France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 24 mars 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

La ligne 1.d4 Cf6 2.c4 d5 est-elle réhabilitée? par benvoyons le 22 décembre 2016  [Aller à la fin] | Ouvertures |
Cette ligne est à ma connaissance douteuse parce qu'elle permet aux blancs d'occuper le centre après cxd5, Cf3 (pour éviter le contre-jeu e7-e5) puis e4. Les noirs peuvent essayer de transposer dans une Grünfeld mais si mes souvenirs sont bons les blancs jouent h3 et obtiennent un léger avantage.

Pourtant en consultant ma base de données je constate que de très forts joueurs comme Ivanchuk, Swiercz ou Rombaldoni s'y sont risqués dans des parties à cadence lente contre des joueurs de leur calibre (Karpov, Khenkin et Moskalenko respectivement), les parties s'achevant pour les trois par la nulle.

Questions aux experts du forum: L'ont-ils employée par effet de surprise ou bien cette ligne est-elle aujourdh'hui considérée viable théoriquement?


Slucaino, le 22/12/2016 - 19:48:01
quelques remarques :
- la défense Marshall ne fait que proposer un jeu original sans rien imposer car les Blancs peuvent rester dans leur répertoire par 3.Cc3 ou 3.Cf3.
- aucun fort joueur n'a adopté cette défense régulièrement.
- beaucoup de forts joueurs ont refusé l'offre de jouer 3.cxd5, connue pour donner l'avantage.

Il semble que cette défense ne soit pas réhabilitée, mais que certains bon joueurs pensent simplement que les problèmes encourus ne sont pas si graves et peuvent éventuellement être compensés par une préparation avant la partie. Une arme surprise donc.
A part ça, la partie Karpov - Ivanchuk était en cadence rapide.


benvoyons, le 22/12/2016 - 19:52:58
Clair et net, merci Slucaino.


benvoyons, le 22/12/2016 - 20:07:23
A titre illustratif, voici le genre de catastrophe que risquent les noirs s'ils jouent de manière trop "naturelle":

1.d4 Cf6 2.c4 d5 3.cxd5 Cxd5 4.Cf3 e6 5.e4 Cf6 6.Cc3 Fb4 7.Fd3 0-0 8.e5 Cd5



et là le classique sacrifice grec 9.Fxh7+ gagne.

Je ne compte plus les blitz que j'ai gagnés de cette manière.


DocteurPipo, le 22/12/2016 - 20:49:26
By the way, benvoyons, sais-tu pourquoi on dit souvent sacrifice grec ?
S'agit-il d'un "don grec"(racisme mis à part, évidemment, sans doute une référence au cheval de Troie)cad un faux don, ou bien une référence au Gréco -perso je pense pour cette hypothèse parce que c'était le premier spécialiste de ce sacrifice.


benvoyons, le 22/12/2016 - 21:23:54
Je pense aussi que ta deuxième hypothèse est juste. Greco étant italien, une appellation plus juste serait le sacrifice italien ! ;)

Vladimir Vukovic dans son ouvrage "The art of attack" y consacre un chapître entier intitulé "The classic bishop sacrifice" avec en note à ce titre: "More commonly called the Greek Gift sacrifice, although the reason for applying this term specifically to the sacrifice on h7 is unclear".

Voici ce qu'il écrit: "The earliest instance of the sacrifice of the bishop on h7 followed by Ng5+ occurs in Gioacchino Greco's handbook of 1619, but the first systematic review of it was made by E. Voellmy in his article 'On attacking the castled king' in the Schweizerischen Schachzeitung in 1911. Some writers give it the name of Greco's sacrifice, for which there are some grounds, while others call it Colle's sacrifice, for which there is in fact no justification, as Colle never played a good game which contained the sacrifice in spite of the fact that he often used it. I think the term 'classic bishop sacrifice' more appropriate, since this indicates both its early origins and also the basic simplicity of the idea underlying it.





ANaigeon, le 22/12/2016 - 21:42:24
Pas le temps de chercher une citation exacte dans l'immédiat, mais je crois que les présents des Grecs étaient considérés comme empoisonnés dans l'antiquité, une histoire de manoeuvre guerrière rusée ou un truc de ce genre.
Et nous serons sans doute tous d'accord pour considérer qu'un sacrifice non empoisonné est incorrect.



Reyes, le 22/12/2016 - 21:48:38
Lorsqu'il signe le contrat qui fera de lui un homme libre, Mason dit : « Timeo Danaos et dona ferentes » (« Je redoute les Grecs même lorsqu'ils apportent des cadeaux »). Il s'agit d'un extrait de l'Énéide de Virgile et cette citation fait bien entendu référence au cheval de Troie.


