France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 17 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Europe Echecs n° 671 — décembre 2016 par Europe Echecs le 01 décembre 2016  [Aller à la fin] | Actualités |
New York, New York

Carlsen-Karjakin pour le championnat du monde est une belle affiche car elle démontre que les très jeunes ont pris le pouvoir de manière presque définitive aux échecs. C'est la première fois que 2 champions nés la même année s'affrontent pour la couronne mondiale. La révolution numérique et un accès facilité à l'information échiquéenne mènent à cette nouvelle tendance du rajeunissement de l'élite mondiale.

Carlsen domine de la tête et des épaules le monde des échecs depuis plus de 5 ans avec sa 1re place au classement Elo et son premier titre de champion du monde obtenu, à 22 ans, aux dépens d'Anand en 2013 à Chennai. Le génie norvégien, comme la plupart des champions du monde charismatiques, a imprimé son tempo et son style. Il marque les esprits par une maîtrise technique proche de la perfection, ce qui peut le rapprocher de ses grands prédécesseurs Capablanca et Karpov. Dans une étude récente qui faisait une analyse par ordinateurs de la précision des coups des grands champions du monde c'est Carlsen qui arrive en tête avec un score incroyable de plus de 98% suivi par Fischer 97,59% et Kasparov 97,51%.

Sergey Karjakin n'est pas venu pour faire de la figuration, même si peu d'experts estiment qu'il sera en mesure de l'emporter. Le rythme court d'un match en 12 parties est plutôt favorable à un bon défenseur car la moindre erreur demande ensuite un effort surhumain pour revenir dans la roue du leader. Un format en 16 parties me semble aujourd'hui le meilleur car il n'est pas trop long et permettrait au premier qui commettrait un faux pas d'avoir une chance de revenir dans le match.

Il y a 10 ans, au Cap d'Agde, en demi-finale, Karjakin avait éliminé Carlsen. Par 2 fois, Karjakin a gagné en Norvège devant son rival de manière magistrale. La pression est énorme sur le représentant russe à New York car, au-delà de la compétition sportive, la Russie est mise à l'index de manière presque similaire à ce que nous avions connus lors de la guerre froide et du match Fischer-Spassky. Paradoxalement, ce genre de tension politique au niveau mondial aide à la médiatisation de cette joute sportive entre 2 grands jeunes champions très talentueux.

Carlsen a montré un sens aigu de la dérision en jouant l'attaque "Trumpovsky" 3 jours après l'élection du nouveau président des Etats-Unis. Personne, à part lui, ne savait qu'il était possible d'utiliser le répertoire échiquéen pour faire des pirouettes en rapport avec l'actualité et ce, en jouant sa 1re partie du championnat du monde. Comme d'habitude c'est lui qui dicte le tempo et mène ses adversaires sur le terrain qu'il a choisi !

Le 10 décembre prochain aura lieu l'élection à la présidence de la FFE. La rédaction d'Europe-Echecs pendant les mois de campagne a maintenu vis-à-vis de ses lecteurs sa ligne éditoriale impartiale comme elle s'y était engagée. Nous invitons vivement les présidents de clubs à participer au processus démocratique. Votez !

Bonne lecture et bonne fêtes à toutes et à tous.

Bachar Kouatly
www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs
Voir un exemplaire gratuit de la revue en ligne

Sommaire

p. 4 ACTUALITÉS EN BLITZ Ivanchuk en or...
p. 6 LE MONDE EST STAUNE: FAUT-IL ÊTRE UN TUEUR POUR ÊTRE UN CHAMPION D’ÉCHECS ? Le billet de Jean Staune
p. 8 SPÉCIAL CAP D’AGDE: BACROT S’OFFRE LE TROPHÉE KARPOV Étienne Bacrot, Christian Bauer, Matthieu Cornette et Marie Sebag...
p. 17 CORSICAN MASTERS :LE TRIOMPHE DE MVL EN FINALE Maxime Vachier-Lagrave à l’analyse / Interview de Léo Battesti
p. 20 OPEN DE MENTON - AIDEF :SUR UN AIR DE FRANCOPHONIE Interview de Patrick Van Hoolandt / Fabien Libiszewski à l’analyse
p. 26 DOSSIER SPÉCIAL VIKTOR KORCHNOI: LE LION DE SAINT-PÉTERSBOURG (4) Par Georges Bertola / Interview de Jean Py
p. 32 MONDIAL NEW YORK: DE STEINITZ-ZUKERTORT À CARLSEN-KARJAKIN Igor-Alexandre Nataf à l’analyse
p. 37 FESTIVAL DE DIEPPE - PARTOUCHE :HAUCHARD INVINCIBLE DANS L’OPEN A Reportage d’Olivier Delabarre / Arnaud Hauchard...
p. 41 OBJECTIF 2000 ELO ; “TACTIQUE : LES THÈMES / MAJEURS” AUX EDITIONS EUROPE ECHECS Le nouvel opus de Marc Quenehen
p. 42 LE JOUEUR DU MOIS: ROMAIN EDOUARD, LE PHÉNIX DU CAP ! Interview et analyse de Romain Edouard
p. 46 FAITES-VOUS LA MAIN: 18 COMBINAISONS DU MOIS / CAP D’AGDE ET BORIS SPASSKY Par Bertrand Valuet
p. 50 FÉMININES EN OR / SALOMÉ MELIA-PIA CRAMLING À NOVI SAD : LA RICHTER- RAUZER Par Susan Polgar, 8e championne du monde
p. 52 OUVERTURES & IDÉES GAGNANTES: CORNETTE-A. MUZYCHUK / LA SICILIENNE ROSSOLIMO AVEC 6.e5 Par Christian Bauer
p. 56 DISCUTONS OUVERTURES ! DÉBUT LARSEN Par Marc Quenehen, entraîneur Ligue Île-de-France
p. 58 PROGRESSONS ! AMÉLIOREZ VOTRE JEU POSITIONNEL Par Marc Quenehen, entraîneur Ligue Île-de-France
p. 61 LA CRÉATIVITÉ AUX ÉCHECS / ARONIAN-RAPPORT: DANS LE FEU DES COMPLICATIONS ! Par Vassily Ivanchuk
p. 64 LES FINALES INOUBLIABLES / CORNETTE-KARPOV : LE GOÛT DU RISQUE Par Darko Anic
p. 68 ANNONCES DE TOURNOIS
p. 72 HUMOUR : ÉCHEC ET... GAG ! Par Luc Deroubaix


