France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 12 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Livre d'échecs à traduire en français ? par Franxis le 01 décembre 2016  [Aller à la fin] | Théorie |
Quel est à votre avis , le ou les livres en anglais ,allemand , russe qu'il serait important de traduire en français et qui seraient tres appréciés par les joueurs . Les indispensables . Merci.


Blunderman, le 02/12/2016 - 08:17:08
- The Life and Games of Mikhail Tal - Tal
- Fire on Board 1 - Alexei Shirov
- Art of attack in Chess - Vladimir Vukovic
- The art of the middlegame - Paul Keres, Alexandre Kotov
- Chess for Zebras - Jonathan Rowson




Rachmani, le 02/12/2016 - 08:21:51
Mayen in the morra
Watson sur la strategie
Reediter les nimzovitch
Les dvoretsky...


supergogol, le 02/12/2016 - 08:41:54
-On My Great Predecessors de Kasparov
-Les bouquins d'Edward WINTER, qui sont de véritables perles


Moriarty, le 02/12/2016 - 09:43:22
Pourquoi demandes-tu ça ?
Tu as l'oreille d'un éditeur ?

- Mes 60 meilleures parties, Bobby Fischer
- On my great predecessors, Kasparov. Incroyable qu'ils ne soient pas déjà traduits !


DocteurPipo, le 02/12/2016 - 10:32:00
Les Kasparov,of course.


Julo62, le 02/12/2016 - 10:36:40
Egoïstement, je dirais de taper dans les ouvrages ne bénéficiant pas de traduction en anglais.
Je pense qu'énormément de très bons bouquins ne bénéficient que de traductions du russe à l'allemand ou du russe à l'espagnol.
Chemtov doit connaître des ouvrages de ce genre dans la langue de Goethe.
Pour l'espagnol, George Bertola (gbchess sur le forum) en a déjà mentionné ici, mais comme je ne sais strictement rien de la langue de Cervantès, je n'ai pas retenu. (Un Zürich 53 de Najdorf, peut-être...)

Globalement, "l'anglais de livre d'échecs", même dans le cas de biographies "littéraire" comme celle de Tal, ça passe.

Après, comme on est un pays avec encore une énorme part de la population qui ne sait pas dire 2 mots dans une quelconque langue étrangère, les grands classiques en anglais, c'est peut-être mieux, d'un point de vue éditorial.
Dans ce cas, Life and games de M. Tal, c'est un carton assuré (au niveau de cette littérature spécialisée), ama.

Pour le Fisher, c'est parce que la traduction est mauvaise qu'il est cité, car il existe en français. Dans la même veine, certains ouvrages de chez Payot Echecs sont très mal traduit, j'ai en souvenir du "Choisir son ouverture" de Mikhaïl I. Cherechevski et Leonid M. Sloutski sur les débuts ouverts qui est rebutant.
Les parties choisies sont bonnes, mais la traduction est bourrée de contre-sens, je ne sais pas si la VO maniait l'humour, ou quoi que ce soit, mais c'est aberrant. Même le terme "qualité" n'est pas traduit dans un contexte échiquéen.

D'ailleurs, ça c'est un test pour les traductions venant de l'anglais, si "échange" est mal employé, méfiez vous du reste ;)


Franxis, le 02/12/2016 - 11:01:56
@moriarty , pas du tout ,mais si cela peux donner des idées aux éditeurs , tant mieux.


Moriarty, le 02/12/2016 - 14:53:01
@Franxis, ok c'était pour savoir au cas où...

@Julo : le Fischer était mal traduit dans sa première édition (par Mme Chaudé je crois !). Lors de sa deuxième édition par Pierre Nolot, la trad' a été revu.
Mais on peut sans doute faire mieux je pense.
Ce livre est bel et bien épuisé, et depuis longtemps. Et s'il y a bien un classique, écrit par un joueur connu : c'est bien celui-là.

J'ajouterais que l'on manque cruellement d'une histoire du jeu en langue française. Il doit y en avoir pas mal dans d'autres langues, prendre la meilleure.
Celle de Giffard en collection Bouquin est sympa, mais pas vraiment suffisante. Même si l'on doit être nombreux à avoir commencé par là...
Mais les Kasparov suffiraient pour ma part !



Julo62, le 02/12/2016 - 15:11:36
@ Moriarty.
Mon exemplaire n'est pas très vieux, avec une couverture blanche et une esquisse de Fischer multicolore.
Je ne savais pas que c'était épuisé.

Et, en fait, je posais la question pour la mauvaise traduction (je me suis mal exprimé).
Parce que, à part les introductions à chaque partie de L. Evans, on ne peut pas dire que Fischer était un bavard ;)


jonorigolo, le 02/12/2016 - 15:16:00
Je dois avoir la même édition que Julo62. Je l'ai acquis il n'y pas si longtemps (en 2004 je crois). La traduction était convenable.


Moriarty, le 02/12/2016 - 15:56:41
L'intégrale du livre d'Alekhine sur ses meilleures parties.
La précédente édition française s'arrêtait avec son match contre Capablanca...


Moriarty, le 02/12/2016 - 15:58:55
Et nous n'avons toujours pas de recueil de parties de Kramnik, Anand, quelque chose de récent sur Carlsen, Maxime etc.

Et aussi : les deux livres de Kortchnoï sur ses meilleures parties (1 avec les Blancs, l'autre avec les Noirs)


Moriarty, le 02/12/2016 - 16:00:03
Je ne m'arrête plus...

La traduction de la dernière édition de la bio de Brady sur Fischer.
Qui contient toute l'histoire jusqu'à sa fin tragique.


