France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 15 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Une curiosité ! par poutitechatte le 10 février 2014  [Aller à la fin] | Clubs |
Voilà la 2ème fois que je constate le fait en 5 ans: un joueur participe à la ronde de N2 du matin à 10h15 et s'aligne pour le même club à la ronde de N4 l'après midi.
Je précise qu'il est parfaitement dans les clous, rien ne l'interdisant dans le Règlement du Championnat de France des Clubs. Il n'a d'ailleurs joué que 3 rondes auparavant. Trouvez-vous çà normal, pour autant?


dan31, le 10/02/2014 - 09:40:27
oui pourquoi pas ? Je ne pense pas que ce serait différent dans l'esprit si le match de N4 concerné se jouait le lendemain donc pour moi pas de problèmes.

Ce qui me choque le plus dans la compo des interclubs c'est les compositions trop variables des équipes, du style on aligne toute l'année qui on peut mais pour le match pour le maintien on fait jouer une grosse équipe. C'est un peu pareil pour la montée. Du coup, les classements finaux ne sont pas souvent représentatif de la force réelle des équipes alignées au long de l'année. Mais qu'y faire ? (excepté compter les points de parties au lieu des points de matches mais ce serait un changement radical, trop sans doute).


Anonymousse87, le 11/02/2014 - 22:59:00
Attention tout de même à l'article 3.7 e) ...

En général, avec les week-ends, la N2 a de l'avance sur les "numéros de rondes" ...




Kisyfroth, le 12/02/2014 - 11:22:20
C'est vrai qu'il suffirait de dire qu'il est interdit de participer à plus d'une rencontre prévue à une date donnée.


dan31, le 12/02/2014 - 12:15:31
et pourquoi ? En quoi est-ce plus choquant (sur le fond comme sur la forme) de jouer pour deux équipes différentes à 5 h d'intervalle plutôt qu'à 24 heures ? Rien ne sert d'ajouter un règlement pour des détails pareils. En revanche, si on pouvait éviter qu'une équipe, pour un seul match, aligne des joueurs beaucoup plus fort que d'habitude, ce serait bien. Attention je ne dis pas qu'il faut faire un règlement pour ça, ça pose certainement beaucoup de problèmes pratiques. Le mieux serait que les clubs s'autocensurent, car ça participe à faire que beaucoup d'équipes ne jouent pas dans une division correspondant à leur niveau véritable et finit par poser des difficultés pour remplir ces équipes convenablement.


Orouet, le 12/02/2014 - 13:33:55
" si on pouvait éviter qu'une équipe, pour un seul match, aligne des joueurs beaucoup plus fort que d'habitude, ce serait bien "

+1 Dan
cela favorise les gros ( les joufflus , les obèses ... ) clubs .
Comme d'habitude , mais ça relève plus d'une certaine éthique que d'une quelconque législation .


pc, le 12/02/2014 - 13:57:32
Les articles 3.7 c à f du règlement limitent quand même pas mal la possibilité de sortir une grosse équipe du chapeau en fin de saison. C'est plus facile en début de saison mais c'est au détriment de l'équipe de division supérieure.
Il n'est pas illogique non plus qu'un club arrive à motiver des joueurs forts mais qui jouent peu pour une rencontre clé.


splash, le 12/02/2014 - 15:17:58
non le cas de Poutitechatte ne peut pas se planifier a l'avance
pour rappel N2 début a 10h15
pour N4 début a 14h15
ca fait 4h et non 5h

il faut donc finir la partie en 4h
et dans l’équipe de N4 il devait y avoir soit un forfait soit un joueur peu motivé
Il y a eu opportunité


poutitechatte, le 12/02/2014 - 21:42:19
Et bien non, Splash, c'était planifié. En fait, le joueur en question m'avait posé la question une dizaine de jours avant les rondes.
Quand on sait qu'il y avait une petite quarantaine de kms entre les lieux des 2 rondes, il a dû être contraint de blitzer sa ronde du matin pour être à l'heure à celle de l'après midi !!
Et pas sûr qu'il ait eu le temps de déjeuner ;-)


Sff75, le 12/02/2014 - 22:38:37
Anecdotes
-2 joueurs se rencontrent en région Parisienne le matin, nulle rapide. "Normal", ils jouaient pour le même club en interclub belge à 14h. L'histoire ne dit pas qui a conduit.

