France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 16 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Demander la nulle à l'arbitre. par nesla le 14 novembre 2000  [Aller à la fin] | Arbitrage |
Avec moins de 2 mn au finish je peux demander la nullité a l'arbitre...



Voila une situation que nous les arbitres redoutons qd la pendule de Fisher est absente.
j'aimerais bien ouvrir le debat avec mes amis les arbitres. Un joueur en Zeitnot à moins de 2mn il demande partie nulle. Le reglement donne un large choix à l'arbitre. je souhaitrais lire et discuter avec mes confreres cette situation et connaitre leurs differents comportement ds la pratique.
à tres bientot j'espere.



DDTM, le 14/11/2000 - 15:12:09
Du bon sens Comme il est rappelé en préambule du Livre de l'Arbitre, l'arbitre peut se tromper, il n'est pas une machine !Plusieurs cas peuvent se présenter:- un cas de nulle théorique, facile !!- un arbitre avec un Elo conséquent peut aisément juger d'une position. Malheureusement, nous ne sommes pas tous dans ce cas. Le plus sage est d'alors de laisser continuer la partie pour juger sur pièce.Si le joueur connait la manoeuvre pour annuler, la partie sera nulle.Si l'un des joueurs joue à la pendule et ne fait pas d'effort pour gagner, même après que le drapeau de son adversaire soit tombé, l'arbitre pourra accorder le nul.L'important est de bien expliquer tout cela aux joueurs. Un peu de bon sens et l'absence de mauvaise foi rendent les tournois agréables aux arbitres .... et aux joueurs !


Jipégé, le 06/12/2000 - 22:00:10
Précision En tant que collègue, je pense qu'il faut désormais que l'arbitre ne fasse pas de confusion entre le FINISH et le KO; (OK ?)... En effet la question posée me force à répondre au joueur : "Vous êtes en situation de Finish impliquant le temps additionnel de X secondes par coup, donc l'article 10 n'est pas valable "...etc...En deux mots :récuser la demande si méthode Fisher.De plus dans ce cas si tu pense que son adversaire à été gêné tu peux lui accorder 2 minutes de bonus ! (en espérant que tu saches bien règler la pendule !).Amitiés


Thitrang, le 07/12/2000 - 15:27:55
L'oublie parfois! Il serait également interressant de demander avant tout si , lors de sa demande auprès de l'arbitre . A t-il demandé à son adversaire? He oui aussi surprenant que cela puisse parâitre, c'est une situation très courante...


nesla, le 08/12/2000 - 16:26:25
En effet Jipégé Avec la pendule de fisher ,en utilisant le temps additionnel ce probleme n'est plus posé , en ce cas la seulement les demandes de nullites usuelles seront applicables (50 coups, trois fois la meme positon...).Mais moi ce que je conseille a mes collegues c de bien preciser cela aux joueurs au debut du tournoi car pas mal de joueurs arrivent a confondre et finissent par perturber leur adversaires et se faire sanctionner a cause de cette demande irrecevable.Quant a notre ami Thitrang,je dois dire qu'une fois le joueur est arrivé a demander la nulle a l'arbitre il vaut mieux ne pas rentrer ds les details genre s'il l'avait deja demandé a son adversaire en tout cas moi d'habitude je m'adresse tjrs à l'adversaire pour lui dire s'il accepte cette demande avant de continuer et je pense que je peux me permettre vu les 2 minutes de compensation. Salut et merci a vous.


Onkr, le 19/01/2001 - 20:22:23
Le cauchemar ? Cette règle est le cauchemar de pas mal d'arbitres. Je suis d'accord sur le fait qu'il faut faire simple. Cela m'est arrivé quelques fois en semi-rapides en tant qu'arbitre : Soit l'adversaire du demandeur recherche la nulle et il le dit immédiatement; soit il n'est pas d'accord. Dans ce cas je rassure les 2 joueurs en indiquant que je ne prends encore aucune décision et que je vais suivre le reste de la partie (Art. 10-2-b, sauf si c'est "évident" sur l'échiquier avec, quand même, une petite explication du demandeur). Ma décision pouvant être rendue même après la chute d'un des drapeaux. Il se trouve que je n'ai jamais eu à statuer : les joueurs ont toujours radicalement changé la position et les parties se sont toujours conclues par un abandon ou une proposition de nullité.Le plus dur serait d'avoir affaire à un demandeur qui, après sa demande, refuse de jouer et demande une décision à l'arbitre.Quand aux 2 minutes pour l'adversaire, je ne les accorde pas systématiquement : tout dépend de "l'état" de l'adversaire (au temps, aux nerfs si la discussion a duré, ...).



© 2000-2017 - France Echecs