France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 11 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Vous connaissiez cette anecdote ? par Davout le 27 février 2016  [Aller à la fin] | Tournois |
Tricherie aux Echecs

"Exemple de Fischer-Kovačević

Friedel rapporte que lors de la ronde 8 du tournoi de Zagreb, en 1970, Bobby Fischer obtient la position ci-contre, avec les blancs, contre Vlatko Kovačević. Le coup 18…Ch4, laissant la tour g8 attaquer la dame blanche, semble très fort pour les noirs, car après 19.De5 Cd7 20.Df4 Cxg2 21.Rxg2 Th4, la dame blanche est perdue. En effet, sa seule case de fuite est e3, mais 22.De3 se heurte à 22…Txh2+ 23.Rxh2 Dh4+ 24.Rg1 Txg3+ 25.Rf2 Tg8 mat.

Tigran Petrossian et Viktor Kortchnoï, qui suivent la partie, voient que cette variante ne marche pas : après 18…Ch4, Fischer peut jouer 19.fxe4!, laissant la tour prendre la dame, car après 19…Txg5 Fxg5, les blancs sont gagnants. Sans l'aval des joueurs, la femme de Petrossian décide de communiquer cette analyse à Kovačević, qui joue 18…e3 et gagne la partie, infligeant à Fischer sa seule défaite du tournoi."

Comment voulez-vous ne pas être parano lorsqu'il y a une collusion contre vous ?

Moralité : ne jamais emmener sa femme dans un tournoi d'Echecs.


Seingalt, le 27/02/2016 - 20:41:14
Kasparov:" Kortchnoi... Petrossian... 1970... URSS... c'est la faute à Poutine!"


Chemtov, le 29/02/2016 - 18:06:20
Bof... Kovacevic a dit qu'il avait vu le piège, sans l'aide de cette femme. Il a ajouté que, de toute façon, il n'avait pas compris ce qu'elle lui avait dit car il ne comprenait pas le russe !


Zorglub, le 29/02/2016 - 18:33:01
Je dirais plus que bof... le plaisir de dénigrer un grand champion alors qu'il est toujours vivant. Tu parles d'une anecdote!


Meteore, le 29/02/2016 - 22:15:52
En général le joueur qui est dans sa partie voit plus que les spectateurs qui sont évidemment moins investis


Davout, le 29/02/2016 - 22:45:50
vu ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tricherie_aux_%C3%A9checs#cite_note-friedel-2

Et le lien précis sur cette partie :

http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.chessbase.com%2Fcolumns%2Fcolumn.asp%3Fpid%3D190


@ Zorglub
Je ne cherche pas à dénigrer qui que se soit.



Enghiennois, le 29/02/2016 - 23:02:46
Dans les commentaires sur la partie sur le site de Chessgames, un joueur croatophone retranscrit une interview que Kovacevic a donnée l'année dernière sur cette partie :

"First, he described Fischer as a gentleman who perhaps overconfidently entered the game with a lesser player. In what was, in Kovacevic’s words, a battle of David vs. Goliath, Fischer did not go for a draw or tempted Kovacevic with a draw-offer in the early phase, but played actively until the position was lost. Then he shook the young opponent’s hand, said ‘Very good,’ signed the score sheet, and left. Kovacevic has not even managed to sign his own sheet, when Petrosian, excited with Fischer’s defeat, took it from his hands and enthusiastically exclaimed: ‘For Moscow, for Moscow!’ Second, Kovacevic described 10. Qe7 as the key move, speaking of it in terms of religious epiphany: he was in a dark tunnel, and then saw light. Everything fell into its place, and it was downhill for Fischer after that. Third, Kovacevic gave his view of the ticklish moment after Fischer’s 18. f3 with a tactically astute idea of queen sacrifice. He said that he was nervous, not believing he could defeat Fischer. For that reason, he walked around the room. Zealous Rona Petrosian indeed approached him before his move, and said something he claimed he did not understand as he did not speak Russian and was completely concentrated on the game. Kovacevic insisted that he found the right move on his own, sensing that Fischer, obviously not being a patzer, set up a final trap that could save him. The now old grandmaster insisted that only afterwards he realized it was a warning of some kind, and he could not negate that Soviet players had dishonorable intentions."

Ainsi, selon lui, il vit le piège et trouva le bon coup tout seul, mais confirme que Rona Petrossian a essayé de tricher !


Zorglub, le 01/03/2016 - 00:04:34
Non mais il faut éviter de rapporter ce genre de ragots qui portent à confusion... Je connais cette anecdote pouvant ternir à l'image de Vlatko qui est un joueur très apprécié en Croatie.


Myroslav, le 01/03/2016 - 14:21:00
Un Croate qui ne comprend pas la langue russe ? Je suis bien étonné.
Les slaves se comprennent aisément entre eux en principe.



Enghiennois, le 01/03/2016 - 20:49:35
@Myroslav : c'est ce que je croyais aussi, mais pour avoir essayé de baragouiner en russe avec des Polonais, j'ai l'impression que c'est un peu un mythe !

(Ou alors c'est mon accent russe qui est horrible)


Seingalt, le 01/03/2016 - 22:46:36
Bah non... c'est une femme... le temps du trajet elle a dû oublier la variante!



© 2000-2017 - France Echecs