Boris S, le 22/12/2016 - 22:03:07
9.Fxh7+ gagne... vraiment sur ?? Quelle est la ligne après 9...Rxh7
10.Cg5 Rg6




benvoyons, le 22/12/2016 - 22:13:35
11.Dg4 et l'attaque à la découverte est fatale pour les noirs (11...f5 12.Dg3 f4 13.Fxf4 ne fait que retarder l'échéance) ou 11.h4 menaçant 12.h5+ Rh6, avec une autre attaque à la découverte.


atms, le 22/12/2016 - 23:47:39
@ Reyes : tu es sûr que ce n'est pas plutôt dans Astérix ?


clarxel, le 23/12/2016 - 00:09:44
Virgile s'est peut être inspiré d'Astérix ;-)
Mais c'est Laoocon qui prononce cette phrase devant le cheval de Troie, il jette même une lance sur le cheval, qui renvoit un son creux, mais personne ne le remarque...
les Dieux qui soutiennent les grecs envoient alors deux serpents géants qui vont boulotter Laocoon et ses deux fils, et la nuit suivante Ulysse et ses potes vont sortir du cheval et ouvrir la ville aux armées grecques...
Donc oui, ien effet, l faut toujours se méfier d'un don grec


Chemtov, le 23/12/2016 - 02:29:32
Dans ''Maître contre Amateur'' de Euwe et Meiden, il y a aussi deux parties consacrées à cette défense, l'une avec le retour du cavalier en Cb6 et l'autre avec le retour en f6.

Dans le second cas, la partie imaginée par les auteurs est très instructive car les noirs jouent Cbd7 ( et non pas Cc6, comme dans le diagramme ci-dessus ).

Ce qui permet, après le sacrifice en h7, puis Cg5+ et retour du roi en g8, une possibilité de défense par Cd5-f6 e5xCf6 et Cd7xf6. Mais il faut éviter de supprimer le cavalier d5 avant le sacrifice en h7 car, dans ce cas, la variante avec la sortie du roi en g6 est plus difficile à réfuter.

1.d4 d5 2.c4 Cf6 3.cxd5 Cxd5 4.Cf3 e6 5.e4 Cf6 6.Cc3 Fb4? 7.Fd3 Cbd7 8.0-0 0-0? 9.e5 Cd5 10.Fxh7+ RxF 11.Cg5+

11...Rg6 12.Dd3+ f5 13.Cxe6 De7 14.CxCd5 DxCe6 15.Cf4+ et 16.CxD +-

11..Rg8 11.CxC! exC 12.Dh5 Te8 14.Dxf7+! Rh8 15.Dh5+ Rg8 16.Dh7+ Rf8 17.Dh8+ Re7 18.Dxg7 mat

Un bon exercice pour les jeunes, au club.

Pour ma part, je n'ai jamais entendu parler de sacrifice grec pour Fxh7 ( Cg5 Dh5). Pour moi, cela a toujours été le Sacrifice du Calabrais ( Gioachino Greco, dit Le Calabrais ).

J'ai retrouvé une chronique que j'avais écrite , dans les années 90 avec une partie.

G.Greco-Marconi (Gênes, 1619)

1.e4 e6 2.d4 Cf6 3.Fd3 Cc6 4.Cf3 Fe7 5.h4 0-0 6.e5 Cd5 7.Fxh7+! Rxh7 8.Cg5+ Rg8 9.Dh5 FxC 10.hxF f5 11.g6 1-0

Mais je ne sais pas où j'avais trouvé cette référence.




Reyes, le 23/12/2016 - 07:57:24
Le cadeau grec ou sacrifice troyen, c'est lorsque un camp laisse un Cavalier en g5 (g4) après ...h6 (h3). Un sacrifice qui fonctionnait contre les machine à l'époque de Mathusalem.


bernarddelobel, le 23/12/2016 - 09:27:08
Après 4.Cf3 la suite: 4…Ff5 5.Cbd2 Cb6 6.e4 Fg6 qui évite les ennuis sur le roque semble jouable et meilleurs que les variantes avec le retour du Cavalier en f6 qui peut être chassé à tout moment par e4-e5.


benvoyons, le 23/12/2016 - 10:00:47
Ref Chemtov: Les parties 19 et 20 sont en effet dédiées à ce fameux gambit Marshall.
Mon diagramme est par ailleurs incorrect, le cavalier n'est pas en c6 mais toujours au bercail.

