France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 24 novembre 2020
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


La revue Europe-Echecs N°714 — Novembre 2020 — par Europe Echecs le  [Aller à la fin] | Actualités |
La revue Europe-Echecs N°714 — Novembre 2020 — https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html

Belle réussite du club C'Chartres Échecs et de son président François Gilles avec l’organisation d’un tournoi en parties longues et en présentiel mis en valeur par la plateforme d’Europe Echecs.

L’objectif a été pleinement atteint avec ce tournoi qui mélangeait habilement une jeunesse prometteuse à des grands-maîtres expérimentés. Une première norme de GMI pour le jeune espoir belge, Daniel Dharda 15 ans, invaincu, qui remporte l’épreuve au départage grâce à son meilleur Sonneborn-Berger. Les trois GMI, le local Namig Guliyev, le champion d’Italie en titre Alberto David et le numéro un sur le papier, l’Ukrainien Sergey Fedorchuk ont tous trois confirmé la valeur du titre en réalisant la norme de GMI et partagent la première place !

Petite déception pour le jeune espoir français Marc’Andria Maurizzi, 13 ans, qui, avec une 5e place, manque la norme d’un point. Mais à cet âge tout est encore possible pour le talentueux jeune homme.

Suivait immédiatement l’ « Altibox Norway Chess 2020 » avec la participation du champion du monde Magnus Carlsen, du numéro 2 mondial Fabiano Caruana et du Vétéran Levon Aronian confrontés à la génération montante Jan-Krzysztof Duda, Alireza Firouzja et Aryan Tari, outsider et numéro 2 norvégien.

Un spectacle superbe mis en valeur par les commentaires de l’ex-champion du monde Vladimir Kramnik et de la meilleure joueuse de tous les temps, Judit Polgar. La troisième ronde, confirma l’ascension du prodige Firouzja mais ce fut aussi la démonstration, dans les deux parties décisives, d’une opposition de style. Deux conceptions fondamentalement différentes dans la manière d’aborder la partie d’échecs, plus exactement celle de la prise de risques.

D’un côté une partie équilibrée, technique, entre Duda et Aronian qui s’orientait vers une finale sans histoire et semblait donner raison à Tartakover « Les finales de Tours sont toujours nulles ». Pourtant même à ce niveau l’erreur est humaine et Aronian s’imposa. C’est aussi la démonstration d’un autre aphorisme « l’avant-dernière faute fera gagner » toujours selon Tartakover.

De l’autre, une partie totalement déséquilibrée où Carlsen semblait devoir sombrer, après avoir détruit sa structure de pions et roqué du côté de la mort, face au jeu percutant et pointu de son adversaire. Et pourtant, Carlsen trouva des ressources incroyables grâce à l’activité de ses pièces, notamment sa paire de Fous. Je tiens à saluer la performance exceptionnelle d'Alireza Firouzja, 17 ans, lors de ce Norway Chess. Il a malheureusement perdu l'avant-dernière ronde contre Magnus Carlsen mais cela n'enlève rien à son incroyable tournoi.

Sur le site d’Europe Echecs vous pourrez consulter l’excellent travail de Gérard Demuydt qui a retenu ces deux citations :

« Le champion du monde a joué de manière délibérément provocante. Les moteurs disent qu'il est allé trop loin, objectivement, mais sa position contenait des atouts cachés qu'il a exploité sans pitié. » GM Nigel Short

«  Aryan Tari n'est pas très doué pour s'adapter rapidement aux « changements » et Magnus le sait très bien. Magnus joue sur « l'homme » ! GM Ivan Sokolov

Des exceptions qui démontrent que parfois il ne faut pas jouer comme un ordinateur alors que le maillon faible est représenté par le comportement humain, surtout lorsqu’il doit faire face aux difficultés. 

Toute la rédaction vous souhaite bonne santé et bonne lecture.

Georges Bertola

— Actualités en Blitz, Alireza vs Magnus au Norway Chess
— Saint-Louis Showdown : Carlsen neutralisé par Nakamura et So, Peter Heine Nielsen et Wesley So à l’analyse
— Festival de La Tour Blanche : 160 joueurs en présentiel à Paris, Reportage de Christian Bauer
— Partenariat Europe Echecs, 1re Coupe Féminine de Monte-Carlo : Almira, Reine de Monaco, Almira Skripchenko et Pia Cramling à l’analyse, Interview de Jean-Michel Rapaire
— Championnat d’Europe Jeunes sur Internet : l’ogre de Russie, Volodar Murzin à l’analyse, Interview de Mikhail Kobalia, entraîneur principal des équipes jeunes de Russie
— Norway Chess : Carlsen chute face à Duda, Reportage de Romain Edouard
— Bundesliga : le 14e titre de Baden-Baden, Interview et analyse d’Arkadij Naiditsch
— Partenariat Europe Echecs, C’Chartres Echecs : le 1er tournoi français de GMI en présentiel, Daniel Dardha et Namig Guliyev à l’analyse, Interview de François Gilles, président du C’Chartres Echecs
— Les Immortelles - L’Immortelle de Gata Kamsky, Analyse de Gata Kamsky
— Le Joueur du Mois : Wesley So - Un guerrier créatif, Wesley So à l’analyse
Les Rubriques du Mag’
— Faites-Vous la Main : les 18 combinaisons du mois – Spécial Nakamura et So, Par Bertrand Valuet
— Féminines en Or : Carissa Yip–Qianyun Gong – Match de charité contre la Covid-19, Par Susan Polgar 8e championne du monde
— Théorie & Tendances en Bundesliga, Par Igor-Alexandre Nataf
— La Créativité aux échecs : L’Ami-Caruana – L’idée g4 dans le gambit Dame refusé, Par Vasyl Ivanchuk
— Le Cahier de Marc Quenehen, Evaluez votre compréhension positionnelle ! (10)
— Aventures en Finales : Finales de Fou – L’art de choisir sa couleur, Par Sylvain Ravot
— Pendant ce temps sur la toile… Dans les coulisses du Showmatch Maurizzi-Medvegy, Par Andreea Navrotescu
— Dans le Rétroviseur : Uhlmann-Ujtumen à Palma de Majorque 1970, Par Georges Bertola
— Annonces de tournois

