France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 15 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

La meilleure formule pour s’entraîner seul aux échecs avec un ELO < 2000 ? par midi le 02 août 2017  [Aller à la fin] | Informatique |
-Livres de tactique genre 5334 Positions de Polgar, etc...
-Logiciel Chessbase comportant des positions dans l'interface ou autre société.
-Site Internet.

Merci d'avance pour vos suggestions et expériences personnelles.


Renan, le 02/08/2017 - 11:59:33
essaye les livres , regarde sur variantes...
il y en a plein ; tu peux aussi essayer les livrets stapen method...


dagonia.steve, le 02/08/2017 - 12:19:38
Livres de tactique genre 5334 Positions de Polgar est une très bonne méthode et même en le bossant 3 h par jours il te faudra plus d'une saison . Chessbase propose de très bon logiciel . Il y a tellement de matériels que tu dois juste piocher.


midi, le 03/08/2017 - 06:04:43
Je dispose du livre Chess 5334 Positions de Polgar mais je ne comprend pas bien pourquoi environ 300 mats en 1 coup puis environ 3000 mats en 2 coups suivi de centaines de parties miniatures avec des commentaires réduits au minimum vont être efficaces pour m’entraîner.

J'ai toutefois remarqué dans ce livre de nombreuses positions susceptibles d’apparaître dans les parties et, pour le moins, un certain travail mnémotechnique. Pour l'heure, j'utilise ce livre comme si j'allais faire un petit footing de temps à autre !

Éventuellement, connaissez-vous les différences entre l'édition de 1994 et celle de 2013 ?


DocteurPipo, le 03/08/2017 - 09:42:26
Pour débuter la tactique, les livres hollandais (méthode pas à pas) sont meilleurs.
" je ne comprend pas bien pourquoi environ 300 mats en 1 coup... vont être efficaces pour m’entraîner"
Je partage cet avis : cela ne sert à rien de faire des milliers d'exercices, il faut en faire des bons, et se rappeler les idées et les thèmes. C'était l'avis de Dvoretski en tous cas.
Pour les mats et les thèmes tactiques, une dizaine d'exemples bien choisis sur chaque thème suffisent - et évidemment un entrainement régulier pour se les remémorer..


Chemtov, le 03/08/2017 - 15:41:21
@midi : Analysez des parties ou des positions issues de parties de champions.

Par exemple, prenez la partie Petrosian-Spassky, la 12ème du match de Championnat du Monde de 1966.

Allez jusqu'à TxFg7 ( vers le 30ème coup environ ). Prenez une feuille et un stylo. Vous avez deux heures pour découvrir toutes les variantes. Sans bouger les pièces pendant la première demie-heure.

( Bien sûr, vous pouvez aussi analyser toute la partie. L'ouverture c'est quelque chose comme: 1.d4 g6; 2.c4 Fg7; 3.Cc3 d6; 4.e4 Cd7; 5.Fe2 e6; 6.Cf3 b6; 7.0-0 Fb7; 8.Fe3 Ce7. Etonnant à ce niveau! )

Imaginez que cette position ne soit pas survenue vers le 30ème coup, mais au quarante-et-unième.
Vous êtes le secondant de Tigran Petrossian et la partie est ajournée. Celui-ci vous dit : ''j'ai joué TxFg7. Je suis très fatigué, j'ai mal à la tête, je vais me coucher. Vous avez deux heures pour me donner toutes les variantes. Le délai passé, vous partez pour le goulag ou, pire encore, vous serez condamné à blitzer pendant une semaine avec Adoubator.''

La seconde menace est trop forte et vous vous lancez dans des calculs frénétiques.

Tous les joueurs qui ont connu les ajournements ont du étudier de manière rigoureuse. Je suis sûr que beaucoup d'entre eux ont progressé ainsi.

Après, pour le choix des parties ou des positions à analyser, demandez conseil à un maître. Mais n'analysez pas que des parties ou des positions issues des ouvertures que vous pratiquez. Voyez large...

Bien sûr, cette position là est difficile. Mais vous pouvez prendre des parties ou positions plus simples, soit issues de livres dont c'est la thématique même ( l'analyse ) comme celui de Emmanuel Bricard, soit issues de collections de parties analysées de champions ( Fischer, Karpov ou autres ).


Adoubator, le 03/08/2017 - 15:57:50
Bonjour midi,


Voici Le programme de travail à appliquer pour monter à 2100 :

- faire au moins 20 parties lentes sérieuses homologuées par an
- Se constituer un répertoire d'ouverture en évitant la sicilienne et la française pour les noirs et e4 pour les blancs (trop compliquées et trop de théorie)
- faire quelques blitz sur Internet de temps en temps pour tester son répertoire d'ouvertures, réviser régulièrement son répertoire d'ouvertures
- analyser ses parties lentes avec un joueur plus fort
- 70% du travail doit être des exos tactiques pour assimiler des patterns
- comprendre les idées stratégiques des ouvertures de ton répertoire. Par exemple dans la Benoni, le pion d6 est faible, donc les blancs essaient de maneuvrer le cavalier f3 en d2 puis c4 faisant pression sur d6 et controlant e5 pour une éventuelle poussée thématique..Alors que les noirs essaient de se constituer une majorité à l'aile dame..

- bosser les finales élémentaires Roi + pion contre Roi
- en finale de tour bosser le pont de lucéna et la position de philidor.

- Bosser un peu la stratégie : pion isolé faible / pion isolé fort, comment jouer contre les pions pendants, étudier les structures de pions (ilots de pions, attaque de minorité, etc...), comprendre la différence entre avantage statique, et avantage dynamique. 2 pions doublés isolés au centre peuvent être forts, s'ils ne sont pas sur une colonne semi ouverte etc... Un bon ouvrage que je conseille c'est l'amateur devient maître de Euwe

Si tu peux fournir 4h hebdomadaires de travail c'est déjà très bien. Attention, prends en considération que les échecs sont ingrats, tu peux ne pas progresser pendant 2 ans même en travaillant, et puis boum du jour au lendemain tu progresses d'un pallier de 100 points et tu redescends plus après..
Tous les 10 mois faire un break échiquéen de 1 mois pour que le cerveau fasse une synthèse des informations assimilées (parfois il y a un pallier de progression juste après).

Bon courage dans ton effort de démazetage

PS : dans le meilleur des cas ce programme de travail peux te permettre de progresser à 2100 en 5 ans si t'as entre 25 et 40 ans et en moins de temps si t'es plus jeune



Yul94, le 03/08/2017 - 16:40:35
Et avec ce programme on devient 2100 avec ou sans reprendre ses coups ?


Reyes, le 03/08/2017 - 16:46:04
Évidemment, Midi, les conseils d'un 1800 pour obtenir 2100 Elo sont à prendre avec précaution...


Chemtov, le 03/08/2017 - 17:00:35
@Yul94 : Ah oui... j'avais oublié que dans la punition du secondant ( devoir blitzer avec Adoubator ), l'adversaire aura le droit de reprendre ses coups.


dagonia.steve, le 03/08/2017 - 20:38:53
Pour le Polgar ce qui est bien c'est que ça apprend à travailler dans le temps (on a une certaine discipline si on finit le bouquin) sans se décourager après ce que propose DocteurPipo et Chemtov est très intéressant .


Rachmani, le 04/08/2017 - 00:37:29
Pour l'aspect de l'agressivité, à savoir par le travail de la tactique :
il n'est pas nécessaire de travailler uniquement sur les exercices que les plus compliqués et insolubles pour progresser.
trouver un niveau de difficulté qui sort un peu de la zone de confort, à savoir où on trouve pas instantanément la réponse.
Poser la position sur un échiquier et fermer le bouquin (contenant la réponse) ou l'écran.
Prendre le temps. Chercher à structurer par soi même sa pensée, être autodidacte et avec l'envie d'être débrouillard, et d'aller plus loin. S'intéresser. Ne pas survoler.
(dans le cas de l'agressivité : On cherche pas à apprendre, mais à enquêter, inspecter, résoudre un énigme plus ou moins complexe)

Quand je ne trouve pas tout de suite le bon coup, je pose sur un échiquier. J'observe, j'interprète.
J'établis les réponses les plus simples, puis à mesure, j'affine et regarde les combinaisons de contraintes entre elles (enfilade, clouage, cases interdites, pièces en l'air, échecs intermédiaire... => cette batterie de basiques permet déjà de traiter pas mal de cas types de combinaisons).
Avec le recul, c'est cela qui m'a fait progresser.

Un autre aspect concerne l'utilisation de l'échiquier et l'utiliser pour lire un livre d'échec.
L'objet que tient Robert James Fisher dans ses mains pour travailler les échecs c'est un livre.
Le travail sur livre, c'est ouvrir la boîte de pandore de la progression, en jouant à côté.

Aller voir des tournois d'échecs, regarder ce qui passe sur les échiquier, s'interroger.
Il y a une ambiance dans les tournois, qui est dopante sur l'envie de jouer et de s'entraîner.



Rachmani, le 04/08/2017 - 00:57:11
Illustration, à titre d'exemple pour un score à 1700 elo en blitz (club), voici mon score sur C art 4 :
130 positions de niveau 10, 40% résolu score : 99%
290 positions de niveau 20, 85% résolu, score : 92%
220 positions de niveau 30, 25% résolu, score : 82%
195 positions de niveau 40, 10% résolu, score : 84%
120 positions de niveau 50, 5% résolu, score : 88%
80 positions de niveau 60, 6% résolu, score : 69%

mon objectif est d'abord de ramener le niveau 30% à 95% de réussite, puis continuer à mon rythme sur les niveaux suivants.
par contre, je choisis à certains exos ou je ne vais passer qu'une minute à trouver la solution, et d'autres exos ou je vais vraiment devoir chercher pour trouver la solution.
En variant les plaisir, c'est plus intéressant.

Désolé si ce score est parlant uniquement pour les possesseurs de cette appli.

L'avantage sur écran est de pouvoir jeter un coup d'oeil sur la position partout, la mémoriser, puis continuer à y réfléchir de tête.


Reyes, le 04/08/2017 - 01:01:01
Je sais, je radote, mais quand-même : « Moi aussi je peux combiner comme Alekhine, mais je suis incapable d'obtenir les mêmes positions que lui. » Rudolf Spielmann


Chemtov, le 04/08/2017 - 02:39:58
Bon... c'est juste autre chose... sans vrai rapport avec la conduite de la partie d'échecs.


PhilippeJoussim, le 04/08/2017 - 05:16:50
Cela fera plaisir à Reyes, voici une magnifique parti d'Alekhine !

Alekhine - Saemisch, Berlin, 1923

1. e4 c5 2. Nf3 Nc6 3. Be2 e6 4. O-O d6 5. d4 cxd4 6. Nxd4 Nf6 7. Bf3 Ne5 8. c4 Nxf3+ 9. Qxf3 Be7 10. Nc3 O-O 11. b3 Nd7 12. Bb2 Bf6 13. Rad1 a6 14. Qg3 Qc7 15. Kh1 Rd8 16. f4 b6 17. f5 Be5 18. fxe6 Bxg3 19. exf7+ Kh8 20. Nd5 1-0






midi, le 04/08/2017 - 11:14:45
Merci à tous pour ces informations utiles.


Picard, le 04/08/2017 - 12:23:07
La citation de Spielmann narrée par Reyes rappelle bien que, même si la tactique est importante, il ne faut pas exagérer et que la stratégie est la préparation à sa naissance


SLM, le 04/08/2017 - 12:35:19
Avec tous ces conseils avisés j'ai hâte de suivre l'évolution fulgurante de midi. RDV dans un an pour mesurer les progrès éblouissants.


midi, le 04/08/2017 - 14:02:46
@SLM : Il faudrait qu'il y ait un club bondé et des tournois pour progresser plus sérieusement. Le but fixé pour le moins étant simplement de ne pas "pousser du plastic" trop à la légère car je joue sur Internet avec un petit ELO. Ces informations peuvent également être utiles à d'autres personnes. Merci quand même SLM et au regret de vous décevoir par la suite !


Rachmani, le 04/08/2017 - 14:04:48
Effectivement, si la tactique est un compartiment du jeu, il reste à présenter tous les autres aspects du jeu.
- jouer avec pendule et régulièrement, analyser des parties, être suivi par un joueur plus fort, prendre des cours, s'intéresser à l'actualité....
Il y a beaucoup de choses à raconter.
Sur d'autres posts, un laius a également été sorti sur ce qu'apportent les parties lentes.
J'en ai pas parlé, j'ai régulièrement des RDV avec des collègues pour regarder ensemble les bouquins de marc quenehen et joel johnson (en anglais) sur la stratégie.
J'essaye de jouer au moins 2H par semaine, de regarder quelques parties, et résoudre quelques exos.

on a parlé des méthodes mais on peut parler aussi de la volumétrie.


Reyes, le 04/08/2017 - 14:29:37
La tactique est très importante dans une partie d'échecs, c'est au moins 80% du jeu. Le moindre coup, même le plus insignifiant, doit être tactiquement correct. Cependant, même en étant capable de résoudre des exercices tactiques à la vitesse de la lumière, il faut quand-même obtenir, avant, des positions qui permettent d'utiliser cette qualité. C'est le sens de la phrase de Rudolf Spielmann qui n'arrivait pas à obtenir les positions d'Alekhine. Les positions qui permettent d'avoir des attaques, des gains matériels, etc. n'arrivent pas par hasard ; elles se construisent.

Le calcul tactique est une fonction qui doit tourner perpétuellement en tâche de fond. Ce n'est que lorsque la position semble mûre qu'il faut s'arrêter pour rechercher un mat ou un gain matériel. Regardez simplement la faute tactique d'hier d'Aronian 33.Re2?. Le Cavalier semble protégé, si 33...Te8, le Roi bouge et reste défendu par la Tour. Oui, mais non :

33...Fb4! La Tour doit quitter la colonne "e" et le Cavalier reste en l'air ! 34.Tc1 Te8 35.f4 f6, 36.Tc7 Rh8 37.Tc6 fxe5 -+, etc.


Reyes, le 04/08/2017 - 15:35:35
Un joli coup qui ne me serait jamais venu à l'esprit dans la partie en cours entre Inarkiev et Gelfand.
Ernesto Inarkiev vient de jouer 19.Fe4 et pendant que je me demandais s'il fallait défendre le pion h7 par 19...g6 ou plutôt par 19...h6, Boris Gelfand a joué 19...Fg5!?.

Voilà comment sont liées stratégie et tactique...


Adoubator, le 04/08/2017 - 15:37:10
Reyes, je ne suis plus 1800 depuis des années mais 2087, il serait temps de se mettre à jour ...


Reyes, le 04/08/2017 - 15:39:56
1844 Selon la FIDE


Adoubator, le 04/08/2017 - 16:09:54
Vous vous trompez, je vous dit que je suis classé 2087 en lent fide. vous associez à mon pseudo le mauvais patronime. Bon faut dire que quand je me suis inscrit jai donné le patronyme dun autre joueur d'échecs car j'aime l'anonymat sur Internet.


Reyes, le 04/08/2017 - 16:11:19
Vous vous voulez dire que vous avez usurpé l'identité d'une autre personne ?


Chemtov, le 04/08/2017 - 20:28:13
Aïe, aïe, aïe... De mieux en mieux ! Mais que fait la police ?


Rachmani, le 05/08/2017 - 18:10:32
L'essentiel est de désacraliser l'entraînement, de jouer le jeu de suivre le rythme, comme pour le cavalier bleu de darko anic par exemple.

c'est important de prendre du plaisir. et c'est justement en sachant ce qu'il y a a faire, et en ne s'inventant pas d'excuse pour ne pas jouer le jeu, que l'on rentre dans le moule.

il a d'ailleurs été question aussi du caractère propédeutique des parties longues, mais avec pendule.

vu comment ce sujet revient de manière récurrente sur la table, vivement que les revues d'echecs proposent des suppléments​ gratuits a ces sujets, vivement que la fédération y consacre du temps et de l'argent.

moins le niveau est élevé, plus il est utile d'accompagner​ le joueur.

la, j'ai installé chess studio sur android et j'ai acheté les watson en anglais sur les ouvertures.
ca passe super bien​ avec bluestack sur pc portable.





© 2000-2017 - France Echecs