France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 11 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Un nouveau livre sur les gambits par AntoineDoisnel le 21 mai 2012  [Aller à la fin] | Ouvertures |
" Le gambit Hübsch. Antidote ou Leurre ? " par Eric Jégo.

Ce gambit c'est 1.d4 d5, 2.Cc3 Cf6, 3.e4 Cxe4!?

Voici sa présentation :

" Bonjour

Deux ans déjà que mon aventure dans l’écriture a vu le jour avec " le Gambit Blackmar-Diemer, Modus Operandi ". Les principales défenses face à cette ouverture agressive étaient décortiquées, avec pour mot d'ordre "aller à l'essentiel" : l’analyse de 287 parties et l'assimilation des mécanismes qui régissent cette ouverture. Une traduction en Anglais aussi a suivi.

Aujourd’hui marque un moment important dans mon travail, et dans l’apprentissage de cette incroyable ouverture.

A y regarder de plus près, un seul ouvrage dédié au Gambit Hübsch existait. 40 pages co-écrites par Rasmus Pape, Niels Jorgen Jensen et Dietrich Burk qui est en rupture de stock depuis de nombreuses années. Même si de nombreux livres dédiés au GBD l’abordent, aucun n’offre une étude complète… et cette ligne de jeu est pourtant réputée pour réfuter le GBD.

C’est ainsi que je me suis penché un an durant sur celle-ci pour vous proposer aujourd’hui de l’étudier. Vous y trouverez 122 parties décortiquées dans une version plus aboutie que mes précédents ouvrages. Vous serez guidés au travers des différentes variantes, accompagnés par une entrée en matière annonciatrice et une conclusion propres à chaque chapitre. "


AntoineDoisnel, le 22/05/2012 - 19:56:24
disponible ici :

http://ericlediemerophile.blogspot.fr/


Jerico, le 22/05/2012 - 20:48:00
Merci Dany

Tu m'as évité une étape importante, ce qui me permet de me consacrer aux premiers intéressés ! Petit gain de temps, mais utile.

Qu'ajouter qui puisse inciter d'autres joueurs à s'y intéresser ?

- Disons que le modus operandi comme l'indique son nom était l'apprentissage d'un système, surtout par la redondance des principes élémentaires, avec un lourd penchant pour l'analyse des parties essentiellement.
- Le Hübsch est bien plus poussé avec une approche très didactique qui permet au lecteur de ne plus être livré à lui-même. Ce qui a fait la réussite du premier ouvrage a été repris, avec les améliorations nécessaires et surtout des réponses.

Concernant les réponses, je n'ai pas la prétention de dénigrer certains GM qui affirment que cette façon de contrer le GBD est en fait sa réfutation. Loin de là, mais au moins j'ai œuvré longtemps pour que ceux qui le jouent ou le subissent soient à même de défendre leurs croyances correctement.
Je n'ai pas non plus l'ambition de révolutionner ce qu'on peut y trouver dans d'autres ouvrages de façon plutôt concise. J'ai simplement souhaité apporter une vision globale et non survolée sur cette "fameuse" réfutation, des idées fraiches, en français.
J'aurais prochainement l'opportunité de vous proposer les "reviews" des spécialistes de la question : Tim Sawyer, Rick Kennedy, l'AJEC, mais aussi via l'un des contradicteurs Eric Schiller. Des avis totalement objectifs dont seul leur jugement fera office de signes qualitatifs... au delà de votre intérêt évidemment.
Je ne puis que vous conseiller d'aller regarder les extraits de mes 2 ouvrages en français ! Laissez-vous tenter par cette expérience, qui a le mérite de faire travailler la tactique "ludiquement" !!!


AntoineDoisnel, le 25/05/2012 - 13:20:36
je n'ai pas encore reçu mon exemplaire mais je suis en mesure de fournir en exclusivité un extrait de la préface :o)))

A l'époque triomphante des logiciels d'échecs, n'est-il pas courageux de tenter l'expérience éditoriale traditionnelle soit, ici, la rédaction de plus de cent vingt pages sur un gambit ? Toujours est-il que dorénavant c'est un triptyque qui s'offre aux lecteurs francophones. Le présent ouvrage s'ajoute au Gambit Blackmar-Diemer, modus operandi (2010), comme étude de la structure et des principes de cette ouverture, faisant suite à mon propre livre Emil Diemer, missionnaire des échecs acrobatiques (1997), qui traitait de la généalogie de cette ouverture mythique ainsi que du Phénomène Diemer.

