France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 16 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

nico chtitch

CHTITCH - mon mot préféré.

Se prononce comme il s’écrit et vice-versa.

CH-T-I-T-CH

Si un jour vous entendez dire d’une personne qu’elle a le chtitch, regardez la bien afin de graver son image dans votre mémoire, vous n’en croiserez pas tous les jours.

Car le chtitch signifie,... oui le chtitch signifie...

Ha ha ha !

Le chtitch est «le petit truc en plus qui fait la différence entre un génie et un surdoué, entre McEnroe et Borg, entre Fischer et Spassky, entre Hendrix et Clapton, entre ma femme et ses frangines...»

Le chtitch, c’est aussi ce qui fait le charme d’Audrey Tautou, l’émerveillement que me procurraient les lignes de 3/4 françaises du temps des Bonis, Gachassin,... puis Maso, Codorniou, charvet....
Le chtitch, c’est ce qui me comprime les entrailles lorsque j’entends par mégarde les scènes d’enfants, lost john à l’harmonica, le concerto pour harpe et pour flûte de Mozart, la p’tte bill elle est malade ou ce morceau de violoncelle de Wagner dont le titre m’échappe....


Vive la musique et le rugby !

Et vive les jolies filles



Sinon, saviez-vous qu’il est plus facile pour un fumeur de s’arrêter de fumer, que pour un joueur d’échecs de s’arrêter de penser aux échecs ?

Moi non plus.

J’ai lu ça dans le bouquin que je n’ai pas encore écrit.

Le mieux c’est de ne pas commencer.







Et puis tiens !? chtitch@hotmail.com






Je relis ce profil censé décrire l’homme mûr que je suis (si), écrit par le jeune insouciant que je fus, s’adressant à lui même; profil teinté de ce narcissisme mal dissimulé propre à la jeunesse.



Aujourd’hui, j’ajouterais «Vive les femmes mûres, et vives toutes les femmes».



Que de beauté, que de grâce et de douceur en ce monde grâce à elles.



Bah...






Je re-relis ce profil quelques siècles plus tard.

J’ai dû rajeunir.

Il me plaît, ce profil.



Ha la la ...













© 2000-2017 - France Echecs