France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 19 avril 2021
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Alternative à par benvoyons le  [Aller à la fin] | Théorie |
J'ai la version de 2002 de "The art of attack" de Vukovic, elle est truffée de fautes ou inexactitudes malgré la correction de John Nunn.

Quelqu'un a-t-il une alternative (en format livre) à me proposer pour étudier les motifs d'attaque?


Un exemple, dans le chapître consacré au sacrifice grec:



La suite donnée dans le livre est: 1.Fxh7+ Rxh7 2.Cg5+ Rg8 3.Dh5 cf6 4.Dh4 Te8 5.Fe5 De7 6.Te3 Fd8 7.Th3 et les blancs gagnent.
D'après mon Houdini cependant, rien n'est clair après 4...e5 au lieu de 4...Te8.

A partir du diagramme la voie à suivre est 1.Cg5 Cf6 2.Fe5 h6 3.Fxf6 Dxf6 4.Ch7+-


Chemtov, le
La tour est déjà en e1 ? Le diagramme la montre en f1. Et puis pourquoi pas Dd3 au lieu de Dh5 ? Après Cf6, on a le temps de jouer Fe5 ( si la tour est bien en e1 ). Et puis, est-ce que, avec 4...e5, vous avez bien placé la tour en e1 ? J'ai juste l'impression que les noirs auront deux pions de moins. A vérifier. Ce qui est bizarre, c'est que dans le diagramme que vous avez mis, les noirs ont aussi déjà un pion de moins.


kieran, le
Il y a une version électronique et payante sur Chessable. La plateforme prétend (je ne possède pas l'opus) que les exercices ont été vérifiés avec l'ordinateur.


@Chemtov: la tour en en e1 oui, je me suis trompé :/
4...e5 avec l'idée Ff5 reste juste: 5.dxe5 Ff5 6.exf6 Dxf6 dixit Houdini

Après Dd3 au lieu de Dh5: 3.Dd3 Cf6 4.Fe5 Ce4! 5.Cxe4 f6 et les blancs sont mieux bien sûr mais les noirs bougent encore.

1.Cg5 est apparemment plus fort que 1.Fxh7

@Kieran: je suis à la recherche d'un livre. Merci pour l'info


"L'art de faire mat" par Renaud et Kahn .
Je sais , ce n'est pas jeune, mais c'est instructif .


Chemtov, le
@benvoyons : Bah...dans les deux suites les blancs sont gagnants de manière très simple ( deux pions de plus ). Pourquoi les noirs ne jouent-ils pas h6 sur Cg5 ?

supergogol : Vukovic, c'est super bien.


1.Cg5 h6 2.Ch7 Te8 3.Fxh6! gxh6 4.Dg4 (entre autres) (+4 dixit Houdini) 4...Rh8 5.Df4 et Te3 arrive, les noirs sont morts. Le mmoins pire pour les noirs est de donner la qualité.
1.Fxh7 ne mène qu'à un léger avantage pour les blancs, l'exemple choisi pour illustrer le thème du sacrifice grec n'est donc pas bon.

Le Vukovic est un classique certes mais toutes les analyses ne sont pas fiables hélas.


@ chemtov: Non ! Ces vieux bouquins ne sont pas comme de vieux films :Laurel et Hardy ça reste super, mais des livres d'échecs truffés de fautes, il faut éviter de les conseiller.
Concernant l'attaque, il y a trois bouquins chez Quality Chess qui sont pas mals, deux de Aagard (des parties d'attaque classées par thème) et un de Gormally sur des motifs de mat (d'accord avec supergogol concernant "l'art de faire mat" c'est un des rares vieux bouquins qui reste formidable, mais le niveau s'adresse plutôt aux débutants).
+le bouquin de Franck Lohéac sur le mat.


Chemtov, le
''l'exemple choisi pour illustrer le thème du sacrifice grec n'est donc pas bon.''
Parce que ça ne gagne qu'un pion ?


Chemtov, le
@Doc : Biensûr, ils sont passionnants (les anciens). Le texte, les idées, les références, l'histoire. Comme Goltz/Keres aussi. Ou O'Kelly. Le reste, c'est des détails. Ils sont juste magnifiques, ces livres.


