France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 24 octobre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

les echecs, c'est un sport dangereux par DDTM le 10 octobre 2017  [Aller à la fin] | Actualités |
lu dans mon Dauphine du matin :
http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2017/10/09/l-animateur-du-club-d-echecs-perd-ses-nerfs

SAINT-JORIOZ
Un enfant giflé, un autre blessé à la tête : l’animateur du club d’échecs perd ses nerfs

L’incident s’est déroulé vers 17h30, vendredi soir, à l’espace animation du Laudon. Photo Le DL/Yves TYL
L’incident s’est déroulé vers 17h30, vendredi soir, à l’espace animation du Laudon. Photo Le DL/Yves TYL
Partager cette info
Un enfant giflé, un autre blessé à la tête par une boîte de jeu lancée à la volée… l’ambiance semble avoir été inhabituellement tendue vendredi soir, au club d’échecs de Saint-Jorioz.

« L’animateur est bien connu de nos services, expliquait, hier soir, le maire Michel Béal. Jusqu’ici, il a toujours donné satisfaction. On ne sait pas ce qu’il s’est passé. Sans doute était-il épuisé et a-t-il perdu ses nerfs. Pour l’heure, je ne me l’explique pas. L’essentiel c’est qu’aucun enfant n’a été gravement blessé. »

L’affaire serait partie d’un chahut avec le chronomètre utilisé pour les parties. L’animateur excédé aurait giflé un premier élève avant d’envoyer voler une boîte de jeu qui aurait atteint un autre enfant à la tête. Ce dernier s’en tire avec trois points de suture.

« L’animateur a été emmené à la gendarmerie et il s’est visiblement senti mal lors de l’interrogatoire, poursuit le maire. Pour l’heure, nous restons à disposition des familles qui, à ma connaissance, n’ont pas exprimé la volonté de porter plainte. C’était quelqu’un de très disponible, qui avait notre confiance et celle des familles. Nous n’avons pas encore pris de décision pour l’avenir. »

D’après nos informations, l’animateur a fait l’objet d’une hospitalisation d’office.

« On ne sait pas du tout e qui s’est passé, mais ce qui est sûr c’est que ce type de comportement est totalement déplacé, remarque Michel Béal. ça nous conforte dans l’idée qu’il est nécessaire de faire le point sur les conventions signées avec les associations qui interviennent dans les structures publiques, pendant ou hors temps scolaire.

Nous étions déjà décidés à faire un audit afin de sécuriser les activités de loisir qui sont en quelque sorte déléguées par la commune à un certain nombre d’associations. Nous avons prévu de solliciter un cabinet externe pour faire un état des lieux. Je pense qu’il est nécessaire aujourd’hui, de réajuster les conventions, autant pour les associations que pour nous. La société évolue et il faut en tenir compte… »


ComicStrip, le 10/10/2017 - 12:25:54
JLuc74 est spécialiste de la formation en milieu scolaire, et connaît très bien la région... il va pouvoir nous en dire plus j'espère !


JLuc74, le 10/10/2017 - 13:13:23
Bonjour,

Je suis prêt à donner des explications mais en privé.

Je, puisque l'animateur en question c'est moi, tiens à préciser qu'il faut se méfier de ce qu'on peut lire dans la presse et que je n'ai pas été hospitalisé.

Je n'interviendrais plus sur ce sujet.


Sdb64, le 10/10/2017 - 13:22:03
"Et là le monde s'écroule sous tes pieds..."


Marc08, le 10/10/2017 - 13:51:04
Alors là ? j'ai déjà eu des enfants "vraiment chiants" mais dans un cas comme cela je râle et abrège mon cours et j’arrête en prévenant les parents que je ne donne plus cours à ces enfants là - bon cela reste un échec pédagogiquement mais nous ne sommes pas non plus une "garderie" ou c'est le bazar et je n'ai plus l'age de m'emmerder" avec des mômes "horribles"
Par contre j'aimerais bien en savoir plus
mon adresse E-Mail et sur ma fiche J.L - bon courage à toi


clarxel, le 10/10/2017 - 13:51:49
D'après CNN qui est sur le coup, l'enfant en question aurait dit à son animateur «Msieu, la licence B FFE elle est trop chelou», ce qui selon les témoins aurait mis le feu aux poudres...


