France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 21 novembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Combien d'heures d'échecs par Klingsor le 07 avril 2007  [Aller à la fin] | Actualités |
Je me posais la question: si on veut s'améliorer aux échecs et espérer atteindre des sommets, combien d'heures faut-il jouer par semaine.

Car moi, depuis quelques temps, je ne joue que quatre heures, ce qui n'est certainement pas suffisant, mais j'étudie aussi 4 heures. Il faut dire que j'ai tendance à délaisser le noble jeu pour peindre, lire, me cultiver. Attention, ceux qui disent qu'il faut faire 8 heures par jour d'échecs, je ne vous crois pas.


Reyes, le 07/04/2007 - 22:25:17
1276 Elo à 26 ans ? « Votre prénom est "Tactique", votre deuxième prénom est "Tactique" et votre nom est "Tactique. » Ken Smith.


chessmathieu, le 07/04/2007 - 22:40:21
8h par semaine!?! Personnellement je trouve que c'est déjà pas mal du tout !!


Je pense qu'il y a plusieurs façons de progresser, ça dépend beaucoup des gens. Certains progressent en jouant et d'autres en travaillant.


En tout cas 8h par semaine me parait déjà trés suffisant pour progresser nettement!! Le plus dur doit être d'organiser ces heures pour être le plus rentable possible non?



Photophore, le 07/04/2007 - 23:25:52
Es-tu sur que pour toi le travail solitaire soit vraiment rentable ?

Le chiffre que tu donnes est tellement bas qu'il ne peut s'expliquer que par d'énormes lacunes : il n'est pas sur que tu les découvres tout seul

Ce que je te conseille , c'est de prendre quelques cours pour savoir sur quels points porter ton effort : après , tu pourras t'organiser pour le rentabiliser


Reyes, le 07/04/2007 - 23:49:13
@Photophore : Tellement bas ? 4 heures par jour pour un 1276 c'est peu à ton avis ? Je me demande surtout à quoi il peut passer ces 4 heures de travail...

Par contre je suis d'accord le point numéro 2 : s'il n'y a pas de progression, il faut « consulter ».


Yvap, le 07/04/2007 - 23:55:59
je pense que Photophore ... parlait de la bassesse du classement ... pas de l'horloge ... ;o)


Reyes, le 08/04/2007 - 00:02:18
Bien vu Yvap J'ai lu un peu trop vite ;o)


El cave, le 08/04/2007 - 00:12:12
vraiment distraitement c'est quatre heures par semaine je crois.

C'est quoi des sommets ?


Klingsor, le 08/04/2007 - 00:13:24
Oui, pardon je voulais dire 4 heures par semaine de jeu, à jouer


Klingsor, le 08/04/2007 - 00:15:18
Sommet: champion du monde, l`Everest quoi,
et je vais y arriver seul!


Photophore, le 08/04/2007 - 00:15:50
A ton avis , un joueur qui possède ses fondamentaux Qu'il les ait appris dans Tarrasch , dans le Bréviaire de Tartakover , ou dans "L'Art de faire Mat" (dans ma jeunesse on n'avait pas grand'chose d'autre ) , à combien est-il ?

Je dirais 1400 à 1600 : s'il est au-dessous , il y a qqch qui ne va pas : il est temps qu'on lui dise quoi

En attendant , qu'il révise ses fondamentaux avec un bon ouvrage d'initiation moderne


thierrycatalan, le 08/04/2007 - 00:27:14
Pour progresser rapidement ? Acheter d'abord le livre de Nimzovitch "MON SYSTEME"...


Ce livre a lui tout seul m'a fait gagner presque tous mes points elo ....


Maintenant il faut pas seulement lire ce livre, mais l'etudier avec un échiquier sur la table ...et ne pas hésiter à relire quelques pages pour réviser.


Cela te prendra environ 3 mois à raison de 2 à 4 heures par jour.


Lire et étudier ne suffit pas, il faut aussi la pratique .


