France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 22 juillet 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Aux échecs, peut-on se doper ? par lefouduroi le 22 mars 2017  [Aller à la fin] | Actualités |
Un article du blog Passeur de Sciences


DocteurPipo, le 23/03/2017 - 09:21:15
Je ne crois pas que concernant les parties lentes, on puisse se doper.
Les produits stimulants, style café, ont un effet inverse au bout de quelques minutes - ou dizaines de minutes-et la capacité à garder son calme est plus importante qu'une légère amélioration des capacités de calcul.
D'autre part, le sommeil est difficile parfois, et certains ont essayé des somnifères pour récupérer pendant les tournois.
Là non plus, l'effet n'est pas probant -spécialement sur la durée.
Les champions ne se dopent pas, aux échecs.


Chemtov, le 23/03/2017 - 10:07:20
Si j'ai bien compris les deux articles ( en français et en anglais ) le seul résultat reconnu serait que sur des parties de 15 minutes ( quel lien avec le jeu d'échecs ? ) la consommation d'un seul produit parmi plusieurs aurait augmenté le score du joueur : '' cela équivalait à gagner une partie supplémentaire sur les 20 jouées en une journée ''. Rien d'autre dans les deux textes.

En fait, cet article ne concerne que les partie rapides. L'auteur aurait peut-être pu expliquer la différence avec le jeu d'échecs. Là on dirait vraiment une pub pour les fabricants de machines ( là aussi? quel lien? ) et pour les labos pharmaceutiques.


Chemtov, le 23/03/2017 - 10:59:39
@lefouduroi : merci tout de même pour l'article ( mes critiques, ou réserves, ne portaient pas sur le fait d'avoir présenté ce sujet ).


Adoubator, le 23/03/2017 - 12:22:56
Pour ma part j'ai essayé une fois les corticoïdes en comprimés durant un tournoi, juste avant une ronde décisive contre un joueur à +200 points ELO.

Je dois dire que c'est assez efficace et j'ai fait nulle et gagné le premier prix de ma catégorie.

Mais je n'ai plus recommencé à cause des effets secondaires (quasi insomnie et augmentation de l'appétit)


toluap, le 23/03/2017 - 14:14:09
Intuitivement, je dirais que les substances qui favorisent la concentration et celles qui réduisent le stress peuvent avoir des effets sur le rendement aux échecs. Mais le bénéfice reste douteux en raison des effets secondaires et de la durée des parties. C'est compliqué de maintenir des effets pendant 6 heures de jeu.

Mais je vois mal une étude scientifique prouver ceci ou cela (à moins de tester dans une vraie compétition avec de vrais joueurs donc potentiellement en trichant). Il faut d'abord se fier à la pratique des meilleurs. On est sûrs qu'ils n'ont aucune préparation spécifique (même des compléments alimentaires parfaitement légaux)?

Voici un blog en espagnol qui liste les substances prohibées et recommande 3 produits légaux qui soi-disant peuvent vous aider dans un tournoi: http://thezugzwangblog.com/sustancias-legales-para-mejorar-tu-rendimiento-en-ajedrez/
(Après, on ne sait jamais, il se peut que l'auteur ait été rémunéré pour faire de la pub à ces produits.)


Chemtov, le 23/03/2017 - 14:26:19
Il y eut aussi l'étude de l'équipe médicale de Helmut Pfleger ( médecin, chercheur et grand maître ), il y a déjà bien longtemps, en Bavière, qui a permis aux Echecs d'y être reconnus comme sport. Avec notamment la réponse de Robert Huebner à qui on avait demandé ce que cela lui avait fait de jouer sous bêta bloquants : ''J'ai perdu avec la plus grande indifférence''.


ArKheiN, le 23/03/2017 - 16:34:57
Personne n'a mentionné des pillules qui favoriseraient la mémoire, j'ai déjà vu des Wgm faire de la pub pour ce genre de produit. Est-ce que ça marche? Est-ce du dopage? J'ai vu ce genre de produits recommandés aussi pour des examens aux études. Même débat, est-ce une forme de triche?


kibbitz, le 23/03/2017 - 20:25:42
Contrairement aux apparences, l’article ne cherche pas à démontrer la possibilité d’un dopage aux échecs mais la capacité de substances à améliorer certaines capacités cognitives.

