France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mercredi 13 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Le Tournoi de Paris 1867, par Georges Bertola par Reyes le 30 mai 2017  [Aller à la fin] | Actualités |
Alors que Paris s’apprête à accueillir la 2e édition du «Paris Grand Chess Tour», il y a 150 ans, était organisé dans le contexte de l’exposition universelle, le premier grand tournoi international d’échecs joué en France. www.europe-echecs.com/art/le-tournoi-de-paris-1867-6973.html

Paris en avril 1867 inaugure l’exposition universelle. Napoléon III proclamé empereur, à la suite d’un coup d’État, est au pouvoir depuis une quinzaine d’années et cet événement marqua l’apogée du second Empire. L’exposition universelle s’était tenue du 1er avril au 3 novembre sur le Champ-de–Mars...

« Pendant les trois grandes expositions qui ont eu lieu à Londres en 1851 et en 1862, à New York en 1857, des tournois d’échecs avaient été engagés entre les plus célèbres joueurs des deux hémisphères. Il était naturel que cet exemple fût suivi en France, à l’occasion de l’exposition universelle de 1867, dont l’éclat a surpassé celui de toutes les expositions antérieures. » (Le livre du tournoi)

Les règles étaient celles appliquées en Angleterre. Le temps maximum accordé à chaque joueur était de 2 heures pour jouer 20 coups et des sabliers furent utilisés. Au moment où un joueur avait le trait, il devait relever son sablier et ainsi de suite pour chaque coup joué. Toutes les parties devaient être terminées en une seule séance de jeu. Aucun antagoniste ne pouvait quitter la salle de jeu sans l’assentiment de son adversaire. Quelques décisions furent surprenantes : Les parties, étant la propriété du Comité dirigeant, elles ne pouvaient être publiées qu’avec son assentiment. Après tirage au sort, les adversaires s’entendaient entre eux pour fixer les débuts des rencontres mais ils devaient jouer au moins quatre parties par semaine sous peine d’amende.



pascal.echecs, le 30/05/2017 - 11:22:02
Encore une fois, un grand merci à M. Bertola de nous faire partager et revivre ces beaux moments de l'histoire des échecs.


Picard, le 30/05/2017 - 15:21:01
d'accord avec pascal.echecs, qu'il continue encore et encore (avec l'aide du jeune Reyes, bien sur!)


gbchess, le 30/05/2017 - 16:38:43
Merci c'est toujours bon pour le moral... Par contre une question m'interpelle, le tournoi se jouait sans arbitre. Une commission composée de 5 joueurs devait "régler l'ordre du jeu, juger les contestations entre joueurs etc." Quel est le premier tournoi qui signale la présence d'un arbitre ou de plusieurs arbitres?



© 2000-2017 - France Echecs