France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 18 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

En fait on a 2 façons de voir le problème pour les débutants 6-7 ans par PhilippeJoussim le 09 décembre 2016  [Aller à la fin] | Actualités |
Soit on considère qu'il y a un manque de capacités de compréhension et pour palier à cela on simplifie les exercices.

Soit on considère qu'il y a un manque de capacités d'attention et pour palier à cela on créé un environnement favorable.

Je crois que la chose la plus importante que j'ai appris dans ce métier par l'expérience, est que le problème venait plutôt des capacités attentionnelles. Voilà pourquoi simplifier les exercices au maximum ne me semble pas la stratégie adéquate.

Le problème que l'on a résoudre, c'est avant tout de mettre les enfants dans de bonnes dispositions pour apprendre. Hier je suis passé voir Thierry au Damier, il me racontait que lors de son premier atelier, les gamins lançaient les pièces à travers la classe. Bien je ne sais pas qu'elle est l'expérience de mes collègues dans les ateliers périscolaires, mais hier dans mon atelier j'ai halluciné, il y a des jours c'est impossible de les tenir. Je vais être un peu vieux jeu et prendre le parti des républicains contre les pédagogues, et pourtant je ne suis pas un partisan de l'autorité, mais sans elle dans l'éducation non ne peut rien faire. Il en faut un minimum.

Après le problème est différent si on gère un groupe sur plusieurs années, parce que l'on peut instaurer des pratiques. Et de toutes façons pour faire quelque chose d'intéressant et d'utile dans le périscolaire, il faut de la continuité.


JLuc74, le 09/12/2016 - 12:27:37
"Et de toutes façons pour faire quelque chose d'intéressant et d'utile dans le périscolaire, il faut de la continuité."
Oui... de la continuité en club, le péri-scolaire c'est juste la découverte du jeu.

Le problème avec les groupes péri-scolaires c'est qu'il suffit de quelques cas difficiles pour perturber tout le monde. J'ai des groupes de CP avec lesquels ça se passe très bien, d'autres où ça part très vite en vrille.



elkine, le 09/12/2016 - 12:46:04
apprends à pallier


Julo62, le 09/12/2016 - 15:59:26
"C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases…"


PhilippeJoussim, le 11/12/2016 - 00:40:37
Etrangement, si jeudi c'était le pire atelier de l'année, vendredi c'était le meilleur. Au bout de 3 mois des pratiques se sont instaurées et tout fonctionne de façon plus fluide. C'est à partir de ce moment que l'on gagne en efficacité et que l'ensemble du groupe va réellement progresser.

Pour revenir au premier post, je veux dire que la solution des problèmes n'est pas forcément où l'on pense qu'elle se trouve. Par exemple dans des exercices plus simples, même si je pense à faire 5 cahiers (de l'animateur) pour les mats en 1, correspondant à 5 paliers en terme de difficulté.

Pas seulement l'attention, mais d'autres facteurs psychologiques tel que les émotions positives et la confiance en soi jouent un rôle déterminant. Quelque chose qui marche très bien pour faire progresser les enfants c'est le tutorat. Et parfois on a des appariements qui provoquent des résultats étonnants, j'avais un gamine, Sarah, un peu timide, je voyais bien qu'elle était à l'ouest, et par hasard je l'ai fais travailler avec le grand perturbateur de l'atelier, et je ne sais pas pourquoi elle a pris confiance et à cette séance elle a commencé à apprendre.

Sinon je n'ai toujours pas compris comment on pouvait leur faire découvrir le jeu sans qu'il l'ai appris auparavant.


PhilippeJoussim, le 11/12/2016 - 00:59:36
Bon de toutes façons à chacun sa méthode et je n'ai pas vocation à faire du prosélytisme.

Je note toutefois sur la page des cahiers de l'animateur sur jeip.org 376 téléchargements des fiches de mats en 1, 364 pour les gains matériels et 301 pour les mats en 2 (depuis mars).


JLuc74, le 11/12/2016 - 04:37:14
@PhilippeJoussim :
Je me mets en mode provoc mais... J'en suis à ma 3ème année d'ateliers péri-scolaires, jamais je ne leur ai fait faire d'exercices de mat ou autre (enfin si, c'est arrivé 3 ou 4 fois en fin de séance avec 1 ou 2 enfants, c'est vraiment anecdotique)

"Sinon je n'ai toujours pas compris comment on pouvait leur faire découvrir le jeu sans qu'il l'ai appris auparavant."
Je ne fais que ça, leur faire découvrir le jeu.

Bilan positif au club qui fait le plein. (Club le plus représenté au championnat départementa, plus de la moitié des effectifs chez les poussins, alors qu'en face nous avons des clubs de villes plus importantes et implantés depuis longtemps)


PhilippeJoussim, le 11/12/2016 - 14:59:05
Je n'interviens plus dans ce genre de discussion.


SLM, le 11/12/2016 - 18:30:45
Une très bonne résolution. Je me permets d'en suggérer une autre : arrêter de les initier...


speedypierre, le 11/12/2016 - 18:37:31
"Ce qu'on ne sait enseigner, il faut le taire".



© 2000-2017 - France Echecs