France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 14 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Progression par paliers par Adoubator le 28 janvier 2015  [Aller à la fin] | Théorie |
Bonjour,

Désolé mais je n'ai pas trouvé la rubrique adaptée à mon message

C'est mon premier article et je vous salue tous mes chers confrères des 64 cases.
Que cette nouvelle année déjà bien entamée vous soit prolifique en victoires, arnaques dans les positions désespérées, progression et prise de plaisir accrue dans ce magnifique jeu qu'est les échecs.

Cela fait un bon moment que je vous lis et j'ai voulu franchir le pas en m'inscrivant. Gens una sumus.

J'ai un fond de jeu à 1950-2000 (sous classé à 1800 elo fide) pas de quoi fanfaronner donc je suis juste un petit peu bon parmi les médiocres (1700 - 2000). J'ai remarqué que les gros paliers de progression se font juste après les longues périodes de break échiquéen, comme si le cerveau en veille échiquéenne faisait une sorte de synthèse de toute les informations assimilées pendant les période de travail (tactique, finale, ouverture etc...).

La première fois que j'ai remarqué ça c'était il y a 2 ans, je faisais beaucoup de tournois et du jour au lendemain pour des raisons professionnelles je n'ai pu faire la moindre partie pendant un mois et demi tellement que je fut débordé. A mon retour sur un site d'échecs qu'elle n'a pas été mon contentement de constater que mon fond de jeu avait gagné 70 points elo (1830 -> 1900).

Pendant 1 an et demi je ne suis plus redescendu et me suis maintenu très précisément à ce pallier, tout en continuant de travailler les échecs en moyenne 1h20 par jour (70% tactique, 20% finales, 10% ouvertures).

Et j'ai été frustré de ne constater aucun progrès pendant ce laps de temps malgré le temps investi dans ce travail quotidien (et en jouant en plus des matchs interclub, tout de même 1 tournoi lent tous les 2 mois). Jusqu'à ce qu'un nouveau pallier soit franchi encore une fois à la suite d'une longue inactivité échiquéenne (6 mois !) pendant laquelle je n'ai fait que quelques rares blitz sur internet (6 par semaine en gros). Ce nouveau pallier a vu progresser mon fond de jeu de 1900 à 1975. Pas de quoi se vanter mais ça fait tout de même plaisir surtout après cette période de frustration et de lassitude où j'ai même pensé à arrêter les échecs en club définitivement (me contenter de rares blitz sur internet quand ça me prend).

Est-ce que vous aussi depuis un certain niveau vous constatez une progression par paliers succédant des périodes d'inactivité échiquéenne relativement longues ?


clarxel, le 28/01/2015 - 17:49:27
Bonsoir
2 questions :
1) où est publié le classement de "fond de jeu" qui t'ont permis de mesurer que tu passais à 1900, puis à 1975 ?
2) si le qualificatif "médiocre" s'applique aux 1700-2000, quels qualificatifs s'appliquent aux tranches inférieures ?


clarxel, le 28/01/2015 - 17:52:15
Bonsoir
2 questions
1) Où est publié le classement de ton "fond de jeu" ?
2) Si le qualificatif "médiocre" s'applique aux 1700-2000, comment appelles-tu les tranches inférieures ?




clarxel, le 28/01/2015 - 17:52:57
Bonsoir
2 questions
1) Où est publié le classement de ton "fond de jeu" ?
2) Si le qualificatif "médiocre" s'applique aux 1700-2000, comment appelles-tu les tranches inférieures ?



clarxel, le 28/01/2015 - 17:53:37
Bonsoir
2 questions
1) Où est publié le classement de ton "fond de jeu" ?
2) Si le qualificatif "médiocre" s'applique aux 1700-2000, comment appelles-tu les tranches inférieures ?



clarxel, le 28/01/2015 - 17:54:07
Bonsoir
2 questions
1) Où est publié le classement de ton "fond de jeu" ?
2) Si le qualificatif "médiocre" s'applique aux 1700-2000, comment appelles-tu les tranches inférieures ?



kaktus, le 28/01/2015 - 19:38:38
Déjà, tu oublies le terme sous-classé.

Et tu cherches le problème pour franchir le palier.

Bon disons 2000 pour commencer puisque cela semble être le premier cap à franchir.

Tu regardes tes parties avec des joueurs supérieurs à 2000, tu analyses tout seul aidé d'un logiciel, ou avec des joueurs plus forts, et tu détectes tes lacunes (enfin quelques unes, parce qu'en dessous de 2200, elles sont nombreuses).

