France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mercredi 19 juin 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


A l'attention de ceux qui ont déjà pris des cours par correspondance... ou qui comptent le faire par Ma***Ce****12756 le  [Aller à la fin] | Actualités |
Bonjour,

Je suis en train de réaliser un tableau récapitulatif et comparatif des différentes personnes et instituts qui proposent des cours par correspondance. Pour continuer à le compléter, je recherche des avis et témoignages de personnes ayant pris des cours par correspondance chez :

-Matthieu Bissières (http://www.matthieu-bissieres-echecs.com)
-Institut du Cavalier Bleu (http://www.cavalierbleu.com)
-Ecole d'échec de l'est (Sokolov) (http://a.sokolov.free.fr/ecole.htm)
-Moracchini (http://www.moracchini-echecs-institut.com)

Si tel a été le cas, merci de prendre un peu de temps pour résumer ce que vous en avez pensé. N'hésitez pas à détailler!

Une fois le tableau fini, je le partagerais évidemment sur France-échecs.

Pourquoi ce petit projet ? A la base, je voulais faire un comparatif pour savoir quoi choisir. Finalement, je me suis dit que cela pourrait aussi aider d'autres personnes, étant donné le nombre de question sur France échecs à ce propos.

A bientôt et merci,

P.S: Si vous avez d'autres retours sur des personnes proposant un service similaire, n'hésitez pas à en parler, je le rajouterais.


Bonjour.

Je vais prendre l'étude sous un autre angle.
Ma réponse est à prendre comme une parenthèse mais va aider un certains d'entre nous dans la démarche.

Juin 2013 : je plafonnais depuis longtemps (5 ans) vers 1300 elo (estimé). J'avais acheté quelques bouquins, mais il ne m'apportaient pas trop.
chessmaster 10 (en choisissant un adversaire avec peu de tolérance à l'erreur) : je ne dépassais pas souvent 1300 elo.

J'ai du acheter en tout une bonne dizaine de bouquins.
J'ai fait le choix d'un module du cavalier bleu.
Mon calcul : au lieu d'acheter des bouquins qui ne répondent pas toujours à un créneau elo ciblé. Là au moins j'ai fait le pari comparativement au nombre de bouquin acheté. après coup, c'est économique pour moi.
Attention : il faut du temps pour se consacrer aux exos.
Bon, à côté, je fais du sport 3 fois par semaine. Ca m'a pas empêché de finir le programme de 6 mois en 7.

Maintenant que j'ai fini le module il y a 2 jours, je vais rouvrir quelques livres.
En résumé, là ou le module est bien foutu, c'est qu'il fait rentrer dans le détail.
Et y a pas le choix, faut faire des exos.
Vous vous rappelez les cours ? on peut pas contourner une interro, sinon zéro.
Ca, c'est ce qu'on appelle un entraînement. On suit un programme, et pas forcément ce que l'on croit être bon pour nous.
Il y a une différence entre croire quelque chose de bon pour nous et acheter un livre finalement inutile pour nous et s'inscrire à un programme d'entraînement préparé par des experts. On voit beaucoup de choses, et très différentes.
Puis quand on a pas d'adversaire ou un dgt sous la main, on peut s'en faire une petite (série d'exos), c'est bien sympas.


Mais c'est pas tout. J'ai trouvé et acheté "opening traps", "deadly threats", "killer moves", "power play : calculation par daniel king" chez chessbase.
Avantage : il y a tellement de choses que je ne voyais pas. Ca m'a bien affuté.
Le module d'entraînement m'a permis de travailler d'autres aspects du jeux qui sont eux aussi vitaux.

Sur les logiciels chessbase, j'ai rencontré beaucoup de positions ou au début, j'étais complètement à la ramasse.
C'était quasiment au moment ou j'ai commencé le module.
Après avoir bouffé ces exos sur pc, ou je trouve l'interface tip top, j'ai eu quelques avantages dans la résolution des exos tactiques du module.

Ensuite, via le site onvasortir, j'ai trouvé une sortie régulière à paris.
J'y vais de temps en temps. Avec une moyenne à plus de 10 joueurs, on rencontre tous les styles.

J'arrive en septembre, je fais un blitz en club : perf à 1670 elo (réel). J'ai en fait joué contre des adversaires et regardé après leurs elo. Je ne me voyais pas à 1400-1500 elo.
Bon, OK, j'ai passé une heure par ci par là à bouffer de la tactique sur les logiciels chessbase. u

Bref, la valeur numérique elo, c'est rien si on ne regarde pas comment on joue.

Ensuite, j'ai trouvé un fort joueur qui m'a contacté via le site onvasortir.
On a fait de nombreuses sorties le week end ou le soir.
Sur une trentaine de parties, j'en annulais au début une ou deux puis je perdais tout le reste.
J'ai beaucoup appris. J'ai appris à perdre. J'ai appris ce qui me faisait perdre face un joueur affuté.
Après les entrainements, j'arrive à en annuler toujours une ou deux puis en gagner une ou deux quand l'adversaire a un moment de déconcentration. Toujours sur une trentaine de parties.
Jouer avec la pendule, ca compte.

Aujourd'hui, j'ai fini le module du cavalier bleu. J'ai découvert des pointes en finales redoutables.
Je sais ou j'en suis de mes connaissances et ce que je dois appuyer en ouvertures ou j'ai de grosses lacunes.

J'ai un ami. On a arrive à se tenir en niveau. Il en gagne deux ou trois, après c'est moi....
Il a pris a peu près 200 elo sur chess.com

J'ai essayé aussi donc, chess.com et chesstempo.
Avec les logiciels et les livres (le bon du tigre d'artur yusupov, la tactique de sylvain landry, la tactique pour joueur avancés de Viktor Vamos), les approches sont très différentes et complémentaires.
Je dirais que ce qui compte, c'est de trouver celle qui vous donne envie de vous plonger dedans. Et c'est valable pour les autres thèmes du jeu.

Bilan :
dans mon cas, je dois être vers 1500-1600 elo (estimé). Mais si mon adversaire s'endort un peu, même à 2000 elo (réel), ca peu lui être fatal.
- Ne pas voir qu'un gain de partie dans la tactique. Ne pas la limiter aux combinaisons gagnantes.
A partir d'un certain niveau justement, l'exo tactique consiste juste à prendre un avantage.
Mais cela suppose d'avoir la capacité de terminer la partie en faisant fructifier cette avantage ou en le gardant.

- je réfléchis au temps dont je dispose. J'hésite à m'inscrire encore dans un institut. J'ai trouvé mon avantage dans le format de l'entraînement.
- je dois regarder de plus près "répertoire d'ouvertures pour le joueur d'attaque".
Il ne parle de tout. C'est déjà pas mal pour moi si j'y arrive.
- A Yusupov a tracé un bon chemin à emprunter avec ses livres.
Build up, Boost up, Chess Evolution.
Les exos nécessitent un niveau minimum sinon c'est trop dur.

Ah oui, j'ai pris 3 cours particuliers. On s'éloigne un peu du travail que sur la tactique, comme pour un institut. Il y a plus un travail de fond, sur de nombreux aspects et approches du jeu.
L'attente est différente.
La tactique peut être un piège si le seul but c'est de progresser.
L'avantage de jouer avec un adversaire beaucoup plus fort, c'est que la pression oblige à réagir.

Après trois mois d'entraînement, quand j'ai affronté des 1800 elo (réel), j'ai vu que j'avais des réflexes dans tous les compartiments du jeu grâce à l'institut, et une visualisation des menaces de l'adversaires mieux affutée.
Je suis bien content d'avoir pu annuler grâce à des connaissances précies et non contrables par l'adversaires.

Autre indicateur, même si on perd, le nombre de coup.
Tenir plus de 60 coups face à un 2000 elo, c'est prometteur.
Perdre en 20 coups a une autre signification relative.

Dans mon cas :
- j'ai encore un jeu trop plat.
- je manque de précision dans le début des calculs des variantes.
une phrase reprise par daniel king "long variation, wrong variation" d'un joueur célèbre dont je n'ai malheuresement pas retenu le nom.

Pour choisir, je regarde donc ce qui me donne envie et là ou je vois pas le temps passer parce que je suis dedans.


Merci beaucoup pour ton commentaire. Si tu le veux bien, je le mettrais comme témoignage sur l'institut (même si tu débordes du sujet, c'est intéressant).

Merci à toi,
Magiccerbere

Post-scriptum : pourrais tu juste préciser ton âge, pour avoir une meilleur vision de ton profil ?


OK.
34 ans.

J'ajouterais qu'un programme est réalisé en temps limité.
Du coup, quand on y a goûté, on voit qu'on peut continuer.

J'ajouterais ceci :
après des années de conservatoires, j'ai pu apprécier le programme des modules car on sait qu'on aborde tous les sujets indispensables pour progresser. On n'est pas sûr de progresser.
Car, qui bosse ? nous. Si on le fait à moitié, ca ne rentre pas.
Avantage d'un conservatoire : faire travailler une semaine ou 15 jours sur un sujet spécifique. la quinzaine suivante, on change....
L'autre avantage, c'est d'avoir un retour pour indiquer la bonne voie à suivre pour bien faire rentrer comme il faut dans notre tête le thème ou le détail.


Mais en même temps, dès qu'on a commencé à formater ses habitudes et qu'on voit qu'on apprend de nouvelles choses, on a envie de continuer.

Par contre, on réalise aussi le temps qu'il faut pour s'entraîner.
Proposition : continuer d'autres activités en parallèle.

Les apéros, les week end anniversaire ou mariage, la musique (en jouer)...
Bref, vivre les échecs dans sa propre vie.


Personne d'autre pour témoigner ?


Il semblerait que non, en tout cas, pour l'instant. J'ai compléter mon tableau autant que j'ai pu. Je le mettrais prochainement en ligne.

N'hésitez pas à rajouter d'autres témoignages.




Renan, le
Je viens de retrouver mon module azur du cavalier bleu...je ressors un vieux post de nouveau !!




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité