France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 24 novembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Pourquoi les joueurs d'échecs ajustent-ils leurs pièces avant une partie? par DGuirao le 06 mai 2017  [Aller à la fin] | Tournois |
Bonjour à tous,

Avant de commencer une partie de nombreux joueurs commencent par bien ajuster leurs pièces sur les cases.

Ils recentrent toutes les pièces au millimètre près. J'aimerais savoir pourquoi vous faites ça, en général, parce que ça m'intrigue vraiment...

Merci!


Zorglub, le 06/05/2017 - 13:38:06
à défaut de jouer juste on ajuste!


elkine, le 06/05/2017 - 14:14:17
Ne pas oublier l'orientation des cavaliers, c'est essentiel.


dulovitch, le 06/05/2017 - 14:17:46
corolaire :
pourquoi beaucoup de joueurs replacent n'importe comment les pièces après leur partie?
Ça éviterait aux "maniaques" de devoir bien recentrer leurs pièces (ou du moins cela leur macherait le travail), et ça éviterait à un certains nombres de joueurs d'avoir mal aux yeux en découvrant leur échiquier.
Mais je vois surtout ça comme une marque de respect/irrespect du prochain joueur appartenant au même camp.


fastkoala, le 06/05/2017 - 14:26:11
Moi j'aime pas les cavaliers tête avant. Je risque de les confondre avec un pion ou fou


Picard, le 06/05/2017 - 14:47:00
Certains "vissent", notamment les cavaliers, sur l'échiquier avec une grande vigueur.


Chemtov, le 06/05/2017 - 15:11:11
'' Pourquoi les joueurs d'échecs ajustent-ils leurs pièces avant une partie? ''

Drôle de question...

Cela me paraît évident. Que l'échiquier offre aux yeux une meilleure harmonie me semble important. Idem pour les positions futures, quand elles sont belles et présentent des constructions harmonieuses, elles sont souvent justes.

Par ailleurs, comme fastkoala, je préfère que mes cavaliers se regardent. On les voit mieux et, en plus, en fin de partie, même après 100 coups, on peut savoir s'ils viennent de g1, b1, g8 ou b8 !


elkine, le 06/05/2017 - 15:37:00
Attention cependant, un cavalier à la bande c'est déjà mauvais, lorsqu'en plus il regarde vers l'extérieur, et n'a donc aucune notion de ce qui se passe derrière lui, ça peut mener à la catastrophe.


Zorglub, le 06/05/2017 - 16:01:05
J'avais joué un joueur allemand qui mettait la tête des cavaliers vers lui et quand j'ai adoubé ses pièces, il m'a engueulé et il avait raison... Mais c'était il y a tellement longtemps!


Chemtov, le 06/05/2017 - 16:09:15
Ach ! Sabotage !!


bernarddelobel, le 06/05/2017 - 20:09:57
Je ne pense pas que cette façon de faire soit relative aux échecs, ça reflète seulement la personnalité à être soucieux du rangement. Chez moi dès qu’un livre traine sur une table de salon ou un vêtement traine par terre dans la salle de bain, ça me rends malade et c’est la même chose pour mes pièces aux échecs si elles ne sont pas rangées comme je veux. Par contre pour mes cavaliers, non seulement, la tête tournée vers l’extérieure de l’échiquier est plus pratique à prendre entre le pouce et l’index surtout pour une personne âgée, mais, me sert également de repaire pour savoir en fin de partie d’où viennent mes Cavaliers. Cette dernière manie parait sans doute sortir de la maniaquerie mais je m’aperçois de plus en plus, que les jeunes aussi aime avoir les pièces bien rangées sur l’échiquier, sans doute que cela donne aussi une meilleurs vision d’ensemble du jeu.


JLuc74, le 06/05/2017 - 20:46:16
"Pourquoi les joueurs d'échecs ajustent-ils leurs pièces avant une partie?"
Ben... parce qu'après la partie c'est trop tard.


DocteurPipo, le 06/05/2017 - 21:09:14
Comme Chemtov, je ne comprends pas trop la question...
Si les pièces ne sont pas bien placées, on les remet au milieu des cases.
Est-ce que c'est de la maniaquerie ?
C'est plutôt de jouer avec des pièces placées n'importe comment, entre deux cases, qui semblerait bizarre (je connais quelques tricheries sur le thème, d'ailleurs....).


Franxis, le 06/05/2017 - 21:38:48
Pourquoi les joueurs de tennis avant de servir font rebondir la balle plusieurs fois? A mon avis pour la meme raison.