L’étude semble propre méthodologiquement. Les échecs ont du être choisis car 1) il n’y aura pas de contestation du fait qu’il s’agit d’une activité à forte nécessité cognitive et 2) car il existe un classement « reconnu » et des logiciels ajustables sur ce classement, ce qui limite les biais de jeu entre deux être humains (et devait bien arranger les auteurs). Les dames, le go, les mots croisés auraient pu être choisis tout autant.

Nous, joueurs d’ échecs, pouvons relativiser la valeur sportive d’une telle étude, car il s’agit d'une part de parties rapides. Il a fallu 20 parties par joueurs pour démontrer un impact, ça aurait été très difficile méthodologiquement avec des parties lentes. J’ai aussi pour ma part un doute sur la valeur de l’ajustement de Fritz 12 sur le Elo.

De plus, en lisant l’abstract (pas facile d’avoir l’original), on se rend compte qu’ils ont du aménager leurs résultats : les joueurs sous substances ont perdu plus de parties au temps, probablement perturbés dans leurs habitudes de concentration (il s’agissait de joueurs de clubs vers 1700 Elo en moyenne).

Donc ne pas faire dire à cette étude ce qu’elle ne dit pas, ce qui risque malheureusement d’arriver si on se contente d’en lire le titre.


Renan, le 23/03/2017 - 21:17:08
il me semble qu'à une période le café était considéré comme dopant aux échecs non?


Julo62, le 24/03/2017 - 06:41:56
La caféine doit toujours figurer sur la liste des produits dopants, mais pour être "positif" il faut dépasser un seuil.
Le fait de figurer dans la liste des produits dopants ou interdits ne signifie d'ailleurs pas que ce produit améliore, forcément, les performances de son consommateur, mais qu'il est interdit. (voir les cas de contrôle positif au cannabis)
Ça a été dit, mais le dopage est un non phénomène pour les échecs, ça a eu un écho quand le passage au statut de fédération sportive était dans les tuyaux et qu'une fédération sportive se doit d'avoir une politique de lutte contre le dopage et d'organiser des contrôles.
La lutte contre l'assistance cybernétique est un enjeu plus important, même si, c'est aussi (surtout ??) un moyen de faire du bruit autour des échecs.


Chemtov, le 24/03/2017 - 11:30:29
Tout à fait d'accord, kibbitz.


Renan, le 25/03/2017 - 17:07:59
je suis d'accord avec julo...l'enjeu futur sera la lutte contre l'assistance cybernétique mais c'est surtout un moyen de faire parler des échecs!!!!
est-ce bon ou mauvais?


Karlous, le 26/03/2017 - 17:00:28
@Julo62 : donc quand je bois un café je me dope c'est ça ? :)

je suppose que le thé qui est une boisson désaltérante mais qui a des propriétés stimulantes fait également partie des produits dopants ainsi que le coca peut être ? :)



DDTM, le 26/03/2017 - 19:01:11
conseil de lectures ; le site de l'AMA
https://www.wada-ama.org/fr


kieran, le 27/03/2017 - 10:46:34
@kibbitz
L'article n'est pas disponible dans sa totalité?




Julo62, le 27/03/2017 - 19:28:30
@Karlous
Tua as arrêté de lire mon message au bout de combien de mots ?
Si tu as un taux de caféine supérieur au seuil autorisé par le règlement anti-dopage, tu es, évidemment, positif à ce contrôle.

Cependant :
- Il te faudra un peu plus de caféine qu'un expresso, même bien serré.
- Les contrôles anti-dopage et les échecs, en France et à niveau amateur, ça semble être de l'histoire ancienne.

Sinon, il ne faut pas oublié que la différence entre dopage et "assistance médicale à la performance de haut niveau", ce n'est pas une question de produit, mais souvent une question de dose et de posologie ;)




kibbitz, le 27/03/2017 - 20:58:03
@kieran

Non, c'est un "vrai" article scientifique dans une revue réservée à ses abonnés. Ou alors il faut payer pour avoir un pdf.