Parallelement ( c'est tres important de faire l'etude et la pratique simultanement) il faut jouer des parties "serieuses" , en notant les coups pour pouvoir analyser la partie, contre un joueur ami un peu plus fort que toi ( je dirais +300 points elo).


Les conseils de cet ami te guideront sur tes points faibles, tes erreurs ,les ouvertures , les finales, et l'analyse de tes parties est importante pour comprendre quelles sont les pensées qui t'ont mené à jouer un mauvais coup.



thierrycatalan, le 08/04/2007 - 00:32:43
A propos de ton style  Petrossian ou Karpov ( voir ton profil) , il ne faut pas confondre une grande solidité positionnelle , avec de la passivité sur l"échiquier.


J'ai vu des parties d'attaque de petrossian et Karpov extraordinaires !!


Ces joueurs savaient exploiter immediatement tactiquement une faute de leur adversaire...


nicolasdupont, le 08/04/2007 - 02:30:45
Champion du monde, pourquoi pas ? Avec un bon entraineur, tu seras deja MI dans quelques annees. C'est ensuite qu'il faut perseverer, ce n'est que le premier camp de base !


Aspomien, le 08/04/2007 - 11:33:17
Je ne pense pas  que le Nimzovich soit une très bonne idée aux alentours de 1200. A mon avis, il faut se concentrer sur des principes stratégiques plus simples (développement, structure, cases fortes, ...).
Mais ce que tu dois bosser à fond c'est la tactique. Je suis sur que le problème est là.


Photophore, le 08/04/2007 - 14:24:13
Un joueur qui possède à fond Le Tarrasch et/ou le Bréviaire n'est déjè plus à 1276 , mais à 1500 :

A partir de là , on peut travailler avec des didacticiels plus modernes


Noteboom, le 08/04/2007 - 14:56:59
Comme petiteglise... Entre 20 et 30 H par semaine.

Mais bon la c'est du semi professionalisme ;o)


Photophore, le 08/04/2007 - 15:24:20
Dé 8 à 12 heures par jour : pourtant personne n'a jamais vécu du JPC


El cave, le 08/04/2007 - 16:27:30
@klingsor en général, les joueurs qui deviennent champion du monde jouent à 1276 vers l'âge de 4 ans et demi, et le double à 13-14 ans, mais bon, peut-être qu'en passant 4 heures par tiers de journée tu peux refaire ton retard. Jim Phelps et moi te souhaitons bonne chance, même si je ne sais pas auto-détruire mes messages.


steelcoco, le 08/04/2007 - 18:35:39
Si tu es 1276, tu es donc fide. On peut être fide à - de1400? si oui de puis quand?
Sinon, si tu es moins de 1500 il faut d'abord travailler la tactique. Si tu ne donne plus de pièces, que tu connais les principes des ouvertures... alors tu passes obligatoirement plus de 1500!!


Doudou31, le 08/04/2007 - 20:39:43
et si c'etait un 2167 dyslexique?!


TonnaireCh, le 09/04/2007 - 08:26:23
ca fait plusieurs fois que klingsor pose le même genre de question et son élo n'a pas cnhagé depuis trois ans .....: un plaisantin ?


TonnaireCh, le 09/04/2007 - 08:29:14
en plus à 1276 il connait tous les styles....! 26 ans, 1276. Joueur solide et défensif. Style pétro-karpovien.

lol


El cave, le 09/04/2007 - 12:29:49
oui c'est le style de Pierre Karpov, un canadien d'origine russe classé 1423, une sorte de référence.


Noteboom, le 09/04/2007 - 13:24:39
Mort de rire El Cave ... Il existe vraiment ce Pierre Karpov ?


Noteboom, le 09/04/2007 - 13:30:18
Par contre Nous avons bien un Robert Fischer alsacien à 1710 ELO.

Bon je ne sais pas si on le surnomme Bobby remarque !!


