France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 15 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Fusion des Régions et des Ligues : conséquences sur les Interclubs par PatriceVincens le 06 novembre 2015  [Aller à la fin] | Clubs |
Au 1° Janvier 2016, 16 des 22 régions françaises fusionneront et 17 des 24 Ligues FFE seront concernées par ces fusions, le Ministère faisant le forcing pour que les fédérations sportives calquent rapidement leur organisation, et celle de leurs Ligues, sur celle des régions.
Un premier constat, si certaines régions garderont leur périmètre, il n'en n'est pas de même de certaines autres dont la superficie sera supérieure à celle de bien des états européens (de la frontière espagnole au Val de Loire ou 360 km à vol d'oiseau - et près de 500 par la route - de Tarbes en Midi-Pyrénées à Langogne en Languedoc-Roussillon, etc ...)!
Il faut maintenant analyser les conséquences que ces fusions entraîneront pour tous les sports. Pour ce qui concerne les Echecs, cela aura-t-il des effets sur la N4 et son nombre de groupes ? Les championnats régionaux, à l'organisation et aux conceptions souvent différentes d'une ligue à l'autre, devront obéir à un même règlement et à une organisation similaire. Les championnats des Ligues concernées tendront à être organisés en des points plus centraux afin de limiter des distances parfois très importantes.
Le débat est ouvert car on entend parler de mise en application dès la saison 2016/17, c'est à dire demain. De belles séances en perspective pour les CT régionales concernées (j'en fais partie ...) !




virinc, le 06/11/2015 - 17:58:53
Si j'ai bien compris, les ligues actuelles deviendront des "zones de jeu" dans lesquelles seront organisés les championnats par équipes et individuels.


PatriceVincens, le 07/11/2015 - 08:01:26
Oui dans un 1° temps. Mais en fin de saison, il faudra bien organiser des finales ou des regroupements pour désigner les champions des nouvelles ligues ainsi que les équipes promues. Certes, on pourrait en rester au stade de la 1° phase et sacrer, comme actuellement, le champion de Lorraine ou la championne de Basse-Normandie. Mais cela va à l'encontre de ce que les nouvelles instances réclament et qui va poser des problèmes organisationnels en raison de distances parfois dissuasives !


JLuc74, le 07/11/2015 - 08:34:19
Il n'est absolument pas nécessaire de faire coïncider ligues et régions, chez nous c'est déjà le cas chez nos où nous avons deux ligues (Lyonnais et Dauphiné-Savoie) pour une seule région. Les régions Rhône-Alpes et Auvergne vont fusionner, il ne me semble pas nécessaire de fusionner également les 3 ligues.


Chemtov, le 07/11/2015 - 11:24:28
@PatriceVincens : Actuellement le titre de champion de ligue par équipe n'a plus beaucoup de sens. L'Alsace a 21 équipes qui évoluent en Top12, N1, N2 ou N3. Le vainqueur des groupes locaux de N4 mérite-t-il un titre régional ?

@Jluc74 : De nouvelles super-ligues vont être créées, mais les ligues ne disparaîtront pas. Elles garderont leur autonomie. Il y aura juste un étage administratif en plus.


PatriceVincens, le 07/11/2015 - 18:59:01
JLuc74 : ce n'est pas ce qui nous a été annoncé par des élus politiques ! Ce qui est valable pour la fusion Languedoc/Roussillon-Midi-Pyrénées le sera tout autant pour toutes les autres régions. La loi est la même pour tous. Un nouveau CD sera élu et il se substituera aux 2 ou 3 CD actuels. Il ne s'agit pas d'une strate supplémentaire (il y en a déjà bien assez !).
Bien sûr, on pourra toujours organiser des compétitions "localisées", correspondant aux anciennes régions, mais à la fin il faudra bien regrouper le tout (quotas de qualifications pour divers championnats, etc ...).


Chemtov, le 08/11/2015 - 12:22:56
On n'a pas du tout le même son de cloche ( si je puis dire !).



PatriceVincens, le 09/11/2015 - 10:31:48
La "Dépêche du Midi" du jour annonce la fusion au 1° Janvier 2017 des Ligues Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées de foot, et en conséquences, celle des 2 divisions "Honneur" et la disparition très probable du CFA2 (8 groupes de 14 équipes), plus basse division nationale, qui ferait double emploi avec les nouvelles super divisions Honneur.
Alors, que l'on soit pour ou contre ces fusions qui ont été votées par nos parlementaires, je doute que les modestes Echecs puissent s'en affranchir là où le très puissant et arrogant football est obligé d'appliquer les consignes du Ministère.
Il faut arrêter de rêver et de se croire plus puissants qu'on ne l'est. Cette réforme aura indiscutablement des effets sur nos compétitions, tant individuelles que par équipes. Et tout comme au foot et au rugby, les nouveaux championnats de ligues (niveau régionale 1) risquent là aussi de faire double emploi avec la fameuse N4, point qui avait d'ailleurs été souligné par feue la Commission "Elos-Compétitions", sans que celle-ci soit entendue.
Certaines ligues ont commencé à se pencher sur la question et les CT régionales vont avoir du pain sur la planche pour harmoniser la conception et les règlements propres à chaque ligue.