Chemtov, le 27/03/2017 - 21:12:54
Oui. Ce n'est que le résumé qui est disponible ( à partir duquel a été écrit l'article français ) :

Abstract

Stimulants and caffeine have been proposed for cognitive enhancement by healthy subjects. This study investigated whether performance in chess – a competitive mind game requiring highly complex cognitive skills – can be enhanced by methylphenidate, modafinil or caffeine. In a phase IV, randomized, double-blind, placebo-controlled trial, 39 male chess players received 2×200 mg modafinil, 2×20 mg methylphenidate, and 2×200 mg caffeine or placebo in a 4×4 crossover design. They played twenty 15-minute games during two sessions against a chess program (Fritz 12; adapted to players’ strength) and completed several neuropsychological tests. Marked substance effects were observed since all three substances significantly increased average reflection time per game compared to placebo resulting in a significantly increased number of games lost on time with all three treatments. Treatment effects on chess performance were not seen if all games (n=3059) were analysed. Only when controlling for game duration as well as when excluding those games lost on time, both modafinil and methylphenidate enhanced chess performance as demonstrated by significantly higher scores in the remaining 2876 games compared to placebo. In conjunction with results from neuropsychological testing we conclude that modifying effects of stimulants on complex cognitive tasks may in particular result from more reflective decision making processes. When not under time pressure, such effects may result in enhanced performance. Yet, under time constraints more reflective decision making may not improve or even have detrimental effects on complex task performance.

Il y a aussi un onglet ''References'', avec 101 publications mentionnées dont quelques unes sur les Echecs.


MChoiz, le 28/03/2017 - 11:47:19
C'est étonnant de croire qu'il n'y a pas de dopage dans les échecs. On dispose quand même d'un arsenal assez conséquent : psychostimulants (Ritalin, Adderall et Concerta en tête), bêtabloquants et adaptable à chaque personne.

Je pense qu'au contraire que c'est évident que cela existe, je ne vois pas pourquoi le joueur d'échecs serait un saint échappant à toute sorte de doping alors que cela existe partout même dans des sports mineurs ou amateurs.

Pour info, dans l'E-sport ils sont tous shootés à l'Adderall (avec AUT évidemment), sur les campus américains aussi (de toute façon les USA sont les rois du psychostimulants). Vous avez aujourd'hui tous les enfants traités pour ADHD qui sont sous Ritalin et certains sont joueurs d'échecs.
Alors évidemment comme les 3/4 des produits interdits, c'est autorisé avec AUT, mais ça reste du dopage hein.




Bellamy, le 28/03/2017 - 13:40:52
Juste une remarque, je crois que depuis quelques années, le café n'est plus sur la liste des produits interdits (indépendamment de la dose). Par contre, il est évident que c'est un produit qui améliore les performances.

La frontière entre ce qu'on doit interdire et ce qu'on ne doit pas n'est pas si évidente. Pour les produits dangereux, la réponse est claire. Mais pour le reste ?
Manger améliore les performances. S'entrainer améliore les performances. Se soigner améliore les performances. À partir de quand prendre soin de soi devient anti-sportif ?


clarxel, le 28/03/2017 - 13:51:50
Je sais que c'est ridicule au vu de l'enjeu, mais en compétition, dans les parties tendues, mon rythme cardiaque s'emballe. Je n'ai jamais joué sous bêta-bloquants, mais j'y songe. Serais-je en faute ?


ArKheiN, le 28/03/2017 - 14:23:12
Un beta bloquant c'est selon l'avis du médecin. On ne peut interdire à quelqu'un de prendre un médicament...


kibbitz, le 28/03/2017 - 21:36:30
Il y a dopage quand la prise d'un produit dépasse le soin et/ou met en péril celui qui s'y adonne. Ca peut n'être qu'une question de dose (entre le petit café qui réveille pour la ronde du matin versus la prise compulsive de comprimés de caféine).