Badisse, le 09/04/2007 - 16:32:47
Ne te décourage pas, Klingsor ! Certains ici sont d'avis qu'un joueur lambda moyennement doué peut devenir MI en bossant avec acharnement... ;o)


Photophore, le 09/04/2007 - 19:37:56
Indémontrable !!! S'il y arrive , c'est qu'il était doué , et , s'il n'y arrive pas , c'est qu'il n'a pas assez bossé


Doudou31, le 09/04/2007 - 20:10:57
toujours la meme antienne! 


Photophore, le 09/04/2007 - 20:25:58
Il faut appliquer le principe de Fréderic Engels The proof of the pudding is in the eating

Autrement dit le seul moyen de prouver qu'on est doué pour les Echecs c'est d'y réussir !


Weakman, le 10/04/2007 - 14:03:57
Personnellement plus je joue plus je perd, moins je joue plus je gagne j'ai l'impression que de toute façon dans tout ca faut garder le plaisir
le plaisir peut te faire progresser a grand pas, tu te souviens mieux

En résumé, cela n'est pas lié au nombre d'heures, parfois une petite anecdote et tu retiens mieux que 4h heures de cours !


Morozov, le 10/04/2007 - 16:50:32
@noteboom : noooon !! moi ki croyait reellement avoir battu  le grand Bobby Fischer lors du marathon de Saverne !! :o)


Tietie007, le 16/04/2007 - 23:56:19
Clair que quand on commence il faut bosser la tactique à mort ! Il faut bouffer du diagramme ...c'est vachement rentable pour gagner des points au début !


Renan, le 29/06/2016 - 11:40:06
Oui combien de temps???
Je vois que je ne suis pas le seul à qui ça travaille...


Julo62, le 29/06/2016 - 13:02:25
Tu sais, si j'avais passé autant de temps à jouer et m'entraîner au football que j'en ai passé à regarder des matchs à la TV, je crois que j'aurais atteint un niveau respectable...
La même chose pour les échecs et les fora qui en parlent ;)
Tu as eu toutes les informations nécessaires, ama, maintenant la balle est dans ton camp.


Reyes, le 29/06/2016 - 13:12:12
Si j'étais à la place de Renan, je fermerais tous mes livres, j'arrêterais aussi tous les exercices et je commencerais par jouer un tournoi de parties classiques. Ensuite, avec 7 ou 9 parties longues en magasin, je paye un MI ou un GM pour qu'il analyse mon jeu et me donne une direction de travail.

Parce que là, à force de butiner dans tous les sens, dans 10 ans Renan sera exactement au même point. En revanche il possèdera une superbe bibliothèque de livres d'échecs... qu'il viendra revendre sur France-Echecs :)


Renan, le 29/06/2016 - 13:59:46
Bonjour julo...oui je sais je suis tes conseils..je travaille sur une partie du bouquin sur Fischer...
Détend toi Reyes...en effet j'ai quelques livres mais je ne les vendrais pas...
Je ressort de vieux post car c'est la mode...


kieran, le 29/06/2016 - 14:06:47
Cela étant, les conseils de Reyes sont assez pertinents. Ce n'est pas le temps que tu y consacres qui te fera progresser.
Si tu tiens à passer du temps tous les jours, passe 10 minutes à faire des exos tactiques simples; mais avant tout, joue!
C'est pendant la partie que tu joues que tu progresses le plus.


Chemtov, le 29/06/2016 - 15:18:52
Tout à fait d'accord avec Reyes. Un tournoi de 7 à 9 rondes, analyse et diagnostic d'un MI ou GM, et indication de la marche à suivre.


Reyes, le 29/06/2016 - 15:37:13
Je suis parfaitement détendu Renan. Merci. Ce n'est pas moi qui perd mon temps à rechercher la pierre philosophale, le livre qui apprend tout, la méthode parfaite, l'astuce qui explique sans jouer, le petit truc qu'il manquerait pour que tout devienne clair, etc.

Cependant, sans vouloir faire de la psychologie de café, si tes dernières parties classiques remontent à 2009, il y a peut-être là un refus d'affronter une certaine réalité, et tes recherches ne seraient finalement qu'une manière de repousser indéfiniment cette échéance.

Si jamais cela était le cas, il faudrait peut-être commencer par arrêter de poser des questions, puisque tu ne tiens pas compte des réponses.