Après, tu as des objectifs personnels et identifiés pour "passer le palier".

Le coup de l'inactivité, du programme tout fait ni à faire, tout ça, c'est du bidon, chacun son chemin !

(personnellement à 1500, j'étais beaucoup plus fort en finale que beaucoup de 2100, mais j'avais beaucoup d'autres lacunes, dont certaines d'ordre psychologique, par exemple respect excessif de l'adversaire, ou le contraire...)

Tu oublies le niveau du "fond de jeu" subjectif (pour le moins)et tu te reposes sur des éléments factuels, et là tu pourras progresser.



gurtu, le 28/01/2015 - 20:01:00
"J'ai un fond de jeu à 1950-2000 (sous classé à 1800 elo fide) pas de quoi fanfaronner.

Jolie contradiction...


Adoubator, le 28/01/2015 - 20:06:09
clarxel,

1) chess.com et 2 bons joueurs classés 2100+ au club où je vais parfois pousser du bois me l'ont confirmé
2)
800 - 1499 : débutant
1500- 1699 : mazette définitive ou provisoire
1700 - 1999 : joueurs médiocres
2000 - 2099 : joueur assez bon
2100 - 2200 : fort amateur
2201 - 2499 : très bon joueurs semi pros ou pros (coaching surtout)
2500 - 2599 : excellent joueurs pros
2600 - 2699 : premier palier de joueurs de génie
2700 - 2849 : génies parmis les génies
2850+ : demi-DIEU

kaktus,

Non je n'oublies pas le terme sous classé puisque il existe et qu'il est adapté pour moi.
Je suis classé 1800 fide or la moyenne de mes 5 denières perfs à mes tournois était de 1920 (je suis passé fide bas il y a 2 ans et demi à 1533 à peine à cause d'un mauvais tournoi car je débutais la compétition et je flippais pendant les parties). Et depuis comme je l'ai expliqué j'ai franchi un nouveau pallier après un long break de 6 mois.
Celà dit encore une fois un fond de jeu à 1950-2000 (confirmé par des bons joueurs qui m'ont jaugé en jouant avec moi) n'est pas en soit un elo dont on peut être fier. A partir de 2200 comme tu l'as dit ça commence à le faire, mais je ne me fais pas d'illusions je n'atteindrais jamais un tel niveau.

Pour toi il n'y a pas eu de palliers donc, ta progression s'est faite en continue ?

Et les autres quels ont été vos palliers de progression ?



Adoubator, le 28/01/2015 - 20:11:42
gurtu : "J'ai un fond de jeu à 1950-2000 (sous classé à 1800 elo fide) pas de quoi fanfaronner.

Jolie contradiction...

réponse : Aucune contradiction, J'explique où m'ont mené ces 2 palliers de progression c'est tout. Si certains l'interpretent comme de la vantardise ça m'est égal.


kaktus, le 28/01/2015 - 20:20:45
Je ne parle pas spécialement de moi, j'ai une "carrière" très brève et éphémère et peu de parties, j'ai commencé tard, je me suis de fixé pour objectif à un moment de la conclure en prouvant que j'étais au dessus des joueurs en dessous de 2000, je l'ai fait et je me suis arrêté.

Mais j'ai eu la chance d'être le coéquipier et l'ami de joueurs bien plus forts, et j'ai bien observé leurs progressions, leurs paliers , et éventuellement leur "renoncement".

Encore une fois, il faut te baser sur du factuel, tes parties !

Après faut voir éventuellement tes résultats en fonction de tes espoirs selon le niveau (Une année, je faisais aussi facilement nulle contre un 2100 que contre un 1400, il y avait un problème !)

Si tu estimes avoir un fond de jeu supérieur à 1900 (selon des experts..), du devrais gagner pratiquement toutes tes parties contre des 1600 ou moins.
Est-ce le cas, si non, analyse pourquoi.





gurtu, le 28/01/2015 - 20:21:41
J'espère qu'un jour tu pourras pallier à tes difficultés pour passer un palier...


LaurentMilleret, le 28/01/2015 - 20:24:56
J'espère que tu deviendras un homme


Adoubator, le 28/01/2015 - 20:30:33
Contre les 6 derniers 1600 fide que j'ai affronté en compétition j'ai fait 5.5/6 Kaktus




Adoubator, le 28/01/2015 - 20:31:31
Très drôle LaurentMilleret...


Adoubator, le 28/01/2015 - 20:37:14
Personne d'autre raconte ses paliers ?

