France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 18 octobre 2018
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Achat-Vente de parties par Picard le 19 décembre 2017  [Aller à la fin] | Arbitrage |
A la suite de la plainte d'une dizaine de joueurs par lettre ouverte à la suite du tournoi de Montebelluna, certains joueurs, dont des MI et GMI, ont été condamnés à des suspensions jusqu'à 6 mois pour achat et vente de parties.
Les accusés sont Pier Luigi Basso, Angelo Damia, Milan Mrdja, le GMI Igor Naumkin et le GMI Andrea Stella,
Voici le lien vers le site Messageroscacchi qui relate les faits qu'il détaillera plus dans son prochain numéro de la revue
http://www.messaggeroscacchi.it/?p=6060


DDTM, le 19/12/2017 - 11:57:19
Dans le cadre d'une procedure judiciaire, plutot que de mentionner un journal, il est mieux de donner le lien vers la decision en italien evidemment
http://www.federscacchi.it/doc/TF/d20171125073754_sentenza.pdf
De meme, citer les accuses est tres leger surtout qu'il n'ont pas eu le meme sort : Par exemple, le MI Mrdja a ete juge non coupable, ce qui n'apparait pas dans le post initial.

Pour ceux qui aiment la presse en anglais, un vieil article de novembre sur le sujet :
https://www.chess.com/news/view/players-suspended-in-italian-cheating-scandal




Picard, le 19/12/2017 - 12:10:45
Exact DDTM, j'ai découvert cela aujourd'hui malgré que les faits soient un peu plus anciens.
Pourquoi n'a-t-on pas parlé en France et si peu ailleurs de cette forme de triche?
Citer les accusés est normal, cela ne dit pas qu'ils sont coupables
Effectivement, Mrdja est jugé non coupable contrairement à Naumkin, par exemple, qui récolte 6 mois de suspension.
Quelqu'un qui n'est pas condamné peut signifier qu'il n'y a pas assez de preuves mais pas qu'il est innocent, il reste un doute, les plaignants connaissent bien le milieu et n'ont certainement pas dit n'importe quoi, ils ont donné d'ailleurs leurs noms.
Je crois que, plus que l'affaire en elle-même, ce ce qui est important est l'exemple qu'elle donne.
C'est comme la triche informatique ou autre, pour un cas révélé, combien de cas réels, des dizaines, des centaines?
Merci pour le lien en langue anglaise datant de fin novembre


DDTM, le 19/12/2017 - 12:32:01
Curieux de dire "Quelqu'un qui n'est pas condamné peut signifier qu'il n'y a pas assez de preuves mais pas qu'il est innocent"
Je pensais betement qu'on etait innocent jusqu'a preuve du contraire


Picard, le 19/12/2017 - 13:02:58
Légalement, il est préjugé innocent, c'est clair.
Il est néanmoins permis, à titre personnel, d'avoir des doutes.
Parfois, c'est simplement à cause d'une prescription, comme dans des affaires politiques ou de moeurs récentes.



DDTM, le 19/12/2017 - 13:17:31
Merci de ta clarification qui redonne toute son innocence a un joueur donc injustement accuse..
L'affaire est de 2017, il n'y a pas de prescription et aucune preuve de culpabilite, c'est donc l'innocence meme, CQFD.
Il a ete victime de delateurs zeles voulant ecarter des concurrent, la liste de ces pseudo-temoins est donne dans l'article.
Cela peut aussi mettre en doute leurs temoignages envers les autres .. Chacun ses doutes ...


elkine, le 19/12/2017 - 14:40:10
Ça va chercher dans les combien la partie ?
C'est pour un cadeau de Noël.


Sisyphus, le 19/12/2017 - 15:17:17
"Légalement, il est préjugé innocent, c'est clair.
Il est néanmoins permis, à titre personnel, d'avoir des doutes."

Ben, non. Et la prescription n'a rien à voir avec "être jugé non coupable"
Très curieux de dire que vous avez toujours des doutes malgré tout.




© 2000-2018 - France Echecs - Politique de confidentialité