J'en profite pour répondre à ta nouvelle question d'un nouvel article : Livre d'échecs en français rare par Renan le 29 juin 2016.

Bonjour, Pouvez-vous me dire, selon vous, quel est le livre d'échecs publié en Français et qui aujourd'hui vaudrait une "petite fortune"???
Disons un livre publié à partir des années 1980?? [Sic] Un livre que l'on peut trouver sur internet ou pas d'ailleurs ???...


La réponse est : Aucun


kieran, le 29/06/2016 - 15:41:22
@Reyes, là tu abuses!
Il y a des perles rares en français des années 1980. Répertoire d'ouverture pour le joueur d'attaque de Keene (1984) ;-)


Reyes, le 29/06/2016 - 15:42:36
En effet, celui-là, que j'ai possédé, est une véritable perle !
Je pense même que c'est exactement celui que recherche Renan pour que l'horizon s'éclaircisse enfin devant ses yeux ébahies par la simplicité du jeu d'échecs... Avec « Répertoire des ouvertures pour le joueur d'attaque » par la paire David Levy et Raymond Keene (!) la route est toute tracée.


Chemtov, le 29/06/2016 - 16:37:04
Une de mes plus grandes déceptions. J'avais une grande admiration pour Keene ( l'un des rares GM anglais à cette époque ) ( en plus j'étais fier d'avoir fait nul avec lui dans une finale foutue ) et quand j'ai lu ce livre j'ai été vraiment estomaqué par l'absence de sérieux.


Reyes, le 29/06/2016 - 16:40:41
« De l'ouverture à la finale » et surtout « Comment devenir un joueur de tournoi accompli » tous deux de Edmar Mednis, ne sont pas mal non plus dans ce genre de perles.


Renan, le 29/06/2016 - 16:57:44
Hum...le fait que je n'ai pas fait une partie depuis 2009 n'a rien à voir avec le fait que je cherche la pierre philosophale...puisqu'elle n'existe pas...tu es bien virulent alors que tu ne me connais pas...
Moi je ne n'ai pas eu la chance de commencer à 10 ans dans un club situé à côté de chez moi ... maintenant si tu veux on peut parler foot...la je suis sur mon terrain...car j'ai commencé à 10 ans...
Je ne cherche pas un vieux livre rare pour savoir ce qu'il y a dedans...juste pour savoir le prix d'un livre rare et c'est tout.... maintenant je continue à travailler ma partie...


Reyes, le 29/06/2016 - 17:07:45
Je ne suis pas virulent, je tente simplement de te mettre dans une meilleure direction que tes recherches stériles. Et je n'ai pas besoin de te connaître, tu n'es pas le premier à avoir peur de jouer. C'est même relativement fréquent. Cependant, en général, ça arrive surtout quand on arrive à un certain âge et que le niveau a baissé un peu trop. Il est parfois difficile de supporter de commettre des erreurs que l'on ne commettait jamais avant. On comprend mieux les positions, mais on joue moins bien...


Renan, le 29/06/2016 - 17:28:13
Peur de jouer???...je n'ai jamais eu peur de jouer!!...même si mon niveau baisse je n'ai pas peur de jouer... il m'est même arriver de jouer contre un collègue qui a le même niveau que moi entre midi et 13h après avoir manger...


Reyes, le 29/06/2016 - 17:31:49
Pas une seule partie classique en 7 ans, on ne peut pas dire que tu es un chasseur d'Open non plus :)


Renan, le 29/06/2016 - 17:33:42
Ah bon c'est un critère???...il y a plein de gens qui ne jouent plus en open mais juste sur Internet...c'est bien le problème,non?


Reyes, le 29/06/2016 - 17:38:33
Disons que ceux qui ne jouent plus que sur Internet ne posent pas 50 questions pour progresser. Ils jouent pour s'amuser et se contentent de quelques diagrammes du jour ici et là en guise d'exercices.