A titre de souvenirs oui, mais comme manuels pour apprendre, vraiment pas !


Des analyses incorrectes un détail?

L'exemple n'est pas bon pour les raisons que j'ai évoquées: il y a un coup nettement supérieur qui n'est pas mentionné d'une part et la meilleure défense contre le sacrifice n'a pas été indiquée d'autre part.

J'avais déjà repéré des inexactitudes dans ce bouquin, je ne vais pas quand même devoir vérifier chaque diagramme avec l'ordi!

Mon Vukovic va prendre la direction poubelle!

@Docteur: merci, je vais jeter un coup d'oeil sur les bouquins d'Aagaard.


Chemtov, le
Incontournable: ''Difesa e contrattacco'' de Tibor Florian ! Excellentes associations de parties et positions. Un matériel qui m'a évité des tas de recherches.

@benvoyns: Lisez d'abord ce que pense Aagaard de son maître Vukovic !


Difesa e contrattacco, publié en 1985. Merci pour le conseil mais je cherche un livre moderne.

Tu es vraiment impayable Chemtov lol.
Dire que son livre est daté n'est pas un manque de respect pour son auteur! Il faut vivre avec son temps ;)


splash, le
peut etre ne pas chercher a passer un bouquin a la machine
et en tirer les idées

dans l'exemple donné, meme si l'ordi contredit le livre sur une variante pas claire ca reste un motif d'attaque a connaitre
et apres sur le terrain de toute facon il faut calculer


Vends livre d'échecs "the art of attack" de Vukovic.
Feuilles jaunies mais en bon état.
Un classique incontournable truffé d'analyses incorrectes mais on s'en fout.
10 €, frais de port non inclus.


DDTM, le
Cherche un livre moderne alors que le "Difesa e contrattacco" est excellent ne merite que du mepris devant une telle betise crasse !
la qualite d'un bouquin ne se resume pas a un exemple detruit par l'ordinateur plusieurs annees plus tard.
A faire du modernisme effrene, alors il vaut mieux aller sur l'ordinateur plutot que de chercher des livres simples recopiages de lignes recrachees par un ordinateur.


DDTM tu m'as l'air sympathique, je te le fais à 8 €.


Yves4, le
Quelqu'un vend : ''Difesa e contrattacco'' de Tibor Florian ?


Chemtov, le
@DDTM : Le grand autodafe a commencé. Cachons nos trésors, de Nimzowitsch à Karpov, tout va y passer. C'est Fahrenheit 451. Apprenons par coeur nos chefs d'oeuvre avant que l'obscurantisme ne submerge tout. Je serai ''Difesa e contrattaco''!


Yves4, le
Chemtov a craqué.


Je ne pensais pas autant heurter la sensibilité de certains ici en ouvrant ce post, je cherchais simplement un bouquin.


Chemtov, le
Oui, Yves4, je meurs... de rire. Rarement lu des messages aussi sots. Trop drôle. Faudra que j'en parle à Aagaard.


Les Aagaard aussi sont truffés de fautes -puisque faits à l'aide d'ordinateurs qui font également beaucoup des fautes (ils progressent également). Mais les vieux livres (Euwe etc...) sont faux par leur logique même : ils appuient leur raisonnements sur des concepts erronés car les variantes qui les appuient sont fausses !
On peut trouver des livres qui disent que la terre est plate, ils ont un intérêt historique, mais ne peuvent pas servir de base scientifique.


Yves4, le
Chemtov et c'est la même personne qui prône la fonction sociale du club d'échecs ?
Vous vous comportez de la même façon avec vos enfants en difficultés en se moquant d'eux dès qu'ils disent quelque chose qui ne vous plaît pas ? et vous faîtes pareil à ceux à qui vous servez du thé ?