Julo62, le 02/12/2016 - 16:19:09
Juste comme ça, si vous cherchez quelque chose en français et de bien fait, avec des parties récentes (enfin des années 2000 quoi^^) il y a les bouquins de N. McDonald chez Bornemann Edition (les échecs - Comment planifier sa partie et Gagner aux échecs - le plan après l'ouverture)

Il y'a une victoire de Carlsen avec les blancs où il joue contre 1...f5 sur 1.Cf3 et il ramène ça sur une sorte de gambit letton en jouant en différé e4.
Du grand Carlsen, déjà.
Pour ses anti, il y a un modèle de partie de Kramnik, contre le Norvégien, où il l'empêche, toute la partie, de se libérer avec c5 et gagne en moins de 30 coups, à la Petrossian, sans avoir l'air. C'est sublime!!

Il y'a une victoire d'E Bacrot...

Bref, ça n'a rien à voir, mais c'est déjà en français^^


elkine, le 02/12/2016 - 16:28:30
Il me semble qu'erony avait disséqué les Kasparov ici et conclu que c'était de la m... en boîte comme dit Zorglub.
Copie de sources non citées, saupoudrage d'analyses fritziennes, etc.
Je ne les ai pas lus, si en plus c'est pour subir les élucubrations de Kasparov...
Winter, c'est un autre niveau.


Julo62, le 02/12/2016 - 16:38:26
De toute façon quand on voit la masse et la rapidité de la production de Kasparov, on a des doutes ;)



DocteurPipo, le 02/12/2016 - 16:49:56
@elkine : C'était l'avis d'erony.
Tous les champions, Carlsen en tête, sont dithyrambiques à propos de ces livres, la plupart des lecteurs ont adorés. Que chacun se fasse son opinion.


Moriarty, le 02/12/2016 - 17:04:33
Ces livres sont formidables !


dan31, le 02/12/2016 - 17:28:24
Disons que l'avis d'erony pointe certains défauts de la série kasparovienne. Moi aussi je trouve que les variantes vont souvent trop loin et sont parfois trop cybernétiques. Mais après tout pourquoi pas on n'est pas obligé de les lire et elles peuvent fasciner certains lecteurs avides de vérité échiquéenne. Sur les sources non citées je veux bien te croire, ce n'est pas la première fois que j'entends ce reproche.

Mais l'ouvrage a également beaucoup de qualités, c'est une synthèse énorme sur les joueurs les plus importants de l'histoire, avec le point de vue de Kasparov sur ces joueurs et sur les grands matches et tournois disputés par eux. Et si je peux me permettre, un historien des échecs ne peut remplacer un joueur de ce niveau sur l'analyse de ces aspects (les parties et la psychologie qui va autour).

Par ailleurs, Kasparov a bien connu de nombreux protagonistes et les aspects bibliographiques peuvent aussi être intéressants : même si ici son apport est plus limité en général, il est un témoin de premier plan à propos de nombreux joueurs (Karpov bien sûr mais aussi Botvinnik, Tal, Spasski, ... qu'il a bien connus).


elkine, le 02/12/2016 - 17:47:49
Disons que si je tombais dessus dans une bibliothèque, je les feuilletterais (ils sont pas donnés en plus, étant signés par Sa majesté).
Mais j'ai déjà feuilleté « Et le fou devint roi » et vu le nombre de fois où il se contredit pour arriver à ses conclusions, y compris sur les parties et la psychologie, je préfère quelqu'un de moins partiel et partial.


DocteurPipo, le 02/12/2016 - 18:01:44
Sur ce bouquin, je suis d'accord avec toi.
Mais là, les great predecessors,au niveau échecs, c'est super -et ce sont des bouquins qu'on peut lire à la plage, comme un roman.
D'ailleurs ce serait sympa d'éditer les 5 d'un coup -comme le bouquin de Giffard.


Meteore, le 03/12/2016 - 12:39:26
Est ce qu il aura l humilité et le courage de produire un jour :
"On my great successors" ?

Ce serait intéressant dans tous les cas !

En traduction : tous les rowson sont importantes.peut être que le "seven deadly...." est déjà traduit ?



Meteore, le 03/12/2016 - 12:45:51
Par successors je veux dire : Kramnik , Anand , Carlsen


Moriarty, le 03/12/2016 - 12:50:49
Oui, il pourrait en faire un sur ses successeurs. Surtout ceux-là, car il les connait bien.
Car c'est tout l'intérêt de sa série. C'est qu'il a bien connu les joueurs depuis Botvinnik.

Pour le Rowson, il est déjà traduit chez (l'excellent éditeur) Olibris :
http://www.olibris.fr/FicheProduit.aspx?Id=40


Franxis, le 31/03/2017 - 12:47:16
Si je peux me permettre de resumer : 1) The life and games of Mikhail Tal ( Tal ). 2) On my great predecessors ( Kasparov ) 3 ) Mes soixante meilleures parties ( Fischer )4) Secrets of modern strategy ( Watson ). Rééditer le manuel des finales ( Dvoretsky ) et mon système ( Nimzowitch ). J'espère qu'un éditeur nous lira.


yegonzo, le 31/03/2017 - 13:31:51
Oui c'est un bon résumé.
Avec ces 6 là, tu en as (au moins) pour 10 ans.
Et au bout de 10 ans, tu peux recommencer car tu auras sans doute presque tout oublié.


Renan, le 01/04/2017 - 10:05:49
il y a un autre post sur les livres qu'il faut avoir et avoir lu...
en effet c'est ces 6 livres la qu'il faut...


Picard, le 01/04/2017 - 11:13:50
On peut se poser des questions sur l'édition française quand on voit ce qui existe en italien, langue moins parlée que le français, ou encore en allemand, langue que je regrette de ne pas connaître vu la richesse en livres en général.
Je n'ai hélas pas de réponses à proposer!



© 2000-2017 - France Echecs