SLM, le 29/06/2016 - 17:41:43
@Renan puisque tu tends la perche : je cherche à savoir si je suis meilleur latéral droit, défenseur droit ou bien milieu défensif/récupérateur. Tu me conseilles quoi comme livre pour progresser et mieux connaître mes points forts/faibles ? Il y a des méthodes pour savoir à quel poste on est le plus à l'aise ?


Renan, le 29/06/2016 - 17:49:16
Hum...d'abord avoir un bon physique...alterne 10/15km de footing et du vélo par exemple...
Ensuite si tu joues dans un club c'est mieux avec un entraîneur...peu importe le poste...tu peux faire un entraînement perso à la Maison et en club...
Je sais bien ou tu veux en venir SLM...en club c'est mieux c'est ça???


SLM, le 29/06/2016 - 17:54:09
Disons que si je te dis que mon dernier match officiel remonte à 2009 mais que ce n'est pas grave je joue avec des potes sur un parking je te laisse en déduire ce que tu veux. ;-)

Peu importe la méthode : sans pratique sérieuse elle ne sert à rien : joue le plus possible et en tournoi. :-)


Renan, le 29/06/2016 - 17:55:49
Ok merci...sans base sans rien???tu faisais une comparaison avec le foot tout à l'heure...tu penses que les joueurs de foot sont juste bon à courir 10km???il y une préparation spécifique suivant le poste...


SLM, le 29/06/2016 - 18:04:01
Il est difficile de travailler "avant" aux échecs : la plupart du travail se fait en débriefing. (l'analyse de parties)
Pour l'instant tu ne connais pas tes points forts/faibles il est difficile de te donner des conseils c'est pour cela que tout le monde te conseille la même chose : jouer en tournoi puis analyser tes parties avec l'aide de quelqu'un au besoin. Ce travail te permettra de poser les bases d'un entraînement, d'une méthode d'amélioration. Méthode qu'il faudra tester en jouant sinon pas moyen de savoir si tu as fait des progrès. En résumé : pas de compétition pas de progrès. :-)

EDIT : justement ! J'imagine mal un gars se farcir les entraînements toute l'année pour jouer uniquement l'année d'après...


Reyes, le 29/06/2016 - 18:12:48
Si tu sais bouger les pièces tu as ta base. Que crois-tu ? Que les enfants qui débutent aux échecs attendent d'avoir suffisamment de bases stratégiques, tactiques, et un répertoire d'ouvertures complet pour se lancer ? Il faut jouer ! Sans parties classiques pour évaluer tes connaissances et ensuite te diriger vers les points à travailler, tu n'avanceras pas, jamais !

Je me répète, mais des personnes comme toi qui attendent d'être « fin prêtes » pour jouer un tournoi j'en ai connues quelques-unes... Et elles attendent toujours d'être prêtes. C'est un peu comme ceux qui rêvent de faire le tour du monde en voilier. Ils se préparent parfois pendant des années, mais ils ne partent jamais. Leur tour du monde c'était de rêver faire le tour du monde. Bernard Moitessier en parle aussi dans un de ses livres. Je crois que c'est dans : La Longue Route : seul entre mers et ciels... 1971.

Avec des blitz ou du rapide uniquement sur Internet, c'est facile de se cacher derrière des : « Oui mais là c'est du blitz, c'est pas mon vrai niveau... Je n'étais pas vraiment concentré, le téléphone a sonné alors que j'étais gagnant, ma femme m'a appelé juste au moment où j'allais mater, ah quel dommage... Sinon il était foutu. » En classique pas d'excuse !


Renan, le 29/06/2016 - 18:25:56
Je ne joue pas en blitz sur Internet.


kieran, le 29/06/2016 - 18:30:22
Je ne crois pas que ce soit le point important du message de Reyes et SLM. Joue, tu t'entraineras après!


Barbusse, le 29/06/2016 - 19:53:18
No hay caminos, hay que caminar.
Et le reste suivra.


