France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 15 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Comment choisir un bon livre par DTFC le 12 janvier 2002  [Aller à la fin] | Etudes |
Suite à l'étude qu'à soumis Fox et les conclusions qui en ont été tirées, cela me fait penser à une petite remarque.

Les bons livres traitant des études sont assez rares. L'explication est la suivante. Il y a 2 sortes de personnes qui écrivent des livres ou des articles sur les études. D'une part ceux qui s'y interressent vraiment et analysent VRAIMENT les études dont ils donnent les solutions détaillées et d'autre part, ceux qui font ça n'importe comment, cela se résume à une variante principale et quelques points d'exclamation par-ci par-là.

Voici quelques livres analysés:

1) Letzelter : "échecs artistiques et humoristiques" . Les études choisies sont très bien mais c'est le seul point en faveur de ce livre car on ne comprend rien aux études vu qu'aucune variante secondaire n'est donnée. Débrouillez-vous pour comprendre pourquoi tel coup ne gagne pas etc. Bref cela a été fait à la va-vite.

2) Dans le Guide des échecs, les 500 pages (!) consacrées aux études et problèmes par Biénabé sont très impressionnantes. En outre , les problèmes choisis sont excellents. Biénabé a clairement passé beaucoup de temps sur les analyses ( ca fait une moyenne avec Letzelter ). A noter un formidable travail de recherche ce qui en fait un LIVRE DE REFERENCE.

3) Les études dans "le Monde" se résument à une variante principale. De plus, les points d'exclamations sont choisis en fonction des sacrifices. Bref, c'est fait par le dernier des néophytes.

4) Les finales d'André Chéron : un monument. Le seul type à vous sortir 16 pages d'analyses pour une finale T+P/F+Pet c'est là la différence : seule la variante principale vous interresse alors vous ne lisez que celle-là mais si vous voulez comprendre pourquoi le troisième coup noir est forcé, vous avez les analyses. CE QUI VEUT DIRE QUE VOUS AVEZ LE CHOIX !!

5) Pawn promotion de Van der Heijden : excellent travil de recherche. Bonnes analyses en général même si parfois toutes les variantes ne sont pas données. Ce livre contient uniquement des études.

6) Secrets of spectacular chess de Levitt et Friedgood. Les analyses sont correctes mais pas exhaustives. Un bon livre toutefois. Les auteurs développent leur estimation de la beauté des études et problème.



Spassky, le 12/01/2002 - 19:52:41
Attention ! Je n'apprécie pas cette manière de juger à l'emporte pièce les études du "Monde". Claude Lemoine n'est pas le dernier des amateurs, loin de la. Permet moi de te dire pourquoi. Je ne sais pas si tu as remarqué, mais Le Monde est la seule source non exclusivement échiquéenne que tu analyses dans ton article. On ne peut pas attendre d'un journal généraliste des analyses complètes sur un sujet pointu. Je trouve que les études sont toujours très bien choisies, et même des amateurs peuvent les appécier, même sans en saisir toutes les nuances. Si les échecs restaient confinés aux revues spécialisées, ce serait une grande perte. A bas l'esprit de clocher, les échecs PARTOUT.


Doms, le 12/01/2002 - 20:19:24
Ca ne t'es pas venu à l'esprit que si, dans les études du Monde, les solutions n'étaient données que sous la forme de la variante principale, c'était à cause du manque de place ? Imagines-tu publiées les 16 pages de Chéron chaque dimanche/lundi dans ce quotidien ?


LeFoudElsa, le 12/01/2002 - 20:40:35
Et puis... La beaute d'une étude doit souvent tenir à son dépouillement et à sa simplicité. Regarde l'exemple de Fox. Son étude de Troitzky (Mon compositeur préféré avec aussi L.Kubbel)ne nécessite pas des pages d'analyse pourtant trouver l'idée gagante : 3 pions passés ne peuvent rien contre un zugzwang, est absolument géniale et d'une rare élégance. Je crois qu'il en va ainsi de la plupart des très belles études. Une idée à la base (cette supériorité de l'esprit sur la matière que l'on affecte souvent aux échecs) le plus souvent contraire à ce que l'on a appris être le "bons sens échiquéen" et la résolution de l'étude consiste "juste" à retrouver l'idée de l'auteur. Enfin c'est ce que je crois. Il faut aussi faire la différence entre finales et études même si le matériel présenté montre des similitudes. Pour moi 16 pages d'analyse cela n'a plus rien à voir avec une étude.Pour le reste je partage l'opinion de Spassky et Doms.


regicide, le 12/01/2002 - 21:01:11
DTFC, Je peux enrichir ta liste d'une bonne quinzaine d'ouvrages, en anglais ou en allemand pour la plupart.
Si ça t'intéresse, envoie-moi un mail.


