France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 21 novembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

- Ministre de l'Education : Jean-Michel Blanquer ! (Suite) par JLuc74 le 03 juillet 2017  [Aller à la fin] | Actualités |
@Seingalt "9 parties officielles sur l'année font du joueur un joueur "actif"?"
Obtenir un classement en cadence lente au bout d'une saison c'est déjà pas mal, difficile à faire en un seul tournoi.

"En plus tu prends le classement rapide comme référent?"
Non, le classement lent, je l'ai bien précisé. Et aux tournois en cadence lente il faut en plus ajouter les tournois en cadence rapide, en blitz.

"Je connais plein de joueurs qui font le rapide de leur coin en prenant juste la licence B. Actifs? Pas pour moi."
les 17500 classés dont je parle sont des licenciés A, classés en cadence lente.

On peut aussi être actif sans faire la moindre partie officielle dans l'année, c'est mon cas cette saison.



Renan, le 03/07/2017 - 20:03:06
Pour moi être actif c'est jouer au moins une partie....
Je ne suis pas d'accord avec toi jluc74 74 avec ce que tu as écrit sur les échecs soviétiques...cela n'a pas était un échec....bien au contraire ....il faut voir le nombre de gmi et de Champions du monde de l'époque soviétique....
Sdb64 disait qu'il fallait vendre les échecs aux profs et aux élus en dehors de la compétition....jluc74 tu sors une demi phrase en dehors de son contexte...il faut communiquer sur ce qu'apporte les échecs aux enfants... comme les font tous les autres sports....


JLuc74, le 03/07/2017 - 20:13:50
"Pour moi être actif c'est faire au moins faire une partie...."
Donc d'après tes critères je ne suis pas actif ;)
Et le je suis pas actif au moins 10h par semaine ;)

Je voulais juste dire qu'il y avait d'autres moyens d'être actif en tant que joueur d'échecs (je ne parle pas de tenir la buvette ni même d'être dirigeant) que de jouer des parties officielles. On peut donner des cours, arbitrer, etc.


Seingalt, le 03/07/2017 - 22:29:03
Ce qui serait intéressant de voir c'est le nombre de parties officielles jouées en France toutes cadences confondues. C'est un critère d'activité bien plus fiable de notre jeu que le fameux nombre de licenciés.

"On constate surtout que le système soviétique où tout les échecs étaient appris à tous n'a été qu'un échec généralisé."
Celle là je la garde pour quand j'ai pas le moral, tellement elle me fait rire!!!


Sdb64, le 04/07/2017 - 00:17:55
"Elle doit au contraire encourager le développement des compétitions, à tous les niveaux." JLuc74

Non, elle doit favoriser la pratique du jeu d'échecs. La compétition étant une façon de le pratiquer.

La FFE ne veut pas qu'on associe les échecs à l'image d'une activité "loisir". Non non non, c'est-un-sport! Un sport qui nous permet d'avoir des subventions, des tonnes de subventions...

Tandis que d'autres sports assument complètement le côté loisir. Au tennis de table il existe une licence compétition (équivalent licence "A+B" à la FFE) et une licence promotionnelle pour les joueurs de loisir (zéro compét, même pas un rapide ou un blitz homologués).
Sur 192000 licenciés, 72000 pongistes ont une licence promotionnelle, soit 37% !! 37% des licencié(e)s ne font aucun match homologué. Ils veulent juste découvrir une nouvelle activité et la pratiquer régulièrement au sein d'un club, avec des entraînements dirigés ou pas.
http://www.fftt.com/site/medias/shares_files/ppm-licence-1015.pdf

Tout ça pour dire qu'il y a des gens qui ne veulent pas entendre parler de compétition. Des milliers de personnes pourraient mettre les pieds dans une club d'échecs mais beaucoup pensent que "Club d'échecs = Compétitions". C'est un préjugé fréquent, pourtant en ne communiquant que lors des Compétitions, la FFE se rend coupable d'alimenter ce préjugé qui nuit à nos clubs depuis bien trop longtemps.

Aux Echecs, on est vraiment concernés par cette pratique loisir. Mais aucun moyen de chiffrer son ampleur à cause de notre licence B (B comme Bidon). Bien sûr cette situation est voulue... Il y a ceux qui réussissent (licence A) et ceux qui ne sont rien.

Il est temps de se bouger pour les échecs en général, et pas seulement pour les compétitions fédérales. On s'en fiche du nombre de parties jouées en compétition uniquement, seul le nombre de parties jouées dans les club comptent (compétition + amical).



Seingalt, le 04/07/2017 - 03:10:11
Sdb64: on peut jouer aux Echecs sur le net, pas au ping pong. C'est une grande différence.
Un amateur du jeu qui pousse la porte d'un club, c'est qu'il veut progresser ou jouer en compet parce qu'il sait très bien qu'il va jouer contre des plus forts.
Alors à part d'être masochiste, il n'y a pas cette dimension "loisir" au départ. Pour le "loisir", y a le net et les amis avec qui on fait une partie de temps en temps.


JLuc74, le 04/07/2017 - 07:23:06
"Non, elle doit favoriser la pratique du jeu d'échecs. La compétition étant une façon de le pratiquer."
La FFE est une fédération de clubs, elle est au service des clubs et doit aider à leur développement, c'est sa seule vocation et ce qui fait vivre les clubs c'est la compétition.

Ce qu'on constate c'est que les joueurs qui viennent dans les clubs et qui ne jouent pas en compétition les quittent assez rapidement et que c'est une perte de temps de s'intéresser à ceux qui ne veulent pas en faire. Rien de pire qu'un gamin qui vient dans un club, qui prend des cours et qui pour des raisons diverses ne fait pas de compétition.

"Un sport qui nous permet d'avoir des subventions, des tonnes de subventions..."
Les échecs sont un loisir très peu coûteux, à quoi servent ces subventions ? A payer des repas à mon "président" de ligue qui n'est même pas foutu de me dire qui s'occupe de la N3J dans la ligue ? (le truc qui me préoccupe actuellement).
Nous fonctionnons depuis notre création sans subvention directe (on a les salles de jeu gratuitement quand même).

