France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Thursday 01 December 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Championnat de France des Clubs dans les années 80 par ins12938 le  [Aller à la fin] | Clubs |
Pour un travail académique, je suis à la recherche des résultats de la Nationale 1 des saisons 1987-88, 1988-89 et 1989-90.

Des résultats même partiels par club seraient très appréciés. Les clubs présents à cette époque étaient Strasbourg, Clichy, Meudon, Lyon-Oyonnax, Cannes, Auxerre, Montpellier et bien d'autres...



Bonjour,
voici ce que j'ai trouvé....

Championnat de France interclubs 1987/1988 (EE n348-349-350-351-353-354)
Journée 24/25 octobre 1987
Toulouse 13 – 19 Rouen
Bordeaux ASPOM 17 – 15 Caen
Clichy 16 – 16 Caissa
Chess Max Center 18 – 14 Zoo porte Dorée
Issy les Moulineaux 12 – 20 Meudon

Journée 24/25 octobre 1987
Bordeaux ASPOM 13 – 19 Rouen
Caen 18 – 14 Toulouse
Strasbourg 20 – 12 Cannes
Caissa 14 – 18 Meudon
Zoo porte Dorée 12 – 20 Issy les Moulineaux
Clichy 17 – 15 Chess Max Center

Journée 28/29 novembre 1987
Toulouse Cannes
Strasbourg 20 – 12 Bordeaux ASPOM
Rouen 16 – 16 Caen

Journée 28/29 novembre 1987
Cannes Bordeaux ASPOM
Toulouse 17 – 15 Strasbourg
Chess Max Center 16 – 16 Caissa
Issy les Moulineaux 12 – 20 Clichy
Meudon 18 – 14 Zoo porte Dorée

Journée 12/13 décembre 1987
Strasbourg 21 – 11 Caen
Cannes 17 – 15 Rouen
Caissa 22 – 10 Zoo porte Dorée
Clichy 15 – 17 Meudon
Chess Max Center Issy les Moulineaux

Journée du 12/13 décembre 1987
Bordeaux ASPOM 16 – 16 Toulouse
Caen 13 – 19 Cannes
Rouen 11 – 21 Strasbourg
Issy les Moulineaux 15 – 17 Caissa
Meudon 14 – 18 Chess Max Center
Zoo porte Dorée 13 – 19 Clichy




Journée 16/17 janvier 1988
Toulouse 21 – 11 Zoo porte Dorée
Cannes 12 – 20 Chess Max Center
Strasbourg 22 – 10 Issy les Moulineaux
Bordeaux ASPOM 12 – 20 Meudon
Caen 14 – 18 Clichy

Journée 16/17 janvier 1988
Zoo porte Dorée 14 – 18 Cannes
Chess Max Center 18 – 14 Toulouse
Caissa 10 – 24 Strasbourg
Meudon 22 – 10 Caen
Clichy 21 – 11 Bordeaux ASPOM

Journée 23/24 janvier 1988
Caissa 14 – 18 Rouen
Rouen 18 – 14 Issy les Moulineaux

Journée 12/13 mars 1988
Toulouse 11 – 21 Meudon
Strasbourg 15 – 17 Clichy
Cannes 17 – 15 Issy les Moulineaux
Bordeaux ASPOM 17 – 15 Caissa
Caen 20 – 12 Zoo porte Dorée
Rouen 16 – 15 Chess Max Center

Journée 12/13 mars 1988
Clichy 19 – 13 Toulouse
Meudon 14 – 18 Strasbourg
Caissa 13 – 19 Cannes
Issy les Moulineaux 16 – 16 Bordeaux ASPOM
Chess Max Center 17 – 15 Caen
Zoo porte Dorée 15 – 17 Rouen

Journée 30 avril/1er mai 1988
Toulouse 18 – 14 Caissa
Cannes 10 – 22 Clichy
Rouen 13 – 18 Meudon
Strasbourg 15 – 16 Chess Max Center
Bordeaux ASPOM 19 – 13 Zoo porte Dorée
Caen 13 – 19 Issy les Moulineaux

Journée 30 avril/1er mai 1988
Issy les Moulineaux 17 – 15 Toulouse
Meudon 14 – 18 Cannes
Clichy 21 – 10 Rouen
Zoo porte Dorée 15 – 16 Strasbourg
Chess Max Center 16 – 16 Bordeaux ASPOM
Caissa 15 – 17 Caen


cordialement


Merci beaucoup @ChessLulu53, c'est très utile. Je vais pouvoir connecter certains résultats de parties trouvées sur ChessBase avec ces données.


J'ai pu reconstruire les résultats des matchs et des rencontres individuels pour 1987-88.

Je remercie vivement celui ou celle qui pourrait me procurer les résultats des matchs et/ou des rencontres individuels pour 1988-89 et 1989-90.

Mêmes des résultats partiels sont appréciés.


Voici un exemple des informations partielles dont je dispose.

Durant la période 1988-89, l'équipe de Strasbourg était composée de HERB Pascal, KOCH Jean-René,
ROOS Daniel, ROOS Louis, ROOS Jean-Luc, SCHWICKER françois, et notamment TAMMERT guenther. Mais il m'en manque.

Par ailleurs, côté féminine, je sais que Christine Flear et Nicole Tagnon ont joué. Mais, je ne sais pas pour quel club et plus important si d'autres femmes ont joué durant cette saison.



elkine, le
GROOS équipe


Meteore, le
François Schwicker . Je ne le connais pas et n en ai pas entendu parler.
Est ce que Chemtov pourrait éventuellement nous dire un mot sur ce joueur ?


François Schwicker a réalisé 5,5/9 et une perf à 2209 durant la saison 1988-89. Strasbourg avait fini 5ème mais si Chemtov pouvait nous donner le détail des matchs ce serait top !


Chemtov, le
Je pourrais vous en parler des heures ! Et il faudrait qu'il n'entende rien, car il en rougirait jusqu'aux oreilles. Il appartient à la galerie des personnages importants pour moi qui m'ont donné le goût des échecs et l'envie de fréquenter les joueurs d'échecs ( ceux comme lui, pas les autres !) .


Chemtov, le
Non, Joachim, là ce serait vraiment difficile de retrouver tout ça... Il y a eu tellement de saisons depuis...

Le train ne s'arrête jamais et on accumule tellement de choses qu'il faut aussi en oublier un peu...


El cave, le
Je dirais que Nicole Tagnon jouait probablement à Rouen à l'époque, mais sans garantie, c'est de mémoire. Il devait y avoir Seret dans cette équipe aussi.


Chemtov, le
Daniel Capron pourrait nous en dire plus sur Rouen( j'ai oublié son pseudo ici... )

Dans l'équipe historique de Rouen, il y eut Seret, Ikovic, Doucet, Vacca, Daigremont, Capron, Mariette etc... Fin des années 80, je dirais plutôt Seret, Cerisier, Dubois, Capron, Mariette, Pecot, etc...

Cela me rappelle d'ailleurs une Viennoise Capron-Schwicker.


El cave, le
en 89-90 Clichy alignait en gros Adams, Renet, Apicella, Luce, Birmingham, Pergericht, Moingt, Verat, Grimberg.
Montpellier avait Pinter, Illescas et Andruet mais derrière c'était moins dense, Gachon, Vincent, Weill, Poulenard, Baldy.
A Meudon il devait y avoir Vareille, Bernard, Daillet.


@Chemtov: GUNTHNER oliver jouait à Strasbourg à cette époque, non ?



@El Cave: Tagnon a joué à Rouen mais en 1987-88 il y a une partie Hauchard-Tagnon et Hauchard jouait à Rouen...


@Chemtov: Harovelo aussi jouait à Strasbourg non ?


El cave, le
Les équipes de Clichy et Montpellier pour 89-90 ci dessus sont issues d'un match entre le vainqueur de la coupe et celui du championnat.


Chemtov, le
@SousaJo : Oui, bien sûr. Lui et Schwicker ont d'ailleurs été tous les deux présidents du club. Mais Ingmar Harovelo est beaucoup plus jeune. Dans les années 80, c'était mon élève ( Il a joué le Cht de France junior fermé en 87 ou 88, à Lyon, il me semble quand Jean-René Koch, aussi du club, avait gagné devant Lautier ). Mais fin des années 80, il n'était pas dans l'équipe première du club ( juste remplaçant ). On devait avoir Letzelter et Mohebbi.


@El Cave: Merci !


@Chemtov: les jeunes jouaient tôt en N1 même à l'époque. Il y a au moins trois parties d'Ingmar en N1 durant la saison 88-89 !


En revanche, pas de trace de Letzelter et Mohebbi mais il me manque des parties.


J'ai réussi à reconstituer le match Clichy-Strasbourg ! Mais je ne sais pas dans quel ordre :

ADAMS michael 2495 - KOCH jean rene 2390 0.5
KOUATLY bachar 2470 ROOS louis 2325 1
RENET olivier 2480 ROOS daniel 2370 1
APICELLA manuel 2400 HERB pascal 2405 1
LUCE sebastien 2340 ROOS jean luc 2315 0.5
BIRMINGHAM eric 2325 GUNTHNER oliver 2325 0.5
VERAT laurent 2335 HAROVELO ingmar 2160 0.5
OLIVIER pierre 2270 SCHWICKER francois 2240 0



Chemtov, le
Certes, mais vu l'Elo, on voit bien qu'Ingmar était remplaçant. C'est vrai qu'on avait Oliver Guenthner et Gunter Tammert.

C'était avant l'arrivée des Hongrois ( Kallai et Szabolcsi ) et après la période Kuligowsky, Kouatly, Preissmann. Puis Sharif...

Mohebbi jouait encore en 1986. Après je ne sais plus. Letzelter, lui, n'a jamais cessé de jouer avec nous ( jusqu'à samedi dernier ! Nous étions encore co-équipiers ce week-end et on a fait 3 sur 3 ! ) ( Lui 1/1, moi 2/2... Bon, on s'amuse plus en N2 qu'en Top... C'est sûr, c'est pas pareil...)


bzh92, le
Issy:CHAPLIN,DEMARRE,SAN MARCO,TROMMSDORFF
Meudon: STRANJAKOVITCH


@Chemtov: Oui, Letzelter et toi avaient fait et continuent de faire la gloire de Strasbourg. Letzelter c'est un super joueur. J'ai d'ailleurs appris qu'il était sélectionné dans l'équipe française au championnat du mode sénior par équipes ! Pour ces raisons, j’aimerais retrouver l’ensemble des résultats de N1 car il a dû jouer en 88-89 et 89-90. Malheureusement, il me manque des parties. Si à l’occasion tu pouvais lui demander, il a peut-être conservé des archives de cette période. Merci.



Hello bzh92 ! Merci. J'avais ces joueurs et leur club mais pas les suivants, si tu as un idée. Certains jouaient pour Issy ou Meudon ou Chess XV.

En 88-89 :

nom1 prenom1
BERNARD christophe
BOULARD eric
BRAULT jean
BREMOND eric
BRIONNE thierry
CAIROU yannick
COLLIN ivan
DENIS laurent - Rennes Paul Bert ?
DEZAN pierre
FLEAR christine
FLEAR glenn c
GALLAGHER joseph g
GOURET thierry - Rouen ?
MOULAIN jean pierre
NIGON gerard - Strasbourg ?
PECH gilles
STECZKOWSKI kazimierz
TAGNON nicole
TOUBALE tarek
VALENTIN rene
VINCENT stephane
WILDER michael
YEDLIN isidoro
*
Les équipes en 88-89 :
Clichy
Cannes
Meudon
Montpellier
Strasbourg
Chess XV
Metz
Toulouse
Rennes
Issy
Bordeaux
Rouen




bzh92, le
Rennes Paul Bert: BRIONNE,TOUBALE,BOULARD,GOURET,DENIS


@bzh92 top ! merci.


J'en ai découvert d'autres mais il me manque les clubs des joueurs suivants. Merci pour votre aide.

En 88-89 :

nom1 prenom1
BERNARD christophe
BOULARD eric
BRAULT jean
BREMOND eric - ROUEN ?
CAIROU yannick
COLLIN ivan
DEZAN pierre
GALLAGHER joseph g
KIRSZENBERG marc
MOULAIN jean pierre
NIGON gerard - Strasbourg ?
PECH gilles
SELLOS didier
STECZKOWSKI kazimierz
TAGNON nicole
THEBAULT bernard
TORO SANCHEZ bernardo
VALENTIN rene
VAISMAN volodia
VINCENT stephane
WILDER michael
YEDLIN isidoro
*
Les équipes en 88-89 :
Clichy
Cannes
Meudon
Montpellier
Strasbourg
Chess XV
Metz
Toulouse
Rennes
Issy
Bordeaux
Rouen


El cave, le
J'ai retrouvé pas mal de choses dans EE sur la saison 89-90.

Les trois premières rondes :

1
Lyon-Cannes 18-14
Metz-Auxerre 11-21
Strasbourg-Meudon 15-16
Clichy Caissa 21-11
Chess XV-Rennes 14-18
Montpellier-Toulouse 19-13

2
Caissa-Chess XV 19-13
Rennes-Clichy 12-20
Strasbourg-Metz 15-17
Montpellier-Lyon 12-20
Meudon-Auxerre 15-17
Cannes-Toulouse 18-14

3
Rennes-Caissa 14-18
Clichy-Chess XV 15-17
Strasbourg-Auxerre 14-18
Meudon-Metz 15-17
Lyon-Toulouse 24-8
Montpellier-Cannes 15-17

Lyon alignait Salov, Ehlvest, Lautier, Kouatly, Sharif, Haik, Santo Roman, Pierre Meinsohn
Cannes Dorfman, Miralles, Ivkov, Chabanon, Hauchard, Berthelot, Levacic, Schall
Montpellier Pinter, Illescas, Sellos, Andruet, Laclau sur les cinq premiers échiquiers
Auxerre : Sax, Hebden, Murey, Belkhodja, Degraeve, Boudre, Giffard et Lejeune
A Clichy tu peux ajouter Conquest et Prie aux joueurs listés plus haut.
Bricard tenait le 1er échiquier toulousain et a battu Dorfman lors du match Toulouse-Cannes.
Chomet jouait au Chess XV.

Lyon Cannes
Dorfman Salov 0,5
Ehlvest Miralles 0,5
Ivkov Lautier 0,5
Kouatly-Chabanon 1-0
Sharif-Hauchard 0-1
Haik-Berthelot 1-0
Santo Roman-Levacic 0,5
Meinsohn-Schall 1-0


El cave, le
Rondes 4 à 6 :
4
Lyon Meudon 21-11
Cannes-Clichy 17-15
Auxerre-Chess XV 17-15
Strasbourg-Rennes 19-13
Montpellier-Metz 16-16
Caissa Toulouse 16-16

5
Clichy Auxerre 18-14
Cannes-Caissa 17-15
Toulouse Chess XV 18-14
Lyon Strasbourg 21-11
Montpellier Meudon 18-14
Metz-Rennes 18-14

6
Clichy-Toulouse 19-13
Caissa Auxerre 10-22
Chess XV Cannes 10-22
Lyon Metz 19-13
Meudon Rennes 19-13
Strasbourg Montpeliier 23-9

Compositions
Meudon contre Lyon : Scholtz (Salov 0), C.Bernard (Ehlvest 0), Daillet (Lautier 0), Vareille (Leski 0); Franot (Kouatly 0), Caminade (HAik 0,5), ? (Meinsohn 0), Stranjakovich (Santo Roman 1)
Strasbourg contre Lyon : Koch (Ehlvest 0), D.Roos (Salov 0),L.Roos (Kouatly 0), Kappler (Lautier 0), J-L Roos (Haik 1), Schwicker (Leski 0,5), ? (Meinsohn 0), ? (Santo Roman 0)
Metz : Hector (Ehlvest 0), Gallagher (Salov 0,5), Adrian (Lautier 0), Olivier (Kouatly 0), Zawadski (Leski 0), Kirch (Haik 0,5), C.Flear (Santo Roman 0,5), Joly (P.Meinsohn 1)



Merci beaucoup El case ! C'est très utile.


Chemtov, le
Un autre Strasbourgeois de ces années : Claude Jost. Et peut-être Etienne Mensch.


