France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 21 septembre 2020
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Rentrée echiquéenne et crise sanitaire par clarxel le  [Aller à la fin] | Clubs |
Sujets concrets

La mairie de Levallois-Perret met gracieusement à notre disposition (merci beaucoup, Madame le Maire ;-) une salle pour le club, avec l'accès ponctuel à une deuxième salle pour les cours.
Problème : le nombre d'occupants de cette salle est désormais limité à 10 personnes, alors qu'il s'agit pourtant d'une grande salle.

Pour les compétitions de nationale, nous avons obtenu l'accès à une deuxième salle.
Nous essaierons de faire de même si nous avons deux équipes d'autres compétitions qui jouent simultanément à domicile.

Cependant, cette contrainte va nous gêner beaucoup :

Pour les cours jeunes ; nous réfléchissons à des solutions de cours en présentiel retransmis en ligne, mais ce n'est pas très simple, quasiment tout le monde préfère participer en présentiel

Pour nos tournois internes, en particulier de blitz qui peuvent rassembler jusqu'à 20 personnes.
Là, Il n'y a pas vraiment de solution, sauf jeu en ligne, mais ce n'est pas la même chose.

À quelles difficultés êtes-vous confrontées ?
Avez-vous des solutions à partager ?

Merci pour vos retours...


clarxel, le
Je réalise que je n'ai pas été clair...
la deuxième salle est également limitée à 10 personnes. Elle nous permet d'avoir simultanément deux cours, un dans chaque salle.
Chaque cours a environ une quinzaine d'élèves.
Nous pourrions envisager d'accroître le nombre de cours pour accueillir tout le monde en présentiel, mais cela augmenterait nos coûts, et il nous paraît impossible d'augmenter nos tarifs...


Yves4, le
Pour le scolaire, la question fondamentale est celle des brassages et ils sont dans les starting blocks pour les interdire alors qu'ils continueront dans la cours sans limites.


Chemtov, le
Chez nous :

Dans un premier temps, nous avions reçu ceci : "Obligation de déclaration préfectorale pour tous rassemblements-manifestations de plus de 10 personnes sur le domaine public et obligation de demande d'autorisation auprès de la collectivité"

Ensuite, marche arrière. On ( la Ville ) nous a indiqué que la déclaration en préfecture n'était plus nécessaire et que nous aurions l'autorisation de la collectivité ( toujours la ville / direction des sports ) de manifestation et de fonctionnement.

Ils se rendent bien compte que n'importe quelle rencontre sportive ou même simple entraînement hebdomadaire d'équipes concerne à chaque fois plus de 10 personnes.

Après, c'est la distanciation et la ''jauge'' au m2 qui est importante. Pour les salles de cours, pareil. On peut se référer au modèle scolaire. Et demain je donne une simultanée publique ( bénévole, pour le lancement d'un club d'une commune voisine ) ou forcément il y aura passage potentiel du virus d'un échiquier à l'autre ( ce sera en plein air et je mettrai ma belle visière basse ) ( tout est acté et accepté par leur mairie ).

Cela pour dire que les pouvoirs publics réfléchissent aussi et ne sont pas bornés.


par contre dans ma salle de classe: 35 élèves. Deux poids, deux mesures. Tout ça est du grand n'importe quoi, on ne sait plus sur quel pied danser.


Yves4, le
Une école vient de fermer deux classes. Ils vont les rouvrir rapidement en les isolant pour éviter les brassages. Je ne supporte plus le mot éviter les brassages qui risque de devenir généralisé même si matériellement c'est impossible.


Chemtov, le
Sur l'histoire du brassage : l'idée n'est pas d'éviter les risques, mais de pouvoir les identifier afin de pouvoir tester les enfants qui auraient été en contact. Or les groupes d'échecs sont tout aussi répertoriés que les enfants d'une classe. Mais lors des récréations ( surtout lors de la longue pause méridienne de 2h00 ) c'est là que se font les vrais brassages. Et bien sûr après l'école.

@Waterprof : C'est pour ça que dans les écoles, les directions, maîtres, parents ne sont nullement inquiets de voir nos petits groupes, au moins deux fois plus restreints. Là, je croule sous les demandes. On va refuser du monde.

@clarxel : Vous auriez tout à fait raison de monter les prix s'il vous fallait louer des salles supplémentaires. Je pense que les gens le comprendraient tout à fait si vous leur expliquez bien. En présentant et séparant clairement, dans le coût, l'ancienne part et le supplément covid.


Chemtov, le
''Rentrée échiquéenne'' (le titre du fil) :
En présentiel, otb, Brunico fait nul avec un GM 2617 en équipe (en Suisse) ! Après avoir eu une position gagnante (source Brunico/Facebook), bravo quand même !

''et crise sanitaire'' (suite du titre du fil) :
En jouant apparemment sans masque (toujours source Brunico/photo Facebook). Est-ce qu'en France, en équipe, se sera pareil dans certaines salles? Alors que dans d'autres, le masque sera obligatoire (règlement communal). Un championnat avec des règles différentes ?


Renan, le
Oh non chemtov, je doute que pour les interclubs deux équipes arrivent à jouer sans masques.
Lors de l’AG du club ou j'ai une licence, le président a confirmé que deux équipes du même club joueront dans 2 salles différentes...
J'ai appris d’autres éléments sur mon club donc intéressant d’assister à l’AG de celui-ci.


mop, le
@Clarxel
Est-ce qu'il faut comprendre que pendant une rencontre de nationale vous allez vous répartir sur 2 salles ?
S'il y a une limitation de personnes par salle, le club ayant un grand nombre d'équipes en interclubs vont être à l'agonie.
En tant que francilien, tu as dû connaitre ces rencontres où les gros clubs franciliens jouent à domicile avec 4 équipes ou plus (où on se retrouve les uns sur les autres et que si tu veux faire ta "pause pipi" tu as l'impression que tout le monde doit se lever).
C'est la mort assurée de ces équipes pour ces clubs.
On ne trouve pas facilement de nouvelles salles.

Dans mon cas, je n'ai pas encore l'info sur une éventuelle limitation de personnes.

Je me pose la question de l'aération des salles. On aérait jamais par le passé.
Là encore, ça va râler car les joueurs vont se plaindre du froid et/ou des courants d'air.

Bref, c'est pas gagné :/

@Chemtov

Pour nous, à domicile ce sera masque pour tout le monde.
A l'extérieur, ce sera masque pour moi même si ce n'est pas obligatoire.


Une question. Qui va décider si c'est masque obligatoire? D'après ce que je lis, ça dépendrait de l'organisateur. Imaginons une rencontre où celui qui reçoit demande de mettre le masque et ou l'adverse refuse (pour une quelconque raison) de le mettre. Que se passe t'il? Il n'y a pas de texte là dessus.


Chemtov, le
Je ne posais pas la question de l'utilité de porter ou pas le masque ici ou là (hier, lors de ma simultanée, avant, pendant et après, nous nous sommes retrouvés dans au moins quatre situations différentes) mais je posais la question échiquéenne des règlements différents lors d'une même compétition. Pour donner une éventuelle réponse à un arbitre se trouvant devant un litige de cette sorte.

Waterprof: (Croisement) Exactement.


clarxel, le
voici la façon dont je vois les choses :
Si la salle est mise à disposition par la municipalité ou une autre collectivité publique, ce qui va être le cas je pense dans la grande majorité des cas, ce sont les règles d'utilisation édictées par la municipalité qui s'appliquent en priorité, et qui devront donc être reprises par l'organisateur (le club qui reçoit ou l'organisateur du tournoi)
et ce sera donc le port du masque.
si l'équipe adverse refuse de porter le masque, elle n'est pas autorisée à rentrer dans les lieux et elle est donc déclarée forfait.

Si la salle n'est pas mise à disposition par une collectivité publique, c'est l'organisateur qui décide.
si c'est un tournoi et que le port du masque n'est pas obligatoire pour jouer, les choses sont claires, les joueurs seront avertis.

En revanche, je pense à un cas (rare, mais qui existe) : j'ai déjà joué une rencontre de nationale dans un appartement de l'un des joueurs de l'équipe adverse.
Imaginons que cette personne soit opposée au port du masque et que l'équipe qui se déplace refuse de jouer si tout le monde ne porte pas masque...

Il me semble donc indispensable que la fédération précise les règles annoncées en juillet, on ne va pas pouvoir rester avec des situations qui seront soumises à des interprétations variables...

@mop : Je vois en effet exactement ce que tu veux dire. il faut donc que chaque club regarde précisément son calendrier et s'assure qu'il aura les capacités d'accueil dans le nouveau contexte, en fonction des modalités d'utilisation des salles.

Lorsque nous avons envoyé notre inscription en N4 pour la nouvelle saison, il était indiqué sur le formulaire en ligne que le club certifiait qu'il avait les capacités d'accueil suffisantes.
Je rappelle que l'inscription a été faite fin juin, alors que notre mairie vient juste de fixer les nouvelles règles...
je doute que nous soyons les seuls dans cette situation.

Nous avons la « chance » d'avoir une seule équipe en nationale. Nous jouerons en effet nos rencontres à domicile dans deux salles distinctes, et en fonction du calendrier, il est probable que nous inscrirons moins d'équipes dans les autres compétitions pour éviter tout problème de surcharge.
Pour être cynique, de toute façon, ça tombe bien, nous avons moins de joueurs...

Je pense qu'un certain nombre de clubs vont devoir réduire le nombre de compétitions auxquelles il participeront, et qu'il serait prudent que la fédération et les ligues s'assurent que les inscriptions effectuées avant l'été seront compatibles avec les nouvelle capacités d'accueil des clubs.

Pas simple en effet...,-)


Renan, le
Bonjour clarxel,
Le club où je joue a 2 equipes; une en N3 l'autre en N4...le président de mon club a prevu le cas ou les 2 équipes joueraient le même jour.Il a donc demandé la location d'une seconde grande salle à côté de la première...


Chemtov, le
Effectivement, clarxel, sans aller jusqu'au salon d'un copain de club, on peut jouer dans toutes sortes de salles, non municipales. Il nous est arrivé de jouer dans des banques, dans des établissements confessionnels privés, dans des salles de sport ou d'évolution ( où l'exercice du sport sans masque est admise ), dans des institutions relevant du droit européen, dans des locaux d'associations ou de fondations privées propriétaires, etc...