Chemtov, le
Mais on rigole, ici, Yves4 ! Et bien entendu que je fais plein de blagues à mes élèves et je leur dis leurs quatre vérités ( et après ils ont aussi droit au thé !). C'est comme ça qu'on fait avancer les choses. Il y a même un joueur local, avec de grands problèmes, qui aime beaucoup quand je lui dis qu'il est mon fou préféré (mais je suis le seul à avoir le droit de lui dire). Ici, je lis des bêtises sans nom, pourquoi ne pas en parler ? Avant que Euwe ne passe aussi au broyeur ! ( au passage il y a une bonne analyse de sacrifice sur h7 dans une des parties de Maître contre Amateur ).


Allez, thé pour tout le monde, c'est la fête!

Tu m'as cassé mon post Chemtov :(

J'explique pourquoi un livre ne me convient pas avec exemple et diagramme à l'appui et en retour je reçois des insultes et des arguments d'autorité. (Pas que, merci Kieran, Docteur et Supergogol!)
Tu éludes aussi systématiquement les arguments que l'on t'oppose et pas seulement sur ce fil.

Je ne suis pas collectionneur, si je juge un ouvrage inadapté je m'en sépare. Je peux?

Au passage le "difesa machin" n'est pas trouvable.


Renan, le
Je vais jeter un pavé dans la mare, si on écoute certains ici tous les livres sont mauvais ou dépassés parce que les analyses sont cassés par houdini ou stockfish 7,12 ou 22...lire un livre permet d'apprendre à réfléchir par soi même...
Le livre de vukovic est bourré d'exemple, parfait comme le livre de Loheac...Excellent pour avoir des idées et être créatif...
Quand je joue en interclubs ou en tournoi (j'ai pas fait un tournoi depuis longtemps), j'ai pas houdini qui tape sur mon épaule qui me dit que j'ai raté un coup ou que je n'aurais pas dû faire ce sacrifice...


ok ok ok.

Au revoir tout le monde ---> []


@Renan :"tous les livres sont mauvais"
Au contraire ! De nos jours, les éditeurs sérieux obligent les auteurs à vérifier les variantes par ordi, cela veut dire que depuis quelques années, les livres sont devenus plus travaillés, en un mot meilleurs.
Libre à chacun de préférer de vieux livres, pour telle ou telle raison. Certains livres n'ont d'ailleurs pas vieilli, par exemple les recueils de parties -même s'il y a des fautes. Les écrits de Larsen sont toujours d'actualité également. Mais quand un livre raconte des conneries avec des justifications fausses, oui, il faut le balancer, le contraire serait ridicule !


Meteore, le
Est ce que le concept de surprotection mis en lumière par Nimzovitch pourrait aujourd'hui être utile dans une partie concrète ?

Je n ai pas de réponse toute faite à cette question , mais je sais que cela ne figure plus dans les manuels actuels....

Qu en pensez vous ?


Yves4, le
C'est un euphémisme.


mazette, le
@benvoyons, le 20/10/2020 12:19
"J'avais déjà repéré des inexactitudes dans ce bouquin, je ne vais pas quand même devoir vérifier chaque diagramme avec l'ordi!"

Cela dépend de chacun bien sûr mais c'est pourtant ce qu'il m'arrive de faire avec les vieux livres, ça permet de développer son sens critique.
Maintenant mes Pachman tout plein d'annotations vont pouvoir être revendus à prix d'or ... ou pas :-)


atha, le
C’est dommage de juger un livre sur les variantes alors qu’elle ne sont là que pour illustrer le sujet : comment attaquer le roi adverse. Et là dessus tous les éléments sont présent. C’est un livre de stratégie pas de tactique.


Précisément c'est ce que je dis : si le sujet est "comment attaquer le roi adverse" et que les variantes sont fausses, c'est que la réponse au comment est fausse aussi !
Idem pour les Pachman (qui ont mieux vieilli que la plupart de ce type de traité, ils sont bien faits): s'il te dit: "ici le pion isolé est une faiblesse" sur la base de fausses variantes,c'est parfois qu'en réalité le pion isolé s'avère être une force ! Les ordis ont permis des progrès dans la compréhension du jeu, entre autres par exemple de réevaluer les pions isolés.
Si les variantes sont fausses, le fond est faux, tout le problème est là.


