France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 15 décembre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Quelles évolutions des échecs au 21e siècle ? par Rachmani le  [Aller à la fin] | Actualités |
Bonjour.

Quelles mutations se font sentir au 21e pour léchecs ? quels changements sont perceptibles dans les échecs selon vous ?
Ce jeu a-t-il un avenir ?
Le numérique construit ou détruit l'avenir des échecs selon vous ?
Le savoir échiquiéen est-il plus accessible ? vulgarisé ? progressif ?

Est-il plus facile, difficile de trouver des joueurs ? Quels changements dans l'enseignement ?
Pourquoi serait-il intéressant en 2016 de se mettre aux échecs, pour un enfant, un adulte, un senior ?



El cave, le
L'omniprésence de l'informatique.
La façon de jouer, la préparation, même la perception du jeu, tout est impacté.

Il y a de bons et de mauvais côtés : en un sens c'est plus démocratique, beaucoup plus de monde accède à une information qui était plus restreinte et plus compliquée à obtenir. Les gamins qui jouent depuis cinq ans ne peuvent même pas se représenter l'époque où la sortie de l'Informateur était un événement qui drainait les plus motivés jusqu'au Damier ou chez Variantes.

Par contre il y a un aspect "prêt à consommer" assez désagréable, c'est toujours un peu navrant de voir des poireaux s'exclamer "quel tocard ce X (nom d'un 2700 quelconque)" parce que l'oracle cybernétique vient de passer de -1,04 à -1,87 alors que le joueur en question les éclaterait en simultanée à l'aveugle.

L'acuité calculatoire des modules est telle que les joueurs ont tendance à délaisser un peu la compréhension du jeu pour se focaliser là dessus. D'où d'ailleurs l'incompréhension de joueurs récents dans certaines discussions par rapport à la vieille école.

Ceci dit un Magnus ou un Maxime qui cumulent le meilleur des deux mondes (grande culture et acuité calculatoire des joueurs ayant grandi avec la bécane) sont impressionnants.


Reyes, le
« [En raison de l'apparition des ordinateurs], les joueurs d'échecs reçoivent des réponses toutes faites, alors qu'auparavant pour trouver des réponses ils devaient faire fonctionner leur cerveau à plein régime beaucoup plus souvent, et de ce fait, ils étaient constamment entraînés à l'utiliser et avaient l'habitude de prendre des décisions. Bien sûr, il serait stupide de nos jours de ne pas exploiter une arme aussi puissante que l'ordinateur, mais vous devez être en mesure de combiner le travail avec l'ordinateur et l'entraînement de votre cerveau. La tâche la plus importante des entraîneurs est d'aider leurs élèves à se réconcilier avec ce processus. » Mark Dvoretsky


Reyes, le
En vrac :

- Il y a aujourd'hui tellement de tournois qu'il est impossible de tous les suivre.
- La qualité des retransmissions en direct est devenue excellente. Ce n'est pas toujours le cas mais le Paris Grand Chess Tour a été extraordinaire.
- Il est beaucoup plus facile aujourd'hui de progresser grâce aux informations très accessibles.
- La force des modules d'analyses a radicalement changé la perception des positions.
- En revanche les modules ont fait perdre tout respect pour les grands-maîtres. Dès que l'évaluation saute d'un +1.00 à un -1.00, même les 1200 Elo se moquent des 2800.
- Les modules d'analyse rendent fainéant. Mais c'est le XXIe siècle qui est comme ça : on veut tout tout de suite.
- Je suis heureux d'avoir appris à jouer avant les modules; j'ai ainsi eu la chance de pouvoir baver d'admiration devant des parties comme « l'Immortelle » avant d'un « tas de sable » y ajoute des « ? » un peu partout.
- L'Internet semble avoir été fait pour le jeu d'échecs, même si les Clubs en payent le prix en perdant du monde.
- Les commentaires explicatifs dans les parties sont devenus assez rares. On n'explique plus chez ces gens-là, on compte.
- Le jeu d'échecs a un bel avenir grâce aux avancées technologiques de diffusion.
- Enseigner le jeu d'échecs aux enfants à l'école est une bonne idée. Apprendre à structurer sa façon de penser ne peut pas faire de mal, bien au contraire.


@Reyes
+1


J'ai l'impression de rencontrer de plus en plus de personnes qui font plusieurs activités. Pas vous ?


Reyes, le
Si la personne a 1500 Elo ça vaut mieux pour sa santé mentale. Si la personne a 2700 Elo ce n'est sans doute pas une bonne idée :)


Un truc qui ne changera probablement pas, ce sont les interférences entre les tensions politiques et le monde sportif en général (les Echecs en particulier) .

Ainsi, l'Arménie ne participera pas aux prochaines Olympiades à Bakou, chez leurs ennemis Azeris .


Pour Reyes , ma source :
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=129579


Carlsen me rassure énormément. Son style surtout.

Après Kasparov et ses prépas maison, son acuité ultime dans les ouvertures... Kramnik et Anand ont suivi dans cette voie.