A l'heure actuelle, il me semble que pour un match de Coupe de France ou de départemental (2x4 joueurs seulement) se déroulant dans un lieu privé, nous ne pouvons nous appuyer sur aucun règlement pour imposer le port du masque. Ce qui risque forcément de provoquer un incident.

@Renan : Oui, c'est ce qu'il faut faire. Mais chez nous, nous avons encore un autre problème. Avec mon CDJE, donc en départemental, nous avons voté un éventuel système suisse ( plan B qui risque de devenir plan A ). Et là, nous ne connaîtrons peut-être pas le lieu de nos matchs assez vite pour réserver ( les appariements se faisant entre chaque ronde ). L'an dernier, nous avions, après nos cinq nationales, encore une D1 de huit joueurs, deux D2 de six joueurs et une D3 de quatre joueurs, soit vingt-quatre autres joueurs ou l'équivalent de six équipes de quatre joueurs dans l'éventuel système suisse à venir. On ne pourra pas les caser facilement au pied levé.


Wisemas, le
Compliqué de s'hydrater si le port du masque venait à être obligatoire pour le championnat de France des clubs. Il faudra prévoir des médecins pour chaque rencontre.


mop, le
@Chemtov

Vous venez de passer en zone rouge. Est-ce que cela ne va impliquer des changements plus contraignants ?

@tous

Voici une question que revient très souvent :
Etant donné la situation sanitaire exceptionnelle pour tout le monde depuis mi-mars 2020 et le risque qu'on ne peut écarter pour la nouvelle saison de nouvelles mesures touchant les salles municipales, un aménagement financier (au niveau des inscriptions) a t-il été prévu sur cette saison au titre du préjudice subi la saison précédente?

La plupart des associations (sans parler des entreprises) ont mis en place un système de compensation créatif, spécifique et surtout équitable.

Avez-vous aussi ce genre de questions ? Si oui, quelle a été votre réponse ?


clarxel, le
@Wisemas : Dans l'intérêt d'un débat constructif, il pourrait être utile d'essayer de rester un peu objectif.
En quoi le port du masque interdirait-t-il de s'hydrater ?

@mop : Nous avons poursuivi les cours, en ligne, pendant la période de confinement et au-delà. Nous accorderons des avoirs aux familles qui n'ont pas pu suivre les cours en ligne et qui en feront la demande.
Nous n'avons pas prévu de mesures concernant les joueurs qui ont été privés de compétitions.


Wisemas, le
@clarxel Comment vous hydratez-vous si vous portez le masque ?

Actuellement, il est autorisé des dérogations pour s'hydrater, s'alimenter, la pratique sportive.

Donc si vous dîtes que votre salle impose le port du masque sans dérogation pour les échecs, toutes ces activités sont désormais interdites, c'est à dire s'hydrater, s'alimenter ainsi que la pratique sportive. Question de cohérence !


Sdb64, le
On pourrait demander aux joueurs de manger et boire en dehors de la salle de jeu. Tout simplement.


Chemtov, le
@mop: Non, pas que je sache. Même en zone rouge, le tribunal administratif a pu condamner l'Etat pour la décision de port du masque dans la rue. Ce n'est pas l'état d'urgence et il me semble que le secteur privé peut encore gérer à sa manière. Mais, de toute façon, mes questions se posent pour toute la France. Mon avis personnel et la situation locale n'ont pas d'importance.

@Wisemas : Je pensais que vous faisiez une blague. Evidemment, les joueurs peuvent aller boire, manger, fumer et même faire pipi sans le masque ! Mais pas dans la salle, comme toujours.

@mop : Aux gens qui demandent des réductions, je dis non et je les informe que nous acceptons les dons car les associations sont en danger. Pour les gratuités et aides publiques, nous avions espéré une remise sur nos loyers car nous n'avions pas reçu d'appel de charges et loyers cet été. Quelle naïveté ! On a reçu, en septembre, la totale, avec tous les mois accumulés !


Wisemas, le
@Chemtov
C'était pour voir la réponse de clarxel principalement. Je pensais qu'il allait me répondre qu'on pouvait s'hydrater dans la salle. C'est ce qu'il a fait à moitié d'ailleurs.

De plus, ce n'est pas ce qui a été constaté lors de certains tournois.

Par exemple, sur le Retweet de Etienne Mensch par la Fédération, on peut voir des joueurs n'ayant pas le masque sur le nez, ou bien s'hydratant dans la salle. Des avantages non négligeables.

Si cela venait à être obligatoire, il faudra un protocole très précis établi par la Fédération et non un simple "Masque obligatoire", puisque nous pouvons voir que c'est à géométrie variable.


Chemtov, le
Bah... c'est pas très compliqué.


Wisemas, le
Ce n'est pas très compliqué, mais il s'est produit la même chose lors de la phase finale du Top jeunes.


Chemtov, le
So what ? C'est vrai. On voit quelques bouteilles d'eau. Mais là on était en août, avec encore le protocole de juillet. Déjà le fait d'imposer le port du masque aux enfants de plus de 11 ans était une mesure non-obligatoire dans le protocole national du sport ( précisant que le port du masque n'était pas obligatoire pendant ''l'exercice du sport'' ). C'était donc un choix spécifique, de reprise, pour un ''challenge'' exceptionnel.

Ici les photos : https://twitter.com/eccorbas?lang=fr

Maintenant, on peut effectivement affiner ce règlement. Mais l'interdiction de boire dans une salle de tournoi, c'est vraiment le plus facile à faire et cela se faisait déjà dans pas mal de compétitions.


clarxel, le
Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas boire dans la salle de jeu, et même à la table de jeu
Il suffit de détourner la tête, enlever Le masque, boire et remettre le masque.
Je bois au moins un litre d’eau pendant une partie longue.
Au besoin, j’utiliserai une poche de cycliste..;-)


Chemtov, le
C'est clair que le but n'est pas d'instaurer un climat de terreur et de suspicion. J'imagine déjà les scènes avec les joueurs, la tête dans les mains, épongeant de temps en temps leur sueur, à main nue ou avec un mouchoir bien trempé, puis échangeant un pion... qu'il faudra bien reprendre.

Hier, dans ma simultanée, on a décidé que je dirai les coups, afin que seul les adversaires touchent les échiquiers. Comme ça je n'allais pas promener les éventuels virus d'un échiquier à l'autre !

@clarxel: Ne pas laisser les joueur consommer à la table de jeu a tout de même de multiples avantages. Il me semble que c'est le cas dans notre festival d'été. L'adversaire n'est pas dérangé et les échiquiers et les tables restent propres. Le problème étant biensûr plus le consommateur ( le joueur d'échecs typique ) que la consommation même.


Sdb64, le
Et l'expulsion plus ou moins bruyante de gaz après deux gorgées de Coca... pendant que l'adversaire est en pleine réflexion... Franchement, il est temps que le règlement change à ce sujet. Réfléchir en mangeant, c'est comme jouer au tennis avec une raquette dans une main et un Snickers dans l'autre !


Renan, le
Consommer (manger un sandwich comme un goret) à une table d'échecs normalement n'est pas autorisé !...tout simplement parce que cela dérange l’adversaire...art 12.6.


kaktus, le
@clarxel
""Si la salle est mise à disposition par la municipalité ou une autre collectivité publique, ce qui va être le cas je pense dans la grande majorité des cas, ce sont les règles d'utilisation édictées par la municipalité qui s'appliquent en priorité, et qui devront donc être reprises par l'organisateur (le club qui reçoit ou l'organisateur du tournoi)
et ce sera donc le port du masque.
si l'équipe adverse refuse de porter le masque, elle n'est pas autorisée à rentrer dans les lieux et elle est donc déclarée forfait.""

Il faudrait que la fédé ponde une règle.

En l'état, le joueur ou l'équipe qui refuserait de se soumettre au port du masque risquerait une amende, mais il n'y a rien qui justifie un forfait en soit.

Il y a nécessité d'une règle claire pour éviter les imbroglio .


clarxel, le
J’exprime mon désaccord respectueux ;-)
Si l’équipe adverse refuse de porter le masque, en tant que club accueillant ayant signé une charte d’utilisation de la salle mise à disposition par la Mairie, , je ne peux pas la laisser entrer et celle-ci ne pouvant jouer sera donc déclarée forfait.

Avec pugilat potentiel en fonction des caractères et aptitudes physiques ;-)

Je suis d’accord sur la nécessité d’une régle


Wisemas, le
Ils porteront le masque à l'entrée évidemment, mais l'enlèveront au début de leur partie.

Si vous pouvez légalement retirer votre masque pour boire dans la salle, vous pouvez également l'enlever pour jouer aux échecs avec les dispositions actuelles du gouvernement.


Yves4, le
Avec pugilat potentiel en fonction des caractères et aptitudes physiques
-) -) -) -)


Renan, le
Pourquoi l’enlever au début de leur parties pour certains joueurs ( ce sera pour un ou deux joueurs donc une exception)?. Ces joueurs là mettent leur masque dans leur club respectif, pourquoi ne le feraient ils pas à l’extérieur ?...cest au président du club ou au capitaine de prevenir: "tu ne veux pas porter un masque ,tu ne joues pas."
À l’entrée de mon club il y avait le protocole de la mairie à suivre sinon c'est une amende de 135€.
Le monsieur te dit de te laver les mains et de porter ton masque, tu obéis.


Chemtov, le
Ben voilà... tout le monde veut des règles claires. Et je pense que la FFE peut décider oui/non pour le masque obligatoire en compétition par équipe, oui/non pour l'enlever pour boire, oui/non pour le port du tutu ou du costard cravate, etc... Et puis les sanctions liées, avertissement puis forfait, etc... C'est elle l'organisatrice en chef pour ces compétitions.

Après, évidemment, si on joue dans un café ou un restaurant, comme au bon vieux temps ( oui, oui, même en compétition, cela se faisait ), ça se complique ! Je me rappelle même d'un match où il y avait un serveur très stylé qui passait de table en table pour prendre des commandes ( c'était peut-être l'arrangement entre le propriétaire et le président du club pour pouvoir occuper ce joli salon ). Et, évidemment, les joueurs d'échecs ne répondaient pas ou regardaient le serveur avec l'air .... (complétez ) qu'on leur connaît bien.

Cela arrivait aussi dans les opens. Avec l'éternelle réplique (lors d'un des tous premiers opens de Strasbourg, dans les années 70) d'un joueur mulhousien. A la question de la jeune serveuse (fille de l'organisateur) : ''Qu'est ce que vous prenez ? '', le joueur lui répond : '' Ah... ça...vous pouvez le dire !!''. C'était trop drôle car le gars était d'habitude un joueur assez hermétique, pas du tout boute-en-train.
Et si je ne me suis pas trompé pour l'identité de Crepuscule, j'ai aussi des souvenirs épiques de matchs, dans son club/café, le dimanche matin, avec l'arrivée des paroissiens à la sortie de la messe.


