France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 14 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Comment choisir mes variantes sur la Sicilienne ? par VincentNogent le 15 mars 2015  [Aller à la fin] | Ouvertures |
Bonjour bonsoir !

Voici quelques mois déjà que parmi mes études j'appréhende lentement mais sûrement la Sicilienne. J'apprécie de plus en plus cette défense de par sa richesse et complexité, mais j'aurais quelques questions. Je sais bien que les blancs de toute façon peuvent dans de nombreux cas "forcer la variante" du moins le début, cela dit voici mon point d'interrogation :

1) Quelles sont les variantes que l'on peut considérer comme les plus aigües ? J'apprécie grandement ce genre de jeu et je suis à 2 doigts de me perdre au milieu des livres et articles sur cette défense.

2) Quelles sont les variantes réputées pour être les plus solides positionnellement ? J'essaie de m'habituer à varier entre jeu aigu et jeu solide pour m'entraîner.

Merci d'avance à vous =)


gurtu, le 16/03/2015 - 01:07:47
Alexei Shirov disait que,jeune,ses entraineurs l'encourageait à jouer le Dragon avec les noirs.

Cette variante affine le jeu positionnel et le sens tactique.

Mais Julo62 va surement intervenir pour te conseiller son livre de chevet,"Le labyrinthe sicilien " de Polougaievsky (2 tomes),et il aura raison,ces livres sont des chefs d'oeuvre.




JLuc74, le 16/03/2015 - 06:54:54
Chacun peut te conseiller sa variante préférée mais ce ne sera pas forcément celle que tu comprendras (ou croiras comprendre) le mieux donc celle qui te conviendra. Commence par jouer les coups qui tu veux dans des parties d'entrainement et jette ensuite un oeil à la théorie pour t'améliorer, regarde également l'évaluation de l'ordinateur pour valider tes coups. Mieux vaut jouer un coup secondaire avec un plan qu'une grande variante classique sans vraiment la comprendre et comme je dis toujours un bon coup n'est un bon coup que quand on sait pourquoi c'est un bon coup.


gurtu, le 16/03/2015 - 10:42:02
Je ne pense pas que regarder l'évaluation de l'ordinateur sur une ouverture aide à comprendre une position.


JLuc74, le 16/03/2015 - 11:01:15
@gurtu, ben si tu as les noirs et que l'ordi te dis +3 tu as bien une info à prendre en compte. Et même si tu passes brutalement de +0,3 à +1 tu peux avoir de gros doutes sur la position même si tu ne comprends pas pourquoi.


Julo62, le 16/03/2015 - 12:22:51
Effectivement, gurtu^^

Pour choisir dans la Sicilienne.
On va partir du principe qu’on ne s’occupe pas des suites « marginales », Rossolimo, Fermée, Alapin... (Suites qui m’ont dégoûté, avec ma pratique qui culmine à 10 parties sérieuses par an) et on va partir du principe que ton adversaire veut te jouer 2.Cf3 et 3.d4.

Les systèmes les plus « sûrs » sont ceux à base de « e6 », tout le complexe Paulsen-Taïmanov. Ca ne t’exemptera pas d’une bonne préparation théorique et de quelques variantes plus pointues, mais on peut considérer que c’est la sicilienne la plus « plan-plan ».

Le complexe Najdorf est une folie. Les choix blancs sont très nombreux et très différents les uns des autres, et comme c’est très complexe tactiquement, le seul bon coup est souvent à mémoriser. Donc une masse de travail colossale.

Les « petits centre » hors Najdorf sont intéressants dans pas mal de lignes, mais demandent un gros travail sur le répertoire pour éviter de se retrouver dans les pinces d’un adversaire malintentionné. Et permettre l’attaque Kéres ou la Vélimirovic ça ne me plaisaient pas.

Les systèmes à fianchetti roi sont différents selon que tu permettes l’étau de Maroczy ou pas. Les stratégies sont plus lisibles. Mais, dans le vrai dragon, la marge de manœuvre entre la vérité théorique et la sévère punition est très mince. Dans les systèmes accélérés, certains manient l’étau comme le chirurgien son scalpel, et c’est vraiment pénible à affronter.

Finalement, et ce n’était pas mon choix quand je jouais la sicilienne, je conseillerai la Schvesnikov. C’est spécifique, comme structure, donc la trame stratégique globale reste, c’est raisonnablement actif et tactique et c’est un peu moins sous les feux de la rampe...

Ou alors, avec une dose de travail moins importante et pour entrer dans le monde sicilien, les vieilles siciliennes des 2 cavaliers, avec Cc6, Cf6, e6 et une sortie rapide et active du Fou roi. On se méfie peu de ces vieilles variantes, et si les blancs ne connaissent pas, c’est très piégeurs. S’ils connaissent, les noirs n’ont pas ce qu’ils peuvent attendre d’une sicilienne : un jeu riche.

Bon jeu.



VincentNogent, le 06/04/2015 - 16:31:39
Merci tout le monde, j'avais oublié de répondre malpoli que je suis, je prends note et j'expérimente.


AlexisdeMetz, le 06/04/2015 - 18:10:20
A propos de Sicilienne , que pensez vous du Gambit de L'Aile ? (1.e4 , 1...c5 , 2.b4 ?!



© 2000-2017 - France Echecs