Grâce à votre aide, j'ai pu appareiller de nombreux joueurs avec de nombreux clubs pour la saison 1988-89. Voici ceux dont je suis incertain :

BREMOND eric Rouen ?
TAGNON nicole Chess XV?
SELLOS didier (plus tard à Montpellier mais avant)
POULENARD raphael
BRAULT jean Rennes ?
VANDEVOORT pascal
MACLES jacques Clichy ? (est parti de Caïssa après la descente pour y retourner après mais entre temps ?)
JANCU jean marc Rennes ?
LEVACIC patrick Cannes ?

Merci pour votre aide.



Poulenard et Sellos sont peut-être à Montpellier mais alors j'ai dix parties pour le match Clichy-Montpellier !!

ADAMS michael 2495 VAISMAN volodia 2390 1
RENET olivier 2480 PINTER jozsef 2550 0.5
KOUATLY bachar 2470 ILLESCAS miguel 2525 0.5
VILLENEUVE alain 2345 ANDRUET gilles 2420 0
LUCE sebastien 2340 LACLAU daniel 2220 1
APICELLA manuel 2400 GACHON lionel 2275 0.5
VERAT laurent 2335 WEILL roland 2225 0.5
LOHEAC AMOUN frank 2240 LETREGUILLY olivier 2200 0.5

LUCE sebastien 2340 SELLOS didier 2405 0
BIRMINGHAM eric 2325 POULENARD raphael 2040 1

Quels sont les bons 8 échiquiers parmi les 10 ?? Si quelqu'un sait !





@Chemtov: Est-ce que Céline ROOS a joué pour Strasbourg durant la saison 1989-90 avant l'obligation de jouer avec une féminine en 1990-91 ?



Chemtov, le
En effet. Elle a encore joué pour le Canada en 1988 aux Olympiades et après elle est rentrée en France. Elle a du jouer avec nous pendant une saison (pas comme féminine). Plus tard elle a joué à Belfort, comme féminine, professionnellement (ce qui n'était pas possible à Strasbourg).


Merci !
Très peu de femmes ont joué avant l'instauration de la féminine, dont Céline.


Grace à vous j'ai appareillé la plupart des joueurs avec leur club.

@Chemtov: Je me demandais est-ce que Pierre Olivier aurait pu jouer avec Strasbourg en 89-90 ?


Chemtov, le
Non.


Chemtov, le
J'ai retrouvé un communiqué technique de la FFE du 11.09.1989.

Il y est notamment annoncé la composition de la future Nationale 1, saison 1989-1990.

Clichy, Cannes, Meudon, Montpellier Karpov, Strasbourg, Chess XV, Metz, Toulouse, Rennes, Dortan, Auxerre, Caissa.

Par ailleurs , j'ai retrouvé le bulletin d'une ronde de Nationale 1 ( évidemment ces malins d'organisateurs n'ont indiqué ni la date, ni même l'année ). Cependant, cela se jouait à Valras Plage et d'après les équipes qui y participaient, il s'agit apparemment de la même saison 1989/1990.

J'ai donc :
TOULOUSE-MEUDON 5-3 :
1.Bricard - Kosten 0-1
2.Marciano - Bernard 1/2
3.Zarrouati- Scholtz 1-0
4.Guidez - Vareille 0-1
5.Leriche - Daillet 1/2
6.Letreguilly -Franot 1-0
7.Bedos - Stranjakovic 1-0
8.Juglard - Carbonnel 1-0

AUXERRE-MONTPELLIER 4,5-3,5 :
1.Murey-Illescas 0-1
2.Suba-Pinter 1-0
3.Hebden-Andruet 1-0
4.Boudre-Sellos 1-0
5.Belkhodja-Vincent 1-0
6.Giffard-Weill 0-1
7.Lejeune-Gachon 0-1
8.Degraeve-Laclau 1/2

CANNES-RENNES 5,5-1,5 + une ajournée (!) :
1.Fedorowicz-Boulard 1-0
2.Miralles-Le Blancq 1-0
3.Ivkov-Varlet 1-0
4.Hauchard-Gouret 1/2
5.Chabanon-Brault 0-1
6.Levacic-Richard Ajournée
7.Berthelot-Brionne 1-0
8.Schall-Tagnon 1-0

LYON OYONNAX DORTAN-CLICHY 7-1
1.Andersson-Renet 1-0
2.Spassky-Adams 1/2
3.Ehlvest-Conquest 1/2
4.Sharif-Apicella 1-0
5.Leski-Prié 1-0
6.Kouatly-Luce 1-0
7.Haik-Moingt 1-0
8.Santo-Roman-Birmingham 1-0

CHESS XV-METZ 5,5-2,5
1.Chevallier-Hector 0-1
2.Ebalard-Flear G. 1/2
3.Chomet-Flear C. 1-0
4.Guigonis-Adrian 1-0
5.Yedlin-Olivier 1/2
6.Thebault-Kirsch 1-0
7.Neiman-Capaces 1/2
8.Michalet-Joly 1-0

STRASBOURG-CAISSA 5-3
1.Roos J.L.-Macles 1/2
2.Roos D.-Abravanel 1-0
3.Roos L.-Dussol 1-0
4.Schwicker-Lecuyer 0-1
5.Kappler-Eustache 1/2
6.Jost-Mercier 0-1
7.Rocher- Lopez 1-0
8.Roos C.-Nuvoloni 1-0

Maintenant, les souvenirs me reviennent. On était descendu en plusieurs voitures pour une Nationale 1 / Vacances, avec tous les enfants de mes frères + ceux d'un belle-soeur. Et régulièrement, après les séances de plage du matin, Louis ( médecin ) faisait des visites médicales à toute la smala. Je me souviens aussi d'avoir gagné une partie contre le GM américain Fedorowicz, partie qui s'est retrouvée citée ensuite dans l'Encyclopédie B, avec un avantage supposé pour moi, alors que la position est presque fichue... ( évaluation faite uniqument sur le résultat )


@chemtov Merci beaucoup ! C'est super. Si tu as en d'autres je suis preneur.

Pour l'anecdote, je me souviens que ces championnats sont les premiers auxquels j'ai participé. J'avais 2010. Madame Chaudé avait beaucoup insisté pour que je joue. Elle adorait pousser les jeunes. Contre l'avis d'une partie de l'équipe, j'avais joué face à Montpellier et affronté Roland Weill. En guise de récompense, j'avais perdu en ... 10 coups ! Un piège d'ouverture grotesque qui avait beaucoup fait rire Pinter ! Weill avait été quant à lui très humain. S'il visite France Echecs, j'en profite pour le remercier !!

Merci @chemtov pour l'anecdote et les résultats !


El cave, le
le Olivier que tu cherches n'est pas celui qui joue au 4ème de Metz dans la compo contre Lyon que j'ai donnée plus haut ?


@El cave si tu as raison ! Merci.


Renan, le
par contre pour la compta des points c’était avec une victoire à 4 points?
par exemple; Clichy-Toulouse 19-13


Victoire à 3 points, nulle à 2 points et défaite à 1 point.


Grâce à votre aide, j'ai pu avancer et retrouver des résultats. Mais, je suis encore à la recherche des résultats de la saison 1989-90, donc si vous avez des archives.

Il y a un fameux match Clichy-Chess XV qui s'est soldé par la victoire surprise de Chess XV 4,5 à 3,5

1 ADAMS michael 2555 vs CHOMET pascal 2275 CLICHY CHESS XV 1-0
2 PRIE eric 2438 vs CHEVALLIER didier 2255 CLICHY CHESS XV 1-0
3 CONQUEST stuart vs 2465 NEIMAN emmanuel 2245 CLICHY CHESS XV 1-0
4 LUCE sebastien 2382 vs GUIGONIS dominique 2335 CLICHY CHESS XV 0-1
5 APICELLA manuel 2355 vs EBALARD marc 2235 CLICHY CHESS XV 0.5
6 VERAT laurent 2240 vs ABOUCHAMMALA ryad 2210 CLICHY CHESS XV 0-1
7 ??
8 LOHEAC AMOUN frank vs 2240 MICHALET guy 2210 CLICHY CHESS XV 0-1

Mais qui à jouer au 7ème côté Chess XV (KIRSZENBERG? THEBAULT? PEYRAT?) coté Clichy (LAMOUREUX? MOINGT? BIRMINGHAM?) ou d'autres ?
Merci pour votre aide



Peut-être connaissez-vous les joueurs suivants :
CELETTE robert
THIRIET benoit
PALAT andre

Auraient-ils joué en N1 à cette époque ? Et pour quels clubs?

