France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 21 novembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Alekhine et la révolution (2), entre 1917 et 1919, par Georges Bertola par Europe Echecs le 17 octobre 2017  [Aller à la fin] | Actualités |
C’est durant cette période, en 1919, et dans des circonstances demeurées obscures, qu’Alexandre Alekhine aurait été arrêté et même condamné à être fusillé pour haute trahison.

« L’activité échiquéenne à Petrograd et Moscou, loin de s’épanouir à partir du début de la première guerre mondiale, s’est complètement éteinte après la Révolution d’Octobre. Les salles élégantes de la Société de la Finance et du Commerce de Petrograd, qui avaient été le quartier général de la Société d’Échecs de Petrograd pendant plusieurs années, sont devenues durant quelques temps un repaire des gardes rouges qui passaient leur temps, non à jouer aux échecs, mais à jouer avec les pièces. Quand finalement cette troupe s’en est allée, les derniers échiquiers qui restaient étaient complètement endommagés, les pièces mélangées se trouvant par terre avec quasiment tous les cavaliers manquants… » (Source Alekhine, Das Schachleben in Sowjet-Russland, Berlin 1921) [...]

Voici une des parties datées de mars 1918. Elle était écrite de la propre main d’Alekhine dans des carnets dont l’épouse d’Alekhine avait autorisé la publication après la mort du champion. Son adversaire, Ossip S. Bernstein (1882-1962), originaire d’une famille juive de riches négociants, était un homme d’affaires avisé. Après avoir terminé ses études universitaires à Hanovre et Berlin, il devint en 1906 docteur en droit de l’université d’Heidelberg avant de s’établir à Moscou comme jurisconsulte de Banque et de Compagnie d’assurances. Après la Révolution d’octobre, Bernstein se retrouva bientôt ruiné. C’est probablement la première partie que nous connaissons jouée par Alekhine après la Révolution d’octobre. [...]

« Immédiatement après la révolution bolchévique du 17 octobre 1917, toutes les activités échiquéennes officielles organisées à Petrograd et Moscou cessèrent. Au départ l’attitude des nouvelles autorités était de dévaloriser la pratique des échecs, rejetée comme un passe-temps bourgeois. » L. Skinner & P. Verhoeven [...]

« Alekhine se trouvait confronté à deux problèmes ; comment rester vivant et comment ne pas perdre l’espoir de devenir champion du monde. » Alekhine devait certainement mener une vie de vagabond, comme beaucoup de jeunes gens issus de la noblesse, qui pour sauver leur peau, fuyaient leurs régiments et traversaient le pays pour rejoindre les villes du Sud. [...]

Dans la partie Alekhine,Alexander – Kaufman,A, Odessa (exhibition), 1919, Après 30...Rg7, C’est à cet instant que l’irruption d’un matelot qui désirait parler à Alekhine vint troubler sa concentration selon les propos rapportés dans la Revue Suisse. Et au 33e coup, 33.Cd6! L’arrestation d’Alekhine survint à ce moment et la partie fut interrompue… Alekhine commentait encore « Mais pas 33.Cg5 Fg8 et les noirs gagnaient. » [...]

Un article passionnant de Georges Bertola www.europe-echecs.com/art/alekhine-et-la-revolution-2-7153.html



© 2000-2017 - France Echecs