L'objet premier de ce topic était qu'on se raconte comment on a progressé et s'il y a eu paliers ou pas. Si oui qu'est ce qui a déclenché ce palier ? Ca pourrait aider ceux qui en ont marre de stagner (malgré le travail fourni) et veulent progresser.


dan31, le 28/01/2015 - 20:39:00
si tu stagnes déjà tu resteras une mazette avec un fond de jeu de 2000 c'est pas grave et si tu progresses tu deviendras un 2000 avec un fond de jeu de mazette c'est plus grave !


Adoubator, le 28/01/2015 - 20:39:53
c'est pas grave en effet


kaktus, le 28/01/2015 - 20:48:29
Ben si tu fais 5,5/6 contre les moins de 1600, continue l'analyse,contre les 1700-1800, et contre les 2000-2100.

Après les statistiques, au moment où tu détectes un bug, de ton point de vue, tu étudies, analyses et repères pourquoi tu n'as pas obtenu les résultats espérés.



Adoubator, le 28/01/2015 - 20:52:34
Merci kaktus,

toi au moins tu es constructif sur ce fil, je vais suivre ton conseil.


Reyes, le 28/01/2015 - 21:02:18
Sans voir les parties c'est difficile de donner un avis.


Adoubator, le 28/01/2015 - 21:04:24
Bonsoir,

Je peux poster mes 10 deniers blitz si vous voulez
Peut on intégrer un pgn viewer sur le forum ? Ce serait l'idéal plutôt que de vous taper 10 copiers coller des données pgn vers un fichier, etc...


Reyes, le 28/01/2015 - 21:07:47
Comme indiqué dans la charte, il est possible de mettre un pgn avec plusieurs parties uniquement dans un nouvel article.


Adoubator, le 28/01/2015 - 21:15:35
Ok reyes merci je vais créer un nouvel article intitulé
"Mes 10 derniers blitz, que me conseillez-vous ?"


clarxel, le 28/01/2015 - 21:39:24
Qui joue les blitz, toi ou ton fond de jeu?


Adoubator, le 28/01/2015 - 21:50:42
Fischer en channeling mediumnique parfois mais malheureusement ça dure jamais plus de 2 coups


Julo62, le 29/01/2015 - 17:26:03
Sur la « progression » sans jouer :

Les échecs, au moins dans le cadre des parties de compétition, mobilisent tes connaissances, mais aussi ta capacité à te battre, à te mobiliser, à affronter l’adversité...

J’ai, moi aussi, été amené à interrompre mon activité échiquéenne, pendant une période assez longue, 2/3 ans.
Je ne m’entrainais plus, la seule activité échiquéenne que j’avais était de « lire » certains de mes ouvrages. Je dis lire, car je parcourais les ouvrages sans échiquier, et n’ayant aucune compétence à l’aveugle, on ne peut pas parler d’étude ou de travail.
J’ai réussi une excellente saison de reprise (de loin ma meilleure).
On ne peut vraiment pas parler d’entrainement, ou de progression de mon niveau pour expliquer ça.
Par contre, je me souviens très bien d’avoir joué avec un état d’esprit beaucoup plus libre qu’auparavant. J’avais, j’en suis sûr dépasser un blocage autant psychologique qu’échiquéen dans mon approche des parties.
Je pense que c’est à ce niveau que le « break » fait le plus de bien.

Loin de moi l’idée de réduire le jeu à un simple duel de volontés, mais je remarque que j’ai gagné bien plus de partie parce que mes adversaires « s’envoient en l’air » que parce que j’ai bien joué, de même pour mes défaites.
Pareillement, j’ai côtoyé des coéquipiers ou des adversaires se maintenant dans la durée au niveau de 1ère catégorie, alors qu’ils étaient rapidement démunis devant un exercice tactique type « faîtes vous la main », ou avec des lacunes en finales sur des notions même élémentaires, ou encore avec des répertoires d’ouverture franchement médiocres ou inoffensif. Pourtant, dans le jeu pratique, ils se mobilisaient totalement, savaient éviter les erreurs grossières, et s’accrochaient énormément.

Sinon, « 70% tactique, 20% finales, 10% ouvertures ».
Personnellement, et sans dénigrer ses travaux, j’ai beaucoup plus profité de l’études de parties commentées.
C’est plus compliqué à réaliser, car tu peux avoir l’impression de travailler alors que tu demeures dans une attitude passive. Mais avec l’investissement nécessaire, je suis convaincu que c’est très profitable.
J’ai eu l’impression de « franchir un palier » quand j’ai compris, à mon niveau, le chapitre du Labyrinthe sicilien de Lev Polougaïevski , sur les sacrifices stratégiques, en particulier les Cd5, en prise, pour rien... Je me suis, un peu, rendu compte que mes échelles de valeurs étaient vraiment trop lacunaires.

