France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 25 mars 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Zurich 1953 - cadence utilisée par Michel74 le 14 février 2019  [Aller à la fin] | Actualités |
Bonjour,

Quelle était la cadence utilisée au tournoi des candidats de Zürich 1953 ?

A partir de quand ajournait-on une partie ?


Julo62, le 14/02/2019 - 16:53:43
À coup sûr, le zeitnot prenait fin au 40e, et le premier ajournement avait lieu à ce moment.
Ensuite, je ne sais pas s'il y avait nouvel ajournement dès le 60e.
Pour la cadence, je crois que c'était la cadence classique de l'époque : 40 coups / 2h30, puis contrôle tous les 20 coups.
Je n'ai pas de certitude s'il était aloué 1h15 par tranche de 20 coups ou moins.


Chemtov, le 14/02/2019 - 17:32:49
Quand j'ai commencé à jouer des tournois internationaux ( MI, GM ), fin des années 70, début des années 80, la cadence était de 40 coups 2h30, suivis d'un ajournement avec une cadence de 16 coups à l'heure, puis second ajournement ( et toujours 16 coups à l'heure ). Je ne pense pas que la cadence ait pu être plus rapide avant ces années là.


bzh92, le 14/02/2019 - 17:57:56
Il y avait un second contrôle au 56ème coup (cf partie 61)


Chemtov, le 14/02/2019 - 18:33:15
Normal. C'était le bon temps ! Il m'était arrivé de jouer comme ça trois jours quasiment non-stop, matin, après-midi, soir. Première partie 107 coups, partie suivante 103 coups et bien sûr une troisième partie entre les ajournées des précédentes. Tout se mélangeait, c'était hallucinant. En plus, dans une fatigue extrême car c'était en fin de tournoi (rondes 10, 11 et 12 ) ( sur 13 ) ( Zug 1983 ).

Pff... Rien à voir avec ces parties de mauviettes, comme aujourd'hui !


DocteurPipo, le 14/02/2019 - 22:53:41
@chemtov :On jouait effectivement de longues heures mais le niveau de réflexion, notamment en tactique, était extrêmement faible. Quant aux finales, il n'y en avait pas; à l'ajournée, celui qui connaissait les meilleurs joueurs pour l'aider, avait gagné.
C'est un peu comme si tu obligeais M'Bappé à courir un marathon. Peut être qu'au bout de 30 bornes, ça l'aurait ennuyé.


Julo62, le 15/02/2019 - 00:05:20
Exact, tous les 16 coups après le 40e... Je sentais bien que ça clochait les 1h15 pour 20 cps, mais je ne trouvais pas.

Sinon, plutôt d'accord avec le Doc, pas fan de ces anciennes cadences.
Je préfère le côté sportif et "effort solitaire" des parties en une seule session.
La qualité de jeu dans les finales est un argument fallacieux, pour moi, quand on a l'occasion de travailler la position sans les contraintes du jeu de compétition.


Chemtov, le 15/02/2019 - 01:05:41
@DocteurPipo: Parle pour toi ! Les parties tournent toujours autrement que prévu ... J'ai joué des ajournées épiques qui n'avaient plus grand chose à voir avec les analyses effectuées. Notamment une célèbre ( pour moi ) où toute l'équipe de France m'avait prédit une fin funeste et... que j'ai gagnée ( match France-Pays Bas contre le MI Hartoch ). Et généralement, je ne me faisais aider par personne ! Quant à cette fixation sur le niveau faible en tactique, cela me fait bien rigoler. Je reviens aujourd'hui d'un Championnat régional jeune et tous les entraîneurs s'accordaient pour dire que le niveau était devenu vraiment ( hélas ) extrêmement bas. Mais pourvu que ça dure... moi, j'adore les gens qui aujourd'hui n'étudient plus ''à l'ancienne''. Cette saison, j'ai 9 points sur 11 en équipes et je ne suis pas tellement impressionné par le haut niveau tactique de mes adversaires ! Bon...pas trop forts, certes ( environ 2200 )... Mais comme les elos sont, bien sûr, beaucoup plus forts qu'autrefois ( d'après toi ! ), c'est tout de même rassurant pour mon jeu antediluvien de l'ère pré-informatique.


DocteurPipo, le 15/02/2019 - 07:49:59
Mais tu n'es pas Hibernatus, tu progresses aussi, comme tout le monde, c'est normal ! La différence de niveau se voit par rapport à quelqu'un qui aurait arrêté de jouer et qui reprend -là ça fait drôle, en général.
Et on la voit simplement en comparant le niveau des parties des meilleurs joueurs, non le best of. Par exemple, de mémoire, il me semble qu'il y a une partie à Zurich où les deux joueurs ratent un mat en deux ou trois élémentaire, en début de partie qui plus est. Je ne pense pas que ce serait possible de voir cela en championnat régional idf à partir des catégories pupilles dans les premières tables. Les enfants de tête s'entraînent sur pleins de sites à faire ce type d'exercice, et ils y arrivent bien -d'ailleurs pas mal de joueurs de nos âge préfèrent faire les tournois seniors plutôt que de se coltiner les gamins, à juste titre pour leur élo!