Chemtov, le
Je ne comprends pas bien ce débat. On n'a pas attendu les ordis pour redonner leurs lettres de noblesse aux pions isolés. Pachmann lui-même montre de belles parties d'attaque avec le pion isolé et avec les pions pendants. Dvoretzky ( Razuvaiev en fait ) inclut un excellent chapitre sur Labourdonnais sur le thème du pion isolé. Et il y a des analyses soviétiques très poussées des années 40 sur la force du pion isolé à l'issue de longues variantes du gambit dame. On a toujours su que le pion isolé était à la fois fort et faible en fonction du matériel subsistant. La Tarrasch du Gambit-Dame, c'est quand même... Tarrasch !


Tu ne comprends pas un débat que tu inventes tout seul, chemtov!
Chacun sait ce que le pion isolé parfois c'est bon, parfois non. Mais les ordis ont réevalué beaucoup de positions dans les dernières années, en faveur de cette structure, c'est évident. Des finales données dans les vieux livres comme avantageuses à cause du pion isolé adverse sont souvent évaluées 0.00 aujourdh'ui.


Chemtov, le
OK. Pas de débat. C'est ce que je dis. Mais une finale évaluée 0.00 ne veut pas dire pour autant que le gars qui a le pion isolé ne va pas souffrir des heures. Tu entrerais dans une finale avec pion isolé? L'ordi donne plein de positions comme égales... si tu joues cinq fois de suite le meilleur coup, alors que tous les autres perdent.


Chemtov, le
Je me rappelle toujours de cette partie dans laquelle mon adversaire a tourné en rond pendant plus de cinquante coups avant de me piquer mon pion isolé (13ème au 65ème coup). Avec les noirs, il fallait vérifier sans arrêt si chaque replacement n'allait pas causer la perte du pion, obligeant à calculer plus et à utiliser du temps à la pendule. Et Pinter m'a dit que c'était sa seule stratégie. Il pensait que c'était très dur à jouer pour les noirs. Même si c'était ''0,00''.

Pinter,J (2562) - Roos,D (2414) [D94]
Illkirch op (4)

1.Nf3 d5 2.c4 c6 3.e3 Nf6 4.Nc3 g6 5.d4 Bg7 6.Bd3 0-0 7.0-0 b6 8.Qe2 Bb7 9.Rd1 Nbd7 10.cxd5 cxd5 11.Bd2 Ne4 12.Rac1 e5 13.dxe5 Nxe5

Pion isolé.
14.Be1 Qe7 15.Nd4 Nc5 16.Bb1 Rfd8 17.b3 Rd7 18.h3 Re8 19.Qc2 Red8 20.Nce2 Rc8 21.Qb2 Rdc7 22.Qa3 a6 23.Qb4 Qd6 24.Nf4 Bf8 25.Nde2 a5 26.Qd2 Rd7 27.Nd4 Rcd8 28.Qc2 Ba6 29.Bc3 Bg7 30.Bb2 Qe7 31.Ba3 Rc8 32.Rd2 Qd8 33.Qd1 Bb7 34.Rdc2 Bf8 35.Bb2 Bg7 36.Qe2 Qe7 37.Ba3 Bf8 38.Rc3 Qd8 39.Bb2 Bg7 40.R3c2 Rb8 41.Rd2 Ba6 42.Qd1 Bb7 43.Ba1 Qe8 44.Rdc2 Ba6 45.Rc3 Bb7 46.Bb2 Ba6 47.Nfe2 Rdd8 48.Ng3 Rbc8 49.Ba1 Nc6 50.R3c2 Ne5 51.Rd2 Bb7 52.Nge2 Ba6 53.Nc3 Bb7 54.Ncb5 Ba6 55.a4 Rd7 56.Bb2 Qd8 57.Ba3 Bf8 58.Ra2 Qf6 59.Bb2 Qd8 60.Ba1 Bg7 61.Rd2 Qe8 62.Bb2 Bb7 63.Ne2 Qd8 64.Bd4 Ba6 65.Nf4 Rc6