Mais Carlsen ne ressort que rarement mieux d'une ouverture. Il fait vraiment la différence en milieu de jeu et souvent même en finale.
Qui aurait cru que le champion du monde serait un crac des finales, misant souvent sur cette phase de jeu ?

Un joueur comme ça ne devait pas voir le jour au XXIème, pas avec une domination aussi criante.

Les échecs du XXIème ne sont finalement pas si faciles à résumer. Ils vont rester complexes, autorisant tous les types de jeu. Quand bien même les ordinateurs sont devenus plus forts et indispensables aux préparations.
Les fondamentaux du jeu ne sont pas remis en cause, il reste créatif et surprenant.

Il "tient" encore, et c'est tant mieux.


kieran, le
A haut niveau, je pense que le jeu a encore de belles années devant lui. Par contre, pour les amateurs, je suis de plus en plus pessimiste quant à la fréquentation des clubs, les tournois et la suspiscion de triche constante dès qu'un type fait une perf.


Renan, le
je ne suis aussi pessimiste que toi kieran, en live les joueurs sont assez vigilants et surtout quand tu es l'adversaire d'un tricheur je pense que tu le remarques...que tu vois quand ça ne va pas (levage pour aller souvent aux WC,transpiration à grosses gouttes, grosses touffes de cheveux qui cache un émetteur...etc...)...il y a plein d'exemples..


ins4360, le
Professeur, entraineur et joueur de tous niveaux, le logiciel d'échecs est devenu l'outil indispensable pour les joueurs de compétitions.

L'accès aux championnats retransmit sur les réseaux sociaux, est également une belle avancé pour le monde des échecs dans ce XXI siècle.

Les point négatifs, car il y en a ! C'est la décision de la FFE d'organiser tous les tournois le même jour car elle pénalise les petits clubs qui n'ont pas les moyens d'aligner deux équipes ce jour là.

Un autre point négatif, est que même dans un club il est devenu difficile de jouer des parties longues. Il semblerait bien que beaucoup de joueurs se tournent vers les blitz sur le net.



ins2677, le
bernaddelobel et les autres...

La FFE et les Clubs devront de plus en plus considérer que les nouveaux moyens informatiques, les nouveaux outils sont devenus indispensables...

Ils devront évoluer de fait. Pour els parties logues par exemple, et en particlier si els distances sont importantes, il faudra réléchir à ds compétitions à ditances via skype ou autre outil...

La fréquentation des clubs baisse car l'outil internet n'a pas été apprivoisé par les clubs, encore moins par la FFE...

On ne peut pluspasser 4 heures dans un club la nuit pour jouer une partie d'échecs... En revanche, on pourrait le faire à un moment de la semaine et s'organiser...


kieran, le
@GBel, je crois que le post avait trait aux échecs de manière générale pas forcément la FFE.

Je pense que les échecs sur le net sont complètement opposés à ceux de club. Les plateformes existantes proposent déjà bien plus (vidéos, articles, exercices, analyses, ...) que ce que la fédé ne pourrait proposer. Et puis les compétitions à distance c'est une fausse bonne idée, je ne connais pas beaucoup de personnes qui serait prêtes à passer 5h devant Skype pour jouer à distance. Sans parler du coût du matériel ...


Renan, le
kieran,

je ne suis pas d'accord avec toi en ce qui concerne ton 2eme$...
passer 5 heures sur une partie d’échecs?...quand tu joues en club ou en tournoi c'est déjà ce qui se passe non?...le cout matériel?...tu as besoin d'un pc , d'une liaison internet et d'une camera, et de skype?..80% des français on ça aujourd’hui a la maison...les plateformes internet et le club sont complémentaires mais pourquoi certains ne mettent jamais les pieds dans un club?..par peur?...à cause d'une vie familiale dense qui ne leur laisse que peu de temps?...il y a plein de raisons...


kieran, le
@Renan,
Quand tu te lèves plusieurs fois au cours d'une partie en personne, il y a des paranos qui pensent que tu triches alors par écran et Skype interposé je n'y crois pas une seconde.
Et oui, beaucoup de personnes ont un PC mais je ne vais pas me ramener avec une tour de 10kg à mon club pour jouer un match par équipe d'ailleurs nous n'avons pas internet dans notre local ;-)


Si certains ne vont pas en club, il peut y avoir plusieurs raisons et chacun a la sienne. Dans mon cas, un fort attachement à mes amis dans mon club qui est à 200km, je ne viens que pour les interclubs.


Renan, le
il m'est arrivé de faire plusieurs tournois ou parties d'interclubs et mon président de club me disait toujours que je ne me levais pas assez...
des tricheurs tu en trouveras partout , dans tous les sports et meme dans certains examens...


ins4360, le
Et vous pensez que des gens vont payer une licence pour jouer sur un ordinateur ? Sans compter le jour où il y aura une panne de courant ou de réseau en plein match !




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité