France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 22 juillet 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Karpov en finale de fous de couleurs opposées par toluap le 15 mars 2017  [Aller à la fin] | Finales |
Je regardais hier, dans le livre "Mes plus belles victoires” de Karpov (Éditions Economica, 1997), la troisième partie, contre Smejkal à l’Interzonal de 1973. C’est une Sicilienne Paulsen bien tendue, où Karpov a les Noirs, qui se termine par une finale de Dames + Fous de couleurs opposées qui ne tient qu’à un fil.

La situation qui nous intéresse se met en place au 46ème coup.



Les Blancs jouent alors 46.Fb7 qui est selon Karpov l’erreur décisive, le coup correct étant Fd5. On comprend pourquoi 3 coups plus tard.



En jouant maintenant 49...Dg3-f2 (coup qu’il agrémente d’un “!”), Karpov propose ou plutôt menace l’échange des dames pour transposer dans une finale avec deux pions de plus, passés et liés. Il explique alors (lui ou son nègre) pourquoi le 46ème coup blanc (Fc6-b7 au lieu de Fd5) était une erreur. Il fallait placer le fou sur d5, car désormais, après 50. Dxf2 Fxf2 51.Rxd6 g4, le fou blanc ne peut plus atteindre f1 pour stopper les pions passés. Alors que s’il avait été en d5, les Blancs auraient pu jouer 51. Rf5 g4 52. Fc4 stoppant les pions passés et le roi noir.

En lisant cette analyse, j’avais un doute que j’ai voulu vérifier. Il semble en fait que les Blancs auraient quand même pu (et dû) échanger: 50. Dxf2 Fxf2 51.Rf5! (et non Rxd6??) g4, et là, tout simplement: 52. a7 Fxa7 53. Fa6 et le fou arrive à temps pour tenir les pions passés, tandis que le roi fait barrage, par exemple 53...Fe3 54.Ff1.



Dans cette position, malgré les trois pions de plus, je suis incapable de trouver un plan de gain. Le roi noir ne pourra jamais soutenir ses pions: le roi blanc se mettra sans relâche en travers de son chemin. Quant aux pions g et h, le fou f1 les tiendra en respect. Même si on échange d6 contre e4, le pion e5 ne semble pas pouvoir créer de surcharge.

Est-ce que je loupe quelque chose d’évident?

Si non, comment est-il possible que les joueurs n’aient pas songé à cette forteresse? Dans le feu de l’action, d’accord, ça arrive. Mais à l’analyse et au moment de publier ce bouquin? Je sais qu’il y a parfois des erreurs dans ce genre d’ouvrages, mais s’agissant d’une position-clef d’une des parties, ça m’étonne, et pas qu’un peu.

De toutes façons, le jeu de Karpov dans cette finale est impressionnant (même s’il semble donc insuffisant pour démontrer le gain); naviguant entre la création de menaces contre le roi adverse, la protection du sien, l’avancée des pions de l’aile-roi et la vigilance du pion a6.

La partie se conclut d’ailleurs sur un joli tour de passe-passe, inutile certes, mais savoureux:



70ème coup: Karpov joue h4-h3 (Fb6 aussi était possible). Quelle suite gagnante a-t-il prévue?



Petiteglise, le 15/03/2017 - 21:33:16
Dans tous les cas, c'est pas malin de donner a6 si on peut avoir la même avec le pion.
Mais la finale 4 vs 1 m'a l'air gagnante. A partir de ton deuxième diagramme, je joue g3 pour fixer ton fou, puis Rh6-Fg5-Fd8-Rg7-Rf7-Re7-Rd7 et j'ai l'impression que je vais pouvoir ramener le roi en d4 et jouer d5. Le fou en d8 sera bien placé pour jouer h4 les blancs jouent Rg6.

Intuitivement je dirais que ça gagne et serais très surpris du contraire.


toluap, le 16/03/2017 - 19:16:31
C'est sûr qu'on ne lâche pas a6 pour arriver dans cette position de gaieté de coeur, mais franchement, si ça gagne comme ton intuition le dit, c'est en tout cas loin d'être aussi limpide que le commentaire du bouquin le laisse entendre.

Je ne m'y connais pas trop en finales de fous de couleurs opposées. Si je comprends bien, la théorie ou l'expérience universelle dit que le camp qui défend ne peut généralement pas bloquer des pions e,g et h?

Quand je me suis mis à bouger les pièces sur l'échiquier, j'ai suivi grosso modo le plan que tu indiques (le fou qui soutient g et h, et le roi qui passe de l'autre côté pour pousser d5), et j'arrivais dans une position avec les pions noirs e, g et h contre 0 pion blanc... et pourtant j'avais l'impression que ça ne passait pas.

Cependant, je te fais confiance sur le fait que ça doit gagner.

Par contre, je crois bien que les Blancs ont encore leur mot à dire pour empêcher ce plan, par exemple: 54... g3 (suivons donc ton plan) 55. Fg2 (les Blancs attendent) Rh6 56. Ff1 Fg5 57. Fg2 Fd8 58.Ff1 Rg7 59. Fg2 Rf7 60. Fh3




toluap, le 16/03/2017 - 19:18:18
Et là, si 60... Re7, alors 61. Rg5 récupère le pion h (après, ça gagne peut-être, mais j'ai un doute, et puis ça doit pas faire partie de ton plan).

Et si 60...Re8, 61.Re6 Fe7 62.Fg2 (on recommence à attendre) Ff8 (pour faire passer le Roi jusqu'en c6) 63.Ff1 Rd8 64.Fh3 Rc7 65.Rd5 et on continue à bloquer.



Je ne sais pas ce que tu en penses mais là ça a l'air difficile de passer...


toluap, le 16/03/2017 - 19:19:42
Du coup, si on revient au premier diagramme, il faudrait tenter 60...h4 pour pouvoir jouer Re7 sans perdre le pion. Le truc, c'est qu'on laisse la case g4 au roi blanc qui pourra revenir rapidement défendre au centre: 61.Rg4 Re8 62. Rf3 Fe7 63. Re3 Rd8 64. Rd3 Rc7 65. Rc4 Rc6



Il est vrai que les Noirs vont pouvoir pousser d5 pour créer un pion passé de plus, mais j'avoue que ce n'est pas 100% clair pour moi que ça gagne. Et puis, ça se joue à un temps près!




toluap, le 16/03/2017 - 19:20:30
J'ai mis cette position sur un site qui permet d'analyser avec stockfish, et on dirait effectivement que le roi noir finit par passer: 66.Fg2 Ff6 (zugzwang) 67.Fh3 d5+! 68.exd5+ Rd6 69.Rd3 (sinon les Noirs poussent e4) Rxd5 70.Fg2+ Rc5 71.Fh3 Rb4



Et les Noirs passent par c1.

Conclusion (définitive à moins que les Blancs disposent d'une ressource imprévue) : tu as raison et je tire les conséquences de cet échec en me retirant (provisoirement) de l'analyse des finales ;-)



© 2000-2017 - France Echecs