France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 17 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Théorique? par niouniou le 18 février 2001  [Aller à la fin] | Théorie |
Faut-il ou non apprendre par coeur des variantes sorties des NCO ou autres livres de théorie sans comprendre pourquoi tel ou tel coup est le bon?

Certains joueurs omnubilés par la théorie jouent des variantes sans rien y comprendre et s'effondrent lorsqu'un coup n'est pas "théorique" sans trouver la réfutation appropriée.


nicolasdupont, le 18/02/2001 - 21:38:37
reponse evidente Parcours le site !!


Canasta, le 18/02/2001 - 21:49:42
réponse évidente bis Contre toi, il suffit donc de ne pas jouer le coup du bouquin et comme tu ne comprends rien tu perds rapidement...


palm6174, le 19/02/2001 - 13:29:05
Myers Tu devrais lire un livre amusantexploring the chess openingsde Hugh Myers ( oui le spécialiste de 1 e4 Cc6)Tu verras qu'un répertoire basé sur des coups "douteux mais intéressant", ca peut donner de bons résultats (si 2300 Elo te suffit).Et on peut sortir de la théorie très vite.Un exemple1 e4 e5 2 Cc3 Cf63 a3 d5 (pas forcé, beaucoup d'ordinateurs jouent gaiement ce coup)4 exd5 Cxd55 Dh5la position est maintenant l'écossaise avec 4...Dd8 h4 avec couleurs inverséescontre laquelle le bon coup est 5 Cb5mais ici a3 interdit Cb4...


ferrettim, le 21/02/2001 - 14:41:18
J'ai commencé à jouer aux échecs un peu tard, et j'aidonc essayé à apprendre par coeurcertaines variantes et ouvertures.C'est un travail épuisant,surtoutsans plaisir et aussi inutile oupresque pour évoluer comme il faut !Je m'oriente maintenant vers lacompréhension du jeu (Maître contreAmateur), analyse scientifique, etje commence à mieux "sentir" mesparties et la mémoire fonctionne aussibeaucoup mieux, car elle a maintenantune véritable direction à suivre.Je remercie d'ailleurs ceux qui m'ontdonné ces conseils ! :-)SalutMaurizioLuxembourg


Doms, le 22/02/2001 - 22:34:59
Exemples Lu dans le NCO :1. e4 c5 2. Cf3 d6 3. d4 cxd 4. Cxd4 Cf6 5. Cc3 a6 6. Fe3 Cg4 7. Fg5 h6 8. Fh4 g5 9. Fg3 Fg7 10. Fe2 h5 11. h3? h4! -/+. La première fois que j'ai eu cette ligne sous les yeux, je n'y ai rien compris, et surtout pourquoi la position est mauvaise pour les blancs. Alors la réponse est : le travail sur les ouvertures, c'est connaître et comprendre. Pour cela, rien ne vaut le travail et la pratique personnelle, aidé de bons livres avec des MOTS. C'est pourquoi il est bon de se spécialiser et avoir peu de débuts dans son sac, mais dans lesquels on a identifié les problèmes et avec lesquels on se sent à l'aise. Sinon il y a toujours des solutions économiques pour éviter de bachoter : jouer des ouvertures ou des lignes rares, dans laquelle la théorie est peu développée. (personnellement, ne voulant rien apprendre de la Sozine-Najdorf avec les noirs, je joue la variante 6. Fc4 e6 7. Fb3 b5 8. 0-0 b4 9. Ca4 Fd7!?, après quoi on sort de la théorie aux coups 10 à 12, avec une position satisfaisante pour les noirs, en ne connaissant sur la Sozine qu'UNE seule ligne)


Perestroïka, le 02/03/2001 - 10:56:35
faux procès ? 3 points très simples sur lesquels nous seront je pense tous d'accord :
- à nivo de compréhension égal, le joueur qui connait + de théorie part avantagé
- à nivo théorique égal, le joueur qui a une meilleure compréhension du jeu part avantagé
- un joueur aussi cultivé en théories qu'un autre est fort en compréhension du jeu (ce "aussi" est très flou et difficile à établir) a probablement passé 100 fois plus de temps à étudier que l'autre.
Le gars qui ne comprend rien à rien aux échecs progresse donc en étudiantla théorie (il ne peut en être que meilleur) même s'il progresserait probablement100 fois plus en bossant son analyse.



© 2000-2017 - France Echecs