"Tout ça pour dire qu'il y a des gens qui ne veulent pas entendre parler de compétition."
Qu'ils aillent jouer ailleurs que dans les clubs !

+1 @Seingalt


Rachmani, le 04/07/2017 - 08:03:56
En badminton, les licences se centrent sur les pratiques des entraînements.
ce qui a fait passer la fédé de 50 à 200 milles adhérents, c'est d'avoir un dispositif adapté à tout type d'adhérent :
- le joueur qui arrive à venir 1 fois par semaine.
- le joueur assidu : il vient aux entraînements et aux jeux libres et s'entraîne à côté (physique, endurance...).
Les joueurs assidus se mettent à la compétition après une bonne progression et quelques années d'entraînements qui ont payés.
- Après, c'est vrai, pour continuer à avancer, il faut passer par la compétition.
Une formule intermédiaire a été trouvée :
coupe départementale : quelques week ends par an.
interclub : 1/2 tournois par mois.
L'image de la compétition est d'y être dure pour le niveau d'entrée qu'elle requiert.
Cette image évolue quand on discute avec des joueurs de tounoirs et qu'on le devient soi même.
D'autre part, c'est assez incompatible avec la vie de couple/famille pour pas mal de foyer.
Idem aux échecs.
Beaucoup ne gens n'aiment pas l'esprit de compétition.

C'est donc une grosse erreur de tout miser sur les tournois pour promovoir les échecs.
Il faut nuancer avec ce qui se passe à côté.

Dans bien d'autres domaines, la compétition, c'est pour les gens sérieux, c'est vu comme compliqué, difficile.
Déjà que les échecs ont une image de sérieux qui détourne pas mal de gens, rajouter une couche avec la compèt, c'est vraiment pas terrible.

Heureusement que les classements internes des clubs permettent de sa faire une idée de son niveau.
Faudrait vraiment pas faire de chantage au tournoi pour connaître son classement réel.

Je suis pour parler de la pratique en club, pour le temps qu'on y passe, les cours que l'on suit, les joueurs que l'on fréquente.
Pour avancer (expérience, entraînement....) aux échecs, il faut s'y intéresser.



JLuc74, le 04/07/2017 - 08:12:33
"En badminton..."
Toutes les disciplines sont différentes et c'est encore plus vrai si on compare un sport comme le badminton à un jeu comme les échecs. Au badminton les gens viennent se défouler après une journée de boulot, on ne peut pas dire que les échecs ça défoule.

"L'image de la compétition est d'y être dure pour le niveau d'entrée qu'elle requiert."
Ce n'est pas vraiment le cas aux échecs et je pense que les échecs doivent encore développer les compétitions de petit niveau.


"C'est donc une grosse erreur de tout miser sur les tournois pour promovoir les échecs."
Il ne s'agit pas de promouvoir les échecs mais de faire venir des gens dans les clubs, la nuance est de taille.


Hanam, le 04/07/2017 - 08:56:56

"Tout ça pour dire qu'il y a des gens qui ne veulent pas entendre parler de compétition."
"Qu'ils aillent jouer ailleurs que dans les clubs !"

Fantastique clivage...On a tout à fait besoin que les clubs n'acceptent pas tout type de joueur et en donner l'image...Vive la société inclusive.


Sdb64, le 04/07/2017 - 17:07:58
"Qu'ils aillent jouer ailleurs que dans les clubs !"

@JLuc74 : Mais où ?




JLuc74, le 04/07/2017 - 17:39:07
@Sdb64 : La très grosse majorité des joueurs réguliers jouent sur internet et ne sont pas licenciés.


Sdb64, le 04/07/2017 - 17:51:39
@JLuc74 : Des personnes veulent apprendre à jouer aux échecs mais ne sont absolument pas intéressées par la compétition . Où doivent-elles se présenter ? Dans un club affiliée à la FFE ?


JLuc74, le 04/07/2017 - 18:08:50
"Des personnes veulent apprendre à jouer aux échecs"
Apprendre ou progresser ?

Je ne sais pas si il y a des clubs de foot où des gamins viennent s'inscrire sans connaître le principe et découvrent que ça se joue avec un ballon qu'il ne faut toucher qu'avec les pieds.
Pourquoi en serait-il autrement pour les échecs ? Il est ridicule de se pointer dans un club d'échecs sans savoir au moins déplacer les pièces, on peut avoir des doutes sur le roque et ignorer la prise en passant mais il faut quand même avoir été initié.

Les joueurs de club oublient trop souvent que notre jeu n'est pas d'une approche évidente et que ça nécessite de la passion si on veut progresser.

Il n'y a que de gros clubs qui pourraient éventuellement faire des cours d'initiation à des débutants complets parce qu'il faut plusieurs élèves pour ça, ce serait préjudiciable aux autres de leur donner des cours avec des joueurs qui savent déjà jouer. Faire prendre une licence et une inscription au club à quelqu'un qui n'a jamais vu un échiquier ? Heu...

Une fois qu'on a découvert le jeu la meilleure façon de progresser c'est la compétition, c'est mentir aux gens de leur proposer des cours sans avoir l'objectif de leur faire participer à des compétitions.


Rachmani, le 04/07/2017 - 20:59:29
tu te places à deux extrêmes.
- pas connaitre les règles.
- avoir la meilleur façon de progresser.
Ce deuxième cas n'est-il pas justement le cas du champion du monde ?
je crois plutôt qu'on a jamais fini d'approfondir sa façon de s'entraîner.

"c'est mentir aux gens de leur proposer des cours sans avoir l'objectif de leur faire participer à des compétitions. " ===> ah bon ?
Et prendre du plaisir c'est interdit ?


Il y a ceux qui pensent à la promotion du jeu d'échecs et ceux qui pensent à la promotion de la compétition.
C'est pas tout à fait la même planète.