Maelbreizh, le 10/10/2017 - 14:34:05
Ca explique pas mal de choses sur les positions de Jluc sur les échecs sur temps scolaire : on te laisse quand même vachement moins filer des baffes à l'école !


benvoyons, le 10/10/2017 - 14:50:22
Fake news Clarxel. D'après mes sources, le gamin qui s'en est mangé une était en désaccord avec JLuc sur son classement de 835 Elo sous-évalué qui faussait complètement la compo des équipes.


DDTM, le 10/10/2017 - 14:54:11
"Le vrai problème c'est que les animateurs d'échecs ne sont pas du tout formés pour gérer des groupes d'enfants et en général sont laissés un peu tout seul par leurs clubs."

"Il n'a pas été formé pour répondre sereinement à ce genre de situation. L'éducation est un métier qui s'apprend."

"Le noeud gordien du développement scolaire et périscolaire, c'est la formation qui ne doit pas être purement échiquéenne (les enfants de 8 ans se passeront facilement de Capablanca) mais axée autour de la gestion de groupe."

C'est un axe de dvlpt pour la formation federale car cela empecherait de tels cas de se reproduire
souvent. Soyons responsable et formoms de bons animateurs et virons les mauvais aant qu'ils blessent nos enfants.



ArKheiN, le 10/10/2017 - 16:37:59
Il y a vraiment des baffes qui se perdent sur ce forum. Laissez-le tranquille!


GBel, le 10/10/2017 - 16:54:16
Et bien, le donneur de leçon de morale aurait des soucis de nerfs...


benvoyons, le 10/10/2017 - 16:59:48
C'est toi qui sors ça GBel? Lol! Question pétage de plombs tu es un multirécidiviste.


Marc08, le 10/10/2017 - 17:26:46
@ DDTM déja pour former de bon animateurs il faudrait que notre fédé arrête de voir dans ses formations le classement ETC...car excusez moi dans l'animation que se soit d'échecs ou autres sports ou enseignement c'est la Pédagogies et surtout un contrôle de soit que l'on a besoin et non pas savoir le nom des ouvertures etc... pour les échecs ( car cela n'aide pas un animateur qui à du mal dans une classe terrible ou en périscolaire) les formations FFE (et voir d'autres Fédé) m'ont toujours fait rire dans leur contenu que ce soit animateurs - Entraîneurs ou Arbitres
et je parle en connaissance de cause étant un ancien formateur d'animateurs et de directeurs de centre de loisirs et validé une formation en sachant qu’après l'individu va travailler avec des enfants pose TOUJOURS un cas de conscience lorsque il y a doute (enfin, si le formateur est compétant et se rend compte qu'il peu avoir des problèmes et nous on avait les futurs Animateurs ou directeurs une bonne semaine pas comme les stages ffe) mais faire bouger les chose dans notre Jeu n'est pas facile car on s'attaque a des personnes en place depuis des décennies


Paco, le 10/10/2017 - 17:33:44
Trois points de suture sur un enfant plus une gifle sur un autre, c'est quand même hors du commun pour un cours d'échec.



thierrycatalan, le 10/10/2017 - 18:15:16
Ah la passion !! elle fait quelquefois perdre ses nerfs .
ceci dit je ne jetterais pas la pierre à l'animateur, car franchement certains gamins sont franchement odieux et insupportables et leur éducation (au sens noble du terme) est ...inexistante !

Cela me fait rigoler (jaune) quand des bien pensants snobs me parlent de "pédagogie" à connaitre pour un éducateur "compétent" lorsque vous êtes confrontés à des enfants abrutis et ignares qui vous insultent, vous crachent dessus, vous menacent avec un cuter .... et qui se savent intouchables dans notre société laxiste ...
les pauvres gosses...c'est forcément à cause de l'éducateur...



Marc08, le 10/10/2017 - 18:50:24
Pour Info Thierry vient bosser dans les centres sociaux des quartiers chauds de nos Ardennes ou anime ces enfants qui n'ont aucun repère dans la vie et se comporte comme tu le dit et bien moi je l'ai fait et en plus avec aussi des ateliers échecs donc avant de parler j'ai aussi du vécu et des problémes avec les parents qui veulent "découper" un animateur à la machette j'ai connu alors ..."motus"


Sdb64, le 10/10/2017 - 19:37:02
Et voilà le slogan du centre d'animation :
"Répondre aux valeurs de l'éducation populaire telles que prolonger l'éducation, s'ouvrir aux autres, s'épanouir et se cultiver".

Si les gamins en prennent déjà plein la tronche à la maison alors je crois qu'on est pile poil dans le prolongement de l'éducation familiale !

On ne gifle pas un enfant du jour au lendemain. C'est juste qu'avant y'avait pas eu de sang...






Chemtov, le 10/10/2017 - 19:43:24
@Marc08 : Tout à fait d'accord. En quelques décennies d'activité dans le domaine, je pense avoir ( presque ) tout vu, entendu ou vécu ( à part l'assassinat ! ). Personnellement, par de simples animateurs, mais aussi par des récits de formateurs réputés, des dirigeants très connus, des enseignants de l'E.N., etc... à qui sont arrivées toutes sortes d'histoires pas drôles du tout.


Rachmani, le 10/10/2017 - 20:23:36
je propose que les administrateurs du forum vérouillent les commentaires et ferment cette discussion. Nous n'avons pas à commenter un fait ou nous étions pas là, à minima dans le respect des parties prenantes.




Barbusse, le 10/10/2017 - 20:31:52
D'accord avec Rachmani. Certains commentaires sont particulièrement nauséabonds.


Ducouloir, le 10/10/2017 - 21:09:47
L'auto-modération, ça n'est pas mal non plus : ce sujet me paraît mal venu pour spéculer. Et je ne comprends pas que l'on puisse être indifférent (ou se réjouir !) qu'un membre du forum vive un truc pareil.


DDTM, le 11/10/2017 - 00:17:40
"Nous n'avons pas à commenter un fait ou nous étions pas là, à minima dans le respect des parties prenantes."

Si on applique ce principe, on doit fermer le forum alors.
Celui qui veut appliquer cela doit deja se l'appliquer a lui-meme sur ses interventions sur le forum, par exemple ;)


Zorglub, le 11/10/2017 - 01:06:47
Tout mon soutien à Jean Luc. Les parents et les gosses devraient pouvoir se faire baffer. Après le Daffe, le Baffe!


Paco, le 11/10/2017 - 09:46:43
Dans une activité sportive c'est carton rouge, et suspension en attente de la décision de la commission de discipline.


VincentNogent, le 11/10/2017 - 10:09:55
Dans une époque pas si lointaine les enfants pouvaient se prendre une claque s'ils dépassaient les limites aujourd'hui très floues du savoir vivre. D'ailleurs ils s'en reprenaient une à la maison si c'était justifié.

Aujourd'hui c'est l'inverse. Un gamin peut vous cracher dessus et vous insulter que le simple fait de le prendre par le col et de l'emmener au coin peut vous valoir un passage devant un tribunal pour traumatisme sur le pauvre petit bout de chou. Soi disant que l'adulte doit rester maître de soi en toute circonstance.

Si l'enfant en question a provoqué ce genre de réaction, soit l'animateur a accumulé beaucoup avant de franchir la zone rouge; soit l'animateur a un problème de nerfs.

Mais je miserais bien 100 points Elo que le gamin méritait sa baffe ! Sans pour autant justifier toute forme de violence sous couvert d'éducation. Une gifle c'est vexant pour un enfant mais c'est parfois aussi nécessaire. Pour que le déclic se fasse "C'est la limite à ne pas dépasser".

Sinon en attendant que la lumière se fasse sur cette non affaire, il est effectivement écoeurant de voir de gens se réjouir de ce genre d'évènement.

Car soyez bien sûrs d'une chose. Quel que soit le fin mot de l'histoire on pâtira tous directement ou indirectement dans le milieu des échecs si tout le monde en rajoute et colporte la nouvelle sans connaître les tenants et aboutissants. Un peu de retenue. Il n'y a pas encore de cadavre, que les vautours aillent voler ailleurs.




DDTM, le 11/10/2017 - 10:19:06
Comme JLuc74 a refuse de nous donner sa version, il est difficile de dire plus sur le cas precis.
Curieux que personne ici ne pense au pauvre gamin qui s'est fait fracasser la tete pendant son animation echecs.

Par contre, il est de notre interet de nous interroger sur comment eviter que cela se reproduise, au sein de la federation, dans la societe en general.

Comment doit s'exprimer l'autorite ?
Comment former les animateurs a gerer ces situations ?

Je pense qu'il y a plus de questions interessantes soulevees par ce fait que dans de nombreux autres du forum


DocteurPipo, le 11/10/2017 - 10:31:00
Il y a un cadre légal connu.
Sur ce point, je suis d'accord avec la première intervention de Marc 08 : la seule manière de gérer un enfant trop difficile, c'est de le refuser.



Chemtov, le 11/10/2017 - 10:47:55
Il est indiqué : '' Les familles n'ont pas exprimé la volonté de porter plainte. ''

Par ailleurs, je n'ai aucune confiance en ce type de récit journalistique à charge.


Maelbreizh, le 11/10/2017 - 11:23:30
@ Vincent Nogent : complètement d'accord avec ce que tu dis. D'ailleurs, dans un passé pas si lointain non plus, c'étaient des coups de ceinturon qu'y prenaient les mioches, et crois-moi, ils filaient doux pendant cette époque bénie ! C'est pas eux qu'auraient chialé pour trois points de suture, d'ailleurs on aurait désinfecté ça à l'eau-de-vie !

Ou alors, si on ne sait pas se retenir de taper sur un gosse qui vous insulte, on pourrait faire un autre métier...boah, trop compliqué.


VincentNogent, le 11/10/2017 - 12:11:57
Je sais que la mode du 21e siècle c'est de tout sortir de son contexte et d'interpréter à toutes les sauces. J'essayais de m'adapter.

Plus sérieusement. JLuc 74 a fait ce que toute personne doit faire dans ce genre de moment : Ne rien dire. Car tout peut être retenu contre vous d'une façon ou d'une autre. S'il a des choses à dire ce sera avec les principaux intéressés. Pas à des anonymes sur le forum.

S'il a précisé qu'il s'agissait de lui c'était juste pour éviter, je suppose, que l'info vienne de quelqu'un d'autre que lui, ce qui se comprend.

Je suis enseignant. Un gamin m'a craché au visage en guise de "défi" il y a 2 ans. C'était pas faute de l'avoir remis à sa place après pas mal de tentatives de sa part de m'intimider.

Je l'ai giflé. J'ai immédiatement appelé ses parents. La première chose que le père a fait en arrivant a été de gifler son fils et de dire que ça ne se reproduirait pas. Des fois on a affaire à des enfants qui n'ont pas de notion de limite. Et ça arrive de plus en plus souvent parce qu'ils savent faire leurs petits malheureux et jouer sur un sentiment d'impunité.

Avant de parler de changer de métier et de sortir les violons, le contexte. On ne connaît pas le contexte. Donc personne ici n'a quoi que ce soit à dire d'objectif sur ce qu'il s'est passé. Des hyptohèses et des rumeurs, rien d'autre.


VincentNogent, le 11/10/2017 - 12:14:47
Personne ne dit que c'est normal de réagir comme ça. Mais quand on pousse quelqu'un à bout ça peut arriver. Et ne pas inverser les rôles. La suite dira où est le fond du problème.