L'ouvrage de Eric Jégo n'est pas une simple compilation de parties – aussi brillantes fussent-elles – et il ne succombe pas au seul désir de plaire. Une réelle problématique est traitée, notamment au travers de l'énoncé des « principes élémentaires » qui ouvre son étude et de l'examen de leurs concrétisations pratiques. Diemer lui-même avouait s'être éloigné du gambit Ryder (Dxf3 sur le gambit Blackmar-Diemer) du fait qu'il pressentait que les gambiteurs n'étaient pas (encore) disposés au sacrifice liminaire de deux pions. Aucune posture de ce genre chez Eric Jégo qui s'attelle au travail minutieux qui consiste en l'étude d'un gambit parfois présenté comme prometteur... pour les Noirs. Diemer, en visionnaire partisan, allait aussi plus vite en besogne : selon lui l'échange sur la case e4 du meilleur défenseur noir est de bon augure pour le joueur en premier.
En tout état de cause, Eric Jégo eut pu aisément choisir, pour ce second livre, de décliner la famille des gambits liés à l'avancée des pions en e4 et en f3 ; et sur lesquels existe une littérature abondante. Il n'en est rien et, qui plus est, son approche pragmatique du gambit Hübsch le conduit à examiner autant de gains de chaque côté et, au final, le classement « par variantes » des parties représentatives n'est pas non plus une réduction des points de vues. C'est l'analyse concrète des milieux de parties qui donnent ultimement les arguments pour ou contre... Ainsi, le titre du livre trouve sa pleine justification pratique !

Aux joueurs eux-mêmes, en dernier ressort, d'apporter la dernière touche – comme un chapitre personnel en supplément – à cet univers du jeu d'attaque débridé si cher à l'intrépide gambiteur Altmeister Diemer !


Jerico, le 25/05/2012 - 20:29:18
si mes calculs sont bons, il sera à ton domicile dès mardi !!!


Bernard83, le 25/05/2012 - 20:33:16
Je l'ai commandé aujourd'hui !


Jerico, le 26/05/2012 - 17:23:13
Oui :) et tous les livres ont été postés ce matin. L'aventure commence !!! Pour nous tous...


AntoineDoisnel, le 26/05/2012 - 18:35:28
autre chose que la "nullisite" au championnat du monde ; les échecs "concrets" à la recherche des sous-variantes annulantes - certes comme autant d'effets de surprise - ; le molosse cybernétique et les préparateurs sont passés par là !


AntoineDoisnel, le 29/05/2012 - 14:32:32
Livre bien arrivé !

Merci.

PS : tu mets en dépôt des exemplaires chez Vaiantes, Damier de l'Opéra, Académie des Jeux ?


Jerico, le 29/05/2012 - 14:43:40
Le livre ne sera pas en dépôt dans les librairies car la commission demandée est trop importante, même après négociation !


AntoineDoisnel, le 29/05/2012 - 18:43:45
dommage ; c'est aussi une vitrine (pour ceux qui voudraient feuilleter avant d'acquérir)...


AntoineDoisnel, le 01/06/2012 - 11:02:31
à rappeler : un des très rares livres sur ce gambit Hübsch ; très complet.


Jerico, le 01/06/2012 - 22:01:56
1 an de travail, donc oui j'ai vraiment fait le tour de la question. Des questions, des doutes, contactez-moi pour vous rassurer !!!


CDumas, le 02/06/2012 - 21:15:11
Bonjour, j'aimerai adresser à tous les adeptes de 3e4.
Honnêtement, quel est l'intêret de ce coup ?
Parce qu'il sort pas de la théorie, il suffit qu'on joue 3...e6 et on retranspose dans une grande ligne de la française...


Jerico, le 02/06/2012 - 22:48:37
Bonjour Charles, pour ce qui est des Blancs, plusieurs raisons.

1/ Accéder à un GBD
2/ Dès les tous 1ers coups, déstabiliser les Noirs qui vont de suite réfléchir plus
3/ Montrer une certaine forme d'agressivité dans son jeu qui pourrait intimider
4/ se dire qu'avec une française les Noirs pourraient malgré tout arriver à un GBD tout de même dans certains cas de figure (exemple : gambit WINCKELMANN-REIMER)

Bien d'autres raisons peuvent justifier l'envie blanche de jouer 3.e4 mais celles-ci sont ce qui vient naturellement à l'esprît d'un joueur de GBD.

Quelques éléments de réponses peuvent être trouvés sur ce site abordant le GBD sous toutes ses formes !

Je reconnais par contre qu'il est plus difficile d'inciter un joueur en Noir de dévier de sa défense française fétiche que des autres défenses.

Alors pourquoi tenter à tout prix un GBD quitte à rester certaine fois dans des schémas normaux car l'adversaire nous y force ? Mais tout simplement parce que nous souhaitons maximiser les possibilités d'arriver à un GBD... comme tout les autres choix d'ouverture tendent à vouloir arriver vers des situations précises ! Des fois ca ne marche pas, le joueur en face ne fait pas toujours ce qu'on aimerait :))

Pour info, ma modeste pratique m'a permis de constater que souvent, très souvent même, les Noirs reprennent du cavalier !!!







© 2000-2017 - France Echecs