Seingalt, le 05/07/2017 - 00:10:52
Comme pour beaucoup de choses, il y a un déplacement du flux vital vers le virtuel de plus en plus important. Alors on peut aimer ou pas mais ça semble inexorable. Vouloir faire venir les gens dans les clubs comme dans l'ancien temps, c'est du coup un gros leurre.
Un sport traditionnel, celui où on bouge et on transpire, ça ça changera pas. Mais toute activité intellectuelle va clairement de plus en plus se dérouler sur le net.
L'avenir est dans les clubs virtuels, comme d'ailleurs le font déjà les gros sites. On a le club Lichess, le club Chess.com, le club Europe Echecs...etc etc... bon, ils le présentent pas comme ça, mais c'est déjà ça en fait.
J-Luc a raison, il y a une activité échiquéenne foisonnante sur le net, et beaucoup ne jouent pas en club, et ce qu'il a de terrible c'est que le réel ne peut pas rivaliser l'offre virtuelle au niveau du jeu pur.
Donc faut vous faire une raison les gars!


Chemtov, le 05/07/2017 - 00:23:07
Bon, ça va... j'ai blitzé toute la soirée... au club. Avec deux nouveaux. En vrai, c'est tout de même mieux que sur Lichess... En plus on a analysé longuement ( même si on dit que ''on n'analyse pas les blitz'' ), sans l'aide d'un logiciel, juste avec nos petites cellules grises. Et on a pu discuter d'autres choses aussi. Venez dans les clubs, la vraie vie c'est là !
http://cercledechecsdestrasbourg.net/actualites-echiqueennes-de-strasbourg/actualites.html



JLuc74, le 05/07/2017 - 07:24:02
@Seingall : Je ne suis pas d'accord avec ta vision des choses, le virtuel semble au contraire soutenir le réel. Le jeu connait une nouvelle jeunesse et les plus passionnés rejoignent les clubs.


Picard, le 05/07/2017 - 08:18:14
D'accord à 100% avec Chemlov :
"Venez dans les clubs, la vraie vie c'est là !"
L'ennui, c'est qu'il faut un club, et un vrai, près de chez soi, ce qui malheureusement n'est pas mon cas.
Alors, je joue sur Lichess, beaucoup mieux que rien mais ce n'est pas le jeu que j'aime et il me manque contacts et discussions


JLuc74, le 05/07/2017 - 09:03:33
"L'ennui, c'est qu'il faut un club, et un vrai, près de chez soi, ce qui malheureusement n'est pas mon cas."
Un club ça se crée.


Picard, le 05/07/2017 - 11:23:57
@JLuc74
Il y a un club en très grosse perte de vitesse, comme le tournoi qu'il organise, dans ma région de clubs très rares, l'Aveyron, la direction inamovible est incompétente.
J'ai crée beaucoup de clubs, dans d'autres domaines que les échecs, mais j'ai vieilli et je n'en ai plus envie.
De plus, dans une petite ville, je ne crois pas que plusieurs clubs soient la solution, plutôt que la division, il faudrait un club qui marche.
Je n'ai pas perdu tout espoir que cela change, on verra!


Renan, le 05/07/2017 - 11:58:10
Bonjour Picard...
C'est peut-être idiot ce que je vais écrire mais si tu es licencié dans ce club pourquoi ne te présentes tu pas aux élections afin de devenir président de ce club ainsi tu pourras améliorer les choses?
... maintenant bien sûr que la vraie vie est dans un bon club bien accueillant et chaleureux avec des gens qui te parlent et s'intéressent à toi même si tu es nouveau....ensuite te donnent des conseils....(bien sûr que des joueurs vont sur le net et ainsi règlent le pb de la distance du club; quand tu es dans un bon club chaleureux comme celui du Mans ou j'ai connu Picard, je faisais la route à pied pour y aller et ensuite à Hénin je faisais les 10-15 km en voiture pour y aller les mardi et vendredi puis les weekends...)

Mais une raison pour laquelle beaucoup de gens jouent sur Internet est le prix de la licence....
Gros problème...avec le passage au classement Fide ce n'est pas près de s'arranger....


Rachmani, le 05/07/2017 - 13:10:38

En l'état, ca donne toujours cette impression : les clubs, dépatouillez vous avec vos adhérents, on s'en contrefiche.
On est à la caisse avec le prix des licences et les adhésions aux tournois.

A c'est sûr que si la fédé misait un peu plus sur l'intérêt des joueurs et un peu moins sur les tournois, ca pourrait alimenter l'intérêt des adhérents à venir.
Parfois, une déclaration de bonne intention est déjà passage de cap.



Picard, le 05/07/2017 - 13:17:29
@Renan
Peut-être que cela passera effectivement par les élections du club mais pas tout seul, avec au moins deux personnes, je crois qu'un club a besoin à sa tête d'une équipe.
Le ras le bol va, je l'espère, générer le renouveau.


JLuc74, le 05/07/2017 - 13:22:29
@rachmani :
Le problème c'est que les clubs comptent plus sur la fédération que sur eux-mêmes. La fédération doit s'occuper de l'administratif pour rendre possibles des compétitions homologués mais ne devrait même pas prévoir de budget pour la promotion des échecs, ça c'est le domaine des clubs.

Pourquoi le joueur qui ne veut pas faire de compétitions homologuées prendrait-il une licence ? Il faut savoir se passer de la fédération.


Renan, le 05/07/2017 - 13:59:43
Picard....
Tu sais en ce moment c'est la période du Renouveau...essayes de trouver deux personnes qui sautent le pas...qu'as tu à perdre???...bien sûr c'est plus facile à dire...
Jluc74... beaucoup de joueurs le font en jouant sur Internet...


JLuc74, le 05/07/2017 - 14:07:50
@Renan : rien n'interdit de le faire dans les clubs


Renan, le 05/07/2017 - 15:14:45
Non c'est vrai jluc74, mais justement pourquoi certains joueurs préfèrent jouer sur Internet et pas en club???