Chemtov, le 15/02/2019 - 11:01:45
Tu me fais rigoler. Progresser ? moi ? Evidemment je ne sais plus du tout jouer par rapport à avant. Calcul, endurance, mémoire, tous les voyants sont au rouge. C'est normal avec l'âge. En revanche, je sais à peu près ce qu'il faut calculer ( essayer de calculer ! ) et ce qu'il ne faut pas calculer. Et heureusement mes adversaires ne savent pas plus jouer, c'est encore pire, même s'ils ont entre 25 et 45 ans de moins. Alors, les exemples ici ou là de bévue, on peut en sortir à la pelle dans un sens ou dans un autre. J'ai déjà cité ici ma partie contre Lautier ( années 2000 ) ( et pas 80 ) où il pouvait perdre une pièce au 10ème coup ( ni l'un ni l'autre nous ne l'avons vu ). Et puis les pupilles super forts en tactique... Hum, hum... La seconde place de notre championnat d'Alsace pupille s'est joué sur ça : 1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fc4 Fc5 4.c3 Cf6 5.d4 exd 6.e5 De7. Bien sûr les noir ont gagné la partie (!) après des rebondissements que tu ne saurais imaginer... Alors oui, les enfants passent leur temps à résoudre et chercher des mats... surtout quand il n'y en a pas ! Ils cherchent sans arrêt, compulsivement, des ''trucs'', des exos, des détails du jeu. Mais ils ne pensent pas à centraliser un roi en finale, à bloquer des pions sur la bonne couleur, à prendre les colonnes utiles, à contrôler les cases clé, bref... Un autre jeu... Ces derniers jour ont été durs pour nos nerfs...


supergogol, le 15/02/2019 - 12:35:13
Très difficile de comparer les époques. Il me semble aussi que le niveau général a augmenté ,mais c'est plutôt une vision quantitative.
Les connaissances théoriques dans les ouvertures sont (généralement) plus pointues , peut-être au détriment des finales , et de certaines conceptions positionnelles .
Ceci dit, j'aurais tendance à penser qu'un "2400" des années 80 valait largement un "2400" actuel ,
mais je ne suis pas objectif, étant nostalgique de cette époque révolue . Et puis, il y a tellement de paramètres qui diffèrent ...

à Chemtov : avez-vous pu remettre la main sur vos "Echiquier de Turenne" ?



Chemtov, le 15/02/2019 - 12:59:22
@supergogogl : Pas encore regardé. Là j'ai des tonnes de choses à faire et si j'écris parfois ici, c'est juste pour me dérober et fuir mes dossiers du club. FB, c'est un peu de loisirs/détente pour souffler un peu et rigoler aux âneries qu'on peut y lire. C'st mon frère JL qui bosse en ce moment sur les fouilles archéologiques familiales et il m'appelle de temps en temps pour me faire part de ses découvertes. Il y a quelques jours, c'était un diplôme sous verre, retrouvé. Décerné au Cercle Ouvrier de Strasbourg, en 1923. On n'avait quasiment pas d'archives sur ce club qui pourtant est un des ancêtres du CE-Strasbourg. Au début, époque allemande ( 1870-1918), il y avait la Strassburge Schachgesellschaft, puis pendant vingt ans l'Echiquier Strasbourgeois et le Cercle Ouvrier de Strasbourg, contraints de fusionner ensuite, en 1939, par l'administration allemande. Puis naissance ou re-division en trois clubs un peu après la Libération. Bref...j'avoue ne pas trop penser au stock de livres. D'ailleurs mon frère m'a annoncé 10 nouveaux sacs remplis à récupérer... Et aussi un nouveau stock de jeu...

Sur les époques, effectivement il y a plein de paramètres qui diffèrent. Mais je vois aussi des gens au club ou dans le région, depuis des décennies ( qui sont les mêmes ! ) qui n'ont jamais arrêté de jouer et qui n'ont jamais regardé un programme d'échecs ! Donc la notion d'époque... bof ...


Cyrillev, le 15/02/2019 - 13:23:31
Ce qui me fait rire c'est l'idée que quelqu'un ayant arrêté de jouer et reprenant serait un bon étalon d'une évolution du niveau, car le sien serait resté stable.

Il n'y a pas le moindre doute que le moi d'il y a 20 ans me mettrait une belle déculottée aujourd'hui ...




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité