France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 20 janvier 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Eric Prié

GM...comme « Grand Métricien » ;o)

Un exemple ? Ma seule publication dans un opuscule spécialisé :


Jamais de ma vie que l’effroi recense

En sachant la mort d’une connaissance,

A me susciter, d’un affreux non-sens,

Navrement amer, larmes apeurées,

Chaudes encor, sueurs…n’ai-je tant pleuré.



L’Hérault s’incarnait en lui qui m’avait

Accueilli, fait don du toit qui revêt

Un fils ! enfin mien, soleil méridien…

De retour l’amour d’une enfant louvette,

Entre vigne et fruits d’un pain quotidien.



Le sommeil, hélas, s’abattit en traître

Odieux sur le phare à tôt comparaître.

Unifiée la gens, par le dur verglas

Brûlé d’arobase et d’org, son grand prêtre,

Au sein des cinq cercles, cortège au glas.



Ton sourire ami, je l’emporte en moire,

Impatiens, pensée, friand de victoire,

Et, de bleuets en soucis enrhumés,

Resterai, pour tout, jour en ta mémoire

Eclose, ancolie de nuits inhumées.



Avec ce feu vif qui couve en noirceur

Dés lors explicite, d’un doigt berceur,

Irai-je oppresser ce ciel pour un homme

Ex-cep-ti-on-nel, Marries, qu’en plénum

Ultime l’aphone des lèvres nomme.



En forme de « glose » sur le célèbre Don du poème de Mallarmé. La structure évoque celle d'un « chant royal », sans refrain à cause de l'acrostiche, où la césure 5-5, peu coutumière, renforce encore l'effet.

Glossaire : navrement = grande affliction ; louvette = en parlant d'un équidé qui a le pelage jaune noir d'un loup, détourné explicitement en "petite louve", sauvage pour une petite fille qui connaît des troubles de développement ;
Cortèger = accompagner en cortège. Impatiens, pensée, bleuets, soucis, ancolie ( étymologie = qui recueille l'eau...) sont des fleurs.

Il y a également des références directes à l'enterrement, « Fruits », « sommeil », « phare », « Ex-cep-ti-on-nel »…
« Brûlé d’arobase et d’org » rappelle les messages de condoléances ayant afflué, par mail, du monde entier;
« Au sein des cinq cercles » évoque les cinq fleuves du monde des morts dans la mythologie grecque;
« L’aphone des lèvres nomme » : Son nom est sur toutes les lèvres qui, su les circonstances, ne disent mot.



Mes fils préférés, dans l’ordre, où j’ai donc eu grand plaisir à intervenir :
Selon moi, le meilleur jamais écrit sur FE…fin occultée ;o)

La vie, telle une partie d’Echecs, est une tartine beurrée

Cours sur la Colle, avec un collègue

2.De2 sur la Française, très 'technique'

De la Veresov à ‘vos rêve’

Semi-sérieux sur le jeu à l’aveugle


Ceci expliquant cela, du moins au niveau de mes centres d’intérêt théoriques, je suis, par ailleurs, responsable de la section « d pawn specials » -A40-A45 et D00-D04 ; Trompowsky surtout, par conséquent, la seule variante « vivante » de la section; cliquer sur le lien dans la colonne de gauche- sur le site chesspublishing.com à peine payant, mais en anglais. J’anime aussi son forum dédié, plus technique mais largement moins réactif que FE, où l’on retrouve, dans la langue de Shakespeare, cet esprit enjoué qui fait parfois mon charme...


Pour qui abolir, par une traque incessante, l’hypostase de l’imposture Diemerienne relève alors d’une mission sacrée !

Mort au BDG !

Un ‘succès damné’ du même sujet, avec mes hérésiarques favoris ;o)











© 2000-2017 - France Echecs