ANaigeon, le 06/05/2017 - 22:10:32
Pour certains ce peut être un rite. J'ai vu des gymnastes toucher leur cheval d'arçon à la fin de leur échauffement, avant d'entrer "en piste" ; toutes, sans exception, ont fait cela, c'était étonnant.

Prix d'ingéniosité : Chemtov (savoir, pendant toute la partie, quelle était la case d'origine d'un cavalier) !
Prix d'humour à JLuc74 (parce qu'après la partie c'est trop tard) :-)



ANaigeon, le 06/05/2017 - 22:32:59
"Attention cependant, un cavalier à la bande c'est déjà mauvais, lorsqu'en plus il regarde vers l'extérieur, et n'a donc aucune notion de ce qui se passe derrière lui, ça peut mener à la catastrophe. "
H'm, pas toujours : ce sont peut-être des gens qui jouent (trop) souvent aux échecs cylindriques.



Meteore, le 06/05/2017 - 22:56:19
sur internet il n est pas possible d ajuster ses pièces avant la partie...donc beaucoup de joueurs compensent en le faisant en partie sur échiquiers 3D


Renan, le 07/05/2017 - 21:20:04
C'est de la maniaquerie ou un tic...ou une croyance... comme utiliser un stylo fétiche...


dan31, le 07/05/2017 - 21:58:26
Plutôt un rituel que de la maniaquerie, de la superstition ou un tic, c'est-à-dire quelque chose qui n'est pas toujours absolument indispensable en soi mais qui fait tout de même sens (autant que nos pièces soient disposées correctement et selon notre goût) et qui permet de se mettre dans les bonnes dispositions (en profiter pour commencer à se concentrer) pour commencer la partie.


Chemtov, le 07/05/2017 - 22:24:01
Ni rituel, ni maniaquerie, ni superstition. Pas indispensable, mais vraiment plus agréable. Juste un souhait de confort visuel, très banal. Pourquoi s'en priver ?

@A.Naigeon : L'orientation des cavaliers ne permet pas, hélas, de savoir en permanence quelles étaient les cases d'origine des cavaliers et d'avoir en même temps les deux cavaliers qui se regardent constamment... Très perturbant...

Ceci me rappelle le match nul par répétition de positions survenu dans la partie P.Meinsohn-F.Meinsohn ( ou l'inverse ) lors d'un National ( Championnat de France ). Les deux frères développèrent uniquement leurs quatre cavaliers et, après une série d'entrées et de sorties, la position initiale allait se produire pour la 3ème fois. L'un des frères alerta alors l'arbitre pour lui indiquer qu'il allait jouer Ca6-b8, Cc6-b8, Cf6-g8 ou Ch6-g8 ( l'un de ces coups, je ne sais plus lequel ) et réclamer le match nul.
Mais l'autre frère protesta vigoureusement signalant que ses cavaliers, se trouvant en b1 et g1, n'étaient pas les cavaliers d'origine ! ( Le cavalier g1, d'origine, se retrouvant en b1 et vice-versa ).
L'arbitre, très troublé, ne trouva évidemment aucune aide du côté des autres joueurs du Nationale ( qui jouèrent le jeu des deux Meinsohn, en feignant d'être aussi perplexes devant ce problème ).


Reyes, le 07/05/2017 - 22:30:29
Adouber ses pièces (ce qui consiste surtout à les centraliser au mieux), avant de débuter la partie est une manière de prendre possession de son armée. Je tourne la tête de mes Cavaliers vers la droite ou la gauche simplement parce qu'ainsi la pièce est plus facile à attraper.


Meteore, le 08/05/2017 - 01:24:50
@Chemtov: anecdote tout à fait amusante...mais j ai vraiment du mal à croire que l arbitre d'un national puisse se laisser prendre à une telle plaisanterie!


mop, le 08/05/2017 - 11:16:09
Je fais comme Reyes pour les cavaliers.
Impossible de jouer avec des cavaliers qui regardent l'adversaire.


arnackor, le 08/05/2017 - 12:10:24
Dans une triple répétition de la position, toutes les pièces doivent être sur les mêmes cases. Si les Cavaliers ont changé de case de départ, ils ne sont plus sur les mêmes cases !


Paco, le 08/05/2017 - 12:41:32
Le cavalier entre le pouce et le majeur avec l'index sur sa tête se pose naturellement en diagonale.


Pleymo, le 08/05/2017 - 13:22:58
Je place mes cavaliers têtes vers l'avant ainsi la sérénité de mon esprit n'est point entamée par quelque gêne obsessionnelle.



AD, le 08/05/2017 - 13:30:42
J'ai pensé à ce fil en jouant ma partie hier soir.
Je replace toujours mes cavaliers pour qu'ils regardent vers le centre.
J'ai remarqué aussi que je mettais toujours les fous avec la petite sur la tête vers moi


Chemtov, le 08/05/2017 - 15:25:18
@Meteore : Par charité, je ne divulguerai pas le nom du monsieur. Mais c'est bien parce que cet arbitre là était un grand naïf, un vrai cadeau, que cette blague est survenue. Ceci dit, c'était un autre temps... bien plus sympathique...

Un de mes amis strasbourgeois, feu Jean-Marie Kappler, était aussi coutumier de réclamations surréalistes.

Par exemple: Vers la fin des années 80, j'ai cessé de jouer 1.e4 et j'ai commencé à tester les autres premiers coups (1.Cf3, 1.d4, 1.c4). En Nationale, je rencontre Kappler. Dès mon premier coup joué, il se lève, appelle l'arbitre pour lui signaler, avec le plus grand sérieux, que... il manque la case e4 sur l'échiquier ! Grand moment de solitude pour l'arbitre, regard désespéré, inquiet, appel au secours silencieux, pétage de plomb imminent... Explication de JMK : '' Si Daniel ne joue pas son pion en e4, c'est qu'il manque la case e4 ! '' Imparable...


Pleymo, le 08/05/2017 - 15:53:31
On devait se marrer dans les années 80 !


Chemtov, le 08/05/2017 - 19:33:30
Disons qu'aujourd'hui on imagine mal cela en National ou en Top 12 ! Et des histoires ou gags comme ça ( plus ou moins drôles, mais toujours originaux ), j'en ai vécu un paquet ! ( Parties Boudre-Kappler, et Michel Roos / Noradunghian - Chevaldonnet, ou encore D.Roos-Kouatly et Michel Benoit-???, etc...)


fastkoala, le 08/05/2017 - 21:08:29
Kasparov ajuste ses pièces dans les simultanés avant de jouer son 1er coup


ANaigeon, le 09/05/2017 - 02:06:22
Chemtov ta dernière anecdote est à mourir de rire, et ce gars avait une belle imagination et un sens de l'absurde (tout l'humour que j'aime).
Je me suis dit : voilà un truc pour le Gorafi des échecs ! Sauf que s'ils sont fidèles à leur principe ils n'en voudront pas puisque c'est vrai !!


Chemtov, le 09/05/2017 - 02:13:58
@ANaigeon : Tu n'as pas connu Jean-Marie Kappler ? Quel personnage ! Il en a fait d'autres... aussi étonnantes !


ANaigeon, le 09/05/2017 - 18:54:11
J'ai l'impression que son nom me parle, mais je ne vois plus qui c'est.
Je me souviens d'un autre assez fort qui jouait au café de l'avenue des vosges (avec les gros tuyaux au plafond) ; il chérissait par dessus tout la paire de fous, et il était redoutable quand il l'avait. Tempéramment assez foufou par moments... serait-ce lui ??



Michel74, le 10/05/2017 - 15:52:23
Parce que c'est à la fois plus esthétique et plus visible pour les joueurs.. donc plus agréable J'ajouterai que j’apprécie peu les jeux dépareillés et les pièces non feutrées qui grincent et rayent les échiquiers. Dans tous les domaines, on aime utiliser du bon matériel dans de bonnes conditions. Pourquoi les joueurs d’échecs devraient faire exception ? Sommes-nous supposés nous délecter de déplacer de travers de pièces en plastoques excentrées sur des cases tachées ?
Ce n’est pas une question de luxe. Des Chavet n5 en bois ni plombées ni feutrées correctement centrées sur un échiquier souple suffisent amplement. Même si on joue comme un cochon, on n’est pas maniaque si on préfère que l’échiquier ne soit pas une porcherie.



atms, le 10/05/2017 - 19:49:37
Oui d'accord, m'enfin c'est aussi une question de mesure. Pour certains, il s'agit clairement d'un toc ou d'un rituel.

J'en ai installé, des échiquiers, dans ma longue carrière de bénévole ;) et je suis moi-même pointilleux sur la présentation des jeux.
Mais ça n'empêche pas certains, après mon passage, de revisser toutes les pièces une à une d'un air pénétré. Et ça me vexe.