Picard, le 05/07/2017 - 15:48:57
@Renan
Pourquoi dis-tu que c'est actuellement la période du renouveau?
J'ai par ailleurs quelques espoirs


Renan, le 05/07/2017 - 18:44:54
Je disais ça au vu de la période électorale actuelle...


Rachmani, le 05/07/2017 - 22:20:16
@jluc : "Le problème c'est que les clubs comptent plus sur la fédération que sur eux-mêmes."

c'est toi qui pense ainsi.
dans plein d'autres disciplines, la fédération s'occupe de la promotion de la discipline.

ton point de vue, c'est compète compète compète.
Et puis s'il y en a qui décrochent, c'est que les échecs ne sont pas faits pour eux.

J'ai sur la question un point de vue différent.
la compète, c'est violent. Ca peut être humiliant.



JLuc74, le 05/07/2017 - 22:28:47
"dans plein d'autres disciplines, la fédération s'occupe de la promotion de la discipline. "
Oui... et ?...
Où est-il écrit que toutes les activités doivent fonctionner de la même façon ?

"ton point de vue, c'est compète compète compète."
N'exagérons pas, je n'en fais pas.

"Et puis s'il y en a qui décrochent, c'est que les échecs ne sont pas faits pour eux."
Non, c'est que les clubs d'échecs FFE ne sont pas faits pour eux.
Pourquoi les clubs ont créés une fédération ? Presque uniquement pour l'organisation de compétitions. Il n'y a pas besoin d'une fédération si on ne fait pas de compétition.


Picard, le 06/07/2017 - 01:02:37
@Renan
Tu crois sérieusement que la période électorale actuelle est un renouveau?
Nous allons continuer dans la politique néo-libérale précédente, donc accroître encore les inégalités.
Qu'un peu de temps passe et tout va s'éclairer!


Rachmani, le 06/07/2017 - 05:23:36
"Où est-il écrit que toutes les activités doivent fonctionner de la même façon ?"
==> ou c'est écrit que seule compétition compte ?

" favoriser la pratique du jeu d'échecs" = une des définition de la FFE.

Favoriser le jeu d'échecs, c'est arriver à ce que des joueurs pensent à se rencontrer pour jouer, analyser, travailler. Les tournois, c'est qu'une facette.


Voici un des aspects qui permet de favoriser sa pratique et son plaisir individuel du jeu d'échecs :
Un des aspects : quand on est motivé, on aménage son planning pour trouver du temps pour les échecs.
Que l'on ne passe que 5 minutes ou plus d'une heure.
Que l'on on soit régulier, ou que l'on s'y remette après une longue période d'interruption.

l'activité de passer du temps sur son échiquier, en regardant des parties de bouquins, de tournois, c'est à mon sens une des sources les plus importantes de plaisir à découvrir, et à ressentir.
c'est pas forcément évident. Il s'agit de trouver une partie pas trop compliqué, ou l'on sait qu'à force de regarder, on va s'imprégner des choses. cela inclut comprendre des choses, voir des schémas. C'est affuter son sens de l'observation échiquiéen.
il y a tout un équilibre à trouver dans les exos et parties que l'on regarde.
sélectionner les exos ou parties est une chose.
se donner rdv pour les regarder et rentrer dedans en est une autre.
ce n'est pas du tout inné en france de penser à regarder à nouveau la même chose.
c'est un des secrets aux échecs : regarder des choses, à plusieurs moments.
L'autre facette est celle de se poser des questions.

une autre source importante de plaisir et de pouvoir trouver un groupe de joueurs avec qui on s'entend bien et on se contacte régulièrement pour jouer ensemble.

C'est ce qui fait qu'un joueur peut passer de seulement quelques minutes par mois à plusieurs heures par semaine.

Pour ce qui est de la compétition, il s'agit aussi de moduler en fonction de sa dispo.
il y a plusieurs paliers :
- passer une journée dans l'année, ca se programme pas trop difficilement.
- passer à un tournoi par trimestre, voire un par mois, c'est intéressant, mais un challenge.
pour moi, c'est comme ca qu'on peut amener doucement à goûter à la compétition, histoire de lever les premières appréhensions.


JLuc74, le 06/07/2017 - 06:38:31
@Rachmani : il suffit de regarder le site de la FFE, on y parle quasiment que de compétition et quasiment jamais du développement du jeu en dehors de la compétition parce que c'est la seule raison d'être réelle et je ne parle pas de slogans comme "favoriser la pratique du jeu d'échecs".




Rachmani, le 06/07/2017 - 08:05:26
et alors ?

1. Tu reconnais que le site parle de temps en temps du développement du jeu.
c'est juste un synonyme de favoriser la pratique du jeu


Renan, le 06/07/2017 - 09:19:06
Soyons clair toutes les fédérations sportives développent le côté compétition....c'est quoi le côté développement ??? apprendre aux enfants à jouer ou aux débutants???...la FFF se fiche de savoir comment les clubs apprennent aux enfants à jouer au foot.... c'est aux différents clubs de gérer cela....
@picard je suis d'accord avec toi ...le côté renouvellement c'est les nouvelles têtes....


JLuc74, le 06/07/2017 - 10:32:05
@Rachmani "Tu reconnais que le site parle de temps en temps du développement du jeu."
Rarement en dehors du cadre des compétitions. Il parle par exemple des échecs à l'école par le biais des compétitions scolaires.

"Soyons clair toutes les fédérations sportives développent le côté compétition...."
Plus ou moins, il y a des fédérations non-délégataires, parfois plus importantes que les fédérations délégataires, où il n'est pas question de compétition.


DDTM, le 06/07/2017 - 13:56:14
Je cherche a comprendre ce fil de discussion et le rapport avec Jean-Michel Blanquer ....
Le seul fait certain , c'est qu'il doit se demander pourquoi !

