France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 04 juillet 2020
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Que faire d'une brique ? par kieran le  [Aller à la fin] | Ouvertures |
Ayant un peu de temps en ce moment, je me suis décidé à ouvrir un des livres qui prend la poussière et je suis tombé sur le tome de Bologan sur la Caro Kann.

Le premier constat : c'est une brique. Des tonnes de variantes, parfois obscures, et parfois peu ou pas jouées dans la (ma) pratique. Aussi je me demande quelle est la meilleure utilisation possible d'un livre d'ouverture ? Pour l'instant, je m'en sers comme un recueil de parties thématiques avec quelques commentaires.Et vous ?

En poussant un peu la réflexion, j'en viens à me demander si je n'ai pas été un pigeon d'acheter ce genre de livre (contrairement à mes bouquins sur les finales qui sont élimés): il y a beaucoup trop d'informations pour moi et mon niveau pas suffisant pour en faire le tour.


Les livres de Bologan sont tous d'excellente qualité et ne contiennent pas seulement des variantes, mais aussi des phrases explicatives. Mais ils s'adressent à des joueurs expérimentés seulement.


kaktus, le
ce genre de bouquin, moi je les utilise comme des dictionnaires.
Je joue mes propres coups, et à l'analyse je regarde s'ils sont homologués par le bouquin.

Si c'est le, cas j'approfondis mes connaissances sur ma variante avec le livre.

S'ils ne le sont pas je regarde pourquoi et parfois la réponse est dans le livre auquel cas j'ai appris quelque chose et mieux compris mes positions en y découvrant les faiblesses via mes mauvais coups .


Si rien n'est signalé sur mes coups, je persiste si j'y crois, mais parfois en ayant feuilleté le livre je trouve une autre idée.


Ce bouquin est un mastodonte de presque 60 chapitres, bourré de variantes. C'est vraiment pas facile d'accès.

Par contre, il y a un chapitre d'exercices à la fin. Normalement, ça sert à valider les connaissances acquises.
Cependant, il doit être possible de commencer par les exos puis de creuser dans le corps du texte sur la base de ces positions.

Après, il y a quelques livres d'ouverture qui donnent de bonnes indications stratégiques et des tactiques typiques (encore faut-il vouloir jouer ces variantes). Ils sont malheureusement peu nombreux, mais voici ceux qui me viennent à l'esprit :

Les meilleurs à mon avis:

- Understanding the Grunfeld de J. Rowson

- The Berlin Wall de J. Cox

- Pirc Alert! (Chernin et Alburt)

- Queen's Gambit Declined de M. Sadler (et dans la foulée Play 1.d4-d5 de N. Ntirlis pour approfondir et avoir un répertoire complet contre 1.d4,y compris London et Catalane).

D'autres qui sortent aussi du lot:

- Easy guide to the Sveshnikov (J. Aagaard)

- Winning with the Kalashnikov (N. McDonald)

- Winning with the Najdorf (D. King)

- Mastering the French/King's Indian/Benkö and Benoni with the read and play Method

- Win with the Stonewall Dutch (Sverre Johnsen)

Que des bouquins pas très récents donc la théorie n'est pas forcément à jour, mais les idées sont là.


Chemtov, le
@Kieran : Vous ne jouez que très rarement en parties longues ( treize depuis janvier 2018, d'après le site de la FIDE, donc peut-être sept avec les noirs et peut-être juste quatre Caro-Kann ). Il n'était peut-être pas très sage d'investir dans un pavé pour joueur pro. Le tome 1 du Kallaï me semble être plus approprié pour une pratique restreinte du jeu.


kieran, le
Bonjour et merci de vos réponses.

@Slucaino: justement c'est un peu cela le problème, les phrases explicatives sont parfois à la limite de la banalité et pas seulement dans ce livre. Je suis d'accord avec le niveau élevé du livre et c'est en y regardant de près le cas de 99% des livres qui sortent actuellement. Pourtant d'un point de vue statistique, je suis au-delà du joueur moyen.


@kaktus
C'est ce que je faisais aussi mais je me demandais si je loupais quelque chose.

@jonorigolo
Bonne idée de regarder les exos, ça pourrait être intéressant comme expérience. Pour la liste de livres que tu mentionnes, j'avais déjà lu celui de Sadler qui est magnifique. C'est exactement le genre de livre que je trouve utile à mon niveau.

@Chemtov
Touché ! C'est vrai que je ne joue guère de parties longues. J'ai tenu à conserver ma licence dans mon club de potes dans la Marne tout en habitant en région parisienne. Et hormis des 1hKO -parfois dans des conditions particulières- je n'ai pas trop l'occasion de jouer. D'où une pratique plutôt livresque pour l'instant. Je note la référence au Kallai (toujours disponible?), ces livres m'avaient fait une forte impression quand j'étais adolescent. Je pensais avoir un niveau un peu au-dessus mais un peu d'humilité ne fait pas de mal.

Bonne journée !


Si tu as aimé le Sadler, saches que le Rowson est encore meilleur (mais il faut jouer la Grunfeld).

Sur la Caro Kann, il y a un très bon livre de Peter Wells qui te correspondrait sans doute bien car il met l'accent sur les explications.

Il a même été traduit en français par Olibris si ma mémoire est bonne.

Par contre, il doit être épuisé.

Il existe en version digitale (en anglais). Et tu as un extrait PDF ici .

Évidemment, c'est un douze ans d'âge donc plus très à jour du point de vue des variantes concrètes.


Chemtov, le
Si on veut étudier sérieusement une ouverture, il faut :
1) aller des plus petits aux plus grands (gros) ouvrages.
2) des plus anciens aux plus récents.
3) étudier les parties mentionnées ( même, et surtout, les anciennes ) en allant bien au delà de l'ouverture.
Prendre beaucoup, beaucoup de temps pour s'imprégner des idées. Et parfois comparer avec d'autres ouvertures aux structures proches.
Jouer, jouer et encore jouer pour découvrir des difficultés pratiques ( différentes chez chacun ).
Après, on arrive, parfois, à cerner, un peu, le sujet !




© 2000-2020 - France Echecs - Politique de confidentialité