Etant moi-même psychologue à mes heures perdues, je suis convaincu qu'on n'est pas le mieux placé soi-même pour juger de sa propre maniaquerie, ni de sa propre susceptibilité. Je pense quand même que j'ai raison.


Orouet, le 10/05/2017 - 20:10:49
Le joueur d'échecs est un "intégraliste " par nature.
Il veut tout gérer dans sa partie, du placement des pièces à l'arrêt de la pendule en passant par la combinaison du siècle ...


Bascombe, le 10/05/2017 - 23:29:21
J'ai vu des joueurs bien aligner les créneaux des tours et la visière du fou aussi, donc ce n'est pas toujours uniquement l'aspect pratique qui est en jeu.

Je me rappelle un adversaire à qui j'avais posé la question il y a longtemps, à une époque où je mettais toujours les cavaliers tête vers l'avant. Il orientait ses têtes de cavaliers vers le centre. Il m'avait répondu "comme Fischer". Au départ je pense qu'il y a sans doute un peu de mimétisme là-dedans. Pas exclu qu'on le fasse parce que "ça fait pro". Et dans "ça fait pro", il peut y avoir un élément de crédibilité vis-à-vis de l'adversaire, voire d'intimidation si celui-ci ne connaît pas les codes du club. Après on s'aperçoit que c'est effectivement un peu plus facile de les saisir, ce qui peut avoir son importance en blitz.

Pour la nouvelle génération qui aura souvent appris à jouer sur des écrans, ce sera peut-être naturel de mettre les deux cavaliers tête vers la gauche...

Dans le même ordre d'idée, je me rappelle une simulatanée donnée par Joël Lautier auquel moi ainsi que quelques camarades, passionnés mais sans aucune expérience de club, avions participé. Le champion nous avait impressionné par sa capacité à discuter aisément des détails des 50 parties avec chacun après coup, mais ce qui nous avait le plus marqué, et le plus plu pour être franc, c'était surtout la façon dont il vissait ses tours, et faisait claquer les pièces lors d'une prise avec la tour ou le cavalier.

Je nous revois le lendemain, nous entraînant à faire ce geste de substitution d'une pièce par une autre en faisant claquer le bois, je veux bien dire répéter le geste lui-même des dizaines de fois jusqu'à exécuter la manœuvre de façon convaincante, pas juste essayer une ou deux fois pendant une partie. Pendant quelques semaines nous avons vissé les tours, les fous.


elkine, le 11/05/2017 - 10:26:47
Le grand spécialiste du vissage reste Smyslov.
« Il orientait ses têtes de cavaliers vers le centre »
donc le cavalier pivote lors d'un coup comme Cc3-e4 ?


Chemtov, le 11/05/2017 - 10:53:20
Histoire de vissage : Le MI brésilien Francisco Trois m'avait raconté sa partie ( gagnée ) contre le très fort GM Gheorghiu ( longtemps N°1 roumain ) lors de l'Interzonal de Riga 1979.
Gheorghiu avait sacrifié un cavalier en h6, en le vissant longtemps, avec insistance. Trois avait alors capturé la bestiole en prenant soin de la dévisser, aussi longtemps et avec autant de soin ! Bon... quand on connaît les deux personnages, aux egos très forts, l'histoire a un peu plus de relief.


Bascombe, le 11/05/2017 - 17:10:08
@ Elkine, ça fait plus de 20 ans je ne saurai me rappeler ce qui se passait lorsque les cavaliers passaient de gauche à droite. Je me rappelle en revanche assez clairement que malgré la réputation de tueur du joueur en face, j'avais réussi à gagner la première partie (il s'agissait de la finale du tournoi d'une école, jouée en 2 parties 25 minutes et blitz de départage, avec quelques spectateurs), puis perdu bêtement la deuxième pour me faire complètement détruire en blitz, trop impressionné par les cavaliers à la Fischer sans doute...


Orouet, le 11/05/2017 - 19:21:52
créons donc le parti "au galop" pour les pauvres cavaliers qui ne seraient plus ni de droite ni de gauche !


ANaigeon, le 14/05/2017 - 00:36:20
"Je nous revois le lendemain, nous entraînant à faire ce geste de substitution d'une pièce par une autre en faisant claquer le bois, je veux bien dire répéter le geste lui-même des dizaines de fois jusqu'à exécuter la manœuvre de façon convaincante, pas juste essayer une ou deux fois pendant une partie. Pendant quelques semaines nous avons vissé les tours, les fous."
C'est tout le plaisir de jouer avec de vraies belles pièces en bois. Plastique, beurk...




© 2000-2017 - France Echecs