L'effet bénéfique de la plupart des substances utilisées dans le sport (et a fortiori aux echecs) n'est souvent pas bien étayé (scientifiquement) et peut s'apparenter plus à de l'effet placebo ou à de la médecine alternative, de l'incatation ou de la sensation qu'il faut à tout prix prendre quelque chose pour être meilleur.

Et souvent comme en médecine, l'effet bénéfique évident-qui-saute-aux-yeux est plus que contrebalancé par l'effet secondaire qu'on met longtemps à découvrir.

C'est d'ailleurs ce que dit l'abstract de l'étude : pour montrer un effet bénéfique sur la performance (et encore il est très marginal) il faut gommer les parties perdues au temps par les sujets psychostimulés ...


kibbitz, le 28/03/2017 - 21:38:16
@ArKheiN

Tu ne peux pas interdire à quelqu'un de prendre un médicament (quand il est indiqué) mais tu dois en ce cas aussi le déclarer inapte au sport de compétition.


Chemtov, le 29/03/2017 - 00:21:05
Et ben... cela en ferait des joueurs en moins...

Déjà les deux premières équipes de mon club passeraient à la trappe ! Quelle tristesse... Finis les week-ends d'équipe et les séances de dégustation de nos petites gélules, pilules, ampoules et autres douceurs de toutes les couleurs que nous étalons avec soin sur la table du petit déjeuner, avant chaque match.


Deauville, le 29/03/2017 - 00:50:29
Au recent championnat du monde seniors individuel (Marienbad, Tchequie, fin Nov 2016) il y a eu une table ronde sur dopage, nutrition et performances en compétition d'échecs, par une femme médecin Tcheque membre de la commission médicale de la FIDE.

Son exposé était basé sur la publication d'un chercheur allemand de l'université de Giessen, institute of laboratory medecine and pathobiochemistry qui est le texte scientifique de référence pour la FIDE

Doping for chess performance, S.Golf, J Sports Med Doping Stud 2015, 5:3

http://dx.doi.org/10.4172/2161-0673.1000160

Anecdote: le cas du Red Bull a été débattu à la FIDE, mais rien n'a été décidé...car Red Bull était un des sponsors de la récente Olympiade.


Deauville, le 29/03/2017 - 00:57:33
En gros, rien de bien convaincant, pour les médicaments.
Le dopage aux échecs reste la microtechnologie, toujours plus préoccupante car accessible (la triche Feller paraîtra bien palote dans quelques années)
On se demande dailleurs comment la FIDE peut à la fois faire des contrôles gênants et peu efficients aux Olympiades (cf article de Short dans NIC) et laisser les foulards des femmes au mondial de Teheran, permettant d’éventuelles triches!




ArKheiN, le 29/03/2017 - 07:18:25
Quelle triche avec foulard si on s'assure qu'il n'y a pas d'objet électronique? Bien sûr cela impliquerait un détecteur à l'entrée d'une zone "joueurs".


Deauville, le 29/03/2017 - 12:00:51
on ne s'assure pas, justement (les arbitres n'ont pas de droit de fouille) et le foulard empêche le contrôle visuel
quand au détecteur, que détecte t'il? ce qui est métallique? il y a des matériels qui ne seraient pas repérés
quand à un brouilleur, ce serait dangereux pour les joueurs ayant un trouble de rythme ou de conduction cardiaque
sans parler du cout, qui rend ça irréaliste


kieran, le 29/03/2017 - 12:26:13
@kibbitz,

Ok, merci pour la réponse. J'ai pu récupérer le pdf et c'est assez sympa à lire.


PhilippeJoussim, le 29/03/2017 - 15:38:43
Je sais que c'est ridicule au vu de l'enjeu, mais en compétition, dans les parties tendues, mon rythme cardiaque s'emballe. Je n'ai jamais joué sous bêta-bloquants, mais j'y songe. Serais-je en faute ?

