France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 14 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Tombé ou pas? par kroko le 13 mars 2014  [Aller à la fin] | Arbitrage |
Salut,
Dans une partie en 61 mins KO, 2 joueurs sont en zeitnot (7 secondes pour l'un contre 2 secondes pour l'autre).

Le joueur avec les 7 secondes joue son coup et appuie sur la pendule.
Il annonce alors "tombé" à son adversaire mais avant que celui-ci ne tombe (sa pendule affiche 1 seconde).

Ce dernier, manifestement troublé, tombe au temps.
Il conteste alors en argumentant qu'il n'est pas tombé au moment de l'annonce de son adversaire et que celui-ci ne doit pas intervenir durant la partie.

Que doit faire l'arbitre?
Quel est le résultat de la partie?


Kavaliov, le 13/03/2014 - 20:15:40
L'arbitre a assisté à la scène ?


Mynhoss, le 13/03/2014 - 21:11:50
Je suppose que l'arbitre n'a rien vu car autrement c'est simple à mon avis, on ajoute par exemple entre 3 secondes et 1 minute à celui qui est tombé pour gêne.

Par contre sans arbitre, c'est parole contre parole et je trouve étrange qu'en panique, on arrive à savoir le temps qu'il reste car personnellement j'ai les yeux rivés sur l'échiquier au cas où il ne me reste que 2 secondes.

Dans ce cas, je regarde la position et je ne fais pas perdre la partie à celui qui est tombé s'il avait une meilleure position et je propose aux joueurs de faire nulle.

Si celui qui dit "tombé" avait une meilleure position, libre à lui de continuer la partie.


mop, le 13/03/2014 - 22:07:42
L'arbitre a assisté à la scène.


Kavaliov, le 13/03/2014 - 22:30:08
L'arbitre, ayant assisté à la scène, prend sa décision en fonction de ce qu'il a perçu (vu, entendu) pendant la scène. Sa décision peut s'appuyer au besoin sur la Charte du Joueur d'Echecs.

C'est une question d'UV ? ou cela s'est réellement déroulé ?
Parce que dans le premier cas, on applique la théorie. Dans le second, on risque de se lancer dans un débat qui pourrait dévier sur un faux procès...


mop, le 13/03/2014 - 22:37:21
Cela s'est réellement déroulé.


zenewbe, le 14/03/2014 - 01:24:26
de mon œil de simple joueur, je trouve que le fait de crier "tombé" - ou n'importe quel être mot d'ailleurs - ne fait que déstabiliser l'adversaire et ca devrait être sanctionné. le joueur a parlé à son adversaire PENDANT la partie, ce qui n'est pas correct.


Elpancho31, le 14/03/2014 - 03:17:31
c'est à l'interprétation de l'arbitre, je pense qu' il avait 2 sec donc on lui redonne 2 sec, pour ne pas influencer la partie, si c'était clairement intentionnel dans le seul but de distraire l'adversaire pour le faire tomber au temps, ça peut aller jusqu'à la perte de la partie.

12.6 Il est interdit de distraire ou de déranger l’adversaire de quelque manière que ce soit. Ceci inclut les
demandes injustifiées, les offres de nulle injustifiées ou l’introduction d’une source de bruit dans la
zone de jeu.
--->
12.7 L’infraction à une partie quelconque des Articles 12.1 à 12.6 donnera lieu à des pénalités définies par
l’Article 13.4.

--->
13.4 L’arbitre peut donner une ou plusieurs des pénalités suivantes :
a) avertir,
b) augmenter le temps restant de l’adversaire,
c) diminuer le temps restant du joueur incriminé,
d) déclarer la partie perdue,
e) diminuer les points marqués dans la partie par le joueur incriminé,
f) augmenter les points marqués par l’adversaire dans la partie jusqu’au maximum prévu pour cette
partie,
g) expulsion de la manifestation.



Elpancho31, le 14/03/2014 - 03:31:32
c'est un peu similaire à l'autre post, certaines personnes vont argumenter que la demande a été faite après que l'autre est constaté le tombé etc, mais dans ce cas si tu veux être sur de gagner il suffit de prendre la pendule de t’enfuir en courant à l'autre bout de la salle, et d'attendre que le temps s'écoule, l'autre ne pourra même pas appuyer sur la pendule pour arrêter le temps et appeler l'arbitre xd


Kavaliov, le 14/03/2014 - 06:22:21
Donc, lors de la partie, l'arbitre a fait ce qu'il devait faire.


ArbitreQuebecois, le 18/03/2014 - 03:35:10
Bien que cela ne viole aucune règle, j'ai mes doutes sur le fait d'ajouter une poignée de secondes.

La pénalité la plus courante pour une faute mineure, non intentionnelle et non répétée est l'ajout de deux minutes au temps du joueur non fautif. Il faut un certain temps après un arrêt de jeu pour retrouver sa concentration. C'est pratiquement impossible de le faire en quelques secondes.

L'action du joueur est clairement une faute lourde et intentionnelle. Un joueur à le devoir de se contrôler et de présenter uniquement des réclamations raisonnables. Sauf si le joueur annoncé: «tombé» sous la menace d'une arme ou d'une autre forme de contrainte, le geste est intentionnel.

La minuscule pénalité encourage les autres joueurs à tenter leur chance. Si l'arbitre n'a rien vu, le tricheur pourrait s'en tirer par ce que le tombé est irréfutable tandis que le geste fautif pourrait demeurer impossible à prouver.

Personnellement, j'aurais ajouté plus que deux minutes au temps de l'adversaire. J'enverrais clairement le message au joueur fautif que son geste est inacceptable et que ma pénalité pourrait causer sa défaite. Les autres joueurs ne seraient pas tenté d'imiter ce geste par ce que le temps ajouté pourrait causer leur défaite.

Une pénalité est une mesure visant à remplacer un comportement dit non approprié par un comportement dit approprié. De plus, on doit compenser le joueur non fautif pour le dommage qu'il a subi. Pour les infractions mineures, non intentionnelles et non répétées, on oubli habituellement l'aspect punitif. Au contraire, pour une faute intentionnelle, l'aspect punitif doit être clairement présent.

Le joueur qui a annoncé «tombé» alors qu'il restait du temps à l'adversaire a essayé de voler la victoire. Cet action est frauduleuse. De plus, l'action du joueur viole plusieurs Articles de ce texte approuvé par ma ministre et par la Fédération québécoise http://www.mels.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/publications/SLS/Promotion_securite/CharteEspritSportif.pdf . Je comprends que la FFE n'a pas le même ministre de tutelle, mais elle a la charte du joueur d'échecs.






Nyarlathotep, le 19/03/2014 - 03:46:13
Là, c'est clairement d et g applicables sans sourciller.



© 2000-2017 - France Echecs