France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mercredi 13 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Murphy par Alice le 11 juin 2001  [Aller à la fin] | Problèmes |
Comme promis, voilà plus de précisions sur le roman de Samuel Beckett, au titre éloquent (qui rappelle le nom du champion Morphy). Je voudrais vous soumettre le diagramme au 9è coup Blanc Cg1, il est significatif, de cette partie en 43 coups, commentée. Lors de cette partie absurde relevant de la littérature de l'absurde, que deviennent les échecs chez Samuel et ses personnages ?

- Le début est symétrique jusqu'à 9.Cg1 qui nous ramène à la position du 1er coup Blanc, les pièces étant retourné à leur place initiale. Joueurs, accrochez-vous. Non initiés, prenez garde, ce ne sont pas des échecs malgré l'apparence.
- Les pièces en prise ne sont pas prises (même la Dame).
- Les mats ne sont pas effectués.
- Les règles de l'échec sont réinventées selon une loi factice...
Les commentaires sont du même acabit : "Coup de repos un peu tardif" et j'en passe. Plus d'humour que Fritz et pas de fautes d'orthographe, bien que Beckett fut bilingue aussi.

Cf. comme d'habitude : "Echiquiers d'encre", l'article de E. Bizub : "La perversion du jeu. La partie d'échecs dans Murphy de S.Beckett".
Roman écrit en 1936
Pièce créée en 1956
Editions de minuit, 1965.

9.Cg1



Alice, le 11/06/2001 - 19:08:34
Erratum En ce qui concerne la pièce créée en 1956, il s'agit en fait de Fin de partie.



© 2000-2017 - France Echecs