Et oui il vaut mieux refuser un gamin avant qu'il ne pose réellement problème. Ca évite de se retrouver dans ce genre de situation.


elkine, le 11/10/2017 - 12:51:47
De plus en plus de cours proposent une initiation au chessboxing.


Maelbreizh, le 11/10/2017 - 12:52:32
Tu ne dis pas que c'est normal de réagir comme ça, mais tu dis par contre que tu penses que le gamin "méritait" sa baffe.

Je pense qu'il n'y a pas de cas où un gamin "mérite" une baffe alors qu'il t'insulte/essaye de t'intimider/te crache dessus, et je n'aimerais pas confier un de mes enfants à quelqu'un qui pense cela. Si un prof colle une baffe à un gosse alors qu'il n'a pas été agressé physiquement, c'est qu'il est à bout, c'est donc qu'il aurait pu et dû réagir différemment plus tôt. Je veux bien qu'on soit à bout de nerfs, mais avant de mettre une tarte dans la gueule d'un gosse, on peut par exemple le virer, comme tu le précises. Si on ne sent pas qu'on est en train de péter un plomb, alors je pense qu'on n'a pas la maîtrise de soi nécessaire pour s'occuper d'enfants.

Je précise que je suis également enseignant, et que je suis passé par des milieux pas piqué des vers.


Marc08, le 11/10/2017 - 12:59:41
tout à fait d'accord avec toi Maelbreizh, je pense aussi et c'est comme cela que je jugeais - pour valider les diplômes ou stages- les animateurs ou directeurs que je formais : savoir ou penser est ce que je lui confierais mon enfant...et lorsqu'il y avait doute je préférais passer pour "un salaud" qui refusait un stage pratique ou théorique que de prendre un "risque" car contrairement à l'usine - où tu casse une machine -, là une erreur est pour moi impardonnable ...mais je suis peut être vieux jeu


Paco, le 11/10/2017 - 13:15:05
La "baffe" fait encore parfois la une dans les médias, malheureusement; mais la boite sur la tête et 3 points de suture pour un cours d'échecs ça me laisse franchement scotché.


GBel, le 11/10/2017 - 13:37:29
Ce fil n'a pas pour but de dénigrer untel ou untel mais de comprendre ou de trouver d'éventuelles solutions pour cet incident ne se reproduise plus !

J'ai connu un cas presque similaire où un de mes animateur avait puni deux élèves perturbateurs et un avait reçu une tape sur la tête... Tout ça est rentré dans l'ordre mais nous avons perdu l'année suivante cette animation.

Le métier d'animateur scolaire est très complexe !! Peut-être plus complexe que celui de professeur des écoles où tu n'as une classe que pendant une heure par semaine !!


VincentNogent, le 11/10/2017 - 13:52:15
J ai dit ça oui. Je pense qu aujourd'hui avec toutes les consequences que peuvent avoir ce genre de réaction physique. Toute la pression qu il y a derrière la simple idée d en arriver aux mains ; il faut vraiment pousser qqn a bout pour provoquer le geste. Ça m est arrivé une fois. J ai reçu un bon gros crachat en plein visage sans m y attendre après avoir dit a un ado qu'il fallait arrêter de me tester en me provoquant. Que si ça ne lui plaisait pas il rentrerait chez lui rapidement. C est un point de non retour. Éviter les dérivés ne doit pas sacraliser et deresponsabiliser les enfants pour autant.

Peut être que je me trompe et que l animateur a tout simplement manqué de maîtrise de soi. Mais pour moi il y a des limites infranchissables. Des parents prennent clairement l école ou les clubs d echecs. D assos sportives pour des garderies. Ceux la en general ont "oublie" d éduquer un minimum leurs enfants. Profs et animateurs sont livrés en pâture a ce phénomène. Avec de plus en plus d emmerdes ne serait ce que pour recadrer verbalement l enfant.

Et pour finir je me méfie des versions officieuses de la presse. Je n ai jamais vu un article minimiser des faits. Soit c est retranscrit fidèlement soit c est amplifie. Ca a toujours été ainsi.

Je comprends le point de vue sur le côté préventif du personnel ou ses événements. Mais il y a des zones rouges a ne pas franchir. Pas besoin de forcer une gifle pour marquer une personne. Rien que le geste c est deja toutun symbole




VincentNogent, le 11/10/2017 - 14:01:28
Et d ailleurs pour les echecs j irai beaucoup plus loin sur un point : Beaucoup d enfants ne devraient même pas être là a cette activité échecs. Je blâmerai les parents puisque ces enfants ne sont pas forcément intéressés et qu'il ne faut pas les forcer a faire une activité si elle ne leur plait pas plus que ca. Si c est juste pour être avec les copains ca donne des enfants perturbateurs voire ingérables pour les cas extrêmes. L école est obligatoire. Pas les cours d echecs. Les animateurs ne sont pas une halte garderie défouloirs pour enfants. Il y a d autres sports pour se dépenser les nerfs


Sdb64, le 11/10/2017 - 14:07:00
N'oublions pas la futilité de la chose : problème de pendule (même si aucune explication officielle).
Perso un gamin peut exploser une pendule par terre, jamais il ne se prendra une tarte. Par contre ses parents recevront la facture !
Je fais remarquer que nous sommes seulement début octobre, et donc que l'enfant a eu au maximum 5 séances d'échecs depuis septembre.
Arrêtez donc de défendre un bénévole (pas ou mal formé) et qui donne 6h de cours d'échecs par semaine... on est loin du bout du rouleau (ou faut se soigner).

On connaît un peu le personnage ici, et le vrai problème c'est :

- Monsieur, est-ce que vous regrettez votre geste ?
- Oui mais [...]
- Si la situation se représentait, est-ce que vous recommenceriez ?
- Oui parce que [...]

On peut tout de même souhaitait un bon rétablissement au gamin et à tous les enfants qui ont assisté à cette scène qu'ils n'oublieront certainement jamais.
Et parce que le monde des échecs c'est un peu le monde des bisounours : nous apportons tout notre soutien à JLuc74 (qui postait sûrement quelques dizaines de commentaires sur ce forum entre le jour où c'est arrivé et le jour où l'affaire a été rendue publique, comme si de rien n'était).




VincentNogent, le 11/10/2017 - 14:13:58
Tant qu'il n y a pas d explication officielle l article sous entend que c est parti de quelquechose de gerable effectivement. Il y plus grave que la pendule.

Ça peut être un nouveau venu comme un qui était déjà present l an passé. On ne sait pas non plus.

Je critique surtout le fait qu encore une fois,la presse colporte plus qu elle n informe et n apporte rien ici du moins pas le plus important sans ce genre d histoire, a savoir ce qu'il s est réellement passé.


Sdb64, le 11/10/2017 - 14:24:24
C'est comme les animaux maltraités dans un abattoir : ça se répercute dans toute la filière et l'image est noircie pour longtemps. Certains ont même arrêté de manger de la viande...

En temps que professionnel, je ne peux rien cautionner quand il s'agit de violence sur un enfant. L'adulte aura toujours tort.


VincentNogent, le 11/10/2017 - 14:48:26
Je ne sais pas si c est une généralité les maltraitances dans les abattoirs. Pour ce qui est des échecs c est un cas isolé c est certain.

Donc si l adulte a toujours tort un père ou une mère ne devrait jamais avoir a lever la main selon vous ?
Même si on en est loin ici


kieran, le 11/10/2017 - 14:49:36
@Sdb64
Une grande partie des réactions est justement la conséquence du fait que l'adulte en question a toujours raison ;-)


Maelbreizh, le 11/10/2017 - 15:47:02
Le problème, Vincent, c'est qu'on est tous d'accord qu'il y a des limites "infranchissables", comme tu dis ; ce sur quoi on n'est pas d'accord, c'est ce qu'il est légitime de faire quand cette ligne est franchie. Les réactions épidermiques n'ont pas leur place chez un éducateur, et les lignes infranchissables (entraînant décision forte style virer le gamin) doivent être placées bien avant les lignes de pétage de plombs, pour justement éviter ceux-ci. On éduque des gamins, c'est notre métier de nous connaître et de ne pas nous laisser aller jusque-là.

