France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 16 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

ISC 2013 à Montreuil (93) par pessoa le 03 janvier 2013  [Aller à la fin] | Problèmes |
Le désormais traditionnel ISC (international solving contest, ou championnat international de solutions) aura lieu cette année le dimanche 27 janvier.

C'est le club de Montreuil qui nous fait l'amitié de nous accueillir comme ils l'avaient déjà fait en 2009.

Qu'est-ce-que l'ISC ?
Il s'agit d'une compétition de résolution de problèmes d'échecs qui a lieu simultanément dans 30 pays du monde, avec les mêmes problèmes.
Ca se déroule en une journée, deux rondes de 2 heures (une le matin, une l'après-midi), avec 6 problèmes à chaque fois. Les concurrents sont de tous niveaux. Les débutants peuvent se tester sur les concours B (2 rondes de 4 problèmes assez faciles). Seul le concours principal compte pour le "elo" des solutionnistes (relo).
C'est aussi (peut-être même surtout) l'occasion de se retrouver entre amateurs de problèmes d'échecs. Il n'y en a pas tant que ça dans une année.

C'est où ? C'est quand ? Comment on y va ?
Le dimanche 27 janvier, ronde du matin à 11 heures, ronde de l'après-midi vers 14h30 (ça dépend de la longueur du déjeuner, qu'on peut prendre dans une brasserie du quartier).
C'est au centre Jean Lurçat, 5 place du marché à Montreuil (Mo Croix de Chavaux)

Comment on s'inscrit ?
Par mail auprès du "contrôleur local" (votre serviteur), par mail : gilbert.axel"chez"wanadoo.fr
Merci de préciser si vous vous inscrivez au concours A ou B (je conseille le A à tous ceux qui connaissent un peu le monde du problème et le B à ceux qui veulent découvrir la discipline. Le tournoi B est réservé à ceux qui n'ont pas de "relo" ou un "relo" inférieur à 1700)

Qu'est-ce qu'on gagne ?
Rien. Ca garantit que l'épreuve se déroulera dans la bonne humeur !

Est-ce que ça fait mal ?
A la tête, peut-être un peu.
Si vous voulez vous jauger, vous trouverez les problèmes de l'édition 2012 ici :
Problèmes de l'ISC 2012

A bientôt j'espère !

Et merci encore au club de Montreuil, à son responsable Hugues Mauffrey et à Eric Pichouron (ricou) pour son intercession !


erony, le 07/01/2013 - 22:06:04
La "3e nation échiquéenne du monde-sic" ne devrait avoir aucun mal à fournir quelques centaines de participants.


pessoa, le 07/01/2013 - 22:29:10
La salle n'est pas aussi grande.

La France est 5ème du dernier championnat du monde de résolution, malgré une équipe réduite à 2,5 (et par une grande auto-indulgence, je me compte comme un solutionniste complet).
J'espère qu'on saura un jour ce que vaudrait une équipe MC-MVL-AV


pessoa, le 08/01/2013 - 20:56:14
Je remonte ce fil.

Tous les amateurs d'échecs, de problèmes d'échecs ou de probabilités seront les bienvenus :-)

J'annonce déjà deux grands-maîtres, deux MI et deux maîtres Fide (en trois personnes !)


erony, le 09/01/2013 - 02:37:01
Bienvenue à tous en effet.

Je voudrais bien partager l'enthousiasme exprimé le 7 à 22h29, mais ne le puis.

Si l'on met de côté le numéro 1 français qui certainement a, et aura bien davantage, d'autres chats à fouetter, il ne reste qu'un presque senior (encore 4 ans) et un ultra-senior (bientôt cacochyme). Il n'existe aucune relève. Nib de nib, que dalle.

Ou, pour parler plus chic, au moment où le virus des maths infecte le forum, un ensemble vide.


pessoa, le 09/01/2013 - 20:04:36
Voilà, je souhaite à la France mes meilleurs vieux pour 2013.

(On m'a demandé ce que je fumais et je ne peux pas répondre, en revanche je peux dire que j'ai bu une Rochefort 10 : y a pas mieux)


durruti, le 11/01/2013 - 15:21:39
Dans cette compétition, pour les concours A et B, s'agit-il uniquement d'échecs "normaux" ou y a-t-il aussi des compositions féériques? Enfin, ce que je veux dire, est-ce que ça limite comme dans les problèmes que tu donnes en lien à des mats, des études classiques et des mats aidés?



erony, le 11/01/2013 - 15:52:15
Non, pas de féeriques. En revanche, il y a des mats inverses (un le matin et un l'après-midi).


durruti, le 11/01/2013 - 16:04:50
OK, "h" pour mat aidé ("h" pour helped, je suppose) et "s" pour mat inverse ("s" abbrévation de quoi d'ailleurs?)


Akiba, le 11/01/2013 - 16:45:26
Je crois que c'est l'abréviation de "selfmate".


erony, le 11/01/2013 - 16:47:38
"Selbstmatt" ou "selfmate". Dans le lien de pessoa, le 12 m'a paru plus facile que le 6, car il a une variante "encourageante". Mais c'est bien sûr une appréciation personnelle.


erony, le 11/01/2013 - 16:54:26
Pour les études, on peut s'entraîner avec la 4 et laisser tomber la 10.

Pour les aidés, le 5 m'a paru facile, le 11 plus difficile.

En 3#, faire le 8 qui en outre est un beau problème.

En multicoups, le 3 est plus facile que le 9 mais passionnants tous deux.


pessoa, le 19/01/2013 - 12:16:15
Je remonte l'annonce pour les indécis.


pessoa, le 27/01/2013 - 23:55:55
Et voilà !

Une affluence réduite à six participants (plus, peut-être, un ou deux fantômes...), mais d'un bon niveau finalement. La première ronde en a découragé plus d'un, mais l'après-midi fut meilleur pour tous.

Abdelaziz Onkoud fait la meilleure performance avec 44 points. Tous les pays n'ont pas encore fait remonter les résultats, mais Abdel devance tout de même des GMI et deux anciens champions du monde. Une performance de classe.

Michel Caillaud (l'un des deux champions du Monde évoqués ci-dessus, l'autre étant l'Allemand Michael Pfannkuche) est le meilleur français, devant Daniel Capron, Jean-Louis Le Bouil et Jérôme Auclair.

Dans le tournoi "B", notre vénérable junior Yves Tallec réalise le score très honorable de 30/40.

Si vous voulez jeter un oeil aux problèmes, et pourquoi pas vous tester en vue de l'année prochaine (ou du championnat de France de Messigny), c'est ici que çà passe :

Les problèmes

Pour les résoudre dans les conditions de la compétition, accordez-vous deux heures par tranche de six problèmes et ne lisez pas les "spoilers" du message suivant.


pessoa, le 28/01/2013 - 00:13:57
Les six premiers problèmes étaient sources de piège.
On pouvait se perdre (et perdre du temps) parmi les multiples essais du deux-coups mais c'était quand même des points abordables.
Le trois-coups était trouvable, à condition de ne pas avoir usé son temps de réflexion sur les autres problèmes.
Le sept-coups était une vraie chausse-trape, intuitivement il semblait facile, il ne l'était pas : beaucoup y ont perdu du temps de réflexion, et des plumes. Figurez-vous que Murdzia lui-même a séché dessus.
L'étude était aussi astucieuse, il fallait choisir la bonne défense au premier coup noir pour retomber sur la variante principale.
Pour l'aidé a quatre solutions, ça laissait beaucoup de possibilités pour en trouver une, mais faire la totale était coton, surtout si on croit deviner un thème en réalité inexistant.
Enfin, l'inverse pouvait se révéler frustrant : on pouvait avoir vu toutes les variantes sans avoir trouvé la clé, et récolter un zéro : dura lex, sed lex.

Des problèmes de la deuxième ronde je ne dirai pas grand-chose : le plus dur était probablement le mat en 4, qui n'a pas arrêté Abdelaziz ni Michel. Le mat inverse en 4 était abordable pour les solutionnistes de haut niveau et n'a guère servi de juge de paix. Enfin, ça valait le coup de chercher un peu l'étude, le début au moins était facile.



erony, le 28/01/2013 - 23:11:49
Pour ceux qui n'ont pas le talent des lauréats ci-dessus, et voudraient toutefois tenter de battre le "vénérable junior", ainsi que pour les promeneurs de FE qui ont peut-être (voyez comme je suis prudent) une certaine réticence aux problèmes trop abscons, je suggère de donner le tournoi B, apparemment absent du site d'Harkola.


erony, le 29/01/2013 - 15:08:20
En consultant le lien de pessoa, je constate qu'une fois de plus (ou, oserai-je dire, comme d'habitude) quelque chose cloche avec une étude. Quand ce n'est pas avec l'étude elle-même, c'est avec le barème. Dans la 10, il est anormal de donner un point à 8 Rd6! (même si c'est le coup naturel) dans la mesure où 8 Rb6! gagne aussi (toutefois pas 8 Rc7? h2 9 Th4 Tc2+).

Et si un concurrent écrit 8 Rb6 h2 9 Th4, aura-t-il le point donné pour Th4 ? Le barème aurait dû ne pas dépasser le 7e coup, par exemple 3 points pour 7 Tf5!. De toute façon, si l'on est parvenu jusque-là, on a tout compris.


pessoa, le 29/01/2013 - 23:09:12
Les problèmes de la catégorie B

Vous avez deux heures pour les quatre premiers et autant pour les quatre suivants.

Pour l'étude n°10, effectivement c'est ennuyeux, 8 Rb6! semble également suffire pour le gain. En revanche, pas d'accord avec "si on est parvenu (à 7 Tf5!) on a tout compris" : je peux t'assurer que beaucoup de solutionnistes (et des très bons - de très très bons !) ont scoré 3 points sur cette étude (enfin, peut-être s'agit-il de gens qui ont écrit 8 Rb6 mais j'en doute). Là où c'est fâcheux, c'est pour ceux qui auraient vu le dual 8 Rb6/Rd6 et en auraient conclu que la variante principale s'arrêtait un coup avant.

En tout cas, je transmets la réclamation en bonne et due forme à Axel Steinbrick.



© 2000-2017 - France Echecs