France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 18 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Théorie,théorie par picgil le 06 février 2001  [Aller à la fin] | Théorie |
Théorie quand tu nous tiens.Je vois beaucoup de questions sur France Echecs au sujet des ouvertures et je voudrais simplement signaler ceci:


je viens de lire un article dans Echecs et Mat de décembre 2000 "La tribune des entraineurs". Et je voudrais dire aux joueurs qui recherchent toujours des idées dans telle ou telle ouverture, qui recherchent surtout des pièges ou des variantes à ne plus finir de lire cet article qui à mon avis résume bien la façon que nous avons de concevoir les echecs aujourd'hui. Il note que nous sommes une race de joueurs robotisés! Je relève surtout que dans cet article Vaisman pourtant GMI et certainement excellent entraineur dit "Nous pouvons jouer sans la théorie"! et il ajoute "nous pouvons sûrement gagner sans une connaissance encyclopédique des ouvertures". Qu'en pensez vous?


geronimo, le 07/02/2001 - 14:48:33
Les conseils de GMI Ca m'amuse un peu les conseils de GMI pour les petits sans-grade comme moi... A un certain niveau (2100-2300)c'est possible q'on puissse jouer contre des théoriciens sans avoir leur science parce qu'on possède déjà des prncipes solides, une expérience des structures de pions, une logique stratégique fondée. Mais en dessous des 2000, je ne vois pas comment contrer le début d'un joueur qui "joue le livre" de façon critique (en ayant choisi sa variante selon ses goûts et capacités) en ne connaissant rien à cette ouverture. A moins de réinventer la théorie en direct live. J'applaudis!Moi, en toute humilité, je préfère compter sur les aînés glorieux! Ca évite parfois les défaites en 5 coups (ça m'est arrivé + d'une fois!!). Mais j'avoue que le rêve, c'est d'AMELIORER une ligne, trouver LE coup surprenant et justifié. Faut bosser je pense pour trouver le Graal...


ricou, le 07/02/2001 - 17:17:09
et les finales Un excellent livre, une excellente préface, "Alékhine, 200 parties", et l'on comprendra qu'avant de trouver la vérité dans les débuts, il faut la chercher dans les fins de parties.Sans être devenu un grand joueur, je trouve que l'on progresse plus par l'étude des finales.


oliviercoclet, le 07/02/2001 - 23:25:17
et les études je suis d'accord avec ricou pour les finales, mais les études permettent de se faire une idée encore plus nette des rapports de force entre les pièces et elles sont moins arides à étudier...


Sunny-Black, le 07/02/2001 - 23:33:28
Les ouvertures! En fait l article paru dans l echec et mat est un peu n importe quoi.Ce type dit que l on peut jouer a 2000 sans avoir jamais appris les debuts c est impossible sinon cela veut dire que le gars retrouve tous les coups devant l echiquier, donc si ce type apprenait la theorie il serait 2300 car sa comprehension positionnelle est monstrueuse comme le dit geronimo tous a ete trouve par nos illustres ainees et ces gens ont mis du temps a trouver les meilleurs coups alors si un 2000 retrouve tout facilement c est qu il est vraiment fort et je lui conseille d apprendre les debuts car il deviendra 2300 et pourra peut etre aider les GMI a avoir de nouvelles idees; quel talent!Il ne faut pas apprendre par coeur mais apprendre en comprenant un peu comme une leçon a l ecole.Connaitre les finales avant les ouvertures ne sert a rien car si on est un expert en finale mais que l on est tellement nul en ouverture que l on rame toute la partie avec un desavantage voir une piece de moins ou est l interet de maitriser parfaitement les finales.Il faut d abord etudier les plans et idees contenues dans les ouvertures et apres il faut voir les finales.Avant d apprendre a courir tu as appris a marcher RICOU non?Salut!


Canasta, le 08/02/2001 - 01:40:26
les finales !!! Sunny-Black, c'est exactement ce qui m'est arrivé, à un niveau moindre bien sûr. Après avoir appris avec le manuel d'échecs du débutant de Chéron (où on commence par les finales d'ailleurs!), j'ai joué ma première partie sans rien connaître ou presque des ouvertures hormis celles désuètes du bouquin. J'ai commencé par me faire dominer en début de partie et j'ai remonté la pente pour finir par gagner en finale contre un 1500. Sans rien connaître de la théorie, j'ai d'entrée de jeu joué à un niveau de 1600-1700. Avec la pratique, je suis monté vers 1800-1900. C'est vrai que la connaissance technique - dans tous les domaines d'ailleurs - améliore le niveau.

Par contre, je ne suis suis pas d'accord avec toi concernant les finales. Je pense sincèrement que savoir mener un pion à dame montre bien l'intérêt qu'on peut avoir à gagner ce simple pion. De même les thèmes tactiques de bases - fourchettes, déviations, etc... - se retrouvent dans les finales sous leurs formes les plus épurées, ce qui permet de mieux les comprendre et/ou les détecter en milieu ou en fin de partie.

L'intérêt de connaître les finales quand on a une pièce de moins et de pouvoir sauver la partie. L'exemple de Kasparov dans sa quatrième partie contre Kramnik l'illustre bien (Londres 2000 bien sûr). Il me semble d'ailleurs que courir (l'ouverture : manier tous les pièces) est plus difficile que marcher (la finale).

a+



© 2000-2017 - France Echecs