Plus de Pion isolé :
66.Bxc5 Rxc5 67.Rxc5 bxc5 68.Nxd5 Kf8 69.e4 Nc6 70.Qc2 Nb4 71.Qxc5+ Kg8 72.Na3 Bb7 73.Nc4 Nxd5 74.exd5 Rxd5 75.Rxd5 Qxd5 76.Qxd5 Bxd5 77.Nxa5 Bc3 78.Nc4 Kf8 79.Bd3 Ke7 80.Kf1 f6 81.g4 Ke6 82.Ke2 Bb4 83.Nd2 Bxd2 84.Kxd2 Bxb3 85.a5 f5 86.gxf5+ gxf5 87.Ke3 Ke5 88.f4+ 1-0


Cette partie n'est pas une grande illustration du jeu avec le pion isolé, tu es resté passif tout au long ! Ce n'est pas ta structure, manifestement.


"LOL" comme disent les jeunes !


Chemtov, le
Et il fallait faire quoi? C'était bien le problème! Il a joué de manière à empêcher toute liquidation du pion (blocage) et toute attaque à l'aile-roi. Se contentant d'une position égale. C'était exactement son plan. Accepter l'égalité à condition que chacun ne puisse que ''gérer''. Mais vite, à la pendule, pour lui (car sans risque, sans faiblesse) et plus lentement pour moi (cherchant une attaque ou une liquidation). C'est pour cela que j'ai mis cet exemple. Le jour où j'écrirai un livre (dans une autre vie), j'y inclurai cette partie. Comment choisir son ouverture en fonction de critères hors évaluation de l'ordi !


Je ne ferais pas une analyse complète,j'ai survolé la partie et il me semble que vous avez attendu tous les deux. Côté pion isolé, le seul fait de n'avoir jamais collé ton cavalier en e4 par exemple, me semble incroyable mais bon...


Chemtov, le
Nous, nous avons analysé. C'était dix fois plus facile à perdre qu'à trouver une vague chance d'attaque. Par la suite, j'ai joué de nouveau deux fois contre ce malin de Pinter et je me suis dis qu'il valait mieux lui donner quelque chose (une fois un pion dans l'ouverture, une fois une qualité) plutôt que de se laisser verrouiller avec une faiblesse. Et j'ai pu faire deux nulles.


Je pense exactement le contraire de la position. Pour moi c'est super dur à jouer pour les Blancs, surtout sans échanger de pièces comme il l'a longtemps fait. Dans l'ouverture avec les Noirs, je ne jouerais pas 7..b6 mais sinon, après avoir obtenu le pion isolé la position est très riche, si tu l'envisages de manière offensive.
C'est une question de style, comme beaucoup de choses -si tu présentes la position de milieu de jeu à ton frère Louis, je pense qu'il préférera aussi les Noirs.


vampyr, le
Après on remarque que vous êtes d'accord sur le fait que jouer le pion isolé demande de la précision.

Ensuite c'est une question de style mais je pense que par simplicité on n'enseigne pas vraiment à jouer avec le pion isolé mais plutôt contre ce qui explique que par la suite les joueurs ne l'utilisent que peu.

Enfin lorsque l'on voit les videos de Blitzstream sur le pion isolé, on comprend que c'est très riche et demande un niveau de compréhension très élevé.


Renan, le
Docteur pipo,
Oui je suis d'accord avec toi , aujourd'hui tous les nouveaux livres et leurs exemples dedans sont vérifiés avec l’oracle...on peut faire la même chose avec un livre qui date un peu (comme le vukovic; un doute sur une position et vérifier que Fxh7+ peut être bon ou réfuté quand on a un classement de 2300 par exemple)...à mon niveau je doute que mon adversaire trouve le ou les coups de la réfutation...


Yves4, le
D'accord avec Renan, on reste seul devant l'échiquier et l'absolu quelque part n'existe pas.