Chemtov, le 04/12/2016 - 01:10:19
Un beau numéro. Beaucoup d'articles très intéressants. De Staune à Bertola, en passant par Igor Nataf, Arnaud Hauchard et Romain Edouard.
A noter aussi l'article sur le Corsican Masters et l'interview de Léo Battesti. Vraiment très classe de la part de Bachar Kouatly quand on voit, inversement, les horreurs publiées contre lui par un site corse.


Meikueilu, le 04/12/2016 - 12:32:51
Au moins, c'est en adéquation avec la promesse de ligne éditoriale impartiale.


bzh92, le 04/12/2016 - 12:43:07
3 pages consacrées au circuit corse contre ... 20 pour le Cap d'Agde.


JLuc74, le 04/12/2016 - 12:50:16
Les jeunes prennent le pouvoir ? C'est curieux mais j'ai l'impression que ça fait déjà longtemps. Kasparov a bien été le plus jeunes champion du monde non ?


supergogol, le 04/12/2016 - 19:00:21
Excellent numéro, en effet ,Chemtov. A voir et revoir,en particulier, l'analyse de sa finale en Corse contre Anand par MVL . Quelle belle partie !


Chemtov, le 05/12/2016 - 09:47:07
@bzh92: J'ai relu... moi, j'ai vu 3 contre 9. Avec une page consacrée à la musique, deux pour les opens ( pour près de 1000 joueurs contre 200 ) et effectivement trois parties commentées ( Bacrot, Cornette, Sebag ) contre une ( MVL ).

Après cela dépend peut-être aussi des relations entre les joueurs invités et les organisateurs. Les champions s'engagent probablement à écrire une page ou deux. Et bien sûr il y a aussi un partenariat spécifique entre E.E. et le Festival du Cap.

Ce n'est pas étonnant... Les premiers opens ''géants'' européens, dans les années 70, avaient plus de 300 joueurs ( colossal pour l'époque ), ils se déroulaient à Strasbourg et s'appelaient.... Open Europe Echecs ! ( A l'origine, il y avait eu aussi des Open Europe-Echecs, mais avec beaucoup moins de joueurs , comme à Bordeaux 64, Le Havre 66, Monaco 67,68,69 et Bagneux 70 ).

En tous les cas, c'est sympa d'avoir pris la documentation de Bastia pour la publier. Je ne sais pas si l'inverse s'est déjà vu...


bzh92, le 05/12/2016 - 22:03:36
@ Chemtov: Il y a 4 articles dans ce numéro ayant pour objet le Cap d'Agde:
- le tournoi pages 8 à 16.
- Le joueur du mois: pages 42 à 45.
- ouvertures: pages 52 à 55.
- finales: pages 64 à 66.


Chemtov, le 05/12/2016 - 23:58:55
Et bien, tant mieux ! Il faudrait donc que les organisateurs d'autres tournois envoient davantage de matériel de cette sorte et établissent des partenariats constructifs avec la revue, pour le bonheur et l'intérêt de tous les lecteurs. Je pense que Europe-Echecs n'aurait pas refusé une partie commentée de Anand ou de Radjabov.

Ceci dit, le fait de citer, ou pas, le mot Cap d'Agde ne va pas améliorer la qualité de la finale présentée. Que ces parties aient été jouées à Bastia ou à Souffelweyersheim ne change rien à leurs contenus techniques !


El cave, le 06/12/2016 - 10:05:10
Souffelweyersheim le Haut, ou Souffelweyersheim le Bas ?


Chemtov, le 06/12/2016 - 10:16:48
Ni l'un, ni l'autre, car autrement ce serait Obersouffelweyersheim ou Niedersouffelweyersheim ( comme les trois proches communes de Oberhausbergen, Mittelhausbergen et Niederhausbergen ).

A la rigueur admis aussi est Soufflezsurl'sachem comme écrivait autrefois Patrick Gonneau. Et je crois que le courrier m'était arrivé.



© 2000-2017 - France Echecs