France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 22 octobre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Calcul de variantes et choix de coups par Meteore le  [Aller à la fin] | Théorie |
Je lance une discussion sur un sujet qui me semble intéressant et pas très souvent traité.
En partant de mon expérience personnelle, je me rends compte que le calcul est la prise de décision dans les parties longues est un peu mon point noir alors qu'en blitz où il y a moins de calcul je pense avoir une bonne intuition et être relativement plus performant.

J'ai vu aussi que Sam Shankland insistait beaucoup sur le sujet du calcul et des progrès possibles dans le domaine.

J'ai l impression de perdre beaucoup de temps dans des calculs très longs vers le 15eme/30eme coups et de manquer ensuite beaucoup de temps entre le 30eme/40eme. je ne sais pas s'il y a une technique pour réussir à être plus discipliné dans les calculs et ne pas revenir plusieurs fois sur les même variantes en ayant oublié les conclusions des calculs précédents? J'ai aussi des difficultés à prendre une décision quand le calcul ne donne rien de précis , que la position est sans menace ni attaque évidente, faut il se forcer à jouer vite plutôt que d’hésiter entre de multiples variantes où rien d'extraordinaire ne se dégage?
Je constate avec les modules qu'il y a souvent 5 ou 6 coups possibles qui ont tous approximativement la même évaluation dans un intervalle de +0.5 à -0.5 environ, ce qui pourrait laisser penser que l'on peut finalement choisir au "feeling" un coup , sans essayer de le justifier par des calculs (après les vérifications tactiques de base tout de même), peut être est ce un moyen de gagner du temps , mais psychologiquement c est un pas difficile à franchir...

Il me semble intéressant de partager nos expériences sur ce sujet...qui relève un peu de l'appréhension intime du jeu d'échecs et qui n est donc pas facile à traiter ni souvent traité.






Reyes, le
Quelques citations qui peuvent sans doute aider :

« La moitié des variantes calculées dans une partie de tournoi s’avèrent complètement superflues. Malheureusement, personne ne sait à l’avance quelle moitié. » Jan Timman

« J’ai une règle d’or pour mes élèves : "Si vous ne savez pas quoi faire, améliorer le(s) Cavalier(s)". » Viktor Bologan

La méthode Bent Larsen en 8 questions :

1. Quel est le type de structure de pions ?
2. Qu'est-ce qui est bon et qu'est-ce qui est mauvais dans ma position ?
3. Quelles pièces dois-je échanger et quelles pièces dois-je conserver ?
4. De quel côté de l'échiquier dois-je jouer ?
5. Quelle est ma position rêvée ?
6. Que veut faire mon adversaire ?
7. Puis-je faire un pas dans la bonne direction ?
8. Quels sont les coup qui méritent d'être analysés ?

« Les coups candidats doivent être déterminés immédiatement et énumérés avec précision. Ce travail ne doit pas être fragmenté en considérant un coup, pour ensuite en chercher d'autres. Alexander Kotov

« Lorsque que vous regardez des variantes compliquées, vous ne devez calculer chaque branche de votre arbre de calcul qu'une fois et une seule. » Alexander Kotov

Le conseil du grand-maître : A chaque fois que vous ne savez pas quoi jouer dans une de vos parties, arrêtez le calcul un instant (si je calcule, je ne pense pas) et posez-vous deux questions : 1. Qui est mieux dans cette position ? 2. Quel est le plan de mon adversaire ?


"Ne pas revenir plusieurs fois sur les même variantes..."
La méthode exposée par Kotov dans son livre Pensez comme un grand-maître (ou Confidences sur l'échiquier pour l'ancienne version) est particulièrement instructive. Un excellent livre qui traite précisément de ce thème ardu.


DDTM, le
Quelquechose qui peut vous servir aussi dans d'autres phases du jeu :
https://mentoryourchess.com
propose par le MI Alain Genzling


Meteore, le
intéressant le mentor your chess...je n en avais jamais entendu parler


Meteore, le
@Reyes : la méthode Larsen c est dans un livre??


Meteore, le
@


Reyes, le
Je ne sais plus où j'ai lu ça...


