France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 30 avril 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Dominique Lugat

Mon niveau est celui de Joueur de club moyen sur des serveurs d’échecs en 2017.

Je suis née le 19 Mai 1963. J’ai découvert le jeu d’échecs en autodidacte à l’âge de 19 ans en France en Avignon en étudiant l’intelligence artificielle.

C’est en jouant dans un des plus grands clubs de France à Toulouse que j’ai appris à évoluer avec des humains et seulement avec des humains et que j’ai vraiment progressé, apprécié la compétition en participant à des tournois open. La passion pour le jeu donna alors une forme d’amitié transcendante ; ce qu’est donc sensé apporter le sport dans ses valeurs fondamentales. J’habite désormais à Montpellier suite à une longue période d’inactivité au jeu d’échecs. Les clubs se sont entre-temps vidés plus d’une décennie en ce vingt-et-unième siècle.

Actuellement, j’essaie de m'intéresser aux parties d’échecs, aux études et aux problèmes d'échecs mais également à l'informatique appliquée aux échecs, les machines électroniques, les logiciels d'échecs sous Windows et Android. Je suis sur Facebook, Twitter, Playchess.com, Chess.com et dispose d’un abonnement annuel chez Chessbase et Chess Informant.

J'espère grandement que la FFE trouvera une solution, et ce n’est pas simple par les temps qui courent, pour lancer ou relancer des clubs d'échecs où l'humain prime sur la technologie bien que particulièrement sensible à l'évolution de celle-ci sans être pour autant un technocrate...

Ce qui est extraordinaire dans le jeu d'échecs c'est qu'il donne à l'homme sa juste valeur d’être humain et cela indépendamment de ce qui relève de l'artificiel.


© 2000-2017 - France Echecs