On peut corriger cette tendance par l'alimentation. Il faut savoir que les omega 3 sont très important pour l'équilibre émotionnel. On en trouve dans l'huile de Colza. Les oméga 3 ont aussi la propriété de fluidifier le sang, donc faire ses salades à l'huile de Colza, la plus riche en oméga 3.

Pour tout ce qui concerne la circulation sanguine et le coeur, il faut en général faire attention aux graisses que l'on consomme. Une bonne hygiène dans ce domaine est de ne jamais faire cuire les huiles. La cuisson sature les graisses, ce qui favorise la formation de plaque d'athérome. On n'est pas forcé de se priver, mais avec cette rêgle simple de ne jamais faire cuire les graisses, on évite les problèmes cardiovasculaires. Aussi je consomme beaucoup de lait de coco, j'ai l'impression que c'est un bon carburant pour le cerveau.

Pour le rythme cardiaque, je fais de la musculation, il faut faire de la musculation "tranquille", des mouvements de force, lents, avec des grand temps de pase entre chaque série, cela renforce bien le coeur, et amoindrit les palpitations et autre genre d'emballements du au stress ou aux émotions.


ArKheiN, le 29/03/2017 - 19:00:01
Et comment tu prépares la viande? Directement sur la plaque?


PhilippeJoussim, le 29/03/2017 - 21:15:48
On peut se passer de viande, faut manger bio, des céréales complêtes, il y a des protéïnes ailleurs, après c'est un choix de vie.


SLM, le 29/03/2017 - 21:20:16
T'as aussi eu 30/30 à un mémoire en médecine ?


PhilippeJoussim, le 29/03/2017 - 21:37:25
En première année de médecine, en biochimie j'avais un prof qu'était un bon pédagogue, pour bien faire comprendre que ce n'était pas les graisses qui étaient mauvaises en soi pour l'organisme, mais le type de graisse, à son premier cours il a bu un plein verre d'huile cul sec. Après personne a été vérifié si c'était vraiment de l'huile qu'il y avait dans le verre.


ArKheiN, le 29/03/2017 - 22:28:43
Effectivement c'est un choix, mais pas celui de tous ni le mien ;) Tu as fini la médecine du coup?


bernarddelobel, le 30/03/2017 - 06:26:08
@PhillippeJoussim, est ce que le prof qui a bu un verre d’huile a expliqué, qu’après, il fallait visiter les WC pendent 24h!


Oroy, le 30/03/2017 - 11:13:42
@PhilippeJoussim,@Chemtov
Il y a eu une expérience de bêta-bloquant au tournoi de Royan en 1988, en double aveugle.
Mais le médecin organisateur n'a jamais publié les conclusions...
J'y ai fait un des pires résultats de ma carrière, pourtant riche en catastrophes...


PhilippeJoussim, le 30/03/2017 - 15:50:47
Des techniques comme le yoga ou la relaxation sont sans doute aussi à envisager avant de se doper, j'ai jamais essayé, je vais travailler dans cette direction, merci.


Zorglub, le 30/03/2017 - 17:40:54
Je prenais un verre d'huile d'olive pour tapisser l'estomac avant certaines beuveries dans mon très ancien club d’alcooliques... Un peu honte d'écrire cela mais je sais que ça en amusera certains.


elkine, le 30/03/2017 - 18:10:02
tout ça ne fera pas voir un schéma qu'on ne connaît pas...


Orouet, le 30/03/2017 - 18:23:00
il faut associer le verre d'huile à un jaune d'oeuf !
et attendre de faire la mayonnaise ...


ArKheiN, le 30/03/2017 - 21:02:10
PhilippeJoussim tu ne m'as pas répondu! En ce qui me concerne, dans les jours de forme je me sens "extralucide" et j'ai l'impression de jouer comme un maître, mais je me sens pas souvent dans cet état et je ne sais pas comment le reproduire, mais je pense que la qualité du sommeil et l'alimentation du jour est ce qui me permets au mieux de m'y rapprocher... Eviter de manger trop lourd pour pas s'endormir pendant la partie! Et prévoir un petit encas pour une partie qui dure est mon truc perso.