Je propose a Reyes de corriger le titre du fil et remplacer JMB par .... JLuc74 par exemple :D


Chemtov, le 06/07/2017 - 14:18:32
Merci. Je n'osais le dire ( le rapport avec Jean-Michel Blanquer ? )


JLuc74, le 06/07/2017 - 14:21:20
Il s'agit bien de la suite sur la discussion au sujet de JMB


Chemtov, le 06/07/2017 - 17:10:36
Oui...enfin...vous vous êtes vraiment bien éloigné du sujet, difficilement reconnaissable.

Quelqu'un qui arrive là et lit l'intro de votre post ( @Seingalt "9 parties officielles sur l'année font du joueur un joueur "actif"?" ) aura bien du mal à faire le lien avec le ministre de l'E.N. On est habitué ici aux digressions, mais, là, le sujet même est quasiment absent.




JLuc74, le 06/07/2017 - 17:20:56
Bah... c'est bon maintenant puisque JMB est revenu dans la discussion :)


Rachmani, le 07/07/2017 - 03:57:39
@jluc74
je comprends même pas pourquoi tu es autant fâché avec la promotion du jeu.
C'est une histoire que tu prends à titre personnel ?
Sur le forum, tu ne laisses passer aucun argument sur la promotion du jeu.
Pour toi, il faut 100% de compétition ?

Pourquoi je parle autant de la promotion du jeu ?
Quand le bon équilibre de travail est trouvé, petit à petit, le joueur passe de plus en plus de temps sur son échiquier et à jouer avec d'autres joueurs.

A partir d'un certain niveau, la compétition se présente comme une voie quasiment incontournable.

je considère à titre personnel que balancer à la face des gens la compétition, c'est mépriser leurs contraintes planning et les prendre de haut.
La compète, c'est pas fait pour tous les rythmes de vie.


JLuc74, le 07/07/2017 - 06:03:32
"je comprends même pas pourquoi tu es autant fâché avec la promotion du jeu."
Tu interprètes mes propos, je ne suis pas du tout fâché avec la promotion du jeu sinon je n'initierais pas des centaines d'enfants chaque année et je ne participerais pas à plusieurs opérations ponctuelles de promotion. Notre club s'est créé suite au festival du jeu de Thônes et y participe chaque année depuis, j'ai même mis en place un open qui a lieu au même moment.
Ce que je dis c'est qu'il faut s'inscrire dans un club FFE en ayant l'idée de faire rapidement de la compétition parce que je sais par expérience que c'est ce qui fait rester les joueurs, c'est ce qui les fait progresser et c'est ce qui fait vivre les clubs.

"A partir d'un certain niveau, la compétition se présente comme une voie quasiment incontournable."
Tu sembles penser que la compétition est un achèvement, qu'il faut jouer en club un bon moment, prendre des cours et un jour enfin, faire de la compétition, mais à mon avis c'est faux. Dès son entrée en club il faut proposer des compétitions adaptées aux joueurs débutants (et donc développer ces compétitions). Ceux qui restent dans les clubs, même si l'accent n'y est pas mis sur la compétition, ce sont ceux qui font régulièrement des compétitions.
Je vois bien comment ça se passe, jamais je n'ai vu un débutant déçu par sa première compétition, au contraire, tous veulent revenir.


JLuc74, le 07/07/2017 - 08:55:52
Pour ceux qui n'ont pas compris avec la discussion initiale Je reviens sur ce que disais Renan dans le deuxième post de ce fil

"Je ne suis pas d'accord avec toi jluc74 avec ce que tu as écrit sur les échecs soviétiques...cela n'a pas était un échec....bien au contraire ....il faut voir le nombre de gmi et de Champions du monde de l'époque soviétique...."

Si l'objectif d'apprendre les échecs sur le temps scolaire est de faire des champions du monde alors je suis d'accord, il faut en faire une discipline scolaire mais si l'objectif est d'améliorer le niveau scolaire des enfants en utilisant les échecs alors je répète que l'exemple soviétique n'est pas une réussite.

Améliorer le niveau scolaire, oui c'est possible, je ne le nie pas et c'est pourquoi vous pouvez trouver des exemples dans vos clubs, et j'en ai aussi. Mais ça n'apporte quelque chose qu'à un très petit nombre d'enfants parce qu'ils faut qu'ils s'investissent beaucoup, que ça devienne une passion et ça demande une tournure d'esprit particulière. Je suis favorable à ce qu'un maximum d'enfants apprenne à jouer mais je doute fortement de l'intérêt pédagogique global du jeu. D'autres enfants trouveront d'autres voies, pour certains c'est le foot qui conviendra et qui améliorera leur niveau scolaire.


bernarddelobel, le 07/07/2017 - 11:13:01
Je ne voudrais surtout pas entraver la promo des échecs mais il faut être réaliste, le mode de vie que s’est imposé le populo se passe en grande partie sur le net et l’avenir des échecs n’y échappera pas.
C’est tant mieux si pour l’instant il y a encore des clubs qui résistent et attirent du monde mais ça ne durera pas éternellement.
Les générations futures aux cerveau formaté par l’enseignement ne seront plus que des pseudos noms errant dans un monde virtuel et ce qui est le plus surprenant dans cette histoire, c’est de voir que les parents ne se soucie aucunement en regardant leurs gosses sortir des lycées comme des petits robots (sans vie) marchant à la queue leu-leu les yeux river sur leur télécommande qu’ils tiennent dans la main.
A une époque, après les cours, les gosses ne prenaient même pas le temps de rentrer chez eux pour se chamailler, jouer à cap et épée et autre. Il y avait de la vie à cette époque ! Aujourd’hui, ils sont tout juste sorti du lycée qu’ils se plongent déjà dans leurs mondes virtuels et s’effacent de la vie réelle.
Quel sera l’avenir qui attend ces enfants qui seront encore plus manipulé que nous aujourd’hui ?
comment donner l'envie de venir dans un club à des enfants sans vie ?

https://www.youtube.com/watch?v=YR5ApYxkU-U


Picard, le 07/07/2017 - 11:24:26
@bernarddelobel
Ce sont les horreurs du monde néo-libéral mondialisé, le remplacement des citoyens éduqués voire cultivés par des consommateurs passifs edt abêtis, la servitude volontaire dans l'indifférence générale.
La finance et l'oligarchie sont au pouvoir, JMB fait partie de l'équipe d'EM.
Il me revient la phrase du "Guepard" : "changeons tout pour que rien ne change" , c'est d'actualité