Yves4, le
Chemtov, notre doyen !


Chemtov, le
Non, de loin pas. Je ne suis pas encore vétéran ( avant plusieurs années ). Déjà Canonne me distance de cinq ans ! Et pour les matchs, dans des salons de grands hôtels, avec ''service à l'échiquier'', ce n'est pas si ancien.


clarxel, le
@Wisemas : si un joueur enlève son masque pour jouer,la première fois, on est compréhensif, la 2e ou la 3e fois moins, et il va vite être prié de choisir entre quitter la salle ou mettre son masque.
Je ne vois pas très bien le rapport avec le fait de retirer son masque quelques secondes pour boire...


Chemtov, le
Je crois qu'il vous ''cherche'' un peu. Juste comme ça. Il n'est peut-être même pas concerné par le sujet.


Wisemas, le
Je vous mets juste face à vos contradictions clarxel.

On s'en tiendra aux règles fixées par la Fédération dans tous les cas. Mais si règles il y a, il faut qu'elles soient très précises, avec également indiqués les pouvoirs donnés aux arbitres. Le club recevant ne pourra pas mettre quelqu'un dehors de toute façon


clarxel, le
Je dois être obtus, je ne vois pas mes contradictions. ;-)

Il ne me semble pourtant pas compliqué de comprendre que la réglementation locale (conditions d’accès aux salles) prend le pas sur les textes de la fédération.
Dans le cas improbable où une équipe visiteuse viendrait jouer chez nous sans masque, nous serions naturellement dans l’impossibilité de l’accueillir.
Et si la Fédération prenait la surprenante décision que le club hôte ne peut imposer le port du masque, nous serions dans l’obligation de nous retirer des compétitions.
Je doute que nous en arrivions là...


Renan, le
"Et si la Fédération prenait la surprenante décision que le club hôte ne peut imposer le port du masque"; c'est peu probable clarxel.


mop, le
Il faut peut-être rappeler que le club de Clarxel est en zone rouge.
Ce sera beaucoup plus facile d'imposer le port du masque car les habitants sont censés porter le masque très souvent dans leur vie courante.


Le port du masque est clairement pénible pour jouer. Au top 16 jeunes à Corbas, rares étaient les joueurs qui le conservaient intégralement toute la partie. Pour les joueurs âgés, je pense que c'est encore plus difficile. Porter un masque pour se déplacer un moment c'est une chose, pour réfléchir intensément pendant 4/5 heures, je l'imagine mal.


Chemtov, le
C'est sûr. Mais cela va être comme ça. Il va falloir réduire la voilure, baisser le niveau d'effort. Cela me fait penser à mon ordi portable qui chauffe et disjoncte car son ventilateur marche mal (ou pas). Mon technicien a baissé un truc dans les performances et depuis mon ordi ne chauffe plus et ne disjoncte plus. Alors on va devoir baisser aussi le niveau de concentration, donner moins de soi-même, jouer ''cool'' pour que le métabolisme reste frais aussi... Bon, ce sera peut-être meilleur pour notre santé ! Moins de stress, moins de risque cardio ou de rupture de vaisseau ! Mais c'est sûr que si on veut garder le même peps, le même rendement, ce ne sera clairement pas bon pour la santé !


Renan, le
Oui d'accord avec ça doc, mais on y pas rien c'est ainsi...le joueur que ça dérange peut aller faire un tour dehors pendant 2 minutes (boire , manger, aller au WC etc...)...
Moi j'aurais le masque ET mon casque de chantier sur les oreilles...:-)


mop, le
N'oubliez pas le quotidien des habitants des zones rouges (en tout cas en IDF)
Je porte le masque dès que je sors de chez moi.
Je prends les transports en commun et je ne travaille pas dans un bureau fermé.
Donc le masque est mon compagnon du matin au soir et je dois pas être le seul dans ce cas.
Je suis d'autant plus motivé que je suis une personne à risque.
Je conçois cependant que ce n'est pas évident et que chacun a son propre seuil de tolérance mais comme pour beaucoup de choses, quand on veut on peut :)
@Wisemas : Je me permets de le retirer pour boire dans la journée ;-)


Chemtov, le
@mops : Bien sûr, je sais aussi ce que c'est que de porter le masque toute la journée. Mais ce n'est pas du tout comparable avec la pratique des échecs en compétition. Ce n'est pas une question de gêne ou si ça ''dérange'' comme dit Renan. Les études physiologiques sur le joueur d'échecs en compétition ( Helmut Pfleger notamment ) ont montré des modifications importantes du rythme cardiaque, de la tension, de la température, sans même parler, bien sûr, du mental. Les échecs sont un vrai sport. Et je me rappelle de certains de mes adversaires qui se mettaient dans des états terribles ( certains GM ), à faire peur, pour leur santé. Je n'ose les imaginer en plus avec des masques. Mais bon, ce sera le cas. On fera avec.


Yves4, le
Je pense que pour ramener tous le monde à la raison quelques images des urgences et un rappel de la rapidité de la contagion dans un groupe pourrait aider.


On peut aussi ramener à la raison de manière certes moins sensationnelle, mais aussi moins biaisée : dashboard.covid19.data.gouv.fr. Oui, toujours le même lien... Voir les courbes des hospitalisations et réanimations en cours (pas "nouvelles", qui n'est pas le vrai indicateur).


Hm...
Bon moi je crois que je ferais plutôt du tennis, le dimanche.


ça n'est quand même pas la fin du monde de mettre un masque. Vendredi dernier j'ai fait 4 heures de cours avec un masque et ça a été. Bien sur on préférerait ne pas le mettre mais il ne faut pas exagérer non plus!


Ca n'a rien à voir. Pour travailler la plupart des gens mettent le masque, ok.
Ensuite pour une activité aussi exigeante que les échecs, c'est impossible d'être bien concentré pendant quatre heures. C'est la même chose pour pas mal d'activités intellectuelles, artistiques ou sportives.


Chemtov, le
Quatre heures de cours d'échecs aussi pour moi. Et à côté, avec quatre heures à défendre une Caro-Kann ou une Grunfeld et un méchant petit zeitnot à la clé, il n'y a pas photo ! C'est comme comparer quatre heures de promenade à un pas de sénateur, en philosophant entre amis, et quatre heures à gravir et descendre cinq étages, quand il y a le feu dans la maison. Bon... après... ça dépend comment on a l'habitude de s'investir dans sa partie d'échecs.


bon après c'est le ressenti de chacun. Personnellement ça ne me gène pas à ce point.


Chemtov, le
Je pense qu'aucun intervenant ici ne peut savoir, personne n'ayant joué quatre heures ( en compétition ) avec le masque.


Renan, le
Avec un masque, les échecs c'est un sport qui comporte un paramètre supplémentaire. Il faut faire avec et s’y préparer...moi je le suis et j'attends avec impatience la 1ere journée des interclubs ! (Quand je prends le tgv pour aller à Paris et revenir chez moi je porte le masque tranquillement pendant 2x4heures)...


mop, le
S'il n'y a pas le port du masque obligatoire alors autant annuler les interclubs.
Jeu en milieu clos pendant plusieurs heures avec une personne en face à face et on ajoute tous les autres membres des équipes, pour moi c'est du bon sens de porter un masque.
Sinon quel est l'intérêt de venir s'inscrire dans un club ?
Si le masque vous gène en interclubs, il va vous gêner pendant vos parties amicales entre membres du club et pendant les cours.


Chemtov, le
1) Le masque sera obligatoire en interclub ( = compétition ). Ce sera très problématique, cela réduira la qualité des parties, et le plaisir de jouer. Mais c'est comme ça. Tant mieux pour la santé. C'est un mal nécessaire ( voir indispensable ). On fera biensûr avec.
2) Cela n'a absolument rien à voir avec les parties amicales et les cours. Activités de loisir et non de compétition. De nouveau, la ''gêne'' n'est pas un problème. Et d'ailleurs là, la FFE ne se prononcera probablement pas.


Pour moi, il est évident qu'on ne peut pas dire: on pourra peut être le mettre selon les lieux et les personnes. Il faut le mettre, c'est tout. C'est une question de santé et c'est quand même important, d'autant que la population des joueurs d'échecs n'est pas spécialement jeune.
A partir de là, il faudrait que la consigne soit claire et nette. Les discussions du genre: on pourra peut être, ça dépendra des mairies etc. tout ça fait qu'on ne sait pas vraiment ce qui se passera. J'ai peur que cela joue au final contre nous. Chez nous, nous avons repris. J'ai bien remarqué que certains adhérents venaient avec un air un peu inquiet pour voir comment ça se passait...si les conditions sont floues, certains ne viendront pas.


@mop : " autant annuler les interclubs" l'annulation n'est pas improbable, effectivement.
Je ne vois pas bien ce que recouvre le "bon sens". Il y a des obligations légales, comme mettre son masque dans les transports publics, ok.
Ensuite chacun fait ce qu'il veut, et le bon sens c'est exactement l'inverse de ce qui se passe actuellement, à mon avis. Le bon sens pur moi c'est quand les personnes fragiles restent chez elles, et laissent vivre les autres.


la situation est extrêmement hétérogène. Notre forum comme les chaines de télé et (hélas) comme le gouvernement ne tiennent pas compte de cela; cet été, avec les mouvements de population (vacances etc) cela pouvait à la rigueur se justifier, mais maintenant ( septembre et ensuite ) il faudrait en tenir compte. d'autre part le marqueur statistique le plus pertinent, mesurant la gravité d'atteinte d'une population est le nombre de cas en réanimation. Les grandes métropole, Paris en premier, sont touchées, c'est indiscutable. Mais la plupart des départements sont peu ou pas touchés (CHU CAEN toujours zéro cas)Pour les matches d'échecs, tenons compte aussi de cette spécificité. pour info, voila le lien d'information officiel, curieusement jamais présenté à la télé (ou on continue à faire peur avec les seuls chiffres de positivité et au plan global national, relayé par les patrons parisiens qui eux constatent beaucoup de cas, c'est vrai mais n'ont pas le recul d'analyse pertinent. la France ne se résume pas à paris.)
https://geodes.santepubliquefrance.fr


Chemtov, le
@DocteurPipo: Le problème, c'est que les villes ne donnent pas leurs salles, si on n'y porte pas le masque. Les règlements municipaux sont prioritaires par rapport aux règlements des fédérations sportives.