Deauville, le 30/03/2017 - 23:58:01
@Oroy
Au tournoi de Royan, organisé par le Dr Parou, il y a eu une étude tout à fait correcte méthodologiquement (en double aveugle, mesuré sur les performances elo du tournoi) avec 3 groupes: placebo, betabloquant (avlocardyl), anxiolytique (urbanyl si ma mémoire est bonne) Le soucis de cette étude si je me souviens c'est que la posologie utilisée (la dose, quoi) était sans doute trop faible pour mesurer un vrai effet statistique. La conclusion de l'epoque était que cela ne modifiait pas significativement les moyennes de performance. Cela confirmait une étude allemande précédence (ou il y avait des participants comme le Dr Hubner, GMI) qui avait conclu à l'absence de modification de performance, mais une certaine meilleure acceptabilité des résultats, genre un "mieux vivre son tournoi" Les allemands avaient écrit un truc du genre "permet de perdre avec le sourire", boutade bien sur mais globalement pas faux pour les benzodiazépines dont l'effet réel est indirect ( et diminue avec le temps tandis que l'accoutumance s’installe)

L'étude de Royan a servi pour le dossier de reconnaissance ministeriel comme sport, si je me souviens bien.

Oroy, tu a du faire baisser la moyenne de ton groupe...mais on ne peut pas savoir dans quel groupe tu étais. Mais c'est sur tu n'as pas brillé, puisqu'on a fait nulle à la derniere ronde. Ce tournoi reste un excellent souvenir pour moi, bien organisé, j'ai joué contre Polgar (perdu bien sur)et j'y ai gagné le rapide du championnat de France des médecins.


Deauville, le 31/03/2017 - 00:07:24
@Zorglub
et encore tu n'as jamais participé aux séries de martini+ aspirine upsa (dangereux, à déconseiller bien sur) et de picoldame (7-14-21)avec tricolore calva (recette: 1/3 rouge 1/3 rosé 1/3 blanc et le 4° tiers de calva) de la génération avant toi.


PhilippeJoussim, le 31/03/2017 - 08:58:24
@ Arkhein

Avec deux parents médecins généralistes, tu es sensibilisé à certains problèmes de santé.

J'ai réussi le concours de médecine en 1983, j'ai choisis une faculté ou il y avait peu de matières où il y avait beaucoup de choses à apprendre par coeur (par exemple l'anatomie). J'avais chimie, physique, biochimie, biophysique, génétique, biologie cellulaire, biologie animale, histologie. Tout que des notes entre 12 et 15 au concours. Je dis cela parce que mon travail de mémoire a été très critiqué, derrière j'ai quand même une solide culture scientifique. Mais après j'ai arrêté médecine, mais c'est une autre histoire... qui m'a amené à devenir animateur.


PhilippeJoussim, le 31/03/2017 - 09:30:41
Je suis tombé il y a quelques mois sur une vidéo, et un psy expliquait qu'il existait deux formes de pensée ou de raisonnement, ou disons des tendances, les deux formes coexistant, mais selon les individus on va plus pencher d'un coté ou de l'autre.

En bref traitement de l'information en parrallèle ou traitement linéaire. Le traitement en parrallèle repose beaucoup sur l'intuition, on va arriver à des conclusions qui ne sont pas le produit d'un raisonnement logique et linéaire. En général ce sont plutôt les artistes, ou les créatifs qui ont ce mode de pensée, et le psy explique que dans la population ils sont plutôt minoritaire, et aussi incompris.

J'invite à regarder les cours de Dehaene sur le raisonnement bayesien. C'est très technique et très spécialisé, mais sans rentrer dans les détails ce cours mets en évidence que notre cerveau est une machine extrêmement sophistiquée, et il me semble que dans notre culture on a une tendance à sous-estimer ses capacités, ou à réduire son fonctionnement à quelque chose de cartésien, linéaire. Le cours de Dehaene met en évidence des algorythmes d'apprentissages très complexes.