@Renan : la question n'est pas là.
Le diagramme au début du post est une bonne illustration : l'auteur prend un exemple du sacrifice en h7. D'abord, précisons - c'est typique des vieux manuels- que l'exemple n'est pas "honnête", parce que la position de départ est trop favorable aux Blancs, en tous points. Mais en plus, le coup standard Fxh7 n'est pas bon, et la manière correcte de jouer est Cg5. Donc c'est un contre exemple pédagogiquement s'il veut expliquer le sacrifice en h7.
Perso je pense que même à des débutants, même à des enfants de cinq ans, autant enseigner des bonnes choses, plutôt que des choses fausses dont ils doivent se débarrasser petit à petit - parce que la plupart des gens ne s'en débarrassent jamais !


Reyes, le
« J'ai rencontré mon premier entraîneur, Eduard Aronovich Zelkind, quand j'avais 6 ans. J'ai été incroyablement chanceux car, comme le montre l'expérience, beaucoup dépend du type d'entraîneur que vous rencontrez en premier. Les fondations qui sont posées restent toute votre vie. » Boris Gelfand


sigloxx, le
Interdiction de dire du mal du Vukovic. Ce bouquin est passionnant!
Eteins ton ordi le temps de le lire vraiment (je me suis fait chier à le lire en notation descriptive anglaise avec les QBP et les BxKRP7.. mais le contenu était un régal). Pas besoin d échiquier non plus pour le lire, d'ailleurs, pas besoin de chercher à analyser les exemples donnés, l'interêt du bouquin n'est pas là-dedans.


Renan, le
Correct doc!
Il me semble qu'il y a des conditions à respecter si on veut prendre en h7 avec le Fou (avoir un pion qui couvre f6(ou une piece),pouvoir jouer Cg5 et Dh5)?...j'ai bon?


sigloxx, le
De son côté, alpha zero se marre quand il lit les ouvrages récents "vérifiés par ordi". Il en a déjà balancé la moitié à la poubelle :P


sigloxx, le
@Renan ouais y a plein de petits principes que Vukovic donne sur quelles conditions sont favorables au lancement d une attaque, a un sacrifice en h7, etc.. obv c est pas à appliquer aveuglément et le calcul et le fait d envisager différents coups candidats passe avant tout. Mais on ressort quand même de cette lecture enrichi, àmha.


Reyes, le
Rustam Kasimdzhanov : « Parfois, je vois mon cerveau comme un cimetière de lignes oubliées. Je ne sais jamais si ces lignes sont toujours correctes, toujours jouables, ou si Stockfish 12 réfuterait 10 ans de théorie en 10 secondes ! »


Chemtov, le
DocteurPipo, le 21/10/2020 15:11 : Non. C'est simplement que la position de pion isolé avec g6 et b6 est juste improductive. 7...b6 a été joué avant l'arrivée du pion isolé. Et j'ai compris, depuis, qu'il ne faut pas céder à la tentation de jouer e5. Ce que m'a expliqué Jozsef. Et cela n'a rien à voir avec le style. Je joue ce qui est bon et j'ai joué pas mal de positions de pion isolé (avec les blancs) quelque soit le niveau. Par exemple :

Roos,D (2417) - Keitlinghaus,L (2506) [D40]
Elsass m Neumuehl, 14.09.2003

1.c4 c6 2.e4 d5 3.exd5 cxd5 4.d4 Nf6 5.Nc3 e6 6.Nf3 Be7 7.Bd3 dxc4 8.Bxc4 0-0 9.0-0 Nbd7 10.Re1 Nb6 11.Bb3 Bd7 12.Ne5 Nbd5 13.Qf3 Bc6 14.Qh3 Qb6 15.Bg5 Rad8 16.Rad1 Rfe8 17.Rd3 Nc7 18.Qh4 Bb5 19.Nxb5 Nxb5 20.Nxf7 Kxf7 21.Rxe6 Qxe6 22.Bxe6+ Kxe6 23.Re3+ Kd7 24.a4 Nd6 25.Rc3 Ke6 26.Bxf6 Bxf6 27.Qxh7 Bxd4 28.Rc7 Rf8 29.Qg6+ Rf6 30.Qg4+ Kd5 31.Qg5+ Ke6 32.Qg4+ Kd5 33.Qg5+ Ke6 34.Qg4+ ½-½

Et j'ai déjà mise celle-là, par exemple aussi.