Pour ta question : "est-ce qu'un père ou une mère ne devrait jamais avoir à lever la main...", il y a eu une tentative de légifération là-dessus il y a peu, ça n'est pas passé pour des raisons de forme. C'est un sujet difficile et la société est partagée là-dessus, mais on n'est pas du tout dans le même rapport quand on parle d'un prof (d'échecs ou autre) que quand on parle d'un parent.


VincentNogent, le 11/10/2017 - 16:22:41
Oui il faut agir avant d en arriver là mais l animateur est seul. Qui va tirer la sonnette d alarme s il ne se rend pas compte que ça devient limite ? Il faut avoir du recul sur soi et de préférence une formation pour anticiper ces choses là soi même.

On n incarne pas du tout le même rôle c est pour ça que j ai précisé ma comparaison en disant qu ici on en était loin du rapport parent enfant.


Michel74, le 11/10/2017 - 16:22:55
Je ne vais pas être hypocrite. Ce n'est pas très chrétien mais cette histoire (où il n'y a aucun mort où les parents ne jugent pas que leur enfant soit dans un état préoccupant) m’amuse plus qu’autre chose.

Que ceux qui n’ont pas souri à la lecture du titre de l’article me jette la première pierre !

Toute ma sympathie pour JLuc74 qui doit se coltiner les leçons de morale de tous les ferrailleurs du forum.
Les réactions sur ce fil contribuent du reste, à ma bonne humeur.

Pour élargir la discussion... Dans un pays où la plupart des enseignants ne savent pas ce qu’est la pédagogie, on voudrait que les profs d’échecs soient plus compétents qu’eux. Quelle plaisanterie ! Allons ! Le périscolaire (échec inclus) reproduit voire caricature le scolaire. Comme personne ne sait faire, tout le monde imite et reproduit des schémas inefficaces. Les profs d’échecs ne sont pas pires que les autres...

Ainsi les adultes refusent d’être passifs et écouter religieusement pendant des heures mais ils voudraient que leurs enfants soient assujettis à des pratiques qu’ils ont détestées, eux-mêmes, durant leur enfance aux seuls motifs qu’ils ont dû les subir et n’en connaissent pas d’autres. Après tous s’étonnent que les élèves ne tiennent pas en place et que les enseignants craquent. (Mon fils a abandonné les échecs après quelques cours magistraux sur la partie Espagnole dispensés à son collège... (pour un niveau débutant!?). Je tiens à féliciter le prof qui a su le dégoûter du jeu le plus génial conçu par l’esprit humain. La prouesse méritait d’être signalée.). Cela dit Jean-Luc74 faisait peut être mieux. On ne sait pas.
Tout ce que l'on sait, ses nerfs ont lâché dans des circonstances inconnues. Je ne susi pas sûr que cela mérite 400 contributions.

Heureusement que le ridicule ne tuera pas ceux qui redoutent que l’opprobre du criminel Jean-Luc 74 rejaillisse sur notre discipline. Petit rappel : Ni les scouts ni la Fédération Française de voile n’ont vu leurs effectifs réduits par les bons soins de l’abbé Cottard, un saint homme comparé à notre ennemi public des 64 cases.

PS l’article du journal à une inexactitude près rapporte les faits : giffle et jet de boite. Un tel fait divers savoyard ne mérite guère plus de détail.







