France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 24 octobre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Attaque de nuit! par Renan le 24 septembre 2017  [Aller à la fin] | Théorie |
Bonjour,
Pouvez vous me donner des exemples de parties où il y a une attaque de nuit?...
Je crois que Bobby Fischer l'aimait beaucoup, est ce vrai ???



kieran, le 24/09/2017 - 15:57:46
MVL-Grachev, 2eme tour de la CDM à Tbilissi.


VincentMoret, le 24/09/2017 - 16:17:09
MVL-Ding Liren, Memorial Alekhine 2013.
Certainement l'exemple le plus impressionnant entre deux joueurs de très haut-niveau.


Picard, le 24/09/2017 - 16:56:44
@Renan
Dans ma petite base d'environ 600 parties sur le sujet, je n'ai pas Fischer, à tort ou à raison.
J'ai par contre Najdorf et Bronstein avec plusieurs occurrences.
On vient de te donner 2 beaux exemples!
Je l'ai placé une fois à un plus de 2150 qui ne connaissait pas à ma très grande surprise!
Etant gagnant, j'ai perdu néanmoins la partie suite à une gaffe stupide.


Blaise, le 24/09/2017 - 17:11:39
Quelqu'un peut-il définir ce que l'on entend par "attaque de nuit"?
C'est une expression que je découvre.


Renan, le 24/09/2017 - 17:16:24
Excellente question posée par Blaise,
Je me demande si Xavier parmentier n'est parle pas dans un de ses deux livres!


Picard, le 24/09/2017 - 17:42:47
Je crois que la source est Hans Kmoch dans son célèbre classique "L'art de jouer les pions", intéressant mais à l'écriture imbuvable, il a par contre des expressions très pittoresques.
Il dit avoir appelé ainsi cette technique obstructrice car on surprend l'adversaire en plein sommeil.
le mieux est de se reporter à son livre et d'étudier les exemples qu'il développe à partir de joueurs célèbres


thierrycatalan, le 24/09/2017 - 17:49:45
je crois que 'l'attaque de nuit ' consiste à pousser (sacrifier? ) ses pions centraux jusqu'à la sixieme rangée adverse , alors que le roi adverse est toujours au centre et n'a pas roqué, le but étant d'attaquer avec les pièces lourdes un roi exposé aux courants d'air...
Je ne suis pas sûr de ma définition, mais je crois que cela arrive très très rarement, car généralement les pions centraux des deux camps se neutralisent ou s'échangent avant...


ANaigeon, le 24/09/2017 - 17:50:58
Définition et exemples : Principes fondamentaux de stratégie, page 49, par Marc Quenehen.




VincentMoret, le 24/09/2017 - 18:01:05
Un chapitre complet dans "Mon premier répertoire d'ouvertures" (Tome 1) de ... Vincent Moret (Pub ! ;-))


Renan, le 24/09/2017 - 18:06:10
Ah oui bonjour Mr Moret, c'est dans votre livre que je l'ai vu exact!
Je vais regarder ça dans le TGV pour Paris tout à l'heure !



VincentMoret, le 24/09/2017 - 18:18:52
@Renan : mon livre comme lecture dans le TGV... c'est sympa ;-)


Renan, le 24/09/2017 - 18:56:43
Mais il y a le sourire du bébé aussi...



Picard, le 24/09/2017 - 19:36:07
Il y a eu aussi sur FE la partie Blitz sur ICC opposant Wirig à MVL et commentée par Petiteglise


Picard, le 25/09/2017 - 06:36:35
J'avais fait un post sur le sujet dans le pasé sur FE et on m'avait dit que c'était impossible à placer entre forts joueurs.
Les faits contredisent nettement cette affirmation bien catégorique et ce principe d'attaque garde tout son intérêt!

Il ne faut pas oublier que les noirs peuvent aussi la placer.


Picard, le 25/09/2017 - 06:49:59
"passé" bien sur!


Renan, le 25/09/2017 - 12:37:07
voici ton ancien post , picard:

http://www.france-echecs.com/article.php?art=20130220180851787


Picard, le 25/09/2017 - 14:35:00
Merci, déjà 4 ans et demi, comme le temps passe!
Regardes le lien donné par Petiteglise vers la partie Wirig-MVL


Blaise, le 25/09/2017 - 17:42:28
Merci Picard.

Effectivement, Hans Kmoch consacre cinq pages sur le sujet. Je n'ai plus qu'à les étudier.



Renan, le 25/09/2017 - 20:09:10
picard ;
ah oui c’est une vraie branlée prise par MVL quand même !..merci petiteéglise pour ce moment!


Escacs, le 26/09/2017 - 12:31:39
Quelqu'un peut-il définir ce que l'on entend par "le sourire du bébé" ?

Merci d'avance !


Sebesth, le 26/09/2017 - 13:00:37
La partie récente, de la ronde 2 de l'Open Isle of Man 2017 dans laquelle le joueur Perelshteyn Eugene (2524) joue 8.e6 (contre un certain Magnus Carlsen) est-elle un bon exemple ?


Chemtov, le 26/09/2017 - 13:02:47
@Escacs: Où avez-vous trouvé cela ?


SLM, le 26/09/2017 - 13:18:45
@Escacs : en référence à une phrase de Fischer sur l'attaque du fianchetto dans le Dragon. De mémoire "gagner cette position est aussi facile que d'obtenir un sourire d'un bébé" ou quelque chose approchant.
Il s'agit du très classique plan avec Fe3+Dd2 pour échanger le Fg7 puis h4-h5, ouverture de la colonne h, etc.


Picard, le 26/09/2017 - 13:31:46
@Sebesth
je trouve que les blancs sont mieux à ce moment là, qu'ils ont ensuite été mieux très longtemps, parfois beaucoup mieux, avant de se désunir et de perdre, leur b6?? a scellé la partie dans une position déjà inférieure


Chemtov, le 26/09/2017 - 14:19:27
@Escacs/SLM : Ah oui. J'avais zappé ça. Il cite Reuben Fine, au 22ème coup de sa partie contre Larsen ( 1958 ) : ''In such positions, combinations are as natural as a baby's smile''.

@Sebesth : Oui. Cela peut être un exemple. Dans la Pirc aussi, c'est fréquent. Il y a des lignes théoriques, avec le sacrifice e5-e6, dans la variante avec f4 et c5. Mais je n'ai jamais lu l'expression ''Attaque de nuit'' ailleurs que dans Kmoch.


Renan, le 26/09/2017 - 15:12:46
Bonjour,
Une petite partie sur un sourire de bébé, chemtov ??? Merci


Chemtov, le 26/09/2017 - 18:26:12
J'ai vu l'autre post... mais...non... ce n'est pas vraiment ce qui me branche.



© 2000-2017 - France Echecs