France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 23 mai 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Une petite étude. par Petiteglise le 04 novembre 2016  [Aller à la fin] | Etudes |
Les blancs jouent et font nulle. Après l'évident 1er coup blanc qui menace plusieurs perpets, les noirs ont une belle idée qui semble gagner à première vue...



Chemtov, le 04/11/2016 - 22:10:42
Mais s'ils ne jouent pas la belle idée, ça reste compliqué, non ?


Petiteglise, le 04/11/2016 - 22:41:14
Oui. Mais ils n'ont pas mieux que la nulle. On peut donc considérer uniquement "la belle idée" comme variante de la solution.
Cela dit, j'aurais préféré qu'i n'y ait pas ces alternatives compliquées et superflues.


Petiteglise, le 05/11/2016 - 10:43:06
Après les coups introductifs 1.h8 D b2+ 2.Dxb2 on obtient cette position.

Quel joli coup ont les noirs et comment annuler après ?


Petiteglise, le 05/11/2016 - 10:43:08
Doublon.
D'ailleurs je viens de voir que j'ai une nouvelle fois posté dans la rubrique actualités. Si un admin pouvait avoir l'amabilité de corriger... merci.


Chemtov, le 05/11/2016 - 11:31:45
Quand on calcule tout depuis le début ( de tête, sans échiquier ) c'est le coup de roi blanc ( à venir bientôt ) qui pose le plus de problème. Naturellement on trouve le bon, mais comme c'est une étude, on se méfie !


Petiteglise, le 05/11/2016 - 12:15:22
Oui c'est le coup le plus naturel, mais il est remarquable qu'il est unique.


Chemtov, le 05/11/2016 - 17:08:34
En effet. On ne peut pas bien imaginer, au début, le rôle d'un roi passif.

C'est un peu le défaut des études ( si je peux me permettre ). Qu'on puisse imaginer le rôle de chaque pion ou pièce. Puisque on sait que c'est une étude et que chaque élément est là pour une raison précise, on ne calcule pas et on ne raisonne pas comme on le fait au cours d'une partie réelle. On se demande '' pourquoi des pions doublés, ici ?'' ''pourquoi le cavalier là et pas là ?'' etc... On se met dans la peau du compositeur et on se demande ce qu'il a voulu construire. D'ailleurs, souvent, lorsqu'on montre une position à résoudre, les élèves demandent '' c'est une étude ou une partie réelle ?''

Mais en fait, on devrait peut-être faire pareil dans ses parties ! Bien sûr, en tournoi, on se demande aussi ce que l'adversaire veut faire. Mais on devrait être parfois plus inventif pour ses propres pièces en se disant, ''tiens, et si c'était une étude ''...



© 2000-2017 - France Echecs