El cave, le
Si ça avait pu être résumé dans un tableau, Larsen l'eut peint.


El cave, le
Je recommande les meilleures parties de Larsen commentées par leur auteur en tout cas, des conceptions originales et un style sans concession, un des plus réussis du genre à mon sens.


Meteore, le
Et Maurice l'eût blanc


elkine, le
Rien à reprocher à Larsen mais Sergiu l'eût pu également.


sigloxx, le
Powerful Chess Calculation Techniques by GM Nadia Kosintseva


sigloxx, le
Elle loupe pas mal de trucs dans son analyse (même un mat un un à un moment après 1.-o-o Cxe2+ 2.Dxe2 Dc6 3.Fg5+ Rd7 4.Tad1+ Kxc7 5.Fd8# au lieu de 5.Dxe5+), mais la méthode de réflexion est expliquée avec beaucoup de clarté, si vous maîtrisez l'anglais et que l'accent vous dérange pas de trop.


Intéressant "mentor your chess".
Dans le même registre, il y a aussi l'excellent livre de Tayeb Naidji "Secrets pour gagner aux Echecs: la préparation mentale".
Pour revenir au sujet, en ce moment je travaille avec quelques élèves la parties Carlsen-Aronian Bilbao 2008, pour faire sentir le rôle de l'initiative. Dans son livre, Ramesh dit que le coup 15.d5!! est donné en 31ème position! par son logiciel! Il y a un autre adage qui dit: "aidez-vos pièces, elles vous aideront". Et comme chez Napoléon avec l'infanterie, les pions parfois peuvent être utilement sacrifiés. Les récentes parties d'Alphazero vont aussi dans ce sens de recherche d'initiative et d'occupation du terrain à long terme, avec une conception d'abord plus spéculative que matérialiste.
Comme quoi, la préparation à la maison n'explique (et n'explore) pas tout dans le choix des coups. De plus, comme le récent match Caruana-Carlsen l'a aussi montré, la force de calcul ne suffit pas toujours face au feeling.


Je confirme que le livre de Tayeb naidji est excellent et pas seulement pour le calcul de variantes. Belle piste a approfondir abordée par cet ingénieur


Badisse, le
Cf Kotov sur les coups candidats.
Il faut calculer un minimum pour choisir les coups candidats. Et Kotov enseigne de ne se lancer dans les calculs qu'après avoir sélectionné les coups candidats.
C'est le serpent qui se mord la queue !


@Badisse : Kotov a eu le mérite d'être le premier à décrire ces questions; sa méthode a été "réfutée" depuis. Sa description est utile à titre schématique, mais éloignée de la pratique des forts joueurs pour les raisons évoquées et d'autres. Notamment celle -ci : en calculant un coup candidat (un seul) profondément, on pourra parfois en découvrir d'autres, qui sont cachés.


Badisse, le
Merci Docteur.
Corto, cf ton profil : je crois que tu t'es mélangé les pinceaux dans ta 1ère citation qui est, de tête : "il y a plus d'aventure sur un échiquier que sur toutes les mers du monde".


Chemtov, le
@Badisse : Mdr ! Je pense que c'était intentionnel ( voir la signature de l'auteur ).

Pour Kotov : bien sûr les forts joueurs ne calculent pas comme ça. Je pense qu'ils ne se posent d'ailleurs pas la question. Mais je pense qu'il y a quelque chose de vrai dans ce qu'il dit. Le problème de la plupart des gens, c'est plutôt qu'ils ne savent pas ce qu'ils doivent calculer ( les fameux coups candidats ).

Donc effectivement un minimum d'analyse ( ou de calculs ? ) pour évaluer stratégiquement et vérifier simplement la possibilité pour un coup d'être un coup candidat ( le coup est logique, c'est là que cela doit se passer, mais c'est juste impossible, pièce clouée ou autre chose ).

Et ensuite vrai calcul de lignes, pour chacun de ces coups candidats.


romain edouard, le manuel des erreurs évitables, entraînement au calcul vol 1 : le milieu de jeu (vol 2 et 3 dispos)

christian bauer, coups candidats



@Chemtov, bien vu!




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité