France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 19 octobre 2018
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Il y a 50 ans l’Olympiade de Lugano 1968 (2) par Georges Bertola par Europe Echecs le 06 octobre 2018  [Aller à la fin] | Actualités |
Si Petrossian bénéficiait de l’aura que lui apportait le titre de champion du monde, c’est Spassky qui attisait la curiosité du public. Son talent fut immédiatement reconnu en débutant dans l’arène internationale à 16 ans au tournoi de Bucarest 1953, ce qui était extrêmement rare pour un joueur soviétique. Petrossian obtint le meilleur résultat au premier échiquier en adoptant une attitude minimaliste car il évitait, comme lors de l’Olympiade de la Havane en 1966, d’affronter les joueurs qui lui posaient des problèmes. Ce fut par exemple le cas de Larsen qui lui avait infligé deux défaites lors de la Coupe Piatigorsky en 1966. Il envoya Boris au turbin.

- Interrogé sur la performance des Soviétiques à Lugano Petrossian répondit : « Je ne crois pas que nous pouvons prétendre que notre participation à l’Olympiade de Lugano a été une sorte de marche triomphale. Toutefois il est indiscutable que les joueurs soviétiques s’étaient préparés avec beaucoup de sérieux pour être au rendez-vous. Nous avions tout d’abord décidé d’organiser un tournoi spécifique en vue de l’Olympiade. Je n’ai pu y participer mais mes collègues m’ont dit que cette retraite de deux semaines à Sukhanovo, dans les environs de Moscou, a été très bénéfique. Ce qui nous distingue des autres équipes s’explique avant tout par l’effort et l’engagement total fournis par tous les membres de l’équipe soviétique. »

Quatre parties commentées sur www.europe-echecs.com/art/il-y-a-50-ans-l-olympiade-de-lugano-1968-2-7514.html


pascal.echecs, le 07/10/2018 - 10:44:45
Merci encore une fois pour ce magnifique article !


Chemtov, le 07/10/2018 - 21:55:58
Oui, c'est très intéressant. Mais on pourrait aussi ajouter qu'il y avait des Français à Lugano. De l'équipe il reste encore deux survivants qui sont toujours très actifs : Jean-Claude Letzelter et Roger Ferry. Letzelter avait fait nul avec Benko à la première ronde et avait marqué en tout 7/13 au 2ème échiquier. Ferry était 2ème remplaçant et avait marqué 5,5/8. Il est vrai en Finale D, où la France était seconde. Au final, elle était 44ème sur 53.


Chemtov, le 08/10/2018 - 10:06:10
Et 50 ans après, ces deux témoins et acteurs de l'époque ont encore gagné dimanche en équipe ! ( Ferry contre un 2100 ! ).


Bellamy, le 08/10/2018 - 10:15:31
Une petite faute amusante (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en a pas d'autres :-)) :
«… le maréchal Tito, s’était distancé des deux blocs… »


gbchess, le 08/10/2018 - 11:18:52
Bonjour
J'ai assisté à la ronde 1, USA -France et la lutte au premier échiquier opposait Reshevsky à Boutteville. Par contre je n'ai pas de photo de l'équipe de France. Peut-être Chemtov as-tu quelques archives?


Chemtov, le 08/10/2018 - 16:16:43
Non, je ne crois pas. Mais je vois Jean-Claude, demain soir. Je lui demanderai.


Chemtov, le 10/10/2018 - 13:04:41
S'il a encore de nombreux documents sur les Olympiades de Skopje, Haïfa, Nice et Buenos-Aires, il n'a malheureusement rien retrouvé sur Lugano.


gbchess, le 10/10/2018 - 13:53:37
Merci Chemtov!




© 2000-2018 - France Echecs - Politique de confidentialité