Les 3 parties supposées de N1 dont je dispose pour ces joueurs sont curieusement toutes contre Patrick VINCENT ?
Merci pour votre aide



Chemtov, le
7.LAMOUREUX-TIXIER


Chemtov, le
sousajo@free.fr ?
C'est toujours le bon mail ?


@ Chemtov :ah Bravo ! Daniel Tixier !! L'espagnole avec Fb5,3...f6 !? Quelqu'un a revu Daniel ?


Chemtov, le
Non... Un gars très sympa.

Faudrait demander à Sacha Ladisic.


@chemtov merci !
Oui toujours le bon mail !


Chemtov, le
OK. Je vais photographier quelques documents et te les envoyer.


ins9790, le
André PALAT a du jouer pour Annecy, Patrick Vincent a joué à Lyon puis dans l'équipe de Dortan (futur Lyon Oyonnax ...)


merci @chemtov !


Chemtov, le
C'est drôle de se replonger dans ces documents d'époque. Quand Jncool terminait second du Championnat de France ... poussin ( derrière Steve Minet ), Adrien Leroy gagnait le Cht des pupilles, Christian Bauer celui des benjamins, un dénommé Roger Nizard gagnait le minime, Eloi Relange le cadet, et Jean-Marc Degraeve le junior. Il s'agissait de tournois fermés de 8 joueurs et parallèlement se disputaient les Chts Espoirs en système suisse (avec 60 à 80 joueurs ).


Oui amusant.
Roger Nizard jouait à Créteil. Un joueur doué. Elo i Relange a gagné en cadet en étant minime première année !


Chemtov, le
Arnaud Payen était 2ème en junior (1er ex aequo). Comme il avait encore moins de 18 ans, il avait pu faire le Cht du Monde de cette catégorie à Singapour où je l'avais secondé.

Autre découverte : En Championnat de France Espoir Poussin, on trouve 1er ex aequo, mais 3ème au départage : Etienne Bacrot. Tout cela, 6 mois avant la naissance de MVL.


Meteore, le
Pour ceux qui ont participé à ces interclubs :

Pensez vous que vous jouez mieux aujourd'hui (malgré les années supplémentaires ) , beaucoup de joueurs m ont indiqué que les moyens informatiques modernes (modules, base de donnees) leur avaient permis de progresser significativement dans la compréhension du jeu , notamment dans une meilleure prise en compte de l aspect dynamique du jeu d echecs...


C'est une question très difficile car l'âge compte ! Mais si on prend un joueur au même âge aujourd'hui et en 1990, en moyenne, ce joueur est plus fort et pas uniquement parce qu'il existe une inflation du Elo. Son approche est en effet plus concrète, plus dynamique.


Merci @zephirin. Sinon, je cherche encore à matcher certains joueurs avec certains clubs pour l'année 1989-90. Les parties dont je dispose n'ont peut-être pas été jouées en N1 mais il existe des parties comme

PYTEL krzysztof (club ?) vs PRIE eric (Clichy) 1-0

LEVACIC damir (cannes ?) vs PYTEL krzysztof (club ?) 1-0

BERTHELOT yannick (cannes) vs PERGERICHT
daniel (club ?) 1-0

GUREVICH mikhail (club ?) vs KOUATLY bachar (lyon) 0,5-0,5

SALUS stephane (club ?) vs HODOT yves (club ?) 1-0

MONNARD laurent (lyon) vs HODOT yves (club?) 1-0

MONNARD laurent (lyon) vs CAMPOS luis fernando (club?) 1-0

SALOV valery (lyon) vs TIMMAN jan h (club ?) 0,5 - 0,5

Merci pour votre aide. Voici les clubs de la saison 89-90 de N1:
Lyon
Cannes Echecs
Clichy-Echecs-92
Auxerre
Montpellier Karpov
Meudon
l'Echiquier Toulousain
Caissa
Club d'Echecs Metz Fischer
Chess XV
Strasbourg
Rennes Paul Bert







El cave, le
Pergericht jouait à Clichy, il a participé au match entre les vainqueurs de la coupe et du championnat.



Chemtov, le
Cette année-là ? J'ai vu son nom dans cette finale coupe/championnat ( formule qui n'a guère duré ) mais pour une autre année.


Merci! Pergericht à Clichy a l'air de coller pour le match Clichy - Cannes !

Sinon j'ai deux Vincent. Un est Patrick Vincent qui joue/jouait à Lyon et l'autre je suppose que c'est Stephane Vincent dans le match suivant donné par Chemtov

AUXERRE-MONTPELLIER 4,5-3,5 :
1.Murey-Illescas 0-1
2.Suba-Pinter 1-0
3.Hebden-Andruet 1-0
4.Boudre-Sellos 1-0
5.Belkhodja-VINCENT 1-0
6.Giffard-Weill 0-1
7.Lejeune-Gachon 0-1
8.Degraeve-Laclau 1/2

A défaut qui est ce Vincent ?


El cave, le
Le match dont je parle a eu lieu fin 89 oui. Bon, on pourrait à la limite concevoir que la rencontre oppose les effectifs de la saison précédente mais presque six mois après ça semblerait quand même curieux d'aller jouer pour un club quitté.


Je viens d'ouvrir mes boites a chaussures d'archives, époque CAEN Alekhine. Nous étions en N1 saison 87-88. A l'époque ce sont pour la plupart les elo nationaux. A signaler que CAEN comme beaucoup d'équipes jouait sans titrés, mais on retrouve des noms qui ont bien grandi depuis!

Premier week-end
BORDEAUX 17- CAEN 15
1)(Blancs)LERICHE Eric 2220 1-3 DIEU Bruno 2180
2)DELEBARRE Yanick 2180 3-1 BADII Madjid 2160
3)CALAS Bernard 2170 2-2 BREMOND Eric 2140
4)PETIT Eric 2070 1-3 LOBSTEIN Antoine 2140
5)LARGE Laurent 2040 3-1 CANONNE Antoine 2070
6)MARCINIAK Gerald 2040 1-3 SALAUN Yann 2040
7)GARRIDO Denis 2000 3-1 DAILLET Emmanuel 2070
8)THIBAULT P.Olivier 2100 3-1 TABUT François 1960

CAEN 18- TOULOUSE 14
1)(Blancs) DIEU 3-1 MARCIANO David 2220
2)BADII 3-1 GRIZOU Regis 2250
3)LOBSTEIN 3-1 JUGLARD Eric 2080
4)SALAUN 1-3 BEDOS Michel 2060
5)BREMOND 2-2 GHAFARI Raymond 2090
6)CANONNE 2-2 DUCHE Jean 2160
7)DAILLET 3-1 DUFRENOY Michel 2070
8)DEUNETTE Patrice 1880 1-3 CASTETS Philippe 2090

Troisieme match (dimanche seul)
ROUEN 16- CAEN 16
1)(Blancs)SERET JeanLuc 2425 2-2 LOBSTEIN
2)DUBOIS JeanMarie 2320 2-2 DIEU
3)CERISIER Philippe 2275 3-1 BADII
4)DONNENFELD Patrice 2130 2-2 CANONNE
5)HAUCHARD Arnaud 2130 1-3 BREMOND
6)CAPRON Daniel 2070 2-2 SALAUN
7)MARIETTE Christian 2000 1-3 DAILLET
8)DEPYL Pascal 1990 3-1 DEUNETTE


suite
CAEN 14- CLICHY 18 en Janvier 1988
1)(Blancs) BREMOND 1-3 RENET 2460
2)DIEU 2-2 LUCE 2300
3)BADII 2-2 LOHEAC 2245
4)CANONNE 2-2 VILLENEUVE 2335
5)SALAUN 2-2 MOINGT 2180
6)DAILLET 1-3 OLIVIER 2250
7)TABUT 1-3 VERAT 2235
8)DEUNETTE 3-1

Clichy dominait déjà le championnat par équipes, et je me souviens que nous étions fiers du résultat, en particulier du mien en finale de tours contre le maître absolu de cet exercice.

MEUDON 22- CAEN 10 en Janvier 1988
1)(Blancs)KOSTEN 2515 3-1 BADII
2)HEBDEN 2480 3-1 DIEU
3)BERNARD C 2350 2-2 CANONNE
4)VAREILLE 2280 2-2 BREMOND
5)MERCIER 2245 3-1 SALAUN
6)DUSSOL 2240 3-1 DAILLET
7)CARBONNEL 2090 3-1 DEUNETTE
8)CAMINADE 2170 3-1 TABUT

La ce fut la Berezina pour les normands, comme prévu...


matches de Mars 1988
CAEN 20- ZOO PORTE DOREE 12
1)(Blancs)DIEU 3-1 RENE 20180
2)BREMOND 3-1 JASINSUCK 2110
3)BADII 3-1 ATTLAN 2000
4)CANONNE 3-1 GRICHKEVICH 2050
5)LOBSTEIN 3-1 NORY 2050
6)DAILLET 1-3 LESECQ 1970
7)SALAUN 1-3 ??
8)MARCHAND 3-1 ??

CHESS MAX CENTER 17- CAEN 15
1)(Blancs)MUREY 2535 3-1 LOBSTEIN
2)MANOUCK 2270 3-1 DIEU
3)SCHOLZ 2335 2-2 BADII
4)BREMOND 2-2 CHEVALIER 2250
5)CANONNE 1-3 TORO 2350
6)DAILLET 2-2 CHOMET 2280
7)SALAUN 3-1 KIRZENBERG 2245
8)DEUNETTE 3-1 PEYRAT 2290


Le dernier week-end (30 Avril 1988/1 Mai 1988)

Le match décisif pour ne pas descendre:
CAEN 15- ISSY LES MOULINEAUX 17
1)(Blancs)LOBSTEIN 1-3 DEMARRE
2)BADII 2-2 TROMSDORF
3)BREMOND 3-1 RALLE
4)CANONNE 1-3 SAN MARCO
5)DAILLET 2-2 GARABEDIAN
6)DEUNETTE 1-3 DUCIC
7)MARCHAND 1-3 MANDARIN
8)TABUT 2-2 VALENTI

Le dernier match, entre deux équipes qui descendirent (en compagnie du ZOO)

CAISSA 15- CAEN 17
1)(Blancs) MACLES 3-1 DAILLET
2)LECUYER 1-3 BREMOND
3)SIDHOUM 1-3 CANONNE
4)JEAN 2-2 BADII
5)Mme CHAUDE 1-3 LOBSTEIN
6) ?? 1-3 DEUNETTE
7) ?? 3-1 MARCHAND
8) ?? 3-1 TABUT


Concernant le week-end de Décembre 1987 (rondes 6&7) je n'ai pas noté les compos des équipes que habituellement je recopiais sur mes feuilles de parties. Ceque j'ai retrouvé c'est

STRASBOURG 21- CAEN 11
au 5) KOCH JRené 2370 3-1 CANONNE

et le lendemain CAEN 13- CANNES 19
au 5) CANONNE 2-2 SCHALL 2210

Ce fut la seule apparition de CAEN Alekhine dans la plus haute division, obtenue à l'issue d'un match de barrage mémorable, à Dijon le 5 Juillet 1987 contre MONTPELLIER l'équipe de JC LOUBATIERE. Commencé à 14h il se termina vers 22h30 (pas de formule KO à l'époque) car en cas de nul 4-4 l'équipe victorieuse au premier échiquier gagnaitsa place, et CAEN menait 4-3 avec la partie PIRA-CANONNE en cours, un de mes meilleurs résultats sportifs à ce jour.

MONTPELLIER 14- CAEN 18
1)(Blancs)VAISMAN 3-1 MORTAZAVI
2)JANCU 1-3 LOBSTEIN
3)GACHON 3-1 BREMOND
4)LOUBATIERE 1-3 BADII
5)PIRA 1-3 CANONNE
6)BRIOZZO 3-1 LARROUS
7)BLACHIER 1-3 TABUT
8)PALLEJA 1-3 DEUNETTE


@SousaJo 18/3 à 16:58
Eric Bremond jouait pour Caen en 87-88 et la saison suivante joua pour ISSY LES MOULINEAUX (pas Rouen comme tu le supposais), ISSY qui nous élimina en coupe de France cette saison là, malgré ma victoire contre Eric. Il prit du recul ensuite (métier, famille..)


@Deauville merci beaucoup ! Une superbe boite à chaussures !!!

Grosse victoire contre Pira ! Félicitations.



Meteore, le
@ deauville :
A cette époque la N1 était elle la première division nationale ?



@Meteore. Oui la N1 était l'équivalent du TOP 12 actuel.


Meteore, le
Dans ce cas on a l impression que le niveau s est envolé


Oui, mais à cette époque il n'y avait pas d'argent et pas encore les joueurs venus de l'Est. Ni les entraineurs, etc...
Attention quand on estime le niveau, n'oubliez pas qu'à part les joueurs jouant à l'étranger, titrés, on avait du elo national, sur une base moins large donc certes le niveau a progressé mais surtout il y a eu un effet inflationniste créé par l'arrivée massive des elos fide et l'augmentation importante de joueurs moyens et forts. Dans une ligue à l’époque avec 2000-2100 on était un fort joueur régional, alors que maintenant c'est banal.


Chemtov, le
@Deauville : Le match STRASBOURG-CAEN du 12.12.1987 :
1.MI ROOS D.-DIEU 3-1
2.MF PREISSMANN- BREMOND 2-2
3.MI ROOS L.-LOBSTEIN 3-1 ( Un Strasbourgeois !)
4.MF HERB - BADII 2-2
5. KOCH - CANONNE 3-1
6. SCHWICKER - SALAUN 2-2
7. ROOS J.-L.-DAILLET 3-1
8. ROCHER- TABUT 3-1

Mais à l'époque le jeune JR KOCH n'avait que 2270 (pas 2370)



Chemtov, le
CAEN-CANNES du 13.12.87
1.LOBSTEIN-MI MIRALLES 2-2
2.BREMOND- GM IVKOV 1-3
3.DIEU - MF DOMONT 1-3
4.BADII - LEVACIC 1-3
5.CANONNE - SCHALL 2-2
6.SALAUN -BERTHELOT 1-3
7.DAILLET - CHABANON 3-1
8.TABUT - SCASSOLA 2-2

Est-ce que TABUT était le joueur de la célèbre partie TABUT-DUTHILLEUL ?



Merci chemtov de compléter ma boite à chaussure!
DUTHILLEUL a joué de nombreuses fois contre TABUT puisqu'ils ont été du même club, en plus de la vanne lol
Cet homme mérite le respect car il s'est occupé de ce qui restait du club Caen Alekhine pendant l'occupation, alors que se réunir a plusieurs était interdit par l'occupant, et ensuite sous les décombres de Caen en 44-45(le petit Stalingrad dirent les historiens: 1 mois de bataille de rues)Il tenait une droguerie-quincaillerie à Caen, j'eus le plaisir de l'inviter pour notre 1er open international en 1985 (à l'époque, retraité, il n'était plus dans la région)

dans le genre on m'a beaucoup parlé de la célèbre partie TORRE-CANONNE, la célèbre marée noire, expression locale longtemps signifiant une poussée décisive des pions noirs ("faire une Torre-Canonne")


Chemtov, le
Ah... OK... J'avais toujours cru que Duthilleul était Lyonnais ou Grenoblois (j'ai un très vague souvenir d'une visite chez lui avec mes parents quand j'étais très jeune).


oui, tu as raison il était a Grenoble a sa retraite, mais avant ce fut une figure importante sur Caen


Renan, le
bonjour sousajo,
tu n'as rien trouvé sur l'échiquier club de Concarneau dans tes recherches?


pas encore dsl


Bonjour,
Me voici de retour avec une petite recherche supplémentaire sur les matchs de Nationale 1 de la saison 1988-89. Les échiquiers ne sont pas dans l'ordre