-un club de N2 joue la montée et fait jouer ses deux premiers échiquiers à 10h par ailleurs joueurs en Belgique à 14h. Après deux heures trente de jeu, ceux-ci proposent nulle, ce que leurs adversaires, moins bien sur l'échiquier acceptent immédiatement.
Je me demande encore ce qu'il serait advenu si leurs adversaires avaient différé leur réponse de 15 ou 30 minutes...


Mynhoss, le 12/02/2014 - 22:41:51
En NIV IDF, on peut arriver à 15h14, donc 5 heures de différence mais a-t-on le droit par exemple de jouer en NII alors que notre pendule est enclenchée en NIV ?

Je pencherais pour une réponse négative et comme c'est compliqué de vérifier si la partie du matin se termine bien avant 14h15, ce serait peu-être une bonne chose d'interdire cette possibilité de jouer le matin + après-midi.


Kisyfroth, le 13/02/2014 - 09:18:29
Voici une réflexion qui n'est pas dénuée de fondement et suggérée par une de mes connaissance: "si votre fédé veut augmenter le nombre de ses licenciés, il faut que les gens jouent. De ce fait, vous devriez interdire la posture stakhanoviste de certains. En effet, plus vous aurez de stakhanoviste, moins vous aurez d'amateurs qui pourront jouer".
OK, c'est une bonne piste de réflexion, mais veut on jouer pour faire participer le plus grand nombre ou veut on jouer pour tout faire pour gagner.
Zattise ze kouestion.

D'un autre côté, dans les sports collectifs, quand on a joué dans une division en qualité de titulaire, on est "brûlé" pour les divisions inférieure ( c'est le terme utilisé au basket).


Paco, le 13/02/2014 - 12:15:08
Arriver à la bourre à 15h14, c'est pas grave, on peut toujours attaquer ensuite le panier repas... si c'est une espagnole! Sinon, sandwich pour une française.




Kisyfroth, le 15/02/2014 - 14:15:54
La FFE est une fédération sportive. Par conséquent, il serait normal qu'elle fasse appliquer les mêmes règles que toutes le fédérations sportives.
Je suis allé sur le site de toutes les fédérations sportives et j'ai regardé combien de matches un joueur pouvait jouer par jour.

Voici la réponse: 1 pas plus.

Bien sûr, les fédérations sont modulaires et certaines ajoutent d'autres conditions:
Basket-ball: pas plus de 2 rencontres sur un week end.

Foot-ball: il faut que 48 heures se soient écoulées après la fin du premier match pour pouvoir en jouer un deuxième.

Certes, la FIDE tolère deux rencontres par jours au maximum pour la cadence rapide mais dans ce cas ikl s'agit de règles spécifiques à un tournoi.
Pour l'instant, dans les compétitions qu'elle organise, on n'a pas encore pris l'habitude de jouer deux ronde le même jour. Et c'est pareil à l'ECU.


Elpancho31, le 15/02/2014 - 14:57:50
leur seule raison d'être est médicale, d'ailleurs en foot il y a des dérogations pour les jeunes joueurs, et pour les gardiens (qui courent le moins), dans les sports plus physiques c'est plus sévère : boxe thai, délais entre 7(dans les classes ou il y a beaucoup de protection) et 23 jours(classe A moins de protec) entre chaque combat.
Aux échecs il n'y a aucune raison de limiter le nombre de matchs par jour, une personne lambda peut très bien jouer une centaine de coups sans se fouler le poignet


poutitechatte, le 15/02/2014 - 15:57:55
Dans les tournois organisés en France, il est fréquent de devoir participer certains jours à 2 rondes par jour, mais au moins le lieu de la compétition est unique, ce qui n'était pas le cas dans celui que j'ai cité dans l'article.
C'est surtout cette particularité qui m'interpelle.


Oimsi, le 15/02/2014 - 21:50:51
Arrêtez une bonne fois de dire que si dans les autres sports telle règle est appliquée, il faut faire pareil aux échecs.
Les échecs sont les échecs point, avec ses règles, ses pratiques. Et on n'a aucune raison de les comparer à autre chose.


Paco, le 16/02/2014 - 09:04:00
Tout à fait d'accord d'autant que les arguments utilisés dans la comparaison ont été biaisés.


En judo ils luttent sur le tatami plusieurs fois par jour.
En athlé, ils peuvent courir sur la piste plusieurs fois dans une même journée (combinant courses persos et relais)
En natation, kif kif pour piquer une tête dans le bassin
Et je suis persuadé qu'en ski c'est pas loin du pareil au même

Donc prenons la comparaison avec le sport qui correspond à notre type d'activité, pas avec celui qui va avec les idées qu'on veut défendre.

Si par exemple se déroulent en décalé (début d'aprem et le soir sur une semaine) deux opens dans la même ville, on va interdire aux joueurs de faire les deux tournois?

"La particularité qui interpelle" est simplement que l'offre permettant à un joueur de participer légitimement à deux compétitions en décalé le même jour est plutôt plus que rikiki. Pas le fait qu'il participe.



poutitechatte, le 16/02/2014 - 09:30:17
Je me souviens très bien d'un joueur qui avait participé en même temps, il y a quelques années, à 2 opens dans des villes distantes d'environ 30 kms.
Personne ne lui avait interdit de le faire.
Mais quand il s'était retiré de l'un sans avoir prévenu l'arbitre, il avait écopé à l'époque d'une suspension de licence de 3 mois.


SLM, le 16/02/2014 - 13:22:37
Beaucoup de joueurs de l'open d'Avoine (37) finissent la ronde 9 le matin avant d'enchaîner avec la ronde 1 de Plancoët (22) qui a lieu le même jour à 18h00. Distance entre les deux : environ 300 km et à peu près 3 heures de voiture.
Merci de ne pas m'interdire d'enchaîner ces deux tournois ;-)
Ce qui vous choque ici c'est sans doute qu'il s'agit d'une rencontre interclubs.


Bellamy, le 16/02/2014 - 13:45:24
Je ne suis pas « choqué » puisque le règlement a été respecté. Cependant, il me semble que certains commentateurs oublient deux choses :
1. il y a un calendrier fédéral,
2. si certaines rondes de N1 ou N2 se jouent le dimanche à 10h, ce n'est pas pour permettre aux joueurs de jouer l'après-midi.

Premier exemple : Imaginons deux équipes 2 en N3 jouant l'une contre l'autre le dimanche après-midi. L'équipe 1 de la première joue en même temps, alors que l'équipe 1 de la seconde a joué le matin à 10h, permettant de renforcer l'équipe 2 (j'ai vérifié, cette configuration est possible, et se produit probablement chaque année). Il est clair que la première équipe est désavantagée.

Deuxième exemple : en période hivernale, il m'est déjà arrivé de demander à avancer un match pour éviter un retour tardif (en général, c'est accepté). Est-ce que je dois me préoccuper de savoir si ça ne va pas faire les affaires de mes adversaires si ils ont un match l'après-midi ? Pire, est-ce que je ne peux pas prendre un faux prétexte pour avancer un match si ça m'arrange ?

Bref, à mon avis, il faudrait tout simplement interdire de pouvoir jouer deux matchs prévus le même jour au calendrier fédéral.

(Bien entendu, ça ne vaut que pour les interclubs)


poutitechatte, le 18/02/2014 - 09:31:22
Lorsque les rondes groupées ont été instituées il y a plusieurs années, c'était prioritairement pour permettre aux équipes qui se déplaçaient de rentrer à une heure décente à la maison.
On ne saurait penser à toutes les conséquences.
Il convient donc de relativiser ce cas isolé qui reste tout à fait exceptionnel.




© 2000-2017 - France Echecs