France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 15 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Interview de Nadir Bounzou (Arbitre) par JCM le 06 octobre 2000  [Aller à la fin] | Arbitrage |
Présentation de l'arbitre Nadir Bounzou, le rôle de l'arbitre, le tournoi idéal...



Question 1 : Qui es tu ?

je m'appelle Nadir Bounzou, j'ai 34 ans et je suis professeur de maths au lycée. J'ai appris à jouer aux échecs à l'école primaire mais je n'ai commencé la compétition que bien plus tard, voici 7 ans. Je suis arbitre depuis 3 ans. J'ai été élu au Comité Directeur de la Ligue d'Ile de France des Echecs l'année dernière où je suis actuellement Directeur Régional des Arbitres.

Question 2 : Le rôle de l'arbitre semble évoluer actuellement. Qu'en est-il exactement de la distinction entre organisateur et arbitre ?

Pour les tournois bien rôdés, je dirais que les choses sont faciles : les organisateurs arrivent à utiliser et à coordonner les moyens dont ils disposent au mieux. Pour les tournois en création, la chose est plus délicate et un arbitre chevronné peut apporter un précieux rôle de conseil. Certains arbitres ont franchi le pas et parviennent à organiser des tournois. Mais attention, dans ce cas il faut s'entourer d'une équipe solide et performante qui prendra le relais de l'organisation notamment le jour du tournoi car il n'est pas aisé de penser à la buvette, par exemple, tout en réglant un litige entre 2 joueurs. Par sa connaissance des règles de la compétition et par sa disponibilité, l'arbitre apporte une certaine sérénité aux joueurs.

Question 3 : Que penses-tu de la création de tournois non homologués (du type Chanac où on respecte les règlements de la compétition officielle mais qui ne sont pas comptabilisés pour le Elo). Pourraient-ils être le moyen de réfléchir à un nouveau type d'organisation des rapports du jeu ?

On insiste dans ce type de tournoi sur le caractère ludique des Echecs et la notion de jeu prend toute sa dimension, contrairement aux échecs compétitifs où les rapports sont plus...conflictuels ! un grand nombre de personnes pourrait être draîné dans ce type de tournois : on joue pour le plaisir et parfois la qualité des parties est meilleure que pour un tournoi où l'épée de Damoclès du Elo peut brider certains. Sans pour autant enlever le caractère compétitif puisque un classement est publié à l'issue de chaque ronde. Ainsi chaque joueur peut y trouver son compte.

Question 4 : Quel serait pour toi le tournoi idéal ?

Un tournoi devrait être l'occasion de s'amuser avant tout. Jouer sur son lieu de vacances est une bonne façon de se reposer !! Un tournoi qui débuterait à 17-18 h. pour finir à 22 h et laisse le temps de pratiquer d'autres activités. Faire une partie autour d'une tasse de thé, c'est l'occasion de rencontrer des personnes intéressantes.




JCM, le 06/10/2000 - 21:27:47
Précision L'interview a été réalisé par Christian Pallandre pendant le Tournoi du Perreux.


fainaitour, le 17/06/2002 - 14:53:54
Dire qu'on a failli rater ça... 



© 2000-2017 - France Echecs