France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 14 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Analyse de parties par gégé1 le 11 avril 2001  [Aller à la fin] | Théorie |
Est-ce qu'il faut analyser systématiquement une partie de 2700 pour éviter les fautes ou les parties de 2000 suffisent pour un débutant ?




patricelaine, le 11/04/2001 - 07:38:32
pas besoin de parties à 2700.Le plus important de loin est la qualité du commentaire. Pour lesdébutants, des parties à 1400, avec beaucoup de fautes à mettre en évidence et à commenter,sont des supports peut-être encore meilleurs que les parties à 2000.

Ceci étant, de belles combinaisonsde champions ne font pas de mal de temps en temps, pédagogiquement et esthétiquement parlant...


IDFX, le 11/04/2001 - 07:51:59
Tout à fait d'accord les 2700 n'ont pas les mêmes problèmes que les simples mortels. L'analyse de ses propres parties, avec un peu de recul, est également très bénéfique. A cet égard, les bases de données de l'Université de Pittsburgh sont intéressantes, car elles sont truffées de parties de Championnats de jeunes.


GEGE, le 11/04/2001 - 07:52:23
Merci Patrice..... pour rejouer simplement des parties sans analyse, c'est pareil ?


GEGE, le 11/04/2001 - 08:30:09
ok IDFX mais j'ai déja fait tout ça, mais je trouve que je me trouve souvent bloqué après l'ouverture, et avec chesslab ça me donne des idées !


Canasta, le 11/04/2001 - 12:44:50
Syndrome de l'informateur Visiblement, ton problème principal ressemble à ce que Pétrossian appelait le syndrome de l'informateur. Devant l'abondance de théorie on récite plus qu'on comprend. Le problème des commentaires modernes c'est qu'ils se limitent à signaler quand on dévie de la théorie ou quand il y a d'autres lignes principales du style : 12.Ch4!? NT (une partie xx-zz continua par 12. etc... 1/2 59). Bien avancé pour comprendre l'ouverture!

Pas de secret, il te faut reprendre avec de vieux bouquins qui expliquent tout de a à z. ex : 1.e4 e5 2.Cf3 (les blancs sortent une pièce en attaquant le pion e5) 2... Cc6 (les noirs défendent le pion en sortant une pièce, etc...) Ca c'est du commentaire pédagogique.

Comme patricelaine, je pense que les parties de trop haut niveau n'apportent pas grand chose à notre niveau sauf le plaisir de voir ce à quoi on rêve, la quasi-perfection.


GEGE, le 11/04/2001 - 13:32:37
je me suis mal exprimé.. je dit etre bloqué sorti de l'ouverture, mais en fait je ne récite pas les ouv. , je me sent bloqué après avoir developpé mes pièces !


GEGE, le 11/04/2001 - 13:34:15
c'est donc le milieu de jeu....... je n'ai pas le niveau pour apprendre des variantes d'ouvertures, en fait...


Perestroïka, le 11/04/2001 - 16:10:03
précisions...? Pourquoi ne pas donner les n premiers coups d'une partie typique danslaquelle tu t'es senti bloqué, pour qu'on tente d'y trouver une explication ?et donc un remède ?



Nuvoloni, le 12/04/2001 - 12:35:11
Gammes pour un jeu Il n'y a certainement pas UNE méthode.
Personnellement, voilà ce que je faisais:
Je lisais SURTOUT des parties du top niveau, pas pour les apprendre mais pour m'imprégner de leur musique; de la danse des pièces, du placement et de l'esthétique.
Concernant la tactique c'était beaucoup plus dur :
J'utilisais "Leçon de tactique" de Neishtadt et je faisais les diagrammes un par un ( sans échiquier ).Lorsque j'étais obligé de regarder la solution, je m'imposai de repartir depuis le début.



ferrettim, le 13/04/2001 - 05:43:25
Je suis en train d'étudier un peu de tout.Défense Française, Gambit du Roi,ecc..... , mais là où j'ai vraimentsenti un progrès, c'est avec des partiescommentées de manière pédagogique, commedans le livre Maître contre Amateur.Par contre, les variantes complexes etfatiguantes, me donnent mal à la tête etles parties de champions sont trop"parfaites" pour mon niveau.Pourquoi toujours viser trop haut, surtout lorsqu'on est (je parle pour moi), si bas ?On doit avancer par palliers, et pasdirectement vouloir jouer comme un 2200 ELO.Les échecs doivent rester un plaisir, même si ça demande, certes,de la volonté.Bonne Fêtes de PâquesMaurizio Luxembourg


fleuraufusil, le 18/04/2001 - 10:44:11
Bien vu Nuvoloni ! L'imprégnation est très importante, et pour cela il vaut mieux se frotter d'emblée aux difficultés !Pour notre ami, je conseille dix cuillers de Les idées cachées des ouvertures d'échecs (Reuben Fine)(facile, parfois désuet, mais pose les bonnes questions), une cuiller de Les pions (Kmoch) (assez ardu mais,chouette pour gagner en finesse), trois cuillers de Position et combinaison (suivi de Jugement et plan) (Euwe) et deux cuillers de Les finales (Tome 1 d'abord, puis 2, dans l'ordre quoi !), et 14 cuillers d'informateur comme suit. Vous prenez un cache, une pendule, et vous jouez comme si vous rencontriez Kasparov ou Karpov en jouant les coups d'un seul côté. (Drôlement stimulant !)Et encore 30 cuillers de pratique, comme vous le voulez avec des amis ou au club, en blitz ou en partie lente... Comme vous le voulez !Soit un régime mensuel de 60 cuillers.Comptez au moins (c'est vraiment un minimum !) 10 minutes par cuiller.Vous m'en direz des nouvelles !



© 2000-2017 - France Echecs