Carbonara, le 12/01/2002 - 21:17:47
Bon moi je suis d'accord avec DTFC. C. Lemoine n'est pas n'importe qui d'accord, manque de place d'accord, mais il reste que c'est dommage de presenter ces études trop succinctement, non?

Pour répondre à spassky : si cette rubrique d'échecs dans un journal généraliste est destinée a toucher un éventuel public non spécialiste, alors justement un peu plus de place serait bienvenue. Evidemment, il faut de plus éviter les problèmes dont la solution complète est trop longue. Prenez la rubrique de Bacrot dans Paris-Match par exemple (existe-t-elle encore?) : très bas niveau, mais idéal pour élargir le public.


DTFC, le 12/01/2002 - 21:38:08
ca m'interresse, regicide Les 16 pages de Chéron, ce n'était qu'un exemple de sérieux de la part de Chéron, RIEN DE PLUS. A part ça, le fait que le monde ne soit pas exclusivement n'empêche pas un minimum de sérieux. Il y a dans des études des variantes secondaires qui sont fabuleuses et je dirais qu'il y a quand même un minimum de variantes à montrer. Ceux qui lisent le monde ne sont pas tous de forts joueurs ! Ils ne se plaindraient peut-être pas d'avoir quelques explications. Est-ce que vous croyez qu'un joueur valant 1400 comprendles études du Monde. Je peux vous dire qu'il y a des 1800 qui rament. L'avantage de bien analyser les études ( tout comme les parties ) permet aux joueurs DE TOUT NIVEAU de comprendre les coups joués. Je suis d'accord sur le fait que l'on n'a pas toujours la place suffisante dans un journal ( ce qui n'est pas le cas lorsque l'on écrit un livre ) et c'est dommage.


nicolasdupont, le 12/01/2002 - 23:49:21
Assez d'accord avec DTFC. "Le Monde" n'est pas oblige de causer echecs. S'il ne le fait pas, on lui pardonnera. Mais puisqu'il le fait, faut qu'il en accepte les consequences... en particulier donner les solutions detaillees aux problemes.


DTFC, le 13/01/2002 - 13:42:12
Un exemple . Dans l'étude suivante : Blancs: Re3, Pc6, Pe6, Pg6Noirs : Rb1, Pb2, Pc4, Pe7Les blancs jouent et gagnent. Kraemer 1929Si vous voulez chercher ne lisez pas ce qui suit. Voici la solution telle quelle serait donnée dans le monde ou par Letzelter :1-g7 Rc2; 2-g8=F!! b1=D; 3-Fh7+ Rb2;4-Fxb1 1-0Le joueur qui vaut 1300 elo se dit : "c'est très joli ! Mais pourquoi le roi noir ne va-t-il pas ailleurs qu'en c2 et pourquoi au deuxième coup ne peut-on faire g8=D ?" Bref, il reste sur sa faim car il ne comprend pas tout. Voilà la solution telle qu'elle doit être présentée :1-g7! ( 1-c7 c3!; 2-c8=D c2 mène à unefinale nulle) et ici a)1...Rc2; 2-g8=F! (2-g8=D? b1=D; 3-Dh7+ Rc3!; 4-Dxb1 pat) 2...b1=D; 3-Fh7+ Rb2; 4-Fxb1 gagne b)1...Ra2 ou Ra1; 2-g8=T! (2-g8=D? b1=D; 3-Da8+ Rb2; 4-Db8+ Rc3!; 5-Dxb1 pat) 2...b1=D; 3-Ta8+ Rb3; 4-Tb8+ gagne . Voilà...et ça tient en quelques lignes !Si l'on a un peu plus de place, on pourra rajouter quelques sous-variantes comme : après 1-g7 c3?; 2-g8=D c2; 3-Dg6Rc1; 4-Dg1 mat (ca aussi c'est pas mal) par exemple.Et ceci n'était qu'un exemple simple. Comment montrer un babson task en ne montrant qu'une variante ???


Nyarlathotep, le 16/01/2002 - 08:33:10
De plus dans le Letzelter, des études et problèmes sont proprement démolis... J'attends quand même le volume 2 avec impatience, car c'est un livre qui m'a longuement accompagné dans ma poche de veste...



© 2000-2017 - France Echecs