas besoin d'indice alors !? Bon, ok.




© 2000-2021 - France Echecs - Politique de confidentialité