Renan, le 07/07/2017 - 11:50:27
Jluc74...tu déformes un peu ce qui je dit sur les échecs soviétiques... à l'époque l'apprentissage des échecs était un moyen peu cher d'alphabétisation des masses....
Aujourd'hui l'apprentissage du jeu d'échecs en France sur le temps périscolaire n'a pas bien sur le but de faire des champions du monde....mais juste d'ouvrir le cerveau à des gosses qui n'auraient pas d'autres occasions d'en faire....
Si cela peut en sauver un ou deux eh bien parfait...
Picard je suis d'accord avec toi, les gens (et surtout les jeunes )s'abrutissent à une vitesse grand v....sur ta phrase , elle est d'actualité, les mêmes recettes dépassées sont reprises (jour de carence pour les fonctionnaires, gel de leur salaire ; ça c'est du programme économique....)
Il y a des économies à faire: que Paris n'organise pas les J.O de 2024...passons aux médicaments génériques...
Mes parents ont vécu la même période en 1981...cela à durer 4 mois...et cela repartira comme avant...


Picard, le 07/07/2017 - 12:11:18
@Renan
Tu as raison de parler des JO, à chaque fois, par exemple Grèce et Londres, les dépassements de budget ont été colossaux, comme d'habitude, des lois d'exception sont votées, une minorité d'individus et de trusts profite et le peuple paie.
Malgré tout, on y tient dans les milieux politiques, seraient-ils corrompus ou incompétents?
Je répondrais, les 2!!
Il est vrai que le sport est maintenant l'opium du peuple


Renan, le 07/07/2017 - 12:36:14
Maintenant je pense qu'apprendre les échecs permettent de mieux réfléchir dans le monde ou nous vivons... c'est pour cela que je regrette de ne pas avoir poussé les portes d'un club à 12-13 ans...j'ai préféré le foot, pour ce que cela m'est utile aujourd'hui à 46 ans...


JLuc74, le 07/07/2017 - 12:42:42
@bernarddelobel J'ai proposé aux enfants du club de jouer sur Internet, pendant quelques semaines je me suis connecté à des horaires fixés pour animer cette version virtuelle du club, ça n'a absolument pas marché.

@renan Je ne vois pas le rapport entre les échecs et l'alphabétisation sauf que l'alphabétisation était bien meilleure quand on ne se dispersait pas.

"Aujourd'hui l'apprentissage du jeu d'échecs en France sur le temps périscolaire n'a pas bien sur le but de faire des champions du monde"
Sur le temps scolaire et sur le temps périscolaire ça n'a strictement rien à voir. Autant je suis défavorable aux échecs sur le temps scolaire, autant j'y suis favorable sur le temps périscolaire. Parce que le temps périscolaire n'a pas de vocation pédagogique, c'est de la garderie thématique qui permet aux enfants de découvrir beaucoup de choses qui ne sont pas scolaires et c'est plutôt bien.



Renan, le 07/07/2017 - 13:37:39
@jluc74... je te parlais de l'alphabétisation en URSS quand les paysans après la révolution ne savais ni lire ni écrire... après pour le reste je suis d'accord avec toi....


kieran, le 07/07/2017 - 13:40:14
N'importe quoi ...


Renan, le 07/07/2017 - 18:18:36
C'est quoi qui est n'importe quoi???


benvoyons, le 07/07/2017 - 19:51:12
Ta ponctuation. Inutile d'aligner 3 points d'interrogation, un seul suffit.


JLuc74, le 07/07/2017 - 20:36:43
@Renan : ça ne m'explique pas le rapport entre les échecs et l'alphabétisation. Bref, passons...


Renan, le 07/07/2017 - 21:17:13
Les échecs et l'alphabétisation des russes après 1917...


clarxel, le 07/07/2017 - 21:39:24
C'est pourtant simple : la notation échiquéenne permet d’apprendre l'alphabet !
Bon, évidemment, ça s'arrête à g...;-(
mais en faisant un peu attention, on peut écrire plein de mots :
chabada, débachée...etc...


clarxel, le 07/07/2017 - 21:50:14
h, pas g ;-)


Chemtov, le 08/07/2017 - 00:06:04
Très important, ce h. Et la notation permet d'apprendre, sans blague, l'alphabet et même plus.

Ainsi, lors d'une séance d'échecs à l'Institut Louis Braille, avec des enfants, j'ai expliqué que l'on pouvait utiliser des prénoms pour nommer les colonnes, comme Anna, Bella, César, David, Eva, Félix, Gustave et Hector. Cela a bien fait rire les enfants qui ont évidemment choisi d'autres prénoms comme Ali, Benito, Caroline et bien sûr Daniel.

Mais ensuite, lors d'une partie, après Eva4 Eva5, une petite demoiselle de 8 ans m'annonce Dame Charly 5 ! Je lui dis qu'il faut dire Dame Hector 5 et elle insiste pour dire que h se prononce ''che''. A la rigueur, elle veut bien dire Dame Achille 5 ! Mais pas Hector ! Grand moment de solitude pour moi et mon prétentieux alphabet...


Renan, le 08/07/2017 - 00:42:10
Par contre je crois que jluc74 à dû rater quelques cours d'histoire....


Chemtov, le 08/07/2017 - 02:06:18
@Rachmani : Je suis un peu surpris par votre vision de la compétition. ''Compétition'', ce n'est qu'un mot.

Dès lors qu'on joue avec une pendule en cadence lente et qu'on note sa partie, on fait de la compétition. Comme certains font de la prose sans le savoir.

Chez nous au club, c'est tout naturel ( http://cercledechecsdestrasbourg.net/activites/102-tournoi-interne-knorer-2017.html ) et les joueurs savent à peine qu'ils jouent une compétition homologuée.