Ref Bernarddelobel: 4...Ff5, empêchant e2-e4 semble meilleur mais les noirs ont quand même des problèmes. Voilà ce que dit Max Euwe dans son "Maître contre amateur" cité par Chemtov (traduction libre, j'ai une version néerlandaise): " Les noirs auraient pu répondre par 4...Ff5 pour contrer e2-e4 et pour placer une pièce au centre. Les blancs peuvent répondre par 5.Cbd2 avec la forte menace 6.e4. Après 5...Cf6 6.Db3 Dc8 7.g3 e6 8.Fg2 les blancs menacent 9.Ch4 suivi par 10.Fb7 avec un jeu très confortable pour les blancs parce qu'ils ont plus d'espace et contrôlent plus de cases centrales.

La position après 8.Fg2:





bernarddelobel, le 23/12/2016 - 10:38:12
Effectivement, le retour du Cavalier en f6 pour le contrôle de la case e4 ne semble pas meilleur c'est pour cette raison que je pense qu'il serait mieux en b6 et laisser les blancs prendre possession du centre avec un léger avantage mais moins d'attaques virulentes sur les Noirs.


Chemtov, le 23/12/2016 - 11:26:24
@Reyes : Merci ! Je vais pouvoir ajouter ce terme à mes contes, histoires et images que j'aime tant utiliser avec mes petits !

Concernant : '' Un sacrifice qui fonctionnait contre les machine à l'époque de Mathusalem. '' Oui, mais on peut en trouver aussi avec un fou en g5 ( g4) et là j'en connais au moins trois qui sont parfaitement corrects.

@benvoyons : Heureux de constater que nous avons les mêmes bonnes ( excellentes ) lectures. A recommander ! Et vous me faîtes penser à retrouver le Vuckovic que j'avais adoré ( que j'ai chez moi, mais perdu quelque part dans mon capharnaüm..)

Concernant : '' Les noirs peuvent essayer de transposer dans une Grünfeld mais si mes souvenirs sont bons les blancs jouent h3 et obtiennent un léger avantage.''
Je crois que cette ligne donne vraiment plus qu'un léger avantage. J'ai essayé , il ya longtemps, quend je jouais en permanence la Gruenfeld ( en acceptant la Variante d'échange, mais sans pouvoir continuer avec l'échange du cavalier en c3 ). On souffre vraiment avec les noirs !


Chemtov, le 23/12/2016 - 11:29:03
@Reyes : Je pense plutôt à des positions avec le fou en g4 ( g5 ) plutôt que le cavalier.


Reyes, le 23/12/2016 - 11:58:12
Oui, un Fou, un Cavalier, c'est pareil, ça vaut 3 pions :)


Chemtov, le 23/12/2016 - 12:12:28
Avec le fou en g5 ou g4, le sacrifice grec est souvent juste !

Tseitlin - Ossipov [C10]
corr, 1970

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Nd2 dxe4 4.Nxe4 Be7 5.Nf3 Nf6 6.Bd3 Nbd7 7.Nxf6+ Nxf6 8.Qe2 0-0 9.Bg5 c5 10.0-0-0 cxd4 11.h4 Qa5 12.Kb1 Rd8 13.Ne5 h6

14.g4 hxg5 15.hxg5 Bd6 16.f4 Bxe5 17.gxf6 Bxf6 18.g5 Kf8 19.gxf6 gxf6 20.Rh7 Bd7 21.Qe4 f5 22.Qxd4 Ke7 23.Bb5 1-0

Alekhine Alexander - Van Mindeno H [C62]
NED sm, 1933

1.e4 e5 2.Nf3 d6 3.d4 exd4 4.Qxd4 Nc6 5.Bb5 Bd7 6.Bxc6 Bxc6 7.Bg5 Nf6 8.Nc3 Be7 9.0-0-0 0-0 10.h4 h6

11.Nd5 hxg5 12.Nxe7+ Qxe7 13.hxg5 Nxe4 14.Rh5 Qe6 15.Rdh1 f5 16.Ne5 dxe5 17.g6 1-0

Greenwalt,M - Wall [C68]
Dayton, 1983

1.e4 e5 2.Nf3 Nc6 3.Bb5 a6 4.Bxc6 dxc6 5.0-0 Bg4 6.h3 h5 7.hxg4 hxg4 8.Nxe5 Qh4 9.f3 g3 0-1

Et il y en a d'autres...



















© 2000-2017 - France Echecs