@DocteurPipo "Le bon sens pour moi c'est quand les personnes fragiles restent chez elles, et laissent vivre les autres." Sanitairement tu as raison (90% des décès ont + de 65 ans) mais politiquement compliqué et actuellement illégal de confiner une catégorie de population (discrimination selon l'âge aussi grave que selon le sexe ou la couleur de peau...je vois mal Dupond Moretti ne serai ce qu'envisager un truc aussi anti constitutionnel)
Perso, je suis d'âge concerné, si on me confine, je prend l'arrêt maladie sécu et j'ai des piles de bouquins à lire. Et en me baladant à la nuit tombée je ne me ferai pas gauler par les gendarmes lol


@chemtov. Exact, et heureusement. Cela apporte une modulation régionale et même locale. A la réunion en mairie, nous avons appris que la règle du masque dans notre club était un peu celle des restaurants. Masque à l'arrivée et lors des déplacement en salle, possibilité de l'enlever quand on est assis à sa place (règle J&Sports pour le sportif quand il pratique son sport)mais nous sommes dans une région calme (cf mon post ci dessus)


Renan, le
Il me semble que le conseil d'état confirme le port du masque tout le temps dans les grandes villes ( définition d'une grande ville ?)...

+1 Deauville (enfin une personne de sensée)...
Par contre je voudrais plus dinfo sur ton commentaire de 11h03 (ton département est un peu comme le mien)


+1 docteurpipo, de plus, on peut très bien laisser le choix aux personnes à risque de rester ou non chez elles, si elles prennent le « risque « , elles le font en connaissance de cause


hé ben. La solidarité: une valeur obsolète et dépassée de nos jours.


Non, c’est la liberté qui est une valeur obsolète, d’ailleurs, aucun parti politique ne la défend alors que tous revendiquent la solidarité dans l’épidémie, y compris ceux qui s’en fichent habituellement


@waterprof : curieuse vision de la solidarité !
Les personnes âgées de mes amis défendraient exactement la même vision que Bois Colombes -tout en restant chez eux si besoin.


Fox, le
Hiérarchie limpide pour certains en effet (heureusement pas si nombreux même s'ils la ramènent beaucoup ici). La même vision.
Liberté > égalité > fraternité. Enfin, ma liberté >> tout le reste.


foxi, le
@Benji3000 Oui mais personne ne les regarde tes chiffres, c'est plus sympa de jouer à se faire peur!


Yves4, le
9 classes fermées dans une école de Toulouse pour un cas d'enfant.
La décision de quatorzaine pour 9 classes est due à une récréation en commun de ces élèves et à du temps périscolaire partagé.

Je crains que rapidement ils demandent des récréations séparées et plus d'activités périscolaires.


en écho à la prédiction de Chemtov ce matin, la ffe vient de publier son protocole sanitaire ici
http://echecs.asso.fr/Actu.aspx?Ref=12869


Chemtov, le
Je sais. Depuis hier. Il n'y avait aucun mérite.


clarxel, le
La solidarité, c'est de ne pas faire reposer sur les seules personnes vulnérables la responsabilité de se protéger, sachant que la protection de chacun dépend principalement du port du masque par les autres.
Si on faisait cela, on les laisserait se mettre en danger, soit à les écarter des compétitions, qui seraient réservés aux non vulnérables.

@Benji3000 : le sujet, c'est de savoir si le nombre de cas peut continuer à augmenter dans de telles proportions sans que le nombre d'hospitalisations et de décès reparte fortement à la hausse.

Si effectivement il y une décorrélation entre la 1ere courbe et les 2 suivantes, je pense qu'il faudra en tirer les conséquences et relâcher les mesures de précautions, mais c'est très prématuré, et ce serait compliqué de faire du stop and go au cours des prochains mois.


Sdb64, le
@Yves4 C'est absolument scandaleux de voir une école faire une récréation groupée avec 9 classes ! Le directeur et la mairie devront rendre des comptes.
Toutes les grosses écoles dans lesquelles j'interviens font des récrés décalées.
L'Etat aurait pu aussi décaler la rentrée scolaire de quelques jours pour laisser apparaître les symptômes en dehors de l'école.

Avec "un enfant malade = une classe fermée", "un enseignant malade = une école fermée", dans un mois l'économie sera à nouveau bloquée.


Sdb64, le
Règles préconisées par la FFE pour les rencontres échiquéennes :
1• L'aération régulière des locaux.
2• La mise à disposition de gel hydroalcoolique
3• Le port du masque pour toutes les personnes de plus de 11 ans
4• Le maintien d'une distance de 1 mètre minimum entre chaque échiquier
5• La désinfection du matériel
6• La tenue d'un relevé des personnes présentes
7• La désignation pour chaque évènement d’un responsable covid ou « covid-manager » qui a la charge d’assurer la mise en oeuvre de ces mesures

Si on devait appliquer tout ça lors de l'entraînement de samedi, on aurait 0/7 !
Avec 5 joueurs de plus de 60 ans.


Yves4, le
C'est bien pour ça que je crains que le peri-scolaire passe à la trappe


@foxi : oui c'est clairement plus distrayant ^^

@clarxel : quand je me promène masqué dans une rue parisienne quasi-vide, j'me sens quand-même un peu con. Sur les murs de mon labo on lit des affiches de février/mars : "Si vous êtes malades, portez un masque". Un message raisonnable. Au lieu d'infantiliser encore et toujours la population :/

De plus comme le disait BC dans un autre post, d'ici quelques semaines ou mois quand la situation se sera améliorée on ne pourra même pas conclure que c'est grâce au masque (on le fera quand-même sans doute :/). Cf. cette page par exemple.


brunico, le
@Chemtov:

Je réponds sur ma partie en Suisse, c'était au début du fil.
En Suisse les règles étaient plutôt pas mal à mon sens: masque recommandé mais non obligatoire, à la discrétion du joueur et de son adversaire. Les capitaines avaient convenu que ça serait donc une discussion entre les deux adversaires, si l'un des deux voulait le garder on le gardait mais sinon on s'autorisait à l'enlever en position assise.

Par contre échiquiers répartis sur plusieurs salles avec grande distanciation et dès qu'on se levait, masque obligatoire afin de pas faire courir de danger à ceux qui voulaient jouer avec le masque tout le temps.

A la limite faire ainsi est un bon compromis, ça regarde surtout les deux joueurs s'ils veulent faire avec ou sans masque même si on peut toujours arguer que ça encourage la diffusion. Oui comme tout resto entre ami.

S'autoriser un seul contact sans masque en jouant sa partie c'est pas grand chose ; on reste dans les 5 contacts/jours sans masque en comptant sa famille. J'avais lu lors du confinement qu'en temps normal on était à 50 contacts/jours et que le confinement faisait justement tomber à juste quelques contacts/jour.

Mais bon le débat a pas lieu puisqu'en France c'est bien plus strict qu'en Suisse, idem en Italie/Espagne.

Je me pose la question de mon niveau de jeu avec le masque et c'est dommage ça m'aurait fait un test cette partie en Suisse, là je risque de m'engager pour un open entier sans test préalable. Quand on est mordu on doit faire des concessions comme disent certains.


Renan, le
Sdb64, dans mon club c'est 7/7, il y a même des savons dans les WC plutôt que du gel...
S'il faut je viendrais avec mes lingettes pour nettoyer le jeu avec lesquel j'ai joué ;pas de pb...
Pour la rentrée, je suis allé à l’AG de mon club et j'étais bien content voir les joueurs (et joueuses ); j'y ai appris par exemple que celui-ci à refuser de monter en N2 par manque de féminine...


Yves4, le
Un bon exemple de la rapidité de propagation du virus, ce sont les joueurs du PSG qui sont hyper protégés. Ils sont partis en vacances et l'ont tous attrapés.


Sdb64, le
Pour le nettoyage des pièces. Est-ce bien nécessaire quand les enfants sont sans masque toute la journée dans la même classe?


Renan, le
La Ffe a communiqué sur la crise sanitaire et a donc édité un protocole...


Julo62, le
On lit beaucoup de choses sur FE, dont beaucoup de bien divertissantes, mais assimiler l'hygiène de vie des footballeurs pros, en vacances, à Ibiza, avec un match d'échecs (surtout si on insiste sur le côté "à risque" des (vieux) joueurs d'échecs.
Faut quand même, un peu, arrêter de déconner...
Non ??!
Sinon, pour revenir à bien plus loin dans le fil, plutôt d'accord avec DocteurPipo et Boiscolombes.
Et je ne vois pas en quoi il serait plus immoral, dans ce contexte, de penser à protéger certaines libertés plutôt qu'une certaine égalité.


Yves4, le
On est bien dans l'ordre de la croyance et non de la rationalité. Il y a à mon avis deux camps : ceux qui pensent qu'ils peuvent être malades et ceux qui pensent qu'il ne peuvent pas l'être ou du moins que ce ne sera pas grave.
Et ce qui va arriver c'est que ceux qui pensent qu'ils peuvent être malade, vont se protéger et ne viendront pas jouer. Les autres vont se retrouver entre eux en espérant pour eux qu'ils puissent être assez nombreux pour partager leur croyance.


Compte tenu des mesures prises, il risque d’y avoir davantage de personnes qui ne viennent pas à cause des conditions de jeu que de personnes qui ne viennent pas jouer par peur du virus. Bientôt, on ne prendra plus des cours pour jouer aux echecs mais pour savoir de quelle manière il faut passer la porte du club!


clarxel, le
@Julo : l'opposition n'est pas entre liberté et égalité, mais plutôt entre liberté et solidarité.

Si on privilégie la liberté, on met les plus vulnérables en danger.
Si on privilégie la solidarité, on oblige les moins vulnérables à protéger les plus vulnérables en portant un masque.

Sauf à considérer que le principe qui guide l'existence est la maximisation du plaisir personnel, sans aucune considération pour les conséquences de ses actes pour autrui, le choix me semble assez évident.

je reprends ce que Mop écrivait plus haut : dans les zones rouges, le port du masque est désormais assez généralisé en dehors de chez soi et des cafés au restaurant, donc le porter pour les compétitions d'échecs ne devrait pas choquer grand monde.

Dans les zones où le virus circule peu, je comprends les réticences...