Reyes, le 29/06/2016 - 20:01:56
Extrait de : "Caminante, no hay camino... " (Antonio Machado)

Caminante, son tus huellas [Toi qui marches, ce sont tes traces]
el camino y nada más; [qui font le chemin, rien d'autre ;]
caminante, no hay camino, [toi qui marches, il n'existe pas de chemin,]
se hace camino al andar. [le chemin se fait en marchant.]

Al andar se hace camino [En marchant on fait le chemin]
y al volver la vista atrás [et lorsqu'on se retourne]
se ve la senda que nunca [on voit le sentier que jamais]
se ha de volver a pisar. [on n'empruntera à nouveau.]

Caminante no hay camino [Toi qui marches, il n'existe pas de chemin]
sino estelas en la mar... [sinon des sillages dans la mer...]


Renan, le 29/06/2016 - 20:19:28
Une heure de plus...en me retournant je vois bien les traces que j'ai laissé...


Franxis, le 29/06/2016 - 21:26:57
Jouer sur internet en rapide ,sans stress, sans analyser est la meilleure façon de régresser. Il faut jouer des parties longues, avec le stress de la compétition , et ensuite analyser soigneusement.


Chemtov, le 30/06/2016 - 00:38:08
Exact. Je viens de faire l'expérience, ce mois-ci, sur Lichess ( C'était la première fois que je jouais sur le net ! )

C'est vraiment n'importe quoi ! Superficiel, approximatif, rien à voir avec le jeu d'échecs, profond et intelligent.


Escacs, le 30/06/2016 - 12:25:02
De nombreux joueurs progressent uniquement en jouant en compétition sans théorie.
Ensuite avec cette expérience la théorie fait progresser à nouveau.
Cela peut paraitre évident mais personne ne parle de la capacité à se concentrer pendant une partie et aussi à assimiler la théorie, c'est une partie innée.



Reyes, le 30/06/2016 - 12:35:51
Bien entendu tout est important pendant un tournoi, c'est bien pour ça qu'il faut en jouer avant tout. Bien dormir, manger correctement, pouvoir rester concentré plusieurs heures, ne pas se laisser perturber par le bruit, les amis, etc. ça ne s'apprend pas dans sa chambre avec ses bouquins. La gestion de la fatigue qui s'accumule au fil des rondes non plus ne peut s'apprendre dans un livre.

Le grand-maître ukrainien, Pavel Eljanov, lors de sa partie de la ronde 13 contre David Navara, a révélé un aspect de la fatigue accumulée pendant un tournoi : « J'ai envisagé pendant environ 10 minutes d'effectuer le grand-roque, avant de me rendre compte que la case d1 était contrôlée [par une pièce adverse]. »


JLuc74, le 01/07/2016 - 07:50:36
"Exact. Je viens de faire l'expérience, ce mois-ci, sur Lichess ( C'était la première fois que je jouais sur le net ! )

C'est vraiment n'importe quoi ! Superficiel, approximatif, rien à voir avec le jeu d'échecs, profond et intelligent."

Le pire c'est la cadence lente, j'ai gagné un nombre incalculable de parties par déconnexion de l'adversaire dont on peut douter qu'il s'agisse d'un réel problème technique (et je précise que les positions étaient totalement jouables, il ne s'agit pas d'un abandon masqué). Des adversaires qui blitzent les parties alors qu'ils ont pas loin d'une heure de dispo.


Zorglub, le 01/07/2016 - 14:18:04
+1 Reyes, les mecs qui bossent les échecs, s'essayent pendant des années sur le net afin d'être prêt à jouer la vraie compétition sont toujours d'énormes poireaux avec un égo démesuré et la peur de passer pour une quiche auprès de leurs proches. Depuis presque 30 ans, j'ai croisé ces gugusses qui me faisaient rire au début. J'en connais un qui n'avait qu'une vision théorique du jeu et une connaissance parfaite de l'histoire des échecs... il a attendu la quarantaine pour plonger dans le grand bain et a bien sur arrêté les échecs après 2 perfs à 1300. Maintenant on ne le voit plus!