Il me manque deux parties dans le match
- Bordeaux - Chess XV

LERICHE eric 2210 - NEIMAN emmanuel 2240 1-0
DAUMENS michel 2190 - GUIGONIS dominique 2325 0-1
LAGUNES jean renaud 2110 - KIRSZENBERG marc 2225 0-1
GUIDEZ yann michael 2200 - YEDLIN isidoro 2225 0-1
GARRIDO denis 2030 - CHOMET pascal 2265 .5
THIBAULT pierre olivier 1970 - BIBIKOFF michel 1950 1-0

Il me manque une partie dans le match
- Cannes - Chess XV

IVKOV borislav 2460 - CHOMET pascal 2265 1-0
MIRALLES gilles 2400 - THEBAULT bernard 2265 1-0
SELLOS didier 2405 - NEIMAN emmanuel 2240 0-1
LEVACIC damir 2285 - GUIGONIS dominique 2325 0-1
BERTHELOT yannick 2320 - BIBIKOFF michel 1950 1-0
CHABANON jean luc 2245 - TIXIER daniel 2140 1-0
LAUTIER joel 2450 - CHEVALLIER didier 2255 0-1



Chemtov, le
Je suis juste surpris par les résultats de Cannes-Chess XV, car le score était 20-12 pour Cannes, soit 6-2 ( Communiqué technique FFE n°33, du 19 mai 1989 ). Or, ici, nous voyons déjà 3 victoires pour Chess XV.

C'est peut-être Neiman-Sellos qui est mal enregistrée ( DocteurPipo s'en rappelle peut-être... ). Chessbase indique 1:0 dans une position fichue pour les blancs.


J'ai paumé contre une Najdorf.
Sinon la célèbre partie Chevallier-Lautier, c'était Chess 15-Caïssa. Chevallier s'était préparé comme une bête,avec J Murey, sur une finale découlant de la française, était tombé pile sur sa prépa et avait gagné tranquillement. Analysant avec Lautier, récemment champion du monde junior,qui était très fair play, il me voit arriver et me dit :"T'as vu,Manu, les ptits jeunes ? On les croque en finale !".
Toute une époque...


Meteore, le
il n a pas du en gagner beaucoup contre Lautier j imagine?


Meteore, le
Pour ceux que cela intéresse la partie Chevallier vs Lautier est dans les bases de données. Chpt France 1989


@Météore : il a 100% je crois, avec celle-là ! Dans le même match, je jouais Maclès, avec son cigare du jour en évidence sur la table, et qui l'allumait dés qu'il était gagnant... Il y avait aussi JR Koch, avec Strasbourg et toute la famille Chemtov !


Chemtov, le
Pas toute... Une partie (l'ossature )... Le papa ( qui avait encore le niveau ) jouait dans la 2ème équipe et la sœurette a joué l'année suivante ( de retour du Canada ). Mais c'est vrai que cette année, et la suivante, l'équipe était très locale ( + Herb/ Schwicker/Tammert/Guenthner )après les années Kuligowsky/Kouatly/Bass et avant les longues années roostro-hongroises (Kallaï/Szabolcsi ).

A noter que JRKoch avait battu Lautier en Championnat de France junior ( partie et titre national ). Ensuite Lautier avait gagné le titre mondial à Adélaïde.


@DocteurPipo
Merci pour le résultat contre Sellos.
En revanche, Caissa ne jouait pas en N1 durant la saison 88-89 et Joël a joué à Cannes cette année-là.

@Chemtov
Le Communiqué technique FFE n°33, du 19 mai 1989 en donne-t-il pas le détail ?




Le forum accueille-t-il des messins ? Parce que pour la saison 1989-1990, j'ai très peu de résultats les concernant.

Mes résultats sont complets contre

Strasbourg (avec une nulle de @Chemtov contre Gallagher), Meudon, Auxerre, Chess XV, et Lyon.

Mais peu de résultats contre Rennes, Toulouse, Montpellier, Cannes, Clichy, et Caissa.




Chemtov, le
''Le Communiqué technique FFE n°33, du 19 mai 1989 en donne-t-il pas le détail ?''

Hélas, non. ( Dans le cas contraire, je l'aurais évidemment indiqué ).

Le communiqué indique tous les scores d'équipe des rondes 6 à 11. Mais pas les détails des échiquiers.

Dans les autres communiqués ( 28 et 31 ), on trouve d'autres rondes avec des compos. On voit que Cannes avait aussi joué avec Wilder ( en haut ), Breuil, Moal et Benlolo ( en bas ). Chess XV jouait aussi avec Yedlin, Kirszenberg, Fievet et Cairou.



Chemtov, le
Quelques parties de cette époque. D'abord, celle qui est mal enregistrée ( c'est 0-1 au lieu de 1-0 )

Neiman,E (2240) - Sellos,D (2405) [B99]
FRA-chT France, 1989

1.e4 c5 2.Nf3 d6 3.d4 cxd4 4.Nxd4 Nf6 5.Nc3 a6 6.Bg5 e6 7.f4 h6 8.Bh4 Be7 9.Qf3 Qc7 10.0-0-0 Nbd7 11.Bd3 g5

12.fxg5 Ne5 13.Qe2 Nfg4 14.Nf3 hxg5 15.Bg3 Bd7 16.Rhf1 Rf8 17.Kb1 0-0-0 18.Nd4 Nf6 19.h3 Be8 20.Rf2 Rh8 21.Rdf1 Nh5 22.Bh2 Kb8 23.Nd1 Rc8 24.Ne3 Nf4 25.Bxf4 gxf4 26.Rxf4 Bg5 27.R4f2 Qb6 28.c3 Rxc3 29.Nc4 Rxc4 30.Bxc4 Qxd4 31.Bxa6 bxa6 32.Qxa6 Bc6 33.Ka1 Bb7 34.Qb5 Rc8 35.a3 Qxe4 36.Re2 Qd5 37.Qb4 Be7 38.Rfe1 Nd3 1-0

Et celle de Koch, qu'on avait préparée au Cht de France Junior ( qu'on ne trouve pas, bizarrement, dans la megadatabase 2017 ) avec une approche plus positionnelle ( fixation des cases, par f5 e5 et Fe4 ).

Sellos avait été le premier entraîneur de Lautier. C'est peut-être pour cela qu'ils jouaient tous les deux cette Najdorf.

Koch - Lautier,J [B99]
Lyon, 1988

1.e4 c5 2.Nf3 d6 3.d4 cxd4 4.Nxd4 Nf6 5.Nc3 a6 6.Bg5 e6 7.f4 Be7 8.Qf3 Qc7 9.0-0-0 Nbd7 10.Bd3 h6 11.Bh4 g5

12.e5 gxh4 13.exf6 Nxf6 14.f5 e5 15.Nde2 Bd7 16.Be4 Nxe4 17.Nxe4 Bc6 18.N2c3 Rc8 19.Qe2 Rg8 20.f6 Bf8 21.Rd2 Bxe4 22.Qxe4 h5 23.Kb1 Rg4 24.Qh7 Qa5 25.Qxh5 Rb4 26.Qf3 Qb6 27.b3 Qc5 28.Ne4 Qc6 29.Re1 a5 30.Qf5 Rd8 31.g4 hxg3 32.hxg3 a4 33.g4 Qd7 34.Nxd6+ Bxd6 35.Rxe5+ Kf8 36.Qh7 Rxg4 37.Qh8+ 1-0

Sur 10.g4 ( à la place de Fd3 ) b5 et 11.FxCf6, Lautier jouait parfois g7xFf6. Murey nous avait alors dit, de cette Najdorf, que cette construction ne tenait que ''par la peinture''.




Jolie préparation à la Nunn, belle domination des cavaliers et petit "faites-vous la main" au 34ème coup !


@DocteurPipo @Chemtov
Bonsoir, je suis le fils de Daniel Tixier, je suis tombé par hasard sur ce forum en faisant une recherche sur mon père.

Je suis au regret de vous annoncer qu’il est décédé voilà presque 10 ans, en Mars 2013, à l'âge de 61 ans.

Il avait arrêté les échecs au début des années 1990. De temps en temps pendant les vacances d'été lui et un ancien ami du Chess Max se faisaient quelques soirées de blitz, ou bien il rejouait tout seul des parties qu’il tirait de journaux ou de bouquins. Mais ça n'allait pas plus loin.

Il s’était mis au bridge, dont il était devenu compétiteur et enseignant (au club PLM dans le 15ème).

Voilà pour les nouvelles. En tout cas, je peux vous dire qu’il avait gardé de très bons souvenirs de l'époque du Chess Max Center, il en parlait assez souvent.

Salutations


Cher Antoine, Daniel était une figure historique du CMC. Il avait même composé un problème avec Aldo Haïk qui figure en bonne place dans le super bouquin de Carlos Fornasari et Aldo, "les échecs spectaculaires".
C'est aussi lui qui lors de la fusion CMC_CA 15 -d'où le nouveau nom de Chess 15-nous a trouvé une belle subvention municipale. Daniel était un type formidable -assez discret aussi, je ne savais pas qu'il était papa ! Si tu recherches des éléments, tu peux me joindre, je te passerai des contacts.


Chemtov, le
Bonsoir Antoine, pour moi Daniel Tixier, c'était un gars très gentil, avec qui j'avais eu toujours plaisir à jouer des parties amicales, lors de quelques passages ''chez Max'', dans une ambiance calme et rassurante, dans cette dangereuse ville agitée et peuplée de Parisiens ( fin des années 70 _ milieu des années 80 ).

En juin 1980, il avait aussi joué dans l'équipe du Chess Max, dans le match fondateur du Championnat de France par équipe contre le CE-Strasbourg ( aussi match qualificatif pour la Coupe d'Europe ) :
1.D.Roos-Haik ( reportée et jamais jouée ) 2.L.Roos-Giffard 1:0 3.Letzelter-Manouck nulle 4.J.L.Roos-Boudre nulle 5.M.Roos-Yoccoz nulle 6.Rocher-Wechsler 1:0 7.Bonhomme-Tixier 1:0 8.Vernot-Ladisic 0:1

Et pour faire un lien avec le sujet sur le système de Londres/ Caro-Kann Echange, voici une partie où Daniel Tixier résiste aux assauts du triple champion de France Letzelter ( j'avais gardé cette partie en note, pour l'ouverture).

Letzelter, J.C.- Tixier, D
CES - CMC 1988

1.d4 Cf6 2.Cf3 g6 3.Ff4 Fg7 4.e3 c5 5.c3 b6 6.Cbd2 0-0 7.h3 d5 8.Fe2 Fb7 9.0-0 Cc6 10.Dc2 Tc8 11.Tad1 cxd4 12.exd4 Ch5 13.Fh2 Fh6 14.Tfe1 Ff4 15.Cf1 Fh6 16.Ce5 Cf4 17.Cg4 Cxe2+ 18.Dxe2 Fg7 19.Ff4 h5 20.Ce5 e6 21.De3 Cxe5 22.Fxe5 Tc6 23.Fxg7 Rxg7 24.Cg3 Df6 25.Dd2 h4 26.Cf1 Th8 27.Te5 b5 28.Ch2 a5 29.a3 Tb6 30.Cg4 Dd8 31.Tde1 b4 32.axb4 axb4 33.Df4 bxc3 34.bxc3 Fc8 35.T5e3 Th5 36.Tf3 Tb7 37.Ce5 Tf5 38.De3 Txf3 39.Dxf3 Df6 40.De3 Tb2 41.Cg4 Dd8 42.Dh6+ Rg8 43.Te5 Fa6 44.Th5 gxh5 45.Cf6+ Dxf6 46.Dxf6 Fd3 47.Dxh4 Fg6 48.g4 hxg4 49.Dxg4 Tc2 50.h4 Rf8 51.h5 Fe4 52.Df4 Txc3 53.h6 Td3 54.Df6 Td1+ 55.Rh2 Th1+ 56.Rg3 Re8 57.Rf4 Th5 58.Re3 Fg6 59.Dg7 Re7 ½-½


​@DocteurPipo @Chemtov

Bonsoir et merci beaucoup à tous les deux d'avoir pris le temps de me répondre, c'est gentil. Vu que le fil de discussion était inactif depuis 2017, je n'avais pas grand espoir !

@DocteurPipo Oui il était assez discret, c'est vrai. Après, je suis né en 1989, plutôt vers la fin de sa période échecs je crois ? Ceci explique peut-être cela.
D'accord, merci, avec plaisir, je vais vous envoyer un email.

@Chemtov Merci bcp pour ces infos. Je vois le nom de son ami Jean Yoccoz, dont il me parlait souvent, dans le listing du match de 1980. Mon père avait été impressionné par "l'approche encyclopédique" des échecs qu'avait Jean (pour reprendre ses mots), qui consistait à se procurer le maximum de livres qu'il pouvait trouver sur un sujet et à en apprendre toutes les parties, variantes, ouvertures, etc.
Et je crois aussi l'avoir entendu prononcer le nom d'Aldo Haik plusieurs fois avec son ami Khalid Yassine (le seul de l'époque de chez Max avec lequel il avait gardé contact), avec qui il blitzait l'été. Mais bon, comme beaucoup de joueurs d'échecs j'imagine !

PS. Mes excuses à tous les deux pour le retard de ma réponse, mais je n'ai reçu aucune notification suite à vos retours.


Chemtov, le
Oui. "L'approche encyclopédique" des échecs de Yoccoz... En fait, un vrai phénomène.

Lors d'un stage international de haut niveau ( CREPS de Strasbourg, fin avril 1981 ), organisé avec l'OFAJ ( Office Franco-Allemand pour la jeunesse ), les joueurs devaient résoudre deux séries de tests.

Yoccoz ( qui avait perdu 0,5-1,5 son match de parties longues et avait fait 0/8 en rapide de 30 minutes contre les Allemands ) avait terminé 1er ex aequo ( sur 16 ) dans ''la première série visant à tester les capacités d'analyse des joueurs'' ( devant Prié, Andruet, Bischoff, Berthelot, Arnold, Levacic, Paulsen, Sidhoum, etc...)

Quant à la deuxième série de tests qui ''visait à éprouver les connaissances des joueurs'', là, Yoccoz était carrément hors concours : ''La culture de Yoccoz lui permit de résoudre toutes les positions, en précisant toutes les références des parties dont elles sont tirées'' ( extrait de l'article de l'époque ).

Voir aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Christophe_Yoccoz


Julo62, le
Vous parlez là du début des années 80, j'ai fréquenté un club une dizaine d'années plus tard.
Je ne me rendais absolument pas compte d'à quel point une compétition comme le championnat de France par équipes était une compétition finalement assez jeune et novatrice.
Je mesure aussi, à la découverte des équipes participantes, combien la Ligue du Nord était "éloignée" de cet ensemble, et pourquoi, peut-être, nos compétitions locales (championnat par équipes de 4, coupe par équipes de 6, à chaque fois cadence 40cps/2h + 20cps/1h + 1h/KO) étaient si importantes pour les joueurs qui m'ont accueilli.

C'est très dommage, pour moi, de découvrir cette masse d'information et de témoignages maintenant. J'aurais apprécié échanger sur tous ces sujets quand j'étais à l'université.

Je ne connais pas l'ouvrage de Giffard, je sais qu'il est très bon, mais je considère vraiment qu'il manque un outil de transmission dans notre sport.
Car le temps passe vite et les souvenirs s'effacent.


Chemtov, le
La Ligue du Nord "éloignée" ? Quelques années plus tôt, le Nord avait toujours été un adversaire redoutable et respecté lors des Championnats de France Interligues :

NORD 7,5 - ALSACE 6,5 14 décembre 1976 à Bar-le -Duc

1.GOLDENBERG - ROOS Louis 0:1
2.VOEDTS - KAPPLER nulle
3.SCHALL - HERB nulle
4.WABANT - ROOS Daniel 0:1
5.WIOREK - ZINSER 1:0
6.BENOIST- ROOS Michel nulle
7.STAWIARSKI - CARRION A. nulle
8.WEILL S.- LOBSTEIN 0:1
9.LESAGE - SCHLIENGER 1:0
10.HAAN - CARRION L.1:0
12.MARCINIAK - HERTZOG 0:1
13.LEJEUNE - ROCHER nulle
14.DEBOUVERIE - FRAUENSOHN 1:0

A part Haan ( qui ne me dit rien ), je me rappelle de tous ces joueurs. Les échiquiers 13 et 14 étaient réservés pour les jeunes ( très bons à l'époque ). Les deux équipes n'avaient pas tout à fait leurs meilleures compos possibles ( absences de Leztelter, Roos Jean-Luc, Florijan et Nitsch en Alsace ) mais c'était un belle affiche !