C'est exactement le contraire du bon sens et de la solidarité. Moi les "vieux" que je connais ils disent : vivez, profitez, vous êtes jeunes. On peut être vieux sans être un vieux c... Ce serait d'un incroyable égoïsme de la part des 5% vulnérables au contraire d'exiger que le monde s'arrête de vivre.
Après encore une fois je ne discute pas virus, je discute solidarité. Elle est à comprendre dans les deux sens !


n'éxagérons pas. On ne demande pas de renoncer aux échecs. On demande seulement de mettre un masque. C'est tout et ce n'est pas grand chose.

Personnellement, je pourrais très bien jouer sans masque car je n'ai pas peur.( même si ce n'est peut être pas très prudent quand même car il y a eu des cas de sportifs jeunes décédés à cause du virus). Ceci dit, ça ne me dérange pas de le mettre pour protéger les autres, en particulier les plus âgés.

Sinon, c'est le raisonnement: je n'ai pas envie de m'embêter pour les autres et je fais ce dont j'ai envie.


Renan, le
+1 waterprof et +1 Julo62 !...
Moi je mets un masque, ce n’est pas grand chose et je me lave les mains régulièrement (5 ou 6 fois par jour), ce soir je vais au club et donc j'emmènerai des lingettes avec moi....


Yves4, le
Les seules personnes à qui je parle, ce sont celles qui ont un masque et qui sont au moins à un mètre. Les autres, passez votre chemin.


Wisemas, le
La FFE a publié un protocole, mais qui n'est pas obligatoire visiblement puisqu'il s'agit de préconisations. "Règles préconisées par la FFE pour les rencontres échiquéennes"

Ça me parait normal qu'il ne s'agisse que de préconisations et non d'obligations, la Fédération ne va pas imposer des règles à ses clubs et ses adhérents encore plus contraignantes que celles déjà imposées par le gouvernement, ce serait se tirer une balle dans le pied pour la pratique de son sport, qui en a déjà souffert beaucoup il y a quelques mois en étant considéré comme sport de contact et ne pouvant pas se pratiquer du tout contrairement à de nombreux autres sports.


@Waterprof je renonce aux échecs pour au moins une année à cause du masque.


Moi aussi sûrement... La saison s'annonce triste.


kaktus, le
Moi je pense que ce devrait être des règles et pas des protocoles conseillés.

Faut arrêter d’en faire des caisses, je porte un masque 4 à 6 heures par jour face à des élèves qui en font autant, on s’en sort correctement ( je trouve bien plus pénible l’impossibilité d’envoyer des élèves au tableau et tout ce qui nuit à l’intéractivité)

Je ne nie pas qu’il y a des problèmes avec le masque, les déchets, l’essoufflement, mais jusqu’à preuve du contraire, jouer une partie d’échecs n’a rien d’équivalent avec courir un 400m.

Qu’on impose provisoirement le port du masque, point, et tant pis pour ceux qu’on perd une saison, ils ne seront pas bien loin.


"jusqu'à preuve du contraire, jouer une partie d’échecs n'a rien d’équivalent avec courir un 400m" : un 400m c'est se donner à fond pendant une petite minute. Une partie d'échecs c'est un stress, une concentration très intense pendant des heures. En effet rien à voir, mais là comme ça (même si ça n'a aucun sens) je préférerais courir un 400m masqué que de jouer une partie longue avec masque.


Fox, le
D'accord avec kaktus, je fais également cours avec masque et malgré le débit super intense et le fait que je sors significativement plus fatigué que les autres années ça se passe bien. J'aimerais bien avoir le choix de dire que je renonce pour au moins une année tiens ! Mais en réalité la contrainte est minime, c'est surtout le léger manque de fluidité qui est agaçant. Quant à ceux qui font une croix sur cette saison, ils seront vite oubliés


@Fox : "Quant à ceux qui font une croix sur cette saison, ils seront vite oubliés" : espérons en effet que ça n'ait pas d'impact négatif. Ceci dit ils seront a priori moins vite oubliés que toi qui ne joue pas en compétition.


Wisemas, le
@Fox vous dîtes "je sors significativement plus fatigué que les autres années"

Je vous laisse imaginer dans quel état vous sortirez de certaines parties d'échecs, en supposant que vous jouez aux échecs et savez dans quel état de fatigue physique et nerveuse nous en sortons parfois.

Porter le masque dans la vie de tous les jours et pour faire du sport n'est pas comparable. Et bien sûr, je rejoins Benji3000, je préfère porter le masque pour un 400 mètres que pour plusieurs heures d'un effort intense que sont les échecs.

On le fera, mais ce sera encore plus éprouvant que d'habitude donc cela devrait se limiter aux compétitions par équipe.


kaktus, le
Vous ignorez clairement la difficulté d’un 400m..Je ne parle même pas d’un 800 ou d’un 1000 m que vous risquez juste de ne pas arriver à terminer.

Vous sous estimez également l’energie Que réclame un cours ( 4h de suite en collège, ça vaut largement n’importe laquelle de mes parties d’échecs)


courir un 400 m avec un masque! Chapeau. On voit qu'on a affaire à de vrais sportifs. en combien? en moins de 50 ou en 5 mn?
Et la partie d'échecs plus dure que le 400 ou le 800. Pourquoi pas l alpe d'huez tant qu'on y est? C'est ridicule.


Wisemas, le
Tout cela je connais, pas de problème. Il est évident que mes performances seront moins bonnes avec un masque, mais on ne parlait pas de réaliser une performance identique.

A part les 4 heures de suite en collège, il y a généralement une pause.


Fox, le
Quatre heures en prépa face à 48 étudiants qui carburent ce n'est pas un cadeau non plus ! Mais il faut enseigner pour comprendre.

@Wisemas "vous dites". Sans accent. On apprend ça en CE2.

@Benji : ma gloire est ailleurs ; je n'ai pas besoin de ça pour exister, c'est peut-être ça le vrai malheur des joueurs d'échecs au fond.


Wisemas, le
@Fox Vous répondez sérieusement à ma remarque par une attaque sur l'orthographe ?
On se croirait justement en CE2.


Fox, le
D’autres ont répondu, et moi aussi, indirectement. Ne vous accrochez pas à ce point à moi.


kaktus, le
@wisemas
"A part les 4 heures de suite en collège, il y a généralement une pause.
"

Certes, (mais j'ai aussi parlé de 6heures, je parle même pas des cas où on se tape 7h une journée).

On peut jouer sur les mots, si ça vous amuse.


Jouer une partie d'échecs même intense ne m'épuisera jamais autant qu'une durée équivalente en classe (en tout cas certaines), par exemple parce que durant une partie, je peux faire des pauses quand je veux, et de la durée que je veux.

Toutefois, mon discours n'est pas de défendre le port du masque absolument, mais de dire qu'à partir du moment où il y a une majorité pour et des protocoles préconisés, il faut un règlement clair net et précis.pour cesser les discussions avant que les parties ne commencent.


@kaktus, @Waterprof : "Vous ignorez clairement la difficulté d’un 400m..Je ne parle même pas d'un 800 ou d'un 1000 m que vous risquez juste de ne pas arriver à terminer.", "courir un 400 m avec un masque! Chapeau. On voit qu'on a affaire à de vrais sportifs. en combien? en moins de 50 ou en 5 mn?" : J'ai couru diverses distances de 50m à 1000m pendant mes années d'athlé, donc non je n'en ignore pas les difficultés. Je maintiens préférer effectuer un 400m masqué quitte à le terminer en 1'10 au lieu d'une minute (désolé je n'ai jamais eu le niveau pour 50" - mais la plupart des intervenants de ce forum ne sont pas GM non plus), plutôt que de jouer une partie d'échecs masqué pendant 4h ou plus.


kaktus, le
Le masque ne peut rien contre la mauvaise foi :)


@kaktus : personne n'est de mauvaise foi dans ces dernières interventions, on n'est juste pas d'accord - pas bien grave, on a l'habitude sur F-E :)

Sinon "il faut un règlement clair net et précis.pour cesser les discussions avant que les parties ne commencent." : oui ça me parait sage.


Oimsi, le
Les pleurnicheurs du masque sont de retour


Renan, le
Ceux qui renoncent aux echecs cette année, vous renoncez à quoi d’autre (cinéma, musée, restau, piscine, ou autres)?...1min sur 400m c'est pas mal du tout Benji...à 20 ans?


@Renan : "Ceux qui renoncent aux echecs cette année, vous renoncez à quoi d’autre (cinéma, musée, restau, piscine, ou autres)?" : bonne question.
--> ciné : je fais a priori une croix sur le ciné tant que l'obligation d'y porter un masque pendant la séance est maintenue.
--> musée : pas mon truc.
--> piscine : on peut encore nager sans masque ! :-)
--> resto : pareil, on a le droit de manger sans masque.

"...1min sur 400m c'est pas mal du tout Benji...à 20 ans?" : non j'avais plutôt 16-17 ans, c'était à l'entraînement. Je voulais me spécialiser en 400mH (c'était du 250mH puis 320mH pour ma catégorie d'âge), mais ai du changer de voie. J'avais couru un 1000m en 3'14 à l'époque aussi, j'avais tout donné ^^ et dire que c'est à peine le rythme d'un champion de marathon... Je crois qu'ils m'impressionnent encore plus que les sprinters, ces gens capablent de tenir 2h à 5km/h dans un bassin ou 20km/h sur route.


kaktus, le
Au ciné’, le masque n’est pas obligatoire durant la séance, uniquement lors des réservations et de l’installation , enfin là où je suis allé.
Trop bête de t en priver :)


Aussi, dans une salle d’echecs, si on met pas de masque ou si on le met mal, il y a beaucoup de chance qu’on nous en fasse la remarque alors que dans la rue ou dans un cinéma, la probabilité est quand même beaucoup plus modeste


@kaktus : d'après l'annonce, masque obligatoire ; après en effet on imagine mal les vigiles faire des rondes avec lampes torches braquées sur le public... En tout cas j'ai vu au moins un cinéma affichant ces mesures.


kaktus, le
Dans 2 ciné, un en région parisienne, l’autre en province, depuis la rentrée, les messages une fois assis étaient clairs, on pouvait retirer le masque.

Ce qui est logique parce qu’on a personne en face de soi, et que les réservations sont soi disant faites en respectant la distanciation sociale ( ce qui semble plus réel que dans le tgv )


Renan, le
Benji3000;
En ce qui me concerne je faisais un 100m en moins de 12 sec et un 1200m en 3min 45 et le 3000 en 12 min( et je l'ai fait jusqu'à l'âge de 27-28 ans)...
Tu es un peu contradictoire quand même ; restau c'est OK mais pas jouer aux échecs (les salles ne sont pas forcément plus petites et il y a bien moins de monde(idem pour la piscine)).


clarxel, le
En fait, d’après le texte de la FFE, Le port du masque pendant les parties, ce n’est pas une « préconisation », c’est une « demande »
Qu’est ce qu’une « demande » ?
Un souhait ?
Une exigence ?
Une obligation ?
Que se passe t’il si un joueur ne se conforme pas à cette  demande ?

Est ce si compliqué de donner des instructions claires ?


@kaktus : au Méliès à Montreuil le message clair était (mardi dernier) "gardez vos masques tout le temps" - du coup si tu as des adresses de cinés n'imposant pas ça, je suis preneur :-) ...après on peut toujours enlever le masque, mais c'est encore mieux si c'est autorisé.

@Renan : "Tu es un peu contradictoire quand même ; restau c'est OK mais pas jouer aux échecs" : non, il n'y a pas de contradiction. Resto = sans masque à ta table. Échecs = avec masque à ta table.


Oimsi, le
Renan, les maths ça aide aussi à établir des raisonnement logiques sans être ridicule.


Chemtov, le
@clarxel, le 08/09/2020 23:24 :

La FFE autorise un club à organiser ses compétitions sur un site où les règlements locaux imposent le masque, ça, cela me semble clair.

Après, effectivement, si quelqu'un organise à la crêperie du coin... même si la crêperie devient, par destination, une annexe temporaire du club, il faudrait que le club ait un protocole propre pour imposer le masque en compétition par équipe. Sinon un joueur sans masque pourrait encore, apparemment, pourrir la vie de l'organisateur et de l'arbitre. Un club réfractaire au port du masque ( aller contre les ''préconisations'' et ''demande'') pourrait aussi créer des situations conflictuelles. Voilà... c'est ce que comprends... sans plus ( pas d'infos ).

Je vais demander à la CT fédérale, quel sera le règlement à appliquer dans le cas où un club n'a pas imposé le port du masque en compétition dans son protocole local ( ce ne sera pas le cas dans mon club, car les règlements locaux exigeront le port du masque, mais cela pourra être le cas ailleurs, notamment dans la ligue ).

Mais pas mal de personnes ici présentes pourraient aussi demander à la CT (nous avons ici, sur le forum, plusieurs membres de commissions fédérales et des membres de comité de leurs clubs).


demandez leur aussi ce qui se passe si votre adversaire se plaint de votre visière au lieu du masque obligatoire ...


La situation est difficile pour pas mal de gens, et notamment les joueurs d'échecs professionnels qui vivaient des prix gagnés dans les tournois :



https://chess24.com/en/read/news/dmitry-svetushkin-1980-2020-three-farewells


Chemtov, le
@ComicStrip : En face à face, en équipe, je mets évidemment le masque. C'est lors de mes cours avec les petits que la visière basse est très utile. Lors des soirées du club ( où le masque n'est pas obligatoire ) ( nous étions neuf, hier soir, dont six nouveaux ! ) j'alterne masque, visière ou rien, suivant la situation, la salle où nous nous trouvons, le nombre de personnes, mes interlocuteurs, etc.... On a le doit d'essayer d'être intelligent... Je crois que vous n'avez toujours pas compris mon approche qui n'a rien à voir avec ma personne et mon bien être personnel.


Chemtov, le
@DocteurPipo : Oui, c'est affreux. Et curieusement, lors d'un sondage fait aux dirigeants de clubs pour demander s'ils avaient des problèmes, très rares sont ceux qui ont évoqué leurs joueurs, leurs formateurs, leurs salariés, etc...( tous ceux qui vivent par les échecs ).


clarxel, le
Merci Chemtov

Mesdames et Messieurs de la FFE et des instances arbitrales, désolé d'être un peu pénible, je pense vraiment qu'il faut des instructions claires, sinon inévitablement il y aura des problèmes.

Pour moi, si un joueur retire son masque sans accord de son adversaire (et encore...), et refuse de le remettre, ça s'apparente à une sonnerie de téléphone, le joueur ou l'équipe adverse est en droit de demander et d'obtenir le gain de la partie.

Si une équipe arrive et prétend jouer sans masque, sans accord de l'équipe adverse (et encore), c'est forfait.

Le tournoi de la crêperie du coin, n'est pas un tournoi homologué, ce sont les règles de l'organisateur qui s'appliquent.


foxi, le
Combien de joueurs souhaitent se réinscrire et participer aux interclubs avec les conditions actuelles ?
J'ai un peu peur qu'entre les méga-flippés (qui ne vont pas vouloir jouer) et les pas-flippés-du-tout-anti-masque (qui ne vont pas vouloir jouer non plus) on se retrouve avec une saison très très particulière...


lafesse, le
Je ne rentre dans une aucune de tes 2 catégories Fox mais je ne prendrai probablement pas de licence cette année après 25 ans de bons et loyaux service .
Je ne suis pas anti masque, mais je n ai pas envie de jouer avec un masque aux échecs , nuance !
Le portant plusieurs heures par jour en semaine , je vais occuper mes we autrement , car pour moi les échecs sont avant tout un plaisir .
Pour avoir expérimenté le jeux masqué en blitz, je prends beaucoup moins de plaisir ,car cela me gêne , tout simplement .
J espère juste pouvoir rejouer bientôt , mais dans d autres conditions.


Un masque sur lafesse, cà doit être génant, en effet...


Fox, le
@lafesse : Et je comprends sans problème ta position ! Si on a le choix, il n'y a pas de raison de s'infliger quelque chose que l'on trouve désagréable ; du moment que l'on ne hurle pas à l'oppression.


vampyr, le
@Lafesse:
Le nœud du problème c'est que si l'on est parisien ou habitants de certaines zones, on se doit de porter un masque au travail, au cinéma, sur la voie publique, dans les parcs, les magasins etc...

Ce qui fait qu'il va rester assez peu de cas où l'on puisse évoluer sans masque.

@Clarxel:
On devrait pouvoir enlever son masque pour boire ou se ravitailler. Ensuite contrairement au télephone, il n'y a pas de gène sonore ni de risque de triche donc je pense qu'une remarque voire un avertissement me semble plus logique.
Parce que sinon quelle attitude adoptée si le masque est mal mis, si celui-ci glisse (laissant le nez apparent par exemple),...

Légiférer et règlementer oui, mais avec quand même de la pédagogie.


Renan, le
+1 supergogol...
Vampyr ; tu commences ta phrase par " lafesse,le noeud etc"...c'est pas mal....OK c'est nul je sors...
Chemtov je ne comprends lors de tes cours du soir,le masque n'est pas obligatoire ?... c'est étrange, non?


Chemtov, le
@Renan : Ce ne sont pas des cours du soir. C'est juste une de nos soirées au club, jeu libre, dans un appartement que nous louons à l'année. Cinq pièces, neuf personnes, on pouvait mettre un échiquier et deux personnes par pièce ! Deux fenêtres grandes ouvertes par pièce, pourquoi voulez-vous que deux adversaires portent le masque s'ils ne le souhaitent pas ? Ce n'est pas un de ces restaurants bondés (ou crêperie) !

@clarxel: Je ne parlais pas de votre tournoi à la crêperie. Mais j'imaginais qu'un match puisse se jouer dans une arrière salle de restaurant (crêperie ou autre), salon ou autre. Là pas de règlementation municipale qui peut reléguer plus loin les règles établies pour la pratique sportive (soit masque non obligatoire lors de l'exercice de l'activité sportive).


Yves4, le
Ah, Chemtov veut aussi organiser ses covid-party.
Un nouveau laboratoire du cluster chez les joueurs d'échecs.
On pourrait écrire une étude scientifique !


Chemtov, le
Je n'organise rien du tout. Et je ne vois pas très bien comment vous pouvez imaginer un cluster dans la situation décrite. Votre étude scientifique sera bien creuse. En revanche, quand les gars vont finir la soirée dans l'un des bars de la rue, oui, là, vous aurez un sujet d'étude.


Renan, le
Oui maintenant c'est ça le problème; dès que l’on se réunit à plus de 2 dans une cabine téléphonique c’est un risque de foyer...


Chemtov, le
Solidaires pour repeupler les hôpitaux. C'est vrai quoi... Les journalistes à la télé font grise mine. Là il n'y a presque plus de personnes hospitalisées pour le covid dans mon département. Il en reste 51 ce soir, contre 93 il y a huit jours, 111 il y a quinze jours et 133 il y a trois semaines.


Julo62, le
@Clarxel
Désolé, je reviens un peu tard.

Je ne prétends pas qu'il faille, ou non, porter un masque, qui plus est en jouant une compétition d'échecs.
Je trouve juste incongru de placer cette question sur un plan moral.
(à mon avis, c'est bien souvent le départ vers l'absurde)
Mais c'est le charme des forums de discussion !

Pour être concret, je suis plutôt pour le fait de le porter, ce masque.
(pas tant pour moi, mais plutôt pour les personnes censément "à risque" de mon entourage)
Mais je considère aussi que ces personnes dites "à risque" doivent avoir la démarche de s'exposer le moins possible.

Je ne crois pas qu'il y ait une exclusivité de la solidarité.

C'est évident que vivre dans un état de droit, c'est intrinsèquement renoncer à des parts de libertés (c'est assez heureux, par exemple, que la plupart d'entre nous ait accepté de renoncer à leur droit de rouler bourré, tout le monde en conviendra).

Cependant, dans notre situation actuelle, faite de compromis (bien souvent économiques) semblant nécessaires, et de décisions, plus ou moins pragmatiques, prises sans pouvoir avoir de recul, les jugements moraux, je les trouve inappropriés.

Du coup, un règlement clair, même pour une saison ou qui se révélerait obsolète en cours de route, me semble être le mieux.

Ensuite à chacun de se positionner.

Voili voilou.

(Je vais voir pour reprendre une licence, je ne sais pas s'il sera possible de jouer, mais je crois que les clubs ont besoin d'adhérents)


clarxel, le
@Julo : je ne crois pas que nos points de vue soient très divergents
Bonne idée de reprendre une licence
Dommage que tu sois loin de Levallois, nous recrutons...;-)


Julo62, le
Même proche de Levallois, je n'ai jamais eu et je crois bien que je n'aurai jamais qu'un seul club ;-)


Renan, le
Bonjour julo !
J'ai repris ma licence meme si globalement on ne sait pas comment cela va se passer ( je pense qu'aux AG de beaucoup de clubs cela est dit)...
Je suis nostalgique de ton club! Mais bon c'est ainsi!


Julo62, le
Salut Renan
Le club a rouvert, avec un protocole strict à respecter, mais en reprenant toutes ses activités d'enseignement du jeu.
Les échos des joueurs "à risque" sont bons et rassurants.
J'irai faire un tour ce samedi.


chez nous aussi ça reprend normalement ( juste une défection d'un joueur qui ne supporte pas le masque). ça fait du bien de retrouver les copains. Et globalement le protocole est bien respecté


Sdb64, le
Les écoles réclament un test PCR à tous les enfants qui ont le nez qui coule.
Les médecins sont submergés. Les labos aussi en ont raz la casquette de tester des gamins enrhumés.
Même dans les zones où le vius ne circulent pas activement il faut 4 jours pour avoir un RDV pour passer le test et attendre 2 jours de plus minimum pour avoir les résultats. Une semaine sans école et sans travail pour toute la famille à cause d'un rhume (ou d'un coronavirus).

Un jour de compétition Nationale en novembre, combien de joueurs devront s'abstenir de jouer parce que son enfant présente l'un des symptômes du coronavirus ?

Ne faut-il pas envisager sérieusement un calendrier bis pour les compétitions par équipes ?


Renan, le
Julo,dans mon club d'aujourd'hui beaucoup de joueurs à risques étaient present lors de l’AG et sont bien conscients des risques (ils font bien attention à suivre le protocole)...Mais certains ont peur tout de même et ne viendront pas (ne prendront même pas de licence)...
Il y avait 27 licenciés dans mon club en 2019-2020, combien en octobre 2020?


La FFE a indiqué le protocole à suivre en compétition ce jeudi 10/09/2020
http://www.echecs.asso.fr/Actu.aspx?Ref=12869


Beaucoup de mesures de bon sens compte tenu du contexte :

Port du masque obligatoire..
Un covid manager doit "faire respecter le port du masque aux encadrants (dirigeants, arbitres, accompagnateurs)
ainsi qu’aux joueurs de plus de 11 ans"


Question : Si on tombe sur un enragé qui refuse de se plier à la règle que faire ? Quel point de règlement peut s'appliquer pour l'arbitre car in fine le covid manager ne peut être le dernier recours ?


Sdb64, le
"Il grignote pendant 4 heures pour ne pas mettre son masque dans l'avion"

ça va donner des idées à certains


"Si on tombe sur un enragé qui refuse de se plier à la règle que faire ?"

Franchement, j'espère bien qu'il n'y en a pas parmi les joueurs d'échecs. Celui qui ne veut pas respecter les mesures ne vient pas jouer, c'est tout. Je n'ose imaginer un kéké devant un échiquier.ça ne peut pas exister.


En effet sdb64, c’est fou ce que boire un jus d’orange est devenu long en avion ou en train ces derniers temps :)


Wisemas, le
@Michel74
Ce protocole publié est incomplet, car en fait les préconisations sont des obligations si on lit le compte-rendu du comité directeur.
Où le port du masque est-il obligatoire ? Dans la salle uniquement ? Donc nous pouvons sortir de la salle pour s'hydrater ?
Quelles sont les mesures si un joueur ne met pas son masque correctement, ou bien ne le met pas ? Aucun règlement actuel ne parle de tout ça. Et on a pu voir certains jeunes en profiter lors du TOP jeunes en ne mettant pas le masque sur le nez, un avantage considérable par rapport à ceux respectant la règle.


clarxel, le
@Waterprof : quand tu vois qu'un "kéké", pour reprendre ton expression, a préféré se faire expulser d'un TGV plutôt que de mettre un masque, je pense que le pire est à craindre.

@Wisemas : On peut bien sûr retirer quelques instant son masque pour boire, comme dans le train ou sur un quai de métro.
Pour le reste, je suis d'accord, il faut plus de clarté ; on a encore un peu de temps avant le début des compétitions interclubs, je ne doute pas que les précisions arriveront avant.


comptons quand même sur l'intelligence des gens... je peux me tromper mais je ne pense pas qu'il y aura de problème. Ou alors marginalement.


Yves4, le
10 000 nouveaux cas, 100 hospitalisations.
C'est reparti !


Sdb64, le
Oui ! j'ai 75% d'activité prévue par à rapport à une année normale, et on nous appelle encore pour des projets.
Par contre seulement 25% d'activité prévue en septembre/octobre par rapport à sept oct 2019.
Sur le long terme on ne restera pas à 50% de licenciés en moins, sauf si le coronavirus continue de progresser.

-50% de licenciés à la FFE en cette rentrée, c'est logique.


Chemtov, le
@Yves4 : Une par département ?


Yves4, le
Mauvais raisonnement Chemtov. Le virus se propage de façon exponentielle.


Renan, le
@clarxel, c'est 1 cas...sur la totalité des voyageurs c'est inexistant...
@chemtov : j'en doute, cela doit être l’île de France et la côte sud de la France?


Chemtov, le
@Yves4: Et le nombre mensuel de personnes hospitalisées dans mon département a baissé de façon exponentielle. Vous juxtaposez deux chiffres très différents. Des tests positifs et des hospitalisations. Des cas positifs, il y en a probablement dix fois plus.


mop, le
La situation a changé.
La courbe des hospitalisations a chuté jusqu’au 29 août (4530 hospitalisés) et depuis ça repart doucement à la hausse (5096 ce soir).
C'est le même phénomène pour les personnes en réanimation. Il y avait 400 personnes le 29 août et ce soir on est à 615.

On est très très loin des pics connus par le passé mais il y a une inversion des 2 courbes.
C'est la tendance qui est importante.
Les chiffres des prochaines semaines vont être instructifs.


Chemtov, le
Comme dit précédemment cela dépend des départements. Si je prends vos dates pour les hospitalisations, chez nous, au 29 août c'était 94 hospitalisés, ce soir c'est 52. Pour 1,13 million d'habitants.


clarxel, le
Je me suis livré à une petite comparaison des courbes en ajoutant des courbes de tendance, je trouve que c'est assez édifiant et pas très rassurant...


Entendu dans une chanson: « Vivre vieux c’est bien mais vivre bien c’est mieux », on ne pouvait pas mieux résumer ma pensée :)


Chemtov, le
@clarxel: Oui, mais comme les courbes de tendance sont différentes suivant les départements, certaines montrant que cela peut aussi aller mieux dans certaines zones, ne peut-on pas être justement plus optimiste ?


@clarxel : on a l'impression qu'il manque un zéro (et un facteur mult) sur les nombres d'hospitalisations ? Et, je suis curieux de savoir comment tu as construit ce graphe car il me paraît faux : selon dashboard.covid19.data.gouv.fr (quasiment la même source ?) le nombre d'hospitalisations n'a pas quintuplé (!) entre le 30 juillet et le 8 septembre. On arrive doucement dans les 5000 au lieu de 4600-4700, sur toute la France. Alors un des deux sites de gouv.fr ment ? Je jetterai un œil aux données brutes demain...


"Vivre vieux c’est bien mais vivre bien c’est mieux"
+1 :)


clarxel, le
@Chemtov : oui, en effet, il faudrait en effet faire le même exercice région par région, je pense que les journaux régionaux pourraient le faire...;-)

@Benji : je ne comprends pas ta première remarque.

Par ailleurs, le quintuplement des hospitalisations n'intervient pas entre le 30 juillet et le 8 septembre, mais entre le 30 juin et le 8 septembre.
Je t'assure que j'ai repris les chiffres bruts, j'ai juste défini la période et ajouté une courbe de tendance

Sinon, "I hope I die before I get old", chantait les Who, mais peut-être peut-on aussi laisser aux "vieux" le droit de vieillir...


Yves4, le
Chemtov, quoi qu'il se passe vous interprétez toujours dans le sens favorable à la reprise de notre activité.
C'est très incertain et la reprise des hospitalisations est un mauvais signe.


splash, le
le saviez vous?

Depuis le 31 août 2020, ne sont plus considérés comme critères de vulnérabilité :

* Avoir 65 ans ou plus mais ne pas avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires ;
* Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d'accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
* Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;
* Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale : broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment ;
* Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ;
* Être atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
* Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;
* Être au troisième trimestre de la grossesse.


Yves4, le
Tous ceux qui pensent que ce virus est inoffensif devraient faire une covid-party et nous montrer par l'exemple qu'ils ont raison.


Chemtov, le
@Yves4 : Je vous prie de bien vouloir croire que je ne réponds pas ''pour avoir raison''. Tout comme vous et comme beaucoup de monde, je n'ai pas de boule de cristal et je ne sais pas comment tout ça va évoluer. Mais l'optimisme que j'affiche n'est que le reflet de mon environnement local personnel et de mon vécu dans le cadre de mes activités. Je suis entouré de gens dynamiques et optimistes. Ils sont partiellement fatalistes mais ils restent néanmoins engagés et participent activement à la remise en route de notre société, en cherchant tous les moyens pour y arriver. Tous les scénarios sont envisagés et je participe à ces réflexions avec des responsables du secteur éducatif ( les directions, et pas que les responsables sur site ). Par exemple, en cas de retour à une semaine de classe alternée, sans périscolaire, le club d'échecs est une option sérieuse pour recevoir, presque tous les jours de la semaine (!), différents groupes d'enfants des écoles. Mais nous n'en sommes pas du tout là et l'optimisme reste de mise. Bien sûr, nous restons prudents et pragmatiques. Par exemple, hier matin, j'ai changé ma location de salle pour la Nationale 1. Pour le week-end du 10.10, j'ai pris une salle de 200m2 plus un office, avec 25 grandes tables, trois portes, une cour, etc...


extrait du comité directeur ffe:
Sophie MILLIET considère que le port du masque en compétition est très gênant surtout pour le
haut-niveau et demande que des exceptions soient prévues pour les tournois fermés. Elle ne
comprend pas la fermeté de la Fédération sur ce sujet, compte-tenu des protocoles adoptés dans
d’autres sports de contact qui s’exercent sans masque.
Bachar KOUATLY considère que le haut-niveau est facteur d’exemplarité et qu’adopter des règles
qui leur seraient spécifiques brouillerait le message fédéral.
Nathalie FRANC rappelle que le facteur numéro 1 de contamination est le fait d’être dans un lieu
clos et de respirer le même air.
Bachar KOUATLY ajoute que le Comité Olympique Italien (le jeu d’échecs est reconnu comme un
sport olympique en ITALIE) a fait une étude dont il ressort que le sport le plus exposé au risque est
le jeu d’échecs.


Yves4, le
Nathalie Franc est médecin, Sophie Milliet non.


@clarxel : sur ton graphe le 30 juin c'est à 100, et le 30 juillet on est à 110. Tu chipotes ;) Sinon, tu ne comprends pas quoi ? Ton graphe tourne autour de 100, 200, alors que la courbe sur https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/ est à 5000 ou + ?

Du coup, voici ce que j'ai fait :
1) Télécharger le premier fichier sur cette page (ta source).
2) Correction manuelle : trois jours sont alternativement en notation française et anglaise (27/06/2020 au 29/06/2020).
3) Une fois dans R (https://cran.r-project.org/) :
> library(sqldf)
> data <- read.csv("donnees-hospitalieres-covid19-2020-09-10-19h00.csv", sep=";")
> gr_hosp <- sqldf('SELECT SUM(hosp) FROM data GROUP BY jour')
> par(mar=c(5,5,2,2))
> plot(gr_hosp[,1], type="l", cex.axis=2, cex.lab=2, lwd=2, xlab="Jour", ylab="#Hospitalisations")

Le graphe résultat a la même forme que sur https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/ (ouf !), mais pas la même échelle : on a l'impression qu'il y a un facteur 2 (60000 au lieu de 30000 au pic, 10000 maintenant au lieu de 5000). En y regardant de plus près, la plupart des départements dans le fichier ci-dessus ont 3 lignes : la 1ere contient (a priori) la vraie donnée D, et les deux suivantes une fois sommées donnent aussi D. Il doit y avoir une raison technique (la flemme de chercher ce que ce détail signifie), mais en gros ça dit qu'il faut diviser par deux => on retrouve quasi exactement la courbe du site que je cite depuis quelques semaines. Courbe finale (entièrement à partir de ta source citée sur FB donc).

@splash : intéressant, du coup officiellement quasiment plus personne n'est vulnérable ? Pratique pour relancer l'économie '^^ (et jouer aux échecs sans masque ;P) Source.


foxi, le
@DocteurPipo : Sait-on quelles sont les raisons invoquées par cette étude ?


La participation aux 2 tournois rapides de Franconville et Tour blanche est plutôt bonne, c’est un signe encourageant pour la reprise des echecs de compétition, beaucoup de gens ont l’air de vouloir rejouer malgré le covid et malgré le masque


@foxi : non, j'ai juste été sur le site de la ffe et copié les éléments que je trouvais intéressants.
Notamment la vision d'un compétiteur pur (Sophie Millet)-qui me semble représentative de l'avis des joueurs, ainsi que l'avis de Nathalie Franc, qui précise l'importance des lieux clos- critère qui n'a rien à voir avec les masques.


clarxel, le
@ Benji
pas le temps de regarder, demain...;-)


Chemtov, le
''l'importance des lieux clos- critère qui n'a rien à voir avec les masques''. Pas compris. N'est-ce pas là toute la question ?

J'en ai discuté hier matin avec des responsables de la direction des sports de la ville et des responsables des salles pour l'événementiel. Ils connaissent bien le protocole sportif ( pas de masque pendant l'exercice de l'activité sportive ) mais, pour eux, il n'y a pas photo. Quatre heures de face à face, à respirer potentiellement l'haleine de l'adversaire, c'est pas jouable sans masque. Donc, c'est masque ou pas de salle.


@clarxel : bah, demain on sera à 200 posts. Il semble que tu n'as simplement pas utilisé le bon fichier :/ Après ceci dit, si tu traces la tendance en te restreignant aux deux dernières semaines oui ça remonte légèrement ; mais concernant l'ensemble de la période, ce n'est pas du tout ce qu'on observe. Rien ne justifiant l'inquiétude exponentielle exprimée dans les médias (c'est le mot à la mode fallait bien que je le case ;) )


@chemtov : lieu clos, ça veut dire que si tu joues dehors, par exemple jouer au jardin du Luxembourg, c'est moins risqué qu'en club.


Yves4, le
Chemtov, ce qui me surprend, c'est qu'il faille qu'on vous le dise : " Quatre heures de face à face, à respirer potentiellement l'haleine de l'adversaire, c'est pas jouable sans masque" .
Ca ne vous paraissez pas évident ?


clarxel, le
@Benji : du coup, j'ai pris cinq minutes pour regarder...;-)
je conteste ne pas avoir utilisé le bon fichier ; j'avais vérifié les totaux cela correspond bien aux statistiques officielles.
j'ai utilisé la fonction tendance d'Excel, je n'ai pas bidouillé la pente...
pour moi, la progression est nette depuis le 10 août environ, et elle augmente début septembre.
Rien de mystérieux à cela, il y a quand même un peu de corrélation entre l'augmentation des cas et les nouvelles hospitalisations.

Je suggère qu'on en parle par mail, voire par téléphone un de ces jours.
ou de vive voix mercredi soir, je devrais pouvoir venir.


Ça marche je te réponds par mail :)

Je me permets quand-même de dire ici que je ne sais pas ce qu'a bidouillé Excel, et serait curieux de le savoir - si toi ou quelqu'un d'autre a une idée ? Car le graphe qu'il sort n'a rien à voir avec la version officielle recalculée dans mon post.


Chemtov, le
@Yves4: Là encore, ne me placez pas dans un camp ou dans un autre. Ils n'avaient pas besoin de me le dire ! C'est même moi qui ai amené le sujet ( car l'obtention de la salle n'était pas évidente, pour plein de raisons différentes, même le voisinage, qui est un secteur privé ). Mais c'était intéressant, car les gens réfléchissent et ne suivent pas bêtement des règlements. Tout se discute. Un des responsables sportifs argumentait même qu'on ne mangeait pas, qu'on ne parlait pas, que notre type d'effort physique ne nous amenait pas à respirer fortement, bref qu'on fermait notre bouche ( on a rigolé à ce sujet... ) ! C'est moi qui ai du expliquer comment une partie d'échecs se déroulait ( avec l'emportement, l'excitation des joueurs, la nervosité, etc... ). Et donc ils étaient d'abord presque prêts à autoriser de jouer sans masque, puis, après, ils sont revenus là-dessus. Ils m'ont aussi raconté l'absurdité des matchs de hand, où les joueurs tournent beaucoup ( rentrent et sortent vite de l'équipe ). Les joueurs jettent leurs masques sur le banc, puis reviennent se rasseoir et... se trompent de masque (l'horreur !).


clarxel, le
J'ajoute que tout à l'heure j'ai écouté quelques minutes du journal de France Inter de 13 heures, et qu'ils expliquaient en introduction qu'une équipe du CNRS de Montpellier avait publié les premiers résultats d'une modélisation de l'évolution de l'épidémie en France, certainement beaucoup plus sophistiquée et fiable que mes tableaux croisés dynamiques et mes graphes ;-), selon lesquels notre système de santé risquait de nouveau d'être saturé en novembre.

J'aimerais beaucoup qu'ils se trompent...


clarxel, le
Je trouve intéressante la référence citée par Dr Pipo de BK au sujet de l'étude du comité olympique italien, et selon laquelle les échecs seraient le sport dont les pratiquants seraient le plus exposés au risque de contamination.
ce sujet a déjà été évoqué ici, je ne suis pas du tout surpris par les résultats de cette étude.
4 heures face à face avec une autre personne, à moins d'un mètre, quel autre sport présente le même type de risques ? (sans parler de la vulnérabilité des pratiquants)


Renan, le
Clarxel,
Une question; les nouveaux cas positifs comprennent quoi?...c'est quoi un cas positif aujourd'hui ?...
Yves 4 : où aller à Ibiza avec certains joueurs du psg et leurs femmes. Apparemment ils ont l’air de bien se porter...si l’un deux serait hospitalisé on le saurait vite...


Renan, le
Splash, peux tu donner la référence de ton commentaire de 09h35?...


Yves4, le
Toutes ces discussions sur qui a raison sont absurdes.
Il y a des mesures de bon sens qu'il faut appliquer et ça s'arrête là.


splash, le
@Renan
Benji a mis le lien a 10h24 (cliquer sur source) :-)

sinon on est en attente de nouvelles décisions aujourd'hui


Renan, le
Oui sympa les nouvelles décisions...
Les hypocondriaques se régalent...
+1 yves4!


foxi, le
"La santé n'est pas une valeur".

https://www.youtube.com/watch?v=2RZHmnigEaM


Yves4, le
2467 hospitalisations en 7 jours. Un Ehpad avec 63 contaminés, un autre 40 mais moi je ne veux pas mettre de masques car je ne me sens pas à l'aise avec. Et c'est comme ça et pas autrement, na !
Là je crois qu'il est temps pour certains de se taire.
C'est un minimum de le porter, même si on doute de son utilité sans en fait en savoir rien, ne serait-ce que par respect pour tous ces gens hospitalisés et ceux qui meurent dans les Ehpad.
Et les petits caprices ne doivent plus avoir droit au chapitre.


foxi, le
Amen


Renan, le
Ou trouves tu le chiffre de 2467 hospitalisations en 7 jours et surtout dans quelles villes, Yves4 ?....+6 décès en 24h...


Yves4, le
C'est vrai que ça me paraît bcp, mais j'ai vu ça sur une chaîne info.
De toute façon ça repart vraiment à la hausse et la situation dans les Ehpad fait peur.


Yves4, le
De toute façon, ceux qui sont égoïstes et ne pensent qu'à eux ne peuvent pas prendre la mesure de cette épidémie car par définition, ils ne pensent qu'à eux.
On ne peut même pas leur en vouloir, c'est biologique.


clarxel, le
2464 du 7 au 13 septembre
contre 1704 sur les sept jours précédents
+45%....

source : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-hospitalieres-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/?fbclid=IwAR0WRt7vUbX9vNok_GTCscI_pZPlGF3U59aBSgrdMP1LvJH0h6Xsr7G1A7M
2e fichier (il faut faire un petit traitement pour obtenir l'info)

Renan, les infos (publiques) sont détaillées par départements, pas par ville...

Demain, j'essaierai de faire des analyses par régions.


de plus en plus dans le monde actuel. Ma bibine d'abord et avant tout.


Yves4, le
Fin ou nouveau tour de piste ?




© 2000-2020 - France Echecs - Politique de confidentialité