Seingalt, le 11/10/2017 - 16:37:48
C'est toujours amusant de voir les réactions des gens face aux situations réelles qu'ils ont largement contribuées à créer en donneur de leçons.



thierrycatalan, le 11/10/2017 - 19:45:09
j'avoue partager plutôt les analyses de VincentNogent, plutôt que celles de Marc08 et maelbreizh .
Que doit faire un enseignant ou un éducateur face à un gamin qui vous insulte vous crache dessus ou vous menace d'un cutter ?
La gestion de ce genre de situation me semble impossible à théoriser pédagogiquement , car on est déjà dans une situation " Hors limite" d'un champs d'intervention "normal" dans un cadre pédagogique.
Ce qui me fait bondir et je l'avoue perdre mon calme, et c'était bien l'esprit de ma première intervention (et aucune attaque personnelle contre marc qui exprime un avis différent du mien), ce sont les discours par exemple entendu par un inspecteur académique , qui explique que si cette situation de confrontation survient dans votre classe avec un gamin ...c'est entièrement de votre faute car vous n'avez pas su éviter qu'elle survienne !!
(Bref si j'envoie une mandale à l'inspecteur académique, ce sera entièrement de sa faute , car il n'aura pas su me tenir un discours apaisant... rires).
On est dans un monde de dingues, ou le mot "autorité " devient un gros mot aux yeux de certains idéologues qui vous expliquent que l'apprentissage de l'autorité ne doit pas faire partie de l'éducation d'un enfant...
Ah ceux là je les renverrais bien à Sparte dans l'antiquité avec la machine de wells ... pour un séjour de 15 jours de formation continue...



Marc08, le 11/10/2017 - 19:51:40
Bonsoir Thierry,
je comprend parfaitement ta réaction , je peu te dire que j'ai "péter" les plombs plusieurs fois mais de mon coté c'était vis à vis des adultes qui ont eu trés chaud de ne pas en prendre une belle !! concernant les enfants ou les ados lorsque je m'occupait des CLSH ou autres j'ai eu souvent des "cas" pas facile et là j'acceptais de "fermer" ma "grande gueule" et de gérer autrement ces cas difficiles mais je l'admets c'est trés trés dur de prendre sur soit et de ne pas craquer


DocteurPipo, le 11/10/2017 - 20:23:50
@Thierry :
je suis étonné de ta réaction sur ce post.
"Que doit faire un enseignant ou un éducateur face à un gamin qui vous insulte vous crache dessus ou vous menace d'un cutter ?"
Je crois que l'on est loin des faits décrits dans l'amorce du post-fussent-ils exagérés.
Le gars qui te menace d'un cutter, si tu as un flingue, tu le dégommes, point.
S'agissant d'enfants un peu turbulents, il n'y a aucune excuse pour les frapper.
Soit c'est les tiens, et tu n'as qu'à bien les éduquer -en passant du temps avec eux, entre autres. Soit c'est pas les tiens, et s'ils sont ingérables, tu les dégages de ton cours; ils ont sans doute des parents cons, qui leur balancent des torgnoles en guise d'"éducation".


clarxel, le 11/10/2017 - 20:43:53
+ 1 Michel et Dr Pipo.
Que de réactions disproportionnées et éloignées du contexte, tout ça pour une broutille qui en dit long sur la qualité de l'information des journaux qui lui ont donné crédit...
Je ne veux aucun mal à Jluc, le célèbre auteur de "l'avis des autres, je n'en ai rien à faire"..., j'espère qu'il sortira sans dommage de cette affaire, et que l'enfant blessé va vite s'en remettre, mais comment ne pas prendre cette histoire avec un peu de recul et d'humour ?



GBel, le 11/10/2017 - 23:50:32
Avec humour ?!

Oui, avec cette histoire, on parle enfin du jeu d'échecs en milieu scolaire (non péri-scolaire)...


papymichel, le 12/10/2017 - 05:18:21
tout mon soutien à JL. quelque soit ce qui c'est passé, lui seul sait..! donc arrêtez svp de juger ou de débattre ca n'arrange rien.de plus nous devrions TOUS apporter notre soutien du seul fait que les échecs sont une seule et même maison.
trop facile "d'enterrer" quelqu'un qui débat sur ce forum avec ses mots et sa passion..! je ne suis pas toujours d'accord avec lui mais au moins je lit ce qu'il dit.


Hanam, le 12/10/2017 - 09:02:23
Soutenir oui, aveuglément non...



© 2000-2017 - France Echecs