Roos,D (2415) - Bauer,C (2505) [B13]
chT9697 groupe A France (3), 1997

1.d4 c5 2.e3 Nf6 3.Nf3 d5 4.c4 cxd4 5.exd4 Nc6 6.Nc3 Bg4 7.cxd5 Nxd5 8.Qb3 Bxf3 9.gxf3 Nb6 10.Be3 e6 11.0-0-0 Be7 12.Kb1 0-0 13.h4 Nb4 14.h5 Rc8 15.Rg1 Kh8 16.d5 N4xd5 17.Nxd5 Nxd5 18.Bc4 Bf6 19.h6 g6 20.Bxd5 exd5 21.Rxd5 Qc7 22.Rgd1 Kg8 23.a3 b6 24.Rd7 Qc6 25.Rxa7 Qxf3 26.Rdd7 Qe4+ 27.Qd3 Qc6 28.Rd6 Qh1+ 29.Ka2 Be5 30.Rdd7 Qc6 31.Bd4 Bb8 32.Rab7 Bc7 33.Bc3 Bd8 34.Qd4 Qe6+ 35.b3 Rxc3 36.Qg7# 1-0

Et je ne crois pas que Louis aurait pu faire quoique ce soit avec celle de Jozsef, avec les noirs et un double fianchetto !


Oui je suis d'accord que b6 et g6 n'amènent pas une position idéale. Mais ton adversaire n'a pas essayé d'en profiter et entre disons le 25e coup et le 65e, ta position est tout à fait correcte. On peut préférer les Blancs ou les Noirs, c'est juste une question de goût. Pour moi c'est très dur de faire ce que Pinter a fait -cad strictement rien pendant 55 coups !


"truffée de fautes ou inexactitudes"
On ne doit pas avoir la même définition du mot "truffé" alors.
J'ai passé tout le chapitre sur le sacrifice Fxh7+ à la moulinette, il y a 14 exemples, contenant chacun plusieurs variantes. Sur la totalité des coups et variantes, 12 ou 13 exemples sur les 14 sont valables et je n'ai trouvé au total que 5 ou 6 erreurs (dont le diagramme mentionné ici), dont 3 ont été corrigées par Nunn, ce qui n'en laisse finalement qu'environ 3 sur un total d'environ 150-200 coups. Sans parler évidemment de tous les concepts précieux qui sont décortiqués et expliqués de manière très détaillée et pédagogique.

Et donc là l'idée c'est de jeter un livre où plus de 95% des variantes sont valables ? Vraiment ?

Le livre ayant été écrit à une époque où les ordinateurs n'existaient pas, il n'y a rien de plus logique. Mais on devrait comparer avec d'autres livres de la même époque, or a priori Vukovic a fait un tel travail de vérification (avec ses moyens de l'époque) que la qualité de ses variantes est largement supérieure à la moyenne de l'époque.

De mon point de vue c'est l'un des meilleurs livres de la littérature échiquéenne. Je pense qu'il est d'une valeur pédagogique supérieure à 90% des livres qui sont en vente actuellement.

Par ailleurs je suis très étonné de lire qu'un concept général peut être remis en cause par une simple variante fausse. C'est pourtant le contraire : ce n'est certainement pas une variante fausse par ci par là qui va remettre un concept entier en cause.

Pour terminer, je noterais qu'une variante fausse illustrant une idée juste est selon moi plus pédagogique qu'une variante d'ordinateur ("juste") donnant de mauvaises habitudes et de "mauvais concepts" à des humains qui sont naturellement incapables de jouer comme des ordinateurs. Même si autant que possible je supprime toutes les variantes fausses de mes exemples pédagogiques, bien sûr.