Pour la plupart, c'est de l'entraînement. Comme vous verrez, le niveau de ce tournoi est relativement faible, mais l'ambiance sérieuse est bien là et chacun sait qu'il pourra ensuite analyser ses parties, les travailler et donc progresser. Le Jeu d'Echecs, c'est ça.

''Compétition'' ? Peut-être... moi, j'y vois juste un cadre un peu plus organisé permettant de mieux pratiquer. Pour tous, quelque soit le niveau ( même débutant ).


clarxel, le 08/07/2017 - 08:23:26
Excellente anecdote, Chemtov ! :-)

@Renan, un conseil pour éviter les moqueries, remplacer Alphabétisation par Éducation


Renan, le 08/07/2017 - 09:27:23
Ok clarxel...mais quand on apprend à lire et à écrire, le terme exact est alphabétisation...


clarxel, le 08/07/2017 - 10:19:05
Oui, et en quoi les Échecs contribuent-ils à l'alphabétisation ?

Alors qu'on peut argumenter que les Échecs constituent une forme d'éducation, certes incomplète.


Renan, le 08/07/2017 - 23:09:24
Voyez le commentaire de chemtov un peu plus haut...tout est dit dedans....


atms, le 09/07/2017 - 09:44:54
@ clarxel : "en quoi les Échecs contribuent-ils à l'alphabétisation ?"

Un enseignant peut utiliser ce jeu comme prétexte pour travailler sur une règle de jeu :
c'est un texte compliqué, prescriptif, que l'on va chercher à comprendre en situation, étape par étape, avec son matériel sous les yeux.
(sachant qu'en classe on cherche à varier les textes proposés : un roman, du théâtre, une recette de cuisine, ...).

Plus tard, on peut faire un travail de réécriture / simplification de ces règles.
Tel groupe ou tel élève va essayer d'expliquer la marche du Pion,
tel autre le principe de l'échec et mat,
un autre la prise en passant, etc.

Ensuite il faut présenter son travail à l'oral, et la lecture à voix haute est un combat !

Un exemple dans cette série de vidéos.

(il se trouve qu'on doit aussi former les enfants à l'internet, ses dangers et ses possibilités ; JM Blanquer n'a rien à voir avec ces nouveaux programmes!).

On pourrait faire ce travail avec d'autres jeux (voir sur la chaîne la vidéo du Dao), mais les échecs sont :
- compliqués (ou, si vous préférez, pas trop faciles),
- accessibles,
- culturellement intéressants (plus que le dao par exemple).


Rachmani, le 09/07/2017 - 09:52:36
@jluc74, dans ton intervention du 07/07/2017 - 06:03:32, présenté comme cela c'est intéressant.

@chemtov, OK pour cette idée.
Après, c'est aussi une quesiton de dispo et de motivation à jouer des parties à cadence lente.

Dans tournoi, il y a aussi la durée sur la journée qui en bloque plus d'un.

Ca reste mieux que de jouer sans pendule.

De mon côté, je trouve qu'on ne parle pas assez de tout ce qu'on peut faire devant son échiquier, seul.

L'autre aspect à développer, c'est dire :
- ce que les tournois apportent,
- ce que le club apporte,
- ce que le travail sur échiquier apporte.






Picard, le 09/07/2017 - 10:19:46
En tous cas, pour JMB, il n'y a rien à dire, maintenant et probablement dans le futur.
On verra, bien sur, quelques jolies photos de personne auto-satisfaites, réalisées lors de réunions et de conférences mais concrètement, sur le terrain, il n'y a que les bénévoles pour faire avancer les choses, que ce soit dans la vie des clubs ou en liaison avec l'éducation nationale.


Chemtov, le 09/07/2017 - 10:45:47
@Rachmnani : Je crois que tout peut être est lié ''- ce que les tournois apportent- ce que le club apporte- ce que le travail sur échiquier apporte.''

aussi par rapport à :
''une quesiton de dispo et de motivation à jouer des parties à cadence lente''

et ''la durée sur la journée qui en bloque plus d'un.''

En club, vous pouvez gérer ce temps à votre guise et ( pour quelqu'un comme vous, qui cherchez tant à savoir comment et quoi travailler pour progresser ) vous pouvez partager vos idées et vos méthodes de travail avec vos adversaires.

Chez nous les parties sont déplaçables comme on veut dans le temps et dans la localisation ( même à domicile devant une bonne bière ou plutôt... un bon thé ). Et on peut faire analyser ses parties en soirée de club
( notamment avec le triple champion de France Letzelter ou avec moi, si je suis de bonne humeur. Cela dépend de la qualité du thé... )

''Le tournoi interne du club se joue en 7 rondes de cadence longue, sur les samedis après-midi, d'octobre à juin. Pour chaque ronde, une date officielle est fixée (généralement le dernier samedi du mois, hors vacances scolaires). Cependant, dès la publication des appariements ( en fin de mois ), chaque joueur peut contacter son adversaire et convenir avec lui d'une date pour avancer leur partie. Le club offre de larges horaires d'ouverture facilitant ces déplacements de parties. ''

et

''Le tournoi est composé généralement d'une trentaine de joueurs, de tous âges, de niveau débutant jusqu'à environ 2000. Il s'agit là d'un bon tournoi d'entraînement, mais qui compte pour le classement elo. Les débutants y découvrent la compétition dans un cadre détendu. Les joueurs plus aguerris partagent leurs expériences et mettent en pratique leurs analyses.''

( http://cercledechecsdestrasbourg.net/activites/tournoi-interne.html )

Et cela peut se faire même dans un petit club avec juste cinq ou six joueurs ( en double ronde )

@Picard : Tout à fait d'accord. Aucune directive, aucun soutien, aucune reconnaissance ne suffira, si, sur le terrain, on n'a pas les bénévoles qui encadreront et géreront les projets. Et là, la FFE est un peu légère en matière de soutien, de relation et de communication avec la ''base''.