La revue Europe-Echecs N°714 — Novembre 2020
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html
— Abonnement à la revue Europe-Echecs : 6 mois = 34,95€ ; 1 an = 59,95€ ; 2 ans = 118,95€
https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
— Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne"
https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

— Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess » https://www.europe-echecs.com/jeu-direct.html
— SimpleChess Google Play https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simplechess&hl=FR
— SimpleChess App Store https://apps.apple.com/fr/app/simplechess/id394634657


Renan, le
Ce mois ci j'ai bien aimé la partie du rétroviseur ainsi que le cahier de Mr Quenehen par contre il faudrait remettre une petite série sur une ouverture (par exemple le GBD, en vogue sur le net)...


Orouet, le
en revanche (par contre) il faudrait remettre le "poster" de milieu de magazine (nous refaisons la déco du club ...)

PS: excellent numéro


Meteore, le
Je suis en train de lire le numéro d'octobre et je suis tombé vers la fin du magazine sur l'article sur les finales de Sylvain Ravot. J'étais prêt à sauter l'article comme je le fais habituellement, car je ne supporte vraiment pas les finales(je ne connais même pas la façon d'annuler ou de gagner dans une finale R+P vs R ) mais je me suis dit que s'agissant d'un nouveau rédacteur j'allais tout de même tenter ma chance, et que l'article à première vue semblait assez
abordable avec beaucoup de diagrammes.

Conclusion : formidable article sur le pion passé éloigné. Très pédagogique et clair. J'ai vraiment eu l'impression d'apprendre quelque chose. Notamment quelques règles (pas absolues évidemment, comme toujours aux échecs) :

- avancez votre pion candidat en premier (plutôt que son voisin)
- en cas de pion passé éloigné, avant de le mobiliser, ce qui sera toujours possible ultérieurement, commencez par avancer le plus loin possible les pions sur l'aile sans majorité
- et surtout belle démonstration sur le pion candidat éloigné qui est en effet fort mais beaucoup moins que le pion passé éloigné.

En conclusion je suis frappé par le fait que des bons joueurs certes, mais très loin d'être GMI , comme Marc Quenehen ou Sylvain Ravot puisse faire des articles beaucoup plus intéressant (ou peut être plus pertinent par rapport aux besoins du lecteur d EE ?) que des champions comme V. Ivanchuk ou D. Anic.....


Chemtov, le
Oui. Et on peut faire encore plus basique. Ivanchuk, Anic ou d'autres savent évidemment aussi faire ce que fait Sylvain Ravot ou Marc Quenehen. Mais où placer le curseur ? C'est toujours difficile de choisir. En fait, après avoir écrit dix articles on remarque que ce n'est pas simple de rester au même niveau et forcément on commence à mettre des positions plus étoffées. Et souvent on fait des trucs très inégaux ( cela arrive souvent chez Marc Quenehen ). D'une part, le lecteur est censé progresser mais d'autre part il y a aussi de nouveaux lecteurs qui commencent plus bas. C'est un sujet très compliqué.

En tous les cas, bonne chance à Sylvain Ravot pour cette nouvelle chronique !


Meteore, le
Dans le même numéro intéressant article sur la partie Fischer vs Larsen 1970.

Juste une petite erreur :

Dans le second paragraphe on peut lire :

"....après que Pal Benko lui ait cédé sa place....."

Au lieu de :

"....après que Pal Benko lui eut cédé sa place....."

Le subjonctif n'est pas approprié car l'action (céder sa place ) est certaine. Il convient d'utiliser l'indicatif

Je pense néanmoins qu'un joueur d'échecs ne sera pas trop désorienté par cette petite erreur de logique!


Renan, le
D'accord avec Orouet, le poster et le cahier d'exercices au milieu!!!


Meteore, le
Dans le même numéro d EE on apprend quelque chose d'étonnant :

Christian Bauer a réalisé un bel exploit en obtenant 9/9 au tournoi de Chambéry.

Un score à la Fischer.

Je pense que dans l'histoire des opens français d'été en 9 rondes ce résultat est extrêmement rare et statistiquement hautement improbable
Connaîtriez vous d'autres exemples de 9/9 en présentiel ?

On peut supposer qu'il a attiré l'œil du sélectionneur de l EDF, un peu comme un joueur qui réaliserait un triplé (ou arrêterait trois penalties, ce qui est équivalent) en finale de ligue des champions


Chemtov, le
Todorcevic avait gagné le National ( 26 joueurs, système suisse ) avec 11 sur 11, avec trois points d'avance sur Seret en... 1975.




© 2000-2020 - France Echecs - Politique de confidentialité