Enfin, je sais que c’est un bouquin qui ne fait pas l’unanimité, mais j’ai aussi eu l’impression de « franchir un palier » à la lecture de : La valorisation des pièces en cours de partie de Soltis.

Bon jeu.




Adoubator, le 29/01/2015 - 19:17:33
Merci pour ton témoignage Julo62,

Pour le labyrinthe sicilien de Lev Polougaïevski, merci mais je n'étudierai jamais cette ouverture qui représente trop de théorie il parait.

Contre e4 je joue e5 pour le moment

Je vais suivre ton conseil et d'avantage étudier les parties commentées. On m'a conseillé à mon niveau de commencer par l'ère post romantique jusqu'à Alekhine exclu (1880-1927)

Bonne soirée


Petiteglise, le 29/01/2015 - 22:06:45
Si tu penses que t'as plus rien à apprendre des Greco, Philidor et autres Anderssen ou Morphy, tu peux passer à plus récent.


e4c5, le 29/01/2015 - 22:07:21
Apres plusieurs annees (15 ans) sans jouer j'ai eu l'agreable surprise d'avoir un nouveau classement elo superieur.

A la reflexion je l'explique par mon "vieillissement". Jeune je pensais que si mon adversaire ne jouait pas la ligne principale d'une variante s'etait une faute qui devait etre refutee. J'avais une vision tres tactique.

Maintenant j'ai progressé sur les aspects strategiques et surtout dans les finales.

Que conclure ? Mes progres sont ils liés à la maturité ou à une prise de recul ?

A mon avis les deux. Je pense que notre cerveau ne conserve que l'essentiel pendant la periode de repos. Lors de la reprise on joue plus relaché aussi.

Concernant les livres j'ai apprecié "l'art de jouer les pions". Nos premiers livres nous marquent...

Concernant la sicilienne, comme mon pseudo peut le laisser entendre... c'est une ouverture que j'apprecie...


gurtu, le 29/01/2015 - 22:10:26
@ Julo: "Le Labyrinthe Sicilien"(2 tomes) du grand Polougaievsky!

En voilà un bouquin extraordinaire trop méconnu et qui ne balance pas des multitudes de variantes mais parle de thèmes et d'idées (jusqu'aux finales qu'engendrent les structures de pions).

Un chef d'oeuvre!


Julo62, le 30/01/2015 - 08:39:01
« Pour le labyrinthe sicilien de Lev Polougaïevski, merci mais je n'étudierai jamais cette ouverture qui représente trop de théorie il parait. »

Pas besoin de jouer ou de vouloir jouer la sicilienne pour profiter de ce genre d’ouvrages...
Au contraire même...
C’est un peu comme si un musicien classique disait qu’il ne jouera jamais de jazz, donc qu’il n’a pas besoin d’en écouter.
Tu ne crois pas qu’il lui manquerait quelque chose ?

Je crois justement qu’il faut étudier des parties hors de son répertoire d’ouverture. Simplement parce que certains thèmes tactiques ou positionnels sont « courants » dans le cours d’une partie issue d’un système donné, et beaucoup plus rare dans d’autres.
Ca te permet d’augmenter ta « base d’idées » et d’avoir plus d’imagination dans tes propres parties.

Typiquement les gambits dame type variante d’échange / Carlsbad ont dans leur « ADN » l’attaque de minorité.
Si tu ne joues ni d4 avec les blancs, ni d5 en réponse à d4 avec les noirs, et, si on suit ton raisonnement, aucun intérêt d’étudier des parties sur ce thème...
Pourtant je pense qu’il te manquerait comme un petit quelque chose ;)

@ Gurtu "Le Labyrinthe Sicilien"(2 tomes) du grand Polougaievsky!
Je crois que ce sont les 2 premiers livres que je me suis offerts, ils venaient d’être rééditer chez Payot, ils sont dans un état déplorable, à force d’avoir été ouverts, cornés, annotés, trimballés dans les trains et métro... Mais je ne les lâcherais pour rien au monde...

Ces deux là et « Les secrets d’un grand maître ».
Polougaïevsky fait partie de ces gens que je n’ai rencontrés que par l’intermédiaire de leurs écrits... Quel dommage, j’aurai vraiment apprécié pouvoir échanger au moins quelques mots avec lui.

Plus concrètement, ces livres sont très « objectifs » donc très profitables, AMA.




© 2000-2017 - France Echecs