Rachmani, le 01/07/2016 - 14:44:50
Très intéressant ce post.
Là ou c'est génial, c'est que vous mettez l'accent sur tout ce que l'on peut apprendre, uniquement en jouant en partie longue.

que pensez vous des parties en 20' 30' ? Comment motiver pour jouer déjà à ces cadences là ? 
Comment motiver pour allonger la cadence ? 

le "faut réfléchir" ou "faut resté concentré" a bon dos.


Reyes, le 01/07/2016 - 15:15:17
Le rapide c'est du classique accéléré. Ça semble une lapalissade, mais ça veut surtout dire que les défauts et les lacunes sont encore plus visibles et fréquents.

En rapide, et plus encore en blitz, on joue souvent à l'instinct, à l'intuition, sur l'expérience acquise en parties classiques. Cependant, si les erreurs commises en parties classiques ne sont pas identifiées et corrigées, elles seront simplement commises plus rapidement en rapide et en blitz.


JLuc74, le 01/07/2016 - 15:29:46
Pour moi blitz, rapide et lente sont des cadences bien distinctes, le cerveau fonctionne dans des modes très différents.


Reyes, le 01/07/2016 - 15:35:42
Il n'y a aucune raison pour qu'un joueur connaissent mieux ses ouvertures en rapide qu'en classique, qu'il joue mieux les finales en rapide qu'en classique, qu'il comprenne mieux la position en rapide qu'en classique, qu'il calcule mieux en rapide qu'en classique... Bref, le cerveau fonctionne exactement de la même façon, mais avec moins de temps en rapide et en blitz qu'en classique.


JLuc74, le 01/07/2016 - 15:46:25
"Il n'y a aucune raison pour qu'un joueur connaissent mieux ses ouvertures en rapide qu'en classique..."
Il peut mieux connaître les ouvertures en classique qu'en rapide, mieux jouer les finales en classique qu'en rapide, mieux comprendre les positions en classique qu'en rapide et mieux calculer en classique qu'en rapide.

"Bref, le cerveau fonctionne exactement de la même façon, mais avec moins de temps en rapide et en blitz qu'en classique."
C'est comme si tu disais qu'un athlète court un marathon comme il court un 100m sauf que c'est plus long.


Reyes, le 01/07/2016 - 15:48:44
I resign...


Renan, le 01/07/2016 - 19:12:22
Zorglub...
J'ai une question :
Les échecs c'est inné chez toi???



kieran, le 01/07/2016 - 19:25:15
Un meilleur ouvrier de France en pâtisserie , c'est inné ? Non, le type peut être habile de ses doigts à la base mais il a surtout bossé plus que la moyenne. Bah GM c'est pareil, à la base tu as une facilité puis apres tu te bouges le *** et tu bosses.


JLuc74, le 01/07/2016 - 19:54:34
@Renan : Zorglub voulait dire, et il a raison, que la progression passe inévitablement par des compétitions régulières, de vraies compétitions. Il ne sert à rien de lire des bouquins, de faire de nombreuses parties sur le net, de faire des exercices et d'apprendre par coeur le biographie de Kasparov sans compétitions. La compétition est le meilleur entrainement et le seul indispensable pour le joueur de club.

Un heure dans une partie réelle vaut bien une journée d'entraînement.


dulovitch, le 01/07/2016 - 20:14:18
A croire que Renan et Rachmani ne forment qu'un.
A quoi ça sert de demander conseil si on ne veut pas les appliquer?


Renan, le 01/07/2016 - 20:56:12
Je suis d'accord avec vous mais c'est comme dans tous les sports...il faut commencer tôt ensuite travailler et jouer en club...et accessoirement suivre les conseils de ceux qui savent...


JLuc74, le 01/07/2016 - 21:35:36
".il faut commencer tôt ensuite travailler et jouer en club."
Il n'y a pas de chronologie, si tu décides de jouer aux échecs tu rejoints immédiatement un club et tu fais au maximum les compétitions qui se présentent. C'est à dire que si tu t'inscrits en septembre tu demandes à rejoindre une équipe d'interclubs et de Loubatière, tu fais le tournoi interne, etc...




© 2000-2017 - France Echecs