Picard, le 09/07/2017 - 12:18:49
@Chemtov
J'ai joué à Amiens et nous avions ce genre de tournoi interne souple, c'est un formule qui semble la meilleure et qui s'adapte à tout.
Elle mérite d'être plus répandue


Renan, le 09/07/2017 - 12:29:18
Il y a de plus en plus de clubs que font ce genre de tournois....mais il faut 5 ou 6 joueurs au minimum pour commencer... ensuite quel est le temps imparti ?60 minutes ou plus???
Par contre l'idée de décentraliser la partie chez l'un des 2 joueurs est une super bonne idée....


Picard, le 09/07/2017 - 13:12:11
@Renan
Le temps peut être choisi chaque année comme la formule, système suisse ou autre, de même, les parties peuvent compter ou non pour le classement ELO.
Le plus souvent, le temps choisi était d'environ une heure sur la base de mes quelques expériences.
J'ai retrouvé un vieux règlement que j'avais rédigé en 1999 au format Excel.
!Ce serait chouette si tu étais muté sur le Larzac de plus en plus actif sur le plan militaire (La légion, etc...) on pourrait jouer!



Chemtov, le 09/07/2017 - 13:31:46
60 minutes ou plus. Oui. Et plutôt plus ! Bon... décentraliser les parties, c'est toujours un peu risqué ( il faut du matériel, les deux joueurs doivent être OK, il faut respecter les règles, etc...). Je vois ça plutôt comme des cas exceptionnels. Car c'est aussi mieux de jouer en voyant d'autres parties se dérouler à côté, en pouvant observer comment réfléchissent les plus forts, etc... c'est plus formateur.

Il y a quelques années, quand la FFE avait suggéré aux clubs d'organiser des tournois de blitz ( BNP Paribas), on avait essayé. Mais les débutants et joueurs à petits ou moyens élos avaient dit que ça les dépassait ! Que ça allait trop vite, qu'ils ne pouvaient pas réfléchir ! Saines remarques ! D'ailleurs il n'y a quasiment pas eu de tournois dans toute l'Alsace. La FFE devrait plutôt promouvoir un challenge national des tournois internes en cadence adaptée à la réflexion ! Enfin...au Jeu d'Echecs.



Chemtov, le 09/07/2017 - 13:40:00
Quand j'étais petit, au club, mon père organisait un drôle de tournoi interne. C'est à dire qu'il y avait, affichées au mur, d'une part deux ou trois grilles pour des groupes de niveaux, des tournois fermés. Mais comme les joueurs n'étaient souvent pas là, il y avait aussi des petites grilles pour un tournoi permanent. En fait, les joueurs pouvaient figurer dans plusieurs grilles et les deux premiers joueurs qui arrivaient au club étaient appariés ensemble ! ( S'ils n'avaient pas d'autres matchs prévus ). C'était joyeux et un peu chaotique...mais ça marchait bien !

Bon l'ambiance était très différente, les règlements étaient plus souples, ça fumait, ça buvait, ça parlait, ça kibitzait et j'adorais observer la vie des vieux ( vieux = au dessus de 30 ans )


Renan, le 09/07/2017 - 15:41:23
Bonjour Picard...
Pas près d'être muté proche de l'Aveyron...je suis à Paris à Balard (il me reste 6 ans avant la retraite)et j'habite un petit village à côté de la Rochelle depuis peu; j'espère prendre ma licence à Aytré en septembre...je crois qu'il font ce genre de tournois à Aytré justement....je viens de regarder sur le site du club et c'est bien le cas...9 joueurs en cadence 50min+ 10 sec par coup...interressant !!!
Désolé Picard


Picard, le 09/07/2017 - 17:15:16
@Renan
Je plaisantais mais parfois la vie est curieuse.
Cette région de La Rochelle est très agréable et je te souhaite un bon futur à Aytré, en espérant que ce club est très dynamique et convivial


Renan, le 09/07/2017 - 17:51:27
Le club vient de monter en n3.... l'équipe 2 est en ligue Poitou Charentes ; cela me va très bien...


clarxel, le 09/07/2017 - 18:23:55
@ atms
Cette video est très intéressante
Mais c'est bien de l'éducation, pas de l'alphabétisation.


DDTM, le 13/07/2017 - 18:14:36
up
pour le super-article intitule JM Blanquer sans JMB dedans .... c'est aussi de la publicite mensongere envers les lecteurs de FE :P


Renan, le 13/07/2017 - 23:50:35
Ben non puisque tu lis les commentaires...
Et que tu mets les mots dedans....


atms, le 14/07/2017 - 08:24:02
@ clarxel : je ne vais pas me battre avec toi sur des questions de lexique. :o)

Je voulais juste donner un exemple d'utilisation pédagogique (et indirecte) du jeu d'échecs à l'école.
(avec toute la modestie dont je me sens capable)


clarxel, le 14/07/2017 - 09:27:39
Pas de soucis :-)
C'est tout à fait convaincant.

Sur l'Alphabétisation, l'anecdote de Chemtov est amusante, mais moins convaincante (et Renan n'a fourni aucun argument)

Comme tout est l'occasion d'apprendre, j'ai compris (j'espère pas de travers, les russophones pourront le dire) que si l'alphabet cyrillique est utilisé pour la notation des pièces,

Кр Король Roi
Ф Ферзь Dame
Л Ладья Tour
К Конь Cavalier
С Слон Fou
п Пешка Pion

pour les coordonnées, c'est l'alphabet occidental qui serait utilisé (a à h)

C'est étonnant...




Rachmani, le 14/07/2017 - 10:04:26
A propos, je me remercie mon ami, ancien rédacteur en chef d'Europe Echec, de m'avoir légué ses revues.
Il me reste quelque revues bulgares à donner.
si un directeur de club en idf est intéressé...


benvoyons, le 14/07/2017 - 13:35:25
Echecs avec un s, par pitié!


A propos? A propos de quoi ou de qui, de JMB?


Je remercie pour ma part tous les contributeurs de ce post très divertissant.



© 2000-2017 - France Echecs