J'ai une réflexion toute personnelle là dessus en rapport avec le jeu d'échecs. Qu'est-ce qui nous permet d'évaluer une position ? D'accord on a des méthodes rationnelles, on va détailler les éléments positionnels et dynamiques de la position, les soupeser et tirer une conclusion sur qui à l'avantage. Mais un maître va évaluer d'un coup d'oeil une position. Dans ce mode d'évaluation je pense que l'on a forcément un chemin plus intuitif, qui repose sur l'expérience, c'est à dire qui compile toutes les expériences passées, et ce processus est nécessairement inconscient. Voilà pourquoi le dopage peut difficilement marcher pour le jeu d'échecs, une grande partie du processus de décision repose non pas sur le calcul mais sur l'intuition. Si on peut augmenter les capacités de calcul par des produits dopants, l'intuition repose sur notre mémoire.


PhilippeJoussim, le 31/03/2017 - 10:44:22
Puisque l'on parle de triche dans ce sujet, c'est l'occasion pour moi de dire que lors de mes dernières compétitions, depuis 3 ou 4 ans, j'ai été dérangé et perturbé lors de mes matchs, tout ceci parce que des personnes, je ne sais pas lesquelles, tiennent absolument à invalider mon travail de mémoire, sans d'ailleurs que j'en comprenne la raison.

Ben du coup je vais pas faire Malakoff ni le championnat de Paris )-:

Et d'ailleurs puisque je reçois de nombreuses sollicitations, c'est pour cette raison qu'il y a un refus catégorique et définitif de ma part. A la rigueur je veux bien que l'on mette en doute la validité de ce travail à cause de mon classement, mais si dans le même temps on me fait perdre des parties, pour moi cela règle définitivement le problème, cela ne m'intéresse pas.




PhilippeJoussim, le 31/03/2017 - 12:26:07
Et je confirme ce choix, quoi qu'il m'en coute, ce n'est pas la peine de perdre du temps à réfléchir à l'éventualité ou je reviendrais sur cette décision.


Oroy, le 31/03/2017 - 13:12:21
@Deauville
Je ne me souvenais pas de la dernière ronde que je croyais avoir jouée contre un Allemand. Moi aussi, j'ai perdu contre Judit Polgar quelques semaines après avoir perdu contre Zsuzsa en lointaine banlieue parisienne : Val Maubuée... Je ne sais même plus où c'est !
Je ne sais pas non plus dans quelle catégorie de drogués j'étais à Royan ; mais j'avais surtout l'impression d'être en vacances.
J'avais bien débuté le tournoi par une nulle contre Dutreeuw avec les Noirs, quand, juste avant la 2ème ronde je croise mon coéquipier à Meudon, Hebden, the butcher, qui me demande contre qui je joue :
- Judit
- T'as perdu !
C'est bon pour le moral...


PhilippeJoussim, le 31/03/2017 - 13:55:08
Il n'y a jamais eu de match.


Deauville, le 31/03/2017 - 17:59:58
@Oroy
nostalgie...
si tu veux récupérer cette pièce d'anthologie, envoies moi un mail et je te l'enverrai (mais je suis pas sur que ça vaut le coup, hum hum)
canonneantoine@wanadoo.fr
amicalement


Elpancho31, le 31/03/2017 - 19:42:24
"PhilippeJoussim, le 31/03/2017 - 09:30:41
Je suis tombé il y a quelques mois sur une vidéo, et un psy expliquait qu'il existait deux formes de pensée ou de raisonnement, ou disons des tendances, les deux formes coexistant, mais selon les individus on va plus pencher d'un coté ou de l'autre.

En bref traitement de l'information en parrallèle ou traitement linéaire. Le traitement en parrallèle repose beaucoup sur l'intuition, on va arriver à des conclusions qui ne sont pas le produit d'un raisonnement logique et linéaire. En général ce sont plutôt les artistes, ou les créatifs qui ont ce mode de pensée, et le psy explique que dans la population ils sont plutôt minoritaire, et aussi incompris"
j'avais aussi vu quelque chose de similaire, en dessous de 120 de QI (+ de 90% de la population) les personnes n'ont pas les facultés nécessaires pour créer, au dessus elles ont à peu près toutes les mêmes capacités, mais finalement aux échecs la mémoire et la reconnaissances des schémas suffisent et c'est largement admis, il suffit d'une bonne méthodologie. Il est très rare qu'un joueur cherche à créer quelque chose, il essaie plutôt de se souvenir des plans dans des schémas connus ou d'arriver à des schémas qui lui sont familiers. Cependant quand on parle de dopage je suppose que l'on fait essentiellement allusion à la concentration , et non pas à une potion magique qui nous rendrait plus intelligents, ce qui n'aurait d'ailleurs pratiquement aucun effet sur le jeu si cela existait


