France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 18 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Jouable la Sveshnikov accélérée ? par bril le 14 décembre 2000  [Aller à la fin] | Ouvertures |
La variante 1. e4, c5 ; 2. Cf3, d6 ; 3. d4, cxd4 ; 4. Cxd4, Cf6 ; 5. Cc3, e5 ?! a mauvaise réputation. Pourtant la réaction au centre par e5 est thématique dans plusieurs variantes de la Sicilienne, notamment dans la Sveshnikov. A la différence de celle-ci, dans la variante que je propose d6 a déjà été joué (en lieu et place de 2... Cc6, d'où le choix du nom de la variante) enlevant sa pertinence à la réponse blanche consacrée 6. Cdb5 puisque le cavalier pourrait être immédiatement chassé.

Le coup e5 se joue également dans la Najdorf ou dans la Sicilienne des deux cavaliers mais au sixième coup après, respectivement, a6 et Cc6. Toutefois, dans ces deux défenses, les blancs peuvent rendre e5 douteux en jouant par exemple 6. Fg5. L'idée dès lors est de prévenir cette possibilité en jouant e5 un coup plus tôt et de profiter du tempo gagné ainsi pour adapter son jeu en fonction de la manière dont les blancs jouent. Ainsi sur 6. Cf3, h6 ! semble conseillé. De même, les noirs se réservent la possibilité de jouer ultérieurement a6 comme dans la Najdorf ou a5 suivi de a4 pour chasser un éventuel Cb3. Toujours dans le même ordre d'idée, le cavalier dame peut être développé en d7 ou en c6 selon les circonstances.

A vrai dire, lorsque l'on jette un coup d'oeil sur les parties jouées sur ce thème, il semble manifeste que les noirs obtiennent des positions parfaitement satisfaisantes qui mènent à des combats fort complexes autour de la case d5.

Alors quel est le problème de cette variante ? En fait, la raison du discrédit dont souffre cette variante est qu'en ne jouant ni a6, ni Cc6, les noirs laissent aux blancs la possibilité de jouer 6. Fb5+ suivi, après Cbd7, de Cf5. Il ne me paraît cependant pas évident que cela suffise à réfuter la défense noire.

D'après les quelques parties jouées, la variante critique semble être celle-ci : 6. Fb5+, Cbd7 ; 7. Cf5, a6 ; 8. Fxd7, Dxd7 ; 9. Fg5, Cxe4 ; 10. Cxg7+, Fxg7 ; 11. Cxe4, o-o ; 12. Dxd6 (12. Cxd6, Dc6), f6 ; 13. Dxd7 (On peut également imaginer 13. Fe3, f5 ; 14. o-o-o, Df7 ; 15. Cc3, Fe6 et la position n'est pas claire), Fxd7 ; 14. Fd2 (14. Fe3, Ff5 ; 15. f3, Fxe4 ; 16. fxe4, Tc8 =), f5.

Certes les blancs ont un pion de plus, mais les noirs ont la paire de fous (ce qui signifie qu'une finale de fous de couleurs opposées est toujours à envisager) et des pièces plus actives.

La question est dès lors de savoir si c'est là une compensation suffisante. Qu'en pensez-vous ?

A titre d'exemple, la partie Rodriguez, Nijboer, OHRA-B Amsterdam, 1989, s'est poursuivie comme suit :

15. Cc5, Fc6 ; 16. Ce6, Tf7 ; 17. o-o-o, Ff6 ; 18. f4, Te8 ; 19. fxe5, Fxe5 ; 20. Cg5, Tg7 ; 21. Thf1, f4 ; 22. Cf3, Fc7 ; 23. Ch4, Tf8 ; 24. Fb4, Tff7 ; 25. Fd6, Fb6 ; 26. Rb1, Tg4 ; 27. Cf3, Txg2 et les noirs finirent même par l'emportée.

Il n'y a bien entendu rien de forcé dans cette partie, ni même dans la variante critique que je donne. Alors si vous avez des idées...




bril, le 14/12/2000 - 17:50:06
sorry Désolé pour l'orthographe. Lisez que 'les noirs finirent même par l'emporter' à la fin de l'avant-dernier paragraphe. J'espère qu'il n'y a pas d'autres coquilles...


Manu, le 14/12/2000 - 19:33:17
variante Fb5+ L'idee de jouer e5 tout de suite est interessante. Dans la variante avec Fb5+, si la finale semble egale (bien que les Noirs n'aient pas plus que la nulle, ce qu'un joueur de sicilienne ne recherche pas forcement) je me demande si au lieu de prendre le pion par: 12.Dxd6, 12.Cf6+ Fxf6-13.Fxf6 d5-14.Dd3 e4-15.Dd4 n'est pas meilleur car ca semble donner un gros avantage positionnel aux blancs. Les Noirs ont du mal a developper le reste de leurs pieces et le roi est loin d'etre a l'abri. Or dans les positions avec fous de couleur opposee le camp qui attaque est repute pour avoir de bonnes chances de gain.


Doms, le 14/12/2000 - 21:13:53
Après 13. Fe3 f5 Il me semble que 14. Dxd7 Fxd7 15. Cc5 Fc6 (c'est la variante principale avec le fou en e3 au lieu de d2) 16. Ce6 Tf7 17. 0-0-0 Ff6 18. Fb6 Tae8 19. Cc7 Td8 20. The1 donne aux blancs un net avantage. Dans la partie Rodriguez-Nijboer, 18. f4 paraît nettement douteux, je pense que c'est ici qu'il faut creuser.


bril, le 15/12/2000 - 12:56:15
Variante avec 12. Cf6+ La variante 12. Cf6+ que donne Manu a déjà été joué quelques fois. Je ne crois pas que les noirs doivent jouer 13... d5. Ils doivent, selon moi, éviter de toucher à leur pion avant d'avoir compléter leur développement. D'a^rès les parties jouées, les noirs ont le choix entre une suite saine comme 13... Te8 ; 14. o-o, De6 ; 15. Fg5, Dg6 ; 16. Dd2, Ff5 (Hauchard-Haik, Cannes 1990 0-1 (31)) et une variante plus aventureuse : 13... Df5 ; 14. Dxd6, De4+ ; 15. Rf1, Fh3 ; 16. Tg1, Fe6, b3. Cette dernière suite devrait être étudiée en détails, mais je la crois bonne pour les blancs.Quant à la suite de Doms, je n'ai pas l'impression qu'elle donne réellement aux blancs un net avantage. Les noirs peuvent par exemple jouer 20... Tfd7. En tous cas, merci à vous pour vos analyses.


Doms, le 18/12/2000 - 17:09:25
13. Fe3 f5 14. Td1!? Il me semble que c'est la suite critique, mais je ne trouve pas mieux que le perpétuel (en sacrifiant les pions a et c). N'y a t-il pas d'exemple de cette suite, je n'en ai pas trouvé. Le Nunn chess openings donne seulement 13. Fe3 Dg4 +/- après une longue variante tactique, et 13. Dxd7 Fxd7 14. Fd2 f5, with compensation. La seule différence entre 13. Fe3 f5 et 14. Fd2 f5, c'est la colonne d ouverte. Les coups critiques sont donc 14. 0-0-0 et 14. Td1, mais après le roque, les noirs ont une forte attaque. Si quelqu'un a des idées ici...


bril, le 19/12/2000 - 11:07:34
14. Td1 Je suis d'accord avec ton analyse Doms et serai par conséquent très heureux de connaître tes analyses sur 14. Td1. Une autre suite qui peut être gênante pour les noirs est 13. Dxd7, Fxd7 14. Fd2, f5 15. Cd6 car sur Fc6, les blancs peuvent jouer Fg5 et les noirs semblent quelque peu paralysés. Peut-être faut-il continuer par 15... Tf6 16. Cxb7, Fc6 17. Cc5, Fxg2 avec des chances de nulle. Quoi qu'il ens oit l'intérêt ce la Sveshnikov accélérée me semble être celui-là : c'est une arme surprise que je n'hésiterais pas à utiliser contre un joueur nettement plus fort que moi avec de bons espoir d'obtenir la nulle, tandis qu'en blitz, l'illusion d'optique, comme je l'ai déjà expérimenté, est très forte et un joueur distrait aura tendance à se croire dans une Sveshnikov. Or, après Cdb5 et a6, les noirs sont vraimanbt très bien.A bientôt,



© 2000-2017 - France Echecs