P.S. En parlant d'erreurs, dans le diagramme du post il manque un pion noir en b7 en plus de la Tour blanche en e1 déjà mentionnée. Avant de critiquer un auteur pour ses erreurs, ce serait peut-être pas mal de savoir reproduire un seul diagramme non ? Pardon mais je n'ai pas pu m'empêcher.


atha, le
@DocteurPipo. « Précisément c'est ce que je dis : si le sujet est "comment attaquer le roi adverse" et que les variantes sont fausses, c'est que la réponse au comment eat fausse aussi !»
On n’a pas la même définition du comment. Ce qui est important dans ce livre c’est son décryptage du roque (ou de la position du roi), son identification des focus points, déterminer quels pièces peuvent participer à les attaquer ou déterminer combien (tempo, piece décentralisée etc) on peut investir dans l’attaque sans perdre le contrôle de la position. Les exemples ne sont là que comme support, libre à vous d’en prendre d’autre et de faire les mêmes analyses. Il n’est pas la pour vous dire ceci est une position gagnante et voici la variante forcée qui mène au gain. Comme je disais ce n’est pas un livre de tactique (même si un bon nombre d’exemples y sont montrée parce qu’il faut connaître les patterns de base mais l’intérêt du livre n’est pas là).


Meteore, le
J'ai bien envie de lire ce livre pour savoir comment attaquer le roi adverse.

Je n ai jamais lu de livre sur le sujet.
Je dois dire que dans ma bibliothèque j'ai principalement des livres d'ouverture et des livres d histoire du jeu (my great predecessors...).

Je connais juste la règle intuitive d'amener des pièces et pions en surnombre vis à vis des défenseurs sur le roque adverse et ensuite de déclencher une opération tactique....

Un peu comme la prise d'un château fort dans l'art militaire...

Mais je suis certain qu'il doit être possible de progresser dans ce domaine en observant les manœuvres typiques préludes aux opérations tactiques qui, elles, sont souvent connues grâce aux diagrammes d exercices


C'est certainement un thème passionnant et tout aussi "théorique" que les ouvertures ou les finales.
Il y a des procédés standard à retenir, notamment la destruction du roque par des sacrifices typiques ou l'ouverture de lignes.
Un autre vieux classique était le livre de Kotov et Koblentz sur les méthodes d'attaque sur le roi; actuellement il n'y a pas de livre moderne incontestable sur le sujet.


rarement un livre d'échecs n'aura connu meilleure campagne publicitaire en France


Yves4, le
Peu importe en positif ou négatif, ce qui compte, c'est que l'on en parle.


bzh92, le
Sur un thème proche, il y a également "essential chess sacrifices" de David LEMOIR. Il date de 2003.


Reyes, le
« L'Art du sacrifice aux échecs » de Rudolf Spielmann (1883 - 1942), un des premiers à établir une classification des sacrifices.


Meteore, le
@comicstrip :

Je ne sais pas si la couverture publicitaire de FE est vraiment importante ?

Combien de joueurs d echecs consultent le forum ?

Mais il est vrai que pour ma part j'ai commandé ce livre à la suite de cette discussion alors que je ne le connaissais pas du tout.

J espère que l'auteur aura de bons droits d'auteur ?


kieran, le
Il est mort en 1975.


Yves4, le
Ses héritiers et je suis sût qu'ils sont rentiers grâce aux commissions qu'ils touchent sur les ventes des livres.


kaktus, le
Un bouquin moins connu qui évoque les conditions de sacrifices ( pas seulement en h7)
https://www.amazon.fr/Attack-Mikhail-Tal/dp/1857440439/ref=nodl_


kaktus, le
Un bouquin moins connu qui évoque les conditions de sacrifices ( pas seulement en h7)
https://www.goodreads.com/book/show/13679.Attack_with_Mikhail_Tal


atha, le
Pour les livres modernes il y a bien “game changer” sur alpha zéro. Ce n’est pas que sur l’attaque mais ça y occupe un rôle important (avec par exemple l’étude de l’avancé du pion H).


Très bon, le Damsky. Moins traité que discussions sur le thème avec Tal, très instructif ainsi que les exercices.
Auteur d'un autre livre sur la défense, qui fait référence.




© 2000-2021 - France Echecs - Politique de confidentialité