Oroy, le 31/03/2017 - 23:55:12
@Deauville
Non, c'est inutile, j'ai toutes mes parties mais celle-ci, je l'avais oubliée alors qu'il s'agit d'une variante plus ou moins théorique.
Je crois bien l'avoir jouée ailleurs, je vérifierai quand j'aurais un moment...


Oroy, le 01/04/2017 - 13:44:08
@Deauville
Je confirme, je l'avais déjà joué 2 fois :
1° une nulle contre Labétoulle ;
2° une victoire contre Mariette, un Normand comme toi. Il a joué 11.Rd2 ?! comme Labétoulle, d'ailleurs


Renan, le 02/04/2017 - 19:33:10
Le dopant d'aujourd'hui s'appelle : le smartphone...


Kloch, le 03/04/2017 - 19:00:59
Pour les personnes intéressées, je peux envoyer le pdf de l'article en message privé.


PhilippeJoussim, le 04/04/2017 - 01:11:47
Il existe un autre domaine où l'on effectue un traitement en parrallèle, c'est la musique. Un musicien doit essayer de percevoir les lignes musicales indépendament les unes des autres, et aussi percevoir la musique dans sa globalité, tout en executant sa propre partition. Comme aux échecs, en musique, particulièrement dans le jazz, beaucoup repose sur les automatismes et l'intuition. Je crois qu'il y a pas mal de joueurs d'échecs qui sont musiciens, ou le contraire, pour les plus grand on peut citer Smyslov et Taimanov, d'ailleurs le piano, deux mains, il y a bien un traitement en parrallèle.

En fait il s'agit de savoir si par certaines pratiques, on peut développer des compétences. Peut-on par exemple entraîner la mémoire de travail à retenir les informations, c'est très important pour le calcul, je ne sais pas. Je me suis demandé si pour augmenter les capacités de calcul, le problème étant de "retenir" en MDT un arbre de variantes, il n'était pas intéressant lors de l'analyse d'une postion, de noter par écrit toutes les variantes. Le support papier avec l'écrit servant d'aide pour bien avoir en tête un arbre de variantes complexe.


Deauville, le 04/04/2017 - 12:12:02
@Oroy Content pour toi de savoir que tu as encore toutes tes parties lol


Oroy, le 06/04/2017 - 05:48:45
@Deauville
Oui, je les ai toutes, y compris celles que j'ai perdues. C'est une réussite qui n'est possible qu'aux échecs...
Et j'ai même quelques cases vides pour faire du rangement...


Matoù, le 17/04/2017 - 09:41:48
@Zorglub
La définition n'est pas assez précise pour que je sache de quel ancien club d'alcooliques tu parles : banlieue parisienne ou plus à l'ouest ?
Bien que, comme le dit Deauville, tu es peut-être un peu jeune pour avoir connu ça plus à l'ouest.


PhilippeJoussim, le 17/04/2017 - 20:49:04
Petit message amical à certains, la moindre accusation de tricherie, de mensonge, de dopage, etc..

Je fous tout mes fichiers à la poubelle.

5 ans de travail acharné d'une valeur inestimable, pour ce que j'ai récolté, je fous tout à la poubelle, et je rigole pas.


Zorglub, le 18/04/2017 - 02:16:23
@Matou. Même région mais pas mon premier club :-)


Matoù, le 18/04/2017 - 14:18:07
Ah en effet ! Je suis impardonnable de ne pas y avoir pensé.



© 2000-2017 - France Echecs