Bernard83, le 09/11/2015 - 14:54:37
Voici le compte-rendu d'une première réunion organisée en Région PACA :
http://www.echecs-cotedazur.com/IMG/pdf/fusion_ligues__paca_presentationv2.pdf


Chemtov, le 09/11/2015 - 18:27:01
Oui... Enfin, on ne peut pas faire un championnat de Ligue qui serait la N4. Car cette N4 se déroulerait sur un territoire cinq fois plus grand qu'un territoire de N3 ! ( Le groupe XV de N3 couvre les deux départements alsaciens ).


Chemtov, le 09/11/2015 - 18:32:16
Donc en PACA, on lit :

''Compétitions sportives''
''La structure actuelle reste inchangée : 06 et 83 d'un côté, et 04, 05, 13 et 84 d'un autre côté. En effet il n’y a pas d’obligation de suivre le nouveau découpage territorial dans l’organisation des compétitions. Il convient donc de maintenir le fonctionnement actuel du dispositif régional en découpant les futures ligues régionales en « territoire de jeu » (nom provisoire), chacun reprenant les délimitations géographiques actuelles. Dès lors, il peut être envisagé d’imposer la création d’une commission technique dans chaque future ligue régionale, avec des référents responsables de chaque « territoire de jeu. » : « territoire de jeu de Provence » et « territoire de jeu de Côte d'Azur ».
Il faudra également changer l’appellation « phase ligue » de certaines compétitions (Coupe Loubatière, N.II Féminine…) par une autre appellation telle que « phase interdépartementale » par exemple.
Les Nationales IV, qualifications jeunes, scolaires, etc. restent inchangées. L'attribution des groupes et des places se fera en fonction de la zone de Provence et de la zone de la Côte d'Azur, comme aujourd'hui.''


JLuc74, le 09/11/2015 - 21:04:31
"Il convient donc de maintenir le fonctionnement actuel du dispositif régional en découpant les futures ligues régionales en « territoire de jeu » (nom provisoire)"
Et pourquoi ? Actuellement les ligues ne correspondent pas nécessairement aux régions, donc pourquoi perdre le droit d'utiliser ce nom ? Surtout que la FFE n'étant pas délégataire donc n'a pas à suivre nécessairement ce qui est imposé aux fédérations délégataires (si ces dernières doivent nécessairement faire coïncider ligues et régions). La meilleure façon de garantir ligue=région est de ne plus parler de ligue mais uniquement de région, si on garde les deux termes c'est bien que ce n'est pas nécessairement la même chose.


MarcoA, le 12/11/2015 - 19:41:35
Je vous signale que le sujet a déja été débattu.

Puis bon pas la peine de tortiller du nombril, la chose se fera, et la Feufeu s'alignera sur le désir du ministère .

Au fait , c'est quoi une Ligue ? Pour la réorganisation , je vous souhaite bien du courage et le futur CD va s'arracher le peu de poils qui lui reste .Sans compter sur les oppositions systématiques des " pas contents " à vie .



Povkar, le 15/01/2016 - 20:49:52
Sans doute le plus ennuyeux dans cette histoire, on nous a présenté ces fusions comme faisant partie de la loi relative à la réforme territoriale du 15 janvier 2015. Hors, en consultant la loi en question, facile à télécharger, on ne trouve pas de trace de fusions des ligues sportives.
En fait, l'administration a fusionné ses directions régionales (DRISCS) et a décrété que les ligues sportives devaient faire de même. Pour donner une assise juridique à cette décision, on a trouvé une annexe du code du sport (1.3.2) qui semble traiter des particularités des départements 67 et 57. L'assise étant quelque peu chancelante, la pression a été mise sur les fédérations pour faire passer la pilule et surtout, que les ligues entérinent par vote.


Chemtov, le 15/01/2016 - 23:17:56
Dans d'autres fédérations, on ne perd pas de temps ( ici le tennis de table, pour la nouvelle région Nord-Pas de Calais / Picardie avec environ 400 clubs et plus de 20 000 licenciés ) : http://www.liguenpdctt.fr/images/fusion_ligues/genese_fusion_ligues.pdf


Elpancho31, le 16/01/2016 - 01:51:36
le pire c'est qu'avant le redécoupage territorial ce n'était pas obligatoire d'avoir une ligue correspondant à la région sur un point de vue purement géographique, mais vu les 15% d'opinions favorables et le contexte actuel ils sont obligés d'imposer des obligations pour faire passer toutes les nouvelles mesures en force, ce qui démontre réellement la fragilité du redécoupage et la difficulté à assumer face aux oppositions diverses. Pour faire passer la pilule ça va y aller fort en propagande, menaces etc, si en pratique les gens continuent à faire comme avant, et se basent sur les anciennes régions c'est que la réforme territoriale n'a servi à rien et ce serait un échec politique considérable donc difficilement envisageable


SLM, le 16/01/2016 - 08:18:17
"obligés d'imposer des obligations" : la vache, ça rigole pas ! ;-)



© 2000-2017 - France Echecs