Julo62, le
Oui, je considère que nous étions assez loin, mais mes souvenirs sont dans les années 90, du meilleur niveau national.

Lille a toujours su, comme capitale régionale, entre ses joueurs du cru et les renforts plus ou moins réguliers d'ailleurs aligner une équipe très respectable.
Mais pour le reste, avant le club de Capelle, ça me semble bien pauvre pour une telle région et une telle ligue.
(Je ne tiens pas compte des clubs picards - même si nous aussi, on a nos touquettes régionalistes 😂 - c'est parce qu'ils avaient leur propre ligue. Et je croyais Goldenberg amiénois.)

J'ai affronté certains de ces joueurs, Stawiarski est toujours l'âme du club d'Arras et a été un redoutable joueur par correspondance d'avant l'informatique.


Mais je maintiens cette impression.
Sans vouloir comparer, ça n'aurait aucun sens, la Ligue du Nord a permis, à mon goût, à trop peu de joueurs d'obtenir des titres internationaux, par exemple.
Je ne crois pas me tromper, Jean-Marc Degraeve est toujours le seul GMI.
Au vu du bassin démographique, des interrogations (pas des procès, bien loin de là) me semblent légitimes.


@julo : le niveau français était faible à l'époque (fin des années 70, disons). A Paris, on jouait dans des cafés -sauf quelques clubs comme Caïssa, le plus souvent à l'argent; il n'y avait pas de littérature en français -à part quelques ouvrages surranés ou de mauvaise qualité. Le premier joueur de bon niveau a été Aldo Haïk, un bon MI (une norme de GMI)donc le Nord était au niveau des autres régions sauf peut être Strasbourg, qui bénéficiait de la famille Roos.
Ce qui était sympa dans les interclubs, c'était la stabilité des équipes, il y avait aussi un "style". par exemple les Normands (Mariette !) jouaient souvent des gambits osés, tandis que les Alsaciens bétonnaient et cherchaient généralement des positions fermées (défense française et tutti quanti); surtout les joueurs restaient dans leur club , il y avait une identité régionale de ce fait (au foot également, à l'époque).


Julo62, le
Merci Doc

Je crois bien, pour ce que j'en sais que entre la fin de la seconde guerre mondiale et l'époque que tu évoques, effectivement, le Nord était au niveau du reste du pays.
Si l'Alsace profitait des Roos, il y avait déjà le voisin allemand, une (toujours) bonne locomotive.
Et dans le Nord, mine de rien, beaucoup de belges (et c'est un pays avec une véritable tradition du jeu) et souvent quelques anglais (pareil, c'est un pays où on jouait mieux aux échecs qu'ici).

Par contre, au tournant des années 80/90, avec l'arrivée des joueurs et entraîneurs de l'Est de l'Europe, beaucoup de régions de France ont fortement progressé.
Pas le Nord.

Mais je n'ai pas d'éléments plus concrets pour étayer cette impression.


Effectivement, il y eu plus de développement dans certaines régions comme Paris, parce que les GM débarquaient d'abord par là, puis sur des régions où des projets ambitieux étaient lancés comme à Cannes, l'Alsace toujours, le développement des échecs à montpellier (Loubatière) etc..Et le Nord a été un peu moins ambitieux à l'époque à part quelques tentatives comme à Lille, et dans le club de Noyon que j'ai bien connu.


Orouet, le
"développement dans certaines régions"
@dr pipo
il me revient une réflexion de J.Igle... sur ce site :
"à Paris ils ont les sous
au sud ils ont le soleil
nous, à l'est, on a que ça a faire ..."


Ah ah !


Julo62, le
@Doc
Si pour toi Noyon, c'est le Nord, je vais te proposer de venir, dans le club de ton choix du Nord Pas de Calais, à vélo 😎
Tu verras que Noyon, c'est la banlieue parisienne, en fait 🤣

Mais, plus sérieusement, cette période pour la région est une période très sombre. Une Nième vague de désindustrialisation et dans ces cas-là, le culturel trinque. (Même le Racing Club de Lens jouait en D2, pour dire!)
Depuis qu'il n'y a plus rien à délocaliser, sauf les gens, ça va moins mal... Et les gens partent 😂
Aujourd'hui, maintenant qu'ici ça ressemble un peu à partout ailleurs, ça marcherait aussi, je crois.
Mais à ce moment-là, il y avait un coche à ne pas rater... Et il a été raté.

C'est un sujet inintéressant pour beaucoup, mais qui, à mon avis, est un assez bon révélateur d'évolutions socio-économiques plus vastes.


Certes, mais actuellement il y a un boom pour les échecs; du coup si un club dynamique a un projet, ça a toutes les chances de se matérialiser.
Et si c'est une question de moyens, une métropole comme Lille a tous les moyens pour développer une telle activité.
Quand à Noyon, je reconnais que ce n'est pas le grand Nord malgré ma connaissance approximative de la géographie. Disons qu'en d3 et d2 on jouait tous les clubs du Nord, c'était sympa ! Et les joueurs picards se considèrent beaucoup plus proche du Nord que de Paris me semble t-il.


Julo62, le
"Et les joueurs picards se considèrent beaucoup plus proche du Nord que de Paris me semble t-il."
Oui, être picard, c'est avoir le c** entre deux chaises 🤣🤣

Et tout à fait d'accord avec toi, la région a beaucoup évolué, elle s'est beaucoup tertiarisée (normalisée, même en quelque sorte), et j'aurais tendance à croire que la tendance s'est inversée.
Avant il manquait de demande, maintenant, il manquerait plutôt d'offres.

De belles heures à venir, j'espère.


Krusti, le
Puisque nous entretenons la nostalgie... quelqu'un a-t-il des nouvelles d'un joueur de l’Échiquier Tourangeau, actif dans ces années-là (1975-1985), dont le nom de famille était "Boivin" ?


Julo62, le
C'est peut-être un des écueils de l'Histoire en tant qu'objet d'étude qu'elle soit si souvent confondue avec la nostalgie. (note pour son biographe)


Krusti, le
Je continue mes fouilles de mon côté et précise qu'il s'agit de Didier Boivin encore présent dans les archives sur le site de l'ET. Cela dit ce ne sont pas des nouvelles récentes.


Krusti, le
La vie est parfois étonnante et les clins d’œil de l'Histoire, lorsqu'ils éclairent les madeleines de la nostalgie, se transforment souvent en délicieux nectar.
Ça vaut pas grand chose stylistiquement mais je trouvais ça tout de même assez beau.
Celui que je recherchais ne joue apparemment plus aux échecs mais habite Strasbourg.
Et la boucle est bouclée.
NB le lien que j'ai donné ci-dessus relativement aux archives du club de Tours est à lire, indépendamment de toute considération locale, pour le seul plaisir d'y retrouver l'ambiance si particulière qu'à mon avis nous sommes nombreux ici à avoir connu.


Chemtov, le
Il se peut que je le croise de temps en temps dans un établissement scolaire.


Chemtov, le
Au passage, je vois que le club de Tours se porte bien. Et je découvre que Dieu est un bon blitzeur ! ( vainqueur de la Coupe du club )

Bon... pour ceux qui ne le connaissent pas, il s'agit de l'ex-président de Tours, Maître FIDE, ex-2300 ( et... ex-membre du CE-Strasbourg aussi !)


Krusti, le
Dans "mon" lien vers les archives de l'ET je me suis interrogé sur cette formulation: "À l’issue de ce match nul, la règle de départage (avantage au deuxième échiquier) permit finalement à Poitiers de s’imposer et de se qualifier pour le tour suivant."


Chemtov, le
Nulle au premier échiquier, probablement.


Krusti, le
OK, c'était un constat a posteriori... en première lecture je m'imaginais qu'il s'agissait d'un postulat réglementaire a priori (je pouvais chercher longtemps...)..




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité