France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 16 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Perspicacité régicide ? par Perestroïka le 27 février 2001  [Aller à la fin] | Problèmes |
Manifestement il zone ici quelques fans de l'analyse rétrograde.

Je n'ai pas une très grande admiration ou attirance pour ces problèmes qui se limitent à de la recherche purement arborescente et combinatoire, il peut effectivement y avoir des solutions très complexes (certaines légendes parlent de 40 pages ;-) )mais elles ne sont pas très intéressantes à mon sens.Comparativement à des études d'échecs qui elles ont une portée bcp plus grande que l'étude elle-même.
Je me base pour ça sur le 'fameux' livre de Sullivan pour lequel après avoir acquis les mécanismes en analyse rétrograde, les problèmes n'en posent rapidement plus (de problème ! sic)au lecteur.
"Perspicacité" donc j'en reviens au sujet, régicide tu as fait partager un problème tiré de ce même livre aux lecteurs du forum, mais as-tu noté l'inexactitude de la solution proposée au troisième problème de l'île de martston ?(C'est assez long et je ne me vais pas recopier le problème et la réponse ici, c'est l'occasion ou jamais de vousprocurer ce livre pour ceux qui ne l'ont pas !)


regicide, le 27/02/2001 - 23:12:47
Perspicacité ? Cela fait deux ou trois que je répète que je ne suis pas un spécialiste en analyse rétrograde, mais que ma préférence va aux études, comme toi. Mais j'aime tout ce qui est casse-tête, et l'analyse rétrograde m'offre une bonne occasion d'exercer mon intellect et d'éprouver la joie de trouver et de m'emerveiller devant l'ingéniosité d'un compositeur.
Bien sûr je suis conscient du peu d'intérêt pratique qu'offre l'analyse rétrograde ; en tant que compétiteur, je préfère donc m'intéresser aux études. Dans ce domaine je pense être un bon solutionniste et, bien sûr, comme tout le monde, je me suis même essayé à la composition. Je suis également collectionneur d'études et je tiens à ta disposition ma compilation. Si tu es à la recherche de quelque chose, n'hésite pas à me contacter. Mon E-mail figure dans mon profil.
Non, je ne savais pas qu'il y avait une inexactitude dans le troisième problème de l'île de Martston, dans le bouquin de Smullyan ( et non de Sullivan ;o) ). En fait je n'ai jamais eu le temps de travailler sur tous les problèmes du bouquin, et je ne me souviens pas de celui-là. Mais j'aimerais bien tout de même que tu me précises de quoi il s'agit exactement.
Amitiés


Perestroïka, le 28/02/2001 - 09:10:09
Que des petits pions 1) je te remercie pour ta compilation d'études, t'es-tu amusé à les classer(autrement que mat en 1, 2 ... coups) et si oui suivant quels critères ? Je pense que en soi chercher un systèmede classement grandissant l'intérêt de la compilation est un casse-têtedes plus redoutables.... ;-)2) vraiment si tu as le livre de ce cher svmullivyanitch c bcp + simple d'aller y jeter un coup d'oeil,en 2 mots il ne reste plus que 14 pions, les rois (!), et une pièce donton connait l'emplacement mais dont la nature est à déterminer (c LA question)1bis) pour ta compilation d'études, y as-tu inséré les 2 seuls problèmesde mat et non d'analyse rétrogade de ce tjs même livre ? ils brillent bienentendu bcp + par leur originalité raffraîchissante que par leur difficulté oumême leur intérêt pratique ; mais une compilation ne se doit-elle pas d'avoirses récréations ? ;-)


regicide, le 01/03/2001 - 00:18:29
Quiproquo On s'est mal compris. J'ai dit que j'étais amateur d'études et non de problèmes. C'est à dire des oeuvres avec comme énoncé "Les blancs jouent et gagnent" ou "Les blancs jouent et font nulle" et non "mat en n coups". La différence est grande car les études sont beaucoup plus proches de la partie réelle que les problèmes aux positions souvent très farfelues. La compilation que je possède est informatisée et je peux y accéder selon différents critères ( matériel, position des pièces, manoeuvres, etc...). Merci pour les précisions sur le problème de Smullyan.


Perestroïka, le 01/03/2001 - 09:02:01
terminologie je ne connaissais pas cette nuance. pour moi :
les "blancs font mat" était une partie de l'ensemble des problèmes
les "mat en tant de coups" était une partie de l'ensemble des "... font mat"
les études était une caractéristique de problème, précisant qu'elle n'est pas tiréed'une réelle partie mais est bien sortie d'un cerveau vicelard dans l'unique but d'enquiquiner le monde.
Ceci étant nous sommes d'accord, l'intéret de 'joue et fait mat' est généralement limité relativement au "joue et gagne".



© 2000-2017 - France Echecs