France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 16 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Partie justificative par ricou le 23 mars 2001  [Aller à la fin] | Problèmes |
Dans la série "Rendons hommage à Michel Caillaud", qui touche à sa fin, voici la solution de la partie justificative en 16 coups.



Commençons par les prises:

  • Les blancs ont toutes leurs pièces.
  • Il manque trois pièces aux noirs.
Les noirs n'ayant donc effectué aucune prise, on peut en conclure que le pion d7 a été pris en d3.
Il s'en suit que la dame noire a été prise en f3.
Il faut maintenant trouver qui a pris le fou f8.
    Essai :
  • C'est le Cg1. Il lui faut 8 coups pour partir de g1 et arriver en c3 en passant par f8, reste aux blancs huit autres coups pour atteindre la position du diagramme.
    Avec les 2 autres prises blanches, restent 6 coups.
    La dame a pu arriver en g2 via g4 en 2 coups, restent 4 coups.
    Le fou est arrivé en a4, au plus vite via h3 et d7, 3 autres coups, reste 1 coup au pion a pour arriver en a5...
  • Dans le meilleur des cas, on arrive dans la position blanche en 19 coups si on considère que la tour a1 s'est chargée du fou f8.
On en arrive à la conclusion que seule la dame a pu s'acquitter de la tâche. Comptons Dd1-g4-c8-xf8-c8-g4 et g2 font 6 coups, 2 coups de cavalier, 2 coups de pions, 3 de fou, et 3 du pion a (ou alors 2 du pion 2 et une perte de temps de la dame ou du fou, le cavalier ne pouvant perdre un temps).
En fait, le pion a a bien joué 3 coups, seul façon pour le pion d7 d'arriver en d3 à temps pour libérer e2.

On a donc le début :
1. a3, d5
2. a4, d4
3. a5, d3
4. exd3

Pause !
A partir de là, les noirs arrivent dans la position du diagramme en minimum 9 coups (soit le cavalier sort et la tour h8 va directement en d8, soit c'est la tour qui sort via h6). Il manque 4 coups. Et on sait que le fou c8 en a joué au moins 2 pour laisser passer la dame blanche.
4. ..., Fh3 !
Il est difficile de voir ici qu'aucune interversion n'est possible et que c'est la seule case pour le fou.
5. Ce2, Rd7 6. Cec3, Re6 7. Dg4+, Rf6 8. Dc8, Dd5 9. Dxf8, Df3 10. gxf3, Fc8 !!
Maintenant il faut laisser passer le fou
11. Fh3, h5 12. Fd7, Ch6 13. Fa4, Fh3 !!
Et relaisser passer la dame
14. Dc8 (qui laisse passer la tour à son tour ;o)), Td8
15. Dg4, Cg8 16. Dg2 et Fc8

Un double aller et retour complètement magique, et quelle fluidité dans la succession des coups!!!

Bon demain il reste l'inverse en 7, et vous n'y échaperez pas.




© 2000-2017 - France Echecs