France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 12 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Tournoi 20 min KO & Directives III.4 & III.5 (ex G4/G5) par supermarin le 12 août 2017  [Aller à la fin] | Arbitrage |
Bonjour à la communauté des arbitres,
Je me permets de vous solliciter afin d'avoir vos expériences sur l'application des Directives III.4/III.5 (ex G4/G5) dans les tournois rapides de 20 min KO.

Je vais arbitrer un tournoi rapide de 7 rondes à la cadence de 20 min KO.

Je voulais savoir comment vous appliquez III.4 / III.5 et quelles sont vos expériences en ce domaine (application, difficultés, contraintes horaires, appels, etc.)

Pour mémoire, les textes sus-mentionnés sont les suivants :
Si le joueur au trait a moins de 2 minutes restantes à sa pendule, il peut demander un incrément de 5 secondes par coup soit introduit pour les deux joueurs, si possible. Ceci représente une proposition de nulle. Si la proposition est refusée et que l’arbitre accepte la requête, les pendules seront ensuite programmées avec l’ajout de temps ; l’adversaire recevra deux minutes de temps additionnel et la partie continuera.

III.5 Si III.4 ne s’applique pas et que le joueur au trait a moins de deux minutes à sa pendule, il peut réclamer la nulle avant que son drapeau ne tombe. Il appellera l’arbitre et peut arrêter la pendule (voir Article 6.12.b). Il peut réclamer sur la base que son adversaire ne peut pas gagner par des moyens normaux et/ou que son adversaire n’a fait aucun effort pour gagner par des moyens normaux.
III.5.1 Si l’arbitre est d’accord que l’adversaire ne peut pas gagner par des moyens normaux ou qu’il ne fait aucun effort pour gagner la partie par des moyens normaux, il déclarera la partie nulle. Sinon, il remettra sa décision à plus tard ou rejettera la demande.
III.5.2 Si l’arbitre remet sa décision, l’adversaire peut recevoir deux minutes de réflexion supplémentaires et la partie continuera, si possible, en présence d’un arbitre. L’arbitre déclarera le résultat final plus tard dans la partie ou aussi tôt que possible après la chute d’un des drapeaux. Il déclarera la partie nulle s’il est d’accord que l’adversaire du joueur dont le drapeau est tombé ne peut pas gagner par des moyens normaux ou qu’il ne faisait pas suffisamment d’efforts pour gagner par des moyens normaux.
III.5.3 Si l’arbitre a rejeté la demande, l’adversaire recevra deux minutes supplémentaires.
Pour ceux qui veulent un peu de lecture, les très bons articles de Stéphane Escafre (BAF 142) de Sylvain WLASSEWITCH (BAF 143) sont disponibles sur le site de la Fédération Française des Echecs, rubrique arbitrage ; ces articles nous éclairent tant sur l'application que la philosophie de ces règles. Merci à ceux qui pourront partager leur expérience en ce domaine. Bonne journée à tous. Gilles alias Supermarin



DDTM, le 12/08/2017 - 15:38:27
conseil d'ami :
sachant qu'il y a 99% de chance que tu utilises des pendules electroniques, passer a la cadence fischer equivalente :D


GBel, le 12/08/2017 - 22:50:59
Pourquoi DDTM ? Il suffit de rejeter la demande de rajouter du temps et de passer en Fisher car il est rare que la situation le permette vraiment.


DDTM, le 12/08/2017 - 23:46:24
Je repete pour ceux qui ne suivent pas :
Q : Je vais arbitrer un tournoi rapide de 7 rondes à la cadence de 20 min KO
R : Passer a la cadence fischer equivalente :D


Deepjcc, le 29/09/2017 - 21:59:32
@DDTM
Je suis aussi un adepte du Fischer depuis des années (Comme joueur ou arbitre) mais en tant qu'arbitre on ne peut que suggérer cette cadence à un organisateur qui garde le monopole du choix.
J'ai l'impression que Supermarin n'a même pas pu en discuter d'ailleurs.
Bien sûr, on n'est pas obligé d'accepter un arbitrage quand c'est le KO qui est de mise.
Alors pour répondre à Supermarin sur ma seule expérience d'un arbitrage en rapide KO (Celui de mon club avant de le convertir au Fischer :-) ) je dirai que cela a été plus "calme" que ce que j'aurais pensé au niveau de l'annexe G4/G5 à cette époque.
J'ai juste le souvenir d'un joueur qui aurait pu réclamer la nulle en vertu de cette disposition mais n'a jamais sollicité mon intervention.
Et toi Supermarin, ça s'est passé comment pour toi? ;-)



Lovergna007, le 19/10/2017 - 18:45:02
Bonsoir,
La directive III comporte l'article 2.1 qui précise :
"Les directives ci-dessous concernant la dernière période d’une partie, incluant les fins de partie au KO, ne doivent s’appliquer a une manifestation que si leur utilisation a été annoncée au préalable."
Je comprends que les articles III.4 et III.5 n'ont lieu d'être appliqués que si le règlement le mentionne expressément.
Qu'en pense-vous ?


Deepjcc, le 20/10/2017 - 12:14:21
Le règlement du tournoi doit effectivement indiquer si les directives III s'appliquent. C'était déjà le cas avec la défunte Annexe G.
Donc je comprends la même chose que toi.

Concernant l'application de III.4 et III.5, je pense que l'article de Stéphane Escafre sur le BAF142 page 6 est toujours d'actualité.

http://www.echecs.asso.fr/Arbitrage/Baf142.pdf

